[Chronique] BURNING MOON de Jo Watson

photo--buningmoon

 

Burning Moon, un roman entre Chicklit et New Adult.

 

BM

Burning Moon

Auteure : Jo Watson

Éditeur : Eden

Date de parution : 07 septembre 2016

Résumé : Ce devait être le plus beau jour de sa vie… Mais lorsque le fiancé de Lilly Swanson l’abandonne devant l’autel à leur mariage, tous ses rêves sont anéantis. Enfin, pas tous : comme son voyage de noces en Thaïlande a été réservé, elle fait ses bagages et part toute seule en lune de miel ! Dans l’avion, Lilly rencontre Damien, un globe-trotter mystérieux et incroyablement sexy. Ce bad boy tatoué qui vit au jour le jour n’est pas vraiment son genre d’homme, mais elle est irrésistiblement attirée. Damien propose à la jeune femme de l’accompagner dans son voyage. Destination : Burning Moon, un festival magique sur une île incroyable ! Lilly va devoir oublier la jeune fille rangée qu’elle était. Avec Damien, elle s’aventure dans l’inconnu. À la rencontre de ses véritables désirs… Sous les tropiques, les bad boys n’ont pas la même saveur…

 

Burning moon est un roman qui a su tirer son épingle du jeu sur WATTPAD, la plateforme d’écriture que tout le monde connaît maintenant, grâce au succès mondial de AFTER, d’Anna Todd.

L’auteure, Jo Watson, vit en Afrique du Sud – qui est également le pays d’origine des personnages principaux de ce roman. C’est très rafraîchissant, du moins, moi, j’ai apprécié ce détail. Surtout que, Burning Moon est une vraie bouffée d’air frais qui va vous transporter à l’autre bout de la planète : en Thaïlande. Hôtel, auberge de jeunesse, ville, bars, jungle, îles… syzygie. Une vraie immersion.

Petit HS, sur la première de couverture : Quelque chose me chagrine à chaque fois que je lis cette phrase d’accroche : « Sous les tropiques, les BAD BOYS n’ont pas la même saveur« . Je crois qu’il n’y a rien de plus éloigné de la réalité de ce roman. Pardon, mais même au départ, bien avant que nos deux personnages n’apprennent à se connaître, Damien est tout, tout, sauf un BAD BOY. Rien dans son attitude ne le laisse entendre – si ce n’est sa tenue, toute de noir ? Dans ce cas là « Gothique », peut-être, avec méprise comme Lilly, mais pas BAD BOY, non. Non, non, non ! C’est totalement différent !! Fin de ma petite parenthèse 😉

Jo Watson, l’auteure, a travaillé dans le monde de la télévision et des scripts, et cela se ressent dans sa façon d’écrire. Et c’est très bien, parce que le dynamisme des scènes et la modernité des mots et des syntaxes est un plaisir à la lecture. Bon, c’est on aime ou on n’aime pas, d’accord, mais en ce qui me concerne, j’ai adoré.

 

crown2

rez

Les hommes sont lâches, tout le monde le sait. Mais ce que vit Lilly le jour de son mariage est un level au-dessus en matière de lâcheté. Micheal, son fiancé, joue au déserteur. Il l’a plante avec rien de plus qu’un petit mot griffonné sur un bout de papier : Désolé, je ne peux pas. Difficile de se remettre de ça, et Lilly tombe normalement dans tous les clichés, les pleurs, et la folie. Folie qui la pousse, sur un coup de tête, à prendre le billet d’avion de son voyage de noces et de partir pour la Thaïlande, seule. Acte de bravoure ? de colère ? Ou SOS-je-pars-en-vrille ? Peu importe, car cette décision va tout changer. Lilly rencontre Damien, dans l’avion, alors qu’elle n’est pas au mieux de sa forme et qu’elle est… en pyjama. S’ensuivent mésaventures sur mésaventures.

« ‒ Quoi ? fis-je en le fixant d’un air mauvais.
Son sourire s’élargit et un éclat illumina ses yeux noirs tandis qu’il fixait mes pieds. Mon regard suivit le sien et je tombai nez à nez avec deux paires d’yeux globuleux. Ils étaient attachés aux deux lapins roses en peluche avec leurs jolis nez et leurs grandes oreilles.
Je porte mes pantoufles !
Je sentis mon visage s’empourprer. Mes yeux remontèrent de mes pantoufles à mon pantalon, puis jusqu’à mon haut. Et je réalisai que je ne portais pas seulement mes pantoufles…
J’étais en pyjama ! »

 

crown2

mnavis

Je me suis vraiment laissée happer par le rythme et l’humour de l’auteure. Je veux dire, certaines situations sont tellement folles qu’on pourrait les trouver exagérées, quand notre héroïne prend feu par exemple (oui, elle prend feu, littéralement, c’est bien ce que j’ai écrit.) et bien : non, la situation est cocasse, échevelée, mais ça passe bien car l’auteur possède cet « humour script » qui rend la scène bien réelle dans votre esprit. On ne butte pas sur l’exagération, et les gags se visualisent facilement. Des situations gags, c’est bien le mot. J’ai a-do-ré.

Et les personnages, on en parle un peu ? Généralement j’arrive a fondre sur les personnages masculins mais très difficilement sur les personnages féminins. Eh bien, Lilly, ici, m’a tout de suite séduite. J’adore son personnage et ses réactions qui pourraient être exactement les miennes, comme celles de Juliette dans Ma vie, mon ex et autres calamités de Marie Vareille. Même dans les pires situations, on ne perd pas la joyeuse folie de notre héroïne, et on ne s’y attache que davantage.

Damien, quant à lui, je l’ai dit plus haut, on se rend compte très très vite que ce n’est pas du tout un bad boy. Il est intelligent, très intelligent même, adorable, et il est le parfait compagnon de route.

Dès que j’arrive à m’identifier au(x) personnage(s) ou à avoir de l’empathie pour elle ou pour lui, c’est dans la poche. Ici, Jo Watson réalise le combo gagnant. Pourtant, le roman est exclusivement du point de vue de Lilly !

Ahh, Lilly… qui a tendance à tout dramatiser et à en faire des tonnes – elle est très extrême, très… NOUS TOUTES ? Allons, ne nous voilons pas la face, on a toutes ce petit côté fofolle-au-bord-de-la-névrose en nous. Si, si.

Burning Moon est une lecture qui mérite ses 5 étoiles, j’ai passé de très bons moments avec les personnages, j’ai apprécié d’être propulsée en Thaïlande avec eux. Et j’ai découvert la Syzygie.

 

Note2

⭐⭐⭐⭐⭐
TRÈS BONNE LECTURE

crown

 

Petit conseil (si vous aimez la VO – Anglais) : Passez voir Jo Watson sur WATTPAD et lisez le chouette point du vue de Damien en ce qui concerne le début de ce roman (environ 10 chapitres). C’est très drôle et cela apporte quelques réponses toutes mignonnes à des questions que vous vous posez peut-être.

signature

 

NOTE GLOBALE ⭐⭐⭐⭐⭐

• Histoire ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Originalité ? ⭐⭐⭐⭐

• Personnages ? ❤❤❤❤❤

• Addictif ? ⭐⭐⭐⭐⭐

3 réflexions sur “[Chronique] BURNING MOON de Jo Watson

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s