[Chronique] CLASH – PASSION COUPABLE de Jay Crownover

clash2

Clash – tome 2 – Passion Coupable

(VO : Charged)

Auteure : Jay Crownover

Éditeur : Collection&H

Date de parution : 31 mai 2017

Résumé : Le désir n’obéit à aucune loi. Une fille à papa, sans diplômes, sans travail, menteuse et petite délinquante. Avett n’a aucune illusion sur l’image que se fait d’elle son avocat bien sous tous rapports. Quaid Jackson, rasé de près, costume à deux mille dollars, sex-appeal à damner une sainte – ce qu’elle est très loin d’être –, est sans doute le seul à pouvoir lui épargner la prison aujourd’hui. Alors qu’elle s’est juré de revenir sur le droit chemin, coucher avec l’homme qui tient son avenir entre ses mains serait sans doute la plus mauvaise décision possible… Mais n’est-ce pas sa spécialité ? Si elle en est là aujourd’hui, c’est parce qu’elle a toujours été incapable de faire le bon choix…

 

Bonjour,

Passion coupable est le deuxième tome de la série Clash (Saints of Denver) qui, pour celles et ceux qui vivraient dans une grotte, vient se greffer à la série des Marked Men. Quoi, tu ne les as pas lus ? File donc les lire tout de suite, qu’est-ce que tu attends ? T’es encore là ? Si oui, je vais continuer en décidant arbitrairement que tu les as lus et que, du coup, je peux me permettre quelques spoilers.

 

jaycrownoverQUELQUES MOTS SUR L’AUTEURE

Tout comme les personnages de ses romans, Jay Crownover est une grande amatrice (et collectionneuse !) de tatouages.

Lorsqu’elle a pris conscience qu’elle ne deviendrait pas la rock star qu’elle rêvait d’être depuis ses huit ans, elle a décidé d’embrasser son autre passion : l’écriture.

Très vite remarquée et couronnée par les lecteurs et les critiques, elle fait aujourd’hui partie du top des ventes du New York Times et du USA Today.

 

crown2

rez

Ici, dans Passion coupable, Avett, la fille aux cheveux roses de Brighton « Brite » Walker, vous savez, celui dont Rome Archer tient désormais le bar (dans Rome). Eh bien, elle a été arrêtée et a de très sérieux ennuis. Tout cela n’est évidemment pas étranger au braquage du bar (son arrestation a été évoquée dans Asa) et on apprend très vite que, justement, Asa Cross est à l’origine de la présence de l’avocat charismatique qui se trouve devant elle. Cet avocat, propre sur lui, tiré à quatre épingles, attirant, s’appelle Quaid Jackson (oui, vous le connaissez déjà) et il est très doué. Une opportunité pour Avett, car elle est dans de sales draps. Chargée par Jared, son ex petit copain, qui lui met sur le dos l’entière responsabilité dudit braquage.

« Ça faisait longtemps que je partais en vrille, que mes actes m’entraînaient toujours plus bas, dans une spirale infernale. Et, comme je n’avais rien fait pour briser cette logique d’autodestruction, un jour, forcément, j’ai touché le fond. Mais je n’aurais jamais cru que la chute serait aussi rude. »

Très vite, les deux héros de ce roman se dessinent comme étant à l’opposé l’un de l’autre du spectre. La fille paumée qui ne s’attire que des emmerdes et la figure d’ordre et de justice qu’est son avocat. Seulement, cette façade aseptisée qu’est la vie de Quaid Jackson cache bien des choses, aussi cet homme est très loin de l’image que j’en avais de lui dans le livre précédent. Tout comme Avett qui, non seulement, prend conscience de sa situation, mais est torturée par l’idée d’avoir perdu le soutien de son père…

 

crown2

mnavis

C’est ainsi que démarre le roman. Mais très vite, il est entendu qu’ils ont tous les deux besoin l’un de l’autre. Si ce n’était pas le cas, ce ne serait pas un bon roman, pire, ce ne serait pas un bon « Jay Crownover » !

 

Des personnages qui se dévoilent

J’ai aimé les personnages du début à la fin, j’ai adoré les découvrir petit à petit et le résultat m’a… conquise ? C’est peu de le dire. Plus il faut gratter un personnage, plus je l’aime. C’est un fait, et je n’ai pas été déçue une seule seconde dans ce tome.

Avett donne le ton dès le départ, ce qui, au passage, est un des points forts de Jay Crownover : ses incipit. Je l’ai toujours dit et le répéterai encore, j’en suis sûre. Et puis, on se sent toujours bien dans l’univers de cette auteure, même dans les pires endroits et les pires moments. Un autre de ses atouts. Et ici, dans ce roman, on fait le grand écart entre deux mondes – et il ne s’agit pas seulement de l’opposition entre les deux personnages principaux…

En effet, ce qui m’a personnellement touchée, c’est la vie de Quaid (Oui, bon, quelle surprise ! Je sais.) La dualité du personnage est juste Wouahhh. J’en perds mes mots. Pardon, mais l’homme m’émeut. Le côté dur, froid et lisse du béton (son présent) contre le côté chaud et friable de la terre (son passé) ne m’a pas laissé indifférente, et j’ai aimé voir les deux se rejoindre.

Attention, Avett n’en est pas moins intéressante ! Elle a les épaules et l’histoire (les histoires) pour faire face à cet homme fort et charismatique. Son personnage ne se laisse pas dévorer, bien au contraire. Son personnage est tumultueux et vif, et a aussi ses secrets (comme si cela n’était pas évident).

 

L’univers « Jay Crownover »

Cerise sur le gâteau, ce tome nous (re)plonge dans un univers de dangers que Jay Crownover maîtrise à la perfection. Que demander de plus ?

Croyez-moi sur parole, surtout si vous aimez déjà l’auteure et son style bien particulier d’écriture, ce roman est pour vous.

 

∴ Ma note ∴

8,5/10

TRÈS BONNE LECTURE

crown

signature

 

 

2 réflexions sur “[Chronique] CLASH – PASSION COUPABLE de Jay Crownover

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s