[Chronique] UGLY LOVE de Colleen Hoover

 

 

uglylove

UGLY LOVE

Auteure : Colleen Hoover

Éditeur : Hugo Roman – New Romance

Pitch : Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n’est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n’a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d’attaches, simplement la passion… Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d’autres règles que les siennes. L’amour, même quand il n’est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?…

 

Bonjour,

Premier article/chronique sur le nouveau blog, et pour ouvrir le bal j’ai choisi de revenir sur Ugly Love de Colleen Hoover publié chez Hugo – New Romance.

Avant toute chose, car autant le dire tout de suite, j’ai un petit problème avec le pitch. Plus précisément avec cette partie : « Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n’est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n’a de temps que pour les aventures sans lendemain. »

Je me suis dit en soupirant : Oh non, non, encore ce genre de personnage masculin

J’aurais pu ne pas acheter ce livre. Mais c’était un Colleen Hoover, alors je me suis laissée tenter. Et à ma grande surprise, Miles n’est absolument pas un gars qui multiplie les aventures, il est même tout l’inverse.

 

crown2

rez

Tate est étudiante et pour être au plus près de l’hôpital où elle travaille, elle s’installe dans l’appartement de son frère Corbin qui est pilote de ligne et de ce fait, souvent absent.

L’idée est bonne. Pratique. Seulement quand Tate débarque devant la porte dudit appartement, elle trouve un ami de Corbin à terre sur le palier, complètement bourré. Une première rencontre avec Miles Archer un peu déroutante.

Miles habite en fait l’appartement en face de celui de Corbin et est pilote de ligne dans la même compagnie. Et bien sûr, Tate craque rapidement pour lui. Malheureusement la jeune femme va apprendre qu’il ne donne aucune priorité à sa vie amoureuse, et que rien ne semble atteindre son cœur de pierre. Il n’est pas facile pour Tate d’éviter l’attirant Miles puisque celui-ci habite l’appartement d’en face, sans compter les soirées foot pendant lesquelles lui et d’autres pilotes viennent squatter la télé de Corbin…

S’il se pourrait que Miles soit lui aussi attiré par Tate, le jeune homme ne veut lui accorder que le temps de succomber au désir et lui impose certaines règles :

– Pas de question sur le passé.

– Pas d’espoir sur le futur, ou sur d’éventuels sentiments. Juste du sexe.

Aïe. Tate est-elle prête pour une relation aussi tordue ? Pas vraiment, mais le jeune homme lui plaît beaucoup et elle est prête à essayer. Sauf que… Tate tombe éperdument amoureuse…

 

crown2

mnavis

Ce roman pourrait être comme un millier d’autres mais encore une fois, c’est un Colleen Hoover. Alors évidemment, ce n’est pas le cas. Déjà, c’est un roman en double points de vue, mais un double point de vue un peu particulier. Très graphique. Oui, graphique, c’est bien le mot. La plume moderne de Colleen Hoover est une nouvelle fois rafraichissante. Vous comprendrez en découvrant à la mise en forme de certains passages, et même de chapitres entiers.

Ce roman s’appuie sur des personnages certes simples mais très humains.

« Il sourit.
Enfin je crois.
Ses lèvres se sont à peine étirées, mais elles se resserrent aussitôt en ligne droite.
Fausse alerte. »

La syntaxe, j’en ai parlé au-dessus, est très importante et en dit long sur l’un et l’autre des personnages mais l’alternance des points de vue apporte également beaucoup. En effet, le point de vue de Tate est au présent tandis que celui de Miles, pour une large partie du roman, concerne son passé.

Et, poncif de la new romance et de la romance en général, si le jeune homme agit de la sorte — je fais bien entendu référence aux restrictions de leur relation –, c’est qu’une raison le pousse à mettre de telles barrières. Un drame qui pour une fois m’a touchée. J’ai eu beaucoup d’empathie pour Miles et sa détresse.

Il y a un autre personnage, plus en retrait, mais qui porte ce livre du début à la fin. Cap’taine. Le vieil homme apporte énormément au roman. Les échanges qu’ont les personnages avec lui sont agréables et tendres, ce sont des moments que j’ai particulièrement appréciés lors de ma lecture.

 

∴ Ma note ∴

9/10

TRÈS BONNE LECTURE

crown

 

En bref ?

Ce roman est loin d’être la New Romance classique à laquelle je m’attendais, il va bien au-delà des premières apparences. Ugly Love est l’un de mes Colleen Hoover favoris, avec Maybe Someday, Hopeless et Losing Hope.

signature

2 réflexions sur “[Chronique] UGLY LOVE de Colleen Hoover

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s