[Chronique] MAYBE SOMEDAY de Colleen Hoover

maybesomeday

MAYBE SOMEDAY

Auteure : Colleen Hoover

Éditeur : Hugo Roman – New Romance

Résumé : Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné. Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyen, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur… Quand l’amour en dit davantage que la plus belle des chansons…

 

Bonjour,

Aujourd’hui je reviens avec la chronique d’un autre CoHo, Maybe Someday. Ce roman a fait son petit effet chez beaucoup de lectrices, et je comprends pourquoi. Ridge est un BBF avec un fort capital sympathie. Les caractéristiques du personnage ont très bien fonctionné et cette lecture a été pour moi un coup de cœur, c’est dit. Néanmoins, c’est un coup de cœur plafonné par une longue frustration.

 

crown2

rez

En l’espace d’une seule journée, le jour de son anniversaire, tout s’écroule pour Sydney.

Un coup dur et difficile à digérer force cette étudiante en musique de l’université d’Austin à quitter l’appartement qu’elle partage avec sa meilleure amie. Ou plus précisément : son ex-meilleure amie. Et Sydney, qui ne sait pas où aller alors que la pluie s’abat sur elle, se résigne à trouver refuge chez Ridge, un voisin qu’elle connait à peine. Celui-ci lui propose une solution de repli, une chambre et un lit pour quelques semaines, un arrangement temporaire que jeune femme -faute de mieux- finit par accepter.

L’appartement qu’elle découvre appartient donc à Ridge, ce presque inconnu avec qui elle n’a jusque-là échangé que quelques textos. Jeune diplômé, il travaille de chez lui pour une société de programmation informatique et, en parallèle, compose les chansons pour Sounds of Cedar, un groupe local qui commence à avoir du succès.

Deux autres personnes partagent déjà l’espace avec Ridge : Warren, son meilleur ami, et Bridget, une fille qui va rester assez difficile à cerner tout au long du roman. (Heureusement, un court tome -mais très drôle- est consacré à Bridget et Warren : Maybe Not.)

Passée l’énorme surprise que vous réserve ce roman quant au personnage de Ridge, Sydney et lui vont vite comprendre qu’ils ont des sentiments l’un pour l’autre. Malheureusement, Ridge n’est pas un cœur à prendre. Son cœur appartient déjà à Maggie…

 

crown2

mnavis

Un triangle amoureux donc. Eh bien, oui, cela semble évident. Toutefois, ne partez en courant tout de suite. Ce roman vaut bien plus que ça. À commencer par cette « surprise » dont j’ai parlé dans le résumé.

 

Une caractéristique inattendue ! Ou qui n’avait peut-être pas échappée au plus attentifs.ives.

Maybe Someday est un roman signé Colleen Hoover, il fallait donc bien s’attendre à un petit choc. Je ne vous dis pas de quoi il s’agit, ce serait trop facile, mais je ne l’avais pas vu venir. Ou peut-être un peu, mais même avec ce léger doute, cette légère anticipation, le fait de l’apprendre concrètement reste un petit séisme de lecture.

Une fois la surprise passée, je… Non. Non. Attendez. La surprise ne passe pas, elle est LA raison qui fait de ce roman un coup de cœur.

Mais pas que…

 

Sydney

Ce roman est l’un des rares où le personnage féminin m’a davantage plu que le personnage masculin. Et je dois préciser que Ridge place pourtant la barre très haut. Mais c’est vraiment pour Sydney que j’ai développé une préférence. Oui, mais une fois n’est pas coutume !

Bref. Sydney est tellement réaliste que je me suis souvent retrouvée en elle, en ses réactions, et je crois que cela a beaucoup compté dans le fait que je ne voulais pas lâcher ma lecture. Ça et la frustration terrible de ne pas savoir si oui ou non nos deux héros finiraient ensemble.

 

Le double PDV

Le double point de vue dans un roman n’a rarement eu plus d’importance que dans celui-ci. Grâce à lui on est plus à même de comprendre et d’accepter la position compliquée de Ridge. À cause de Maggie, dont la présence entre Sydney et Ridge est très frustrante. Mais le pire dans tout ça ? C’est que le personnage de Maggie est incroyablement touchant et adorable. Du coup, l’obstacle agace mais impossible d’en vouloir à la jeune femme d’être là. Je vous le propose en sujet de philo, vous avez deux heures.

Ceci dit, j’ai quand même trouvé difficile de ne pas en vouloir à Ridge, et ce pendant un assez grand nombre de chapitres. Un trop grand nombre. Malgré toute la sympathie que j’ai pour Ridge, clairement un BBF de mon top 5, la situation me frustrait. Me frustrait VRAIMENT beaucoup.

 

L’humour

On l’a vu, CoHo sait nous surprendre. Mais s’il y a un autre avantage et pas des moindres à lire ce livre, c’est bien l’humour. J’ai ri toute seule à de nombreuses reprises, une véritable ponctuation supplémentaire. La dynamique entre tous les personnages est ainsi formidablement façonnée. Le relief est parfait. Warren, entre autres, m’a beaucoup amusée.

SYDNEY : NE MANGE PAS LES ŒUFS.
Qu’est-ce qu’ils ont, ces œufs ? J’interroge Sydney du regard. Elle m’envoie un autre texto tout en poursuivant sa conversation avec Warren.
SYDNEY : J’AI VERSÉ DU LIQUIDE VAISSELLE ET DU TALC DEDANS. ÇA LUI APPRENDRA À ÉCRIRE SUR MON FRONT.
MOI : ET ALORS ? QUAND EST-CE QUE TU VAS LUI DIRE ?
SYDNEY : JAMAIS.

Les uns après les autres, les personnages surenchérissent un jeu de faces et certaines répliques sont à se tordre de rire. Tout cela fait vraiment vivre ce roman, en dehors de la romance impossible entre Sydney et Ridge.

 

La bande son qui accompagne le roman

Maybe Someday ne manque vraiment pas d’originalité. Colleen Hoover a eu l’ingénieuse idée de collaborer avec le beau et le talentueux Griffin Peterson pour donner vie à son roman. Allez, juste pour le plaisir des yeux et des oreilles :

(Si vous ne le connaissez pas, Griffin Peterson est un artiste à découvrir!)

Sydney et Ridge écrivent et composent ensemble des chansons et celles-ci décrivent leurs sentiments, leur frustration, leurs espoirs. Voir/lire le processus et l’alchimie que cela crée entre les deux personnages est fantastique, c’est une chose, mais l’écouter, c’est encore mieux ! La bande son qui accompagne et illustre ce process est juste magique et parfaite. Hop, le petit lien officiel :

maybesomedaysoundtrack

Oh ! et une surprise vous attend sur le site officiel, un chapitre supplémentaire ! Je vous laisse fouiner et le découvrir par vous-même.

 

∴ Ma note ∴

10/10

COUP DE CŒUR

crown

 

En bref ?

Maybe Someday ne manque pas d’originalité et d’atouts. C’est un coup de cœur auquel on n’échappe pas. Une lecture qui ne peut pas laisser indifférent, et avec un BBF capable de faire fondre la glace de l’Antarctique. Croyez-moi.

signature

2 réflexions sur “[Chronique] MAYBE SOMEDAY de Colleen Hoover

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s