L’EMPIRE DE SABLE de Kayla Olson

empiredesable

L’EMPIRE DE SABLE

Auteure : Kayla Olson

Éditeur : CollectionR

Date de parution : 21 Septembre 2017

Résumé : Comment survivre quand il n’y a plus d’espoir ? Avant la guerre, Eden avait la vie facile : air conditionné, glaces à gogo, journées entières à paresser sur la plage. Puis est venue la révolution, et tout a changé. À présent, un groupe puissant qui se fait appeler la Meute de Loups a fait main basse sur la planète et ses ressources. Ils ont tout pris à Eden : ils ont tué sa famille et ses amis, ils ont détruit son foyer et l’ont emprisonnée. Mais elle refuse de se laisser mourir entre leurs mains. Elle est en possession des coordonnées du seul endroit encore neutre sur terre, la bien nommée île Sanctuaire, et va tout faire pour la rejoindre. Lorsque Eden gagne finalement ses côtes, elle y rencontre d’autres résistants aux Loups, mais ce réconfort est rapidement écourté par la disparition de l’un de ses nouveaux alliés. S’enfonçant dans la jungle à sa recherche, le groupe découvre vite que l’île Sanctuaire est truffée de pièges mortels et recèle un ennemi inattendu. Cette île se révèle encore plus dangereuse que le monde qu’Eden a laissé derrière elle, et pour être à nouveau libre, il lui faudra avant tout survivre.

 

Book2

 

Merci à NetGalley et aux éditions Robert Laffont CollectionR pour leur confiance.

Si cette dystopie a autant fait parler d’elle, ce n’est pas pour rien. Pleine d’originalité, il n’est pas étonnant qu’elle soit en voie d’être adaptée au cinéma.

Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire...

 

Un contexte dystopique qui sort de l’ordinaire : Durement meurtrie écologiquement, la Terre allait mal. De gros bouleversements climatiques menaçaient la population rendant les hommes, surtout les plus pauvres, très tendus et inquiets. Si des solutions étaient sur le point d’être mises en œuvre, celles-ci n’ont pas eu le temps d’être exploitées, à la place, une sorte de coup d’état eut lieu — un véritable bouleversement social : les pauvres renversèrent les riches. Les « Loups » prirent le pouvoir.

« Tous les matins depuis que les Loups nous ont arrachés aux vies que nous chérissions pour nous entasser dans des goulags. Je m’assois là où les gardes peuvent bien me voir – là où je peux bien les voir, là où je peux tout voir. Je regarde l’eau, je regarde les vagues. Je ne regarde pas que l’eau. Je ne regarde pas que les vagues. Je cherche des failles. »

C’est ainsi que Eden, une jeune fille qui faisait partie des « riches », s’est retrouvée séquestrée dans un goulag au bord de la plage. L’histoire démarre alors que Eden travaille sur son projet d’évasion avec une patience extraordinaire. Deux ans. Deux ans que celle-ci observe les gardiens, les rondes, leurs moindres faits et gestes. Eden veut faire cela bien. Surtout, elle veut réussir son projet de fuite. Elle sait qu’elle n’aura qu’une seule chance.

Malheureusement rien ne se passe comme prévu. Il y a d’abord tous ces changements ; les mines dissimulées sur la plage, le nombre de gardes revu à la hausse… Il se passe quelque chose. Eden n’a plus le choix, il faut qu’elle parte, aujourd’hui. Demain, il sera peut-être trop tard. Seulement là encore, rien ne se passe comme prévu. Tous les prisonniers semblent avoir la même idée qu’elle en tête, et tout s’accélère. Exit le plan bien réfléchi, notre héroïne profite de la bousculade générale pour mettre les voiles. C’est un vrai carnage. Eden parvient tout de même à rejoindre un petit bateau, mais elle n’est pas seule.

La voilà en fuite avec trois autres filles : Finnley, Hope et Alexa. Ce n’est pas pour autant que Eden veut changer d’objectif. Si Eden est maintenant orpheline, son père était un grand ingénieur et, avant de décéder, celui-ci lui a souvent parlé d’une île : Sanctuary. Cette île représente pour la jeune fille le refuge idéal, c’est là qu’il faut aller pour espérer survivre.

Le voyage est difficile et l’endroit tant convoité fait déchanter nos fugitives. Un choc pour Eden. Pourquoi son père a-t-il menti ? À qui faire confiance ? Aux filles, aux garçons qui les ont rejoint, comment savoir ? Comment survivre ?

 

Une dystopie très travaillée

La dystopie, et l’histoire en générale, sont très très bien ficelées. Kayla Olson, l’auteure, a très savamment mené sa barque. Il y a un millier de points sur lesquels je voudrais m’étendre mais malheureusement je ne peux pas sans trop en dévoiler. Pourtant ce livre mérite des heures de ma salive, tellement il y a de chose à soulever, sur lesquelles mettre le doigt. Hélas, je vais devoir me contenter de rester la plus évasive possible afin de ne pas vous gâcher le plaisir.

 

L’art d’être happé(e), embarqué(e)

Ce que je trouve important, surtout dans une dystopie, c’est de tout de suite se sentir plongé(e) dans l’environnement, et c’est bien le cas ici. Avec l’évasion d’Eden, ça démarre fort. L’action est à la fois haletante mais très très précise grâce à la plume de l’auteure. K. Olson n’est pas avare sur les détails, c’est vraiment ce qui nous permet de fondre complètement dans le monde où les personnages évoluent.

 

L’environnement, Lost, la survie

L’environnement est un point crucial et fait partie de – je dirais même : fait vivre – l’histoire tout autant que les personnages. On nous laisse entendre que ce livre nous fera penser à LOST, cela ne peut pas être plus près de la vérité. C’est un des aspects que j’ai le plus aimé, la survie. Mélangez un univers au biotope hostile, qui a évolué par rapport à ce que nous connaissons aujourd’hui, et des technologies de pointe qui paraissent à la fois lointaines et pourtant si possibles, vous obtiendrez alors exactement ce à quoi les personnages sont confrontés.

 

Les personnages

Parlons-en, oui. Ne cherchez pas le personnage fort du groupe, celui qui sait tout et sait tout faire, il n’y en a pas. D’ailleurs… j’ai trouvé qu’au premier abord, les garçons étaient bien plus mystérieux et en retrait que les filles, mais chaque personnage a son rôle à jouer, un rôle pas toujours brillant, parce qu’ils vont tous faire des erreurs. C’est là aussi une force de cette histoire, qu’on ne retrouve pas dans d’autres. Rahh, l’envie de vous parler de petits détails et de scènes bien particulières me brûlent les lèvres !

 

Je me suis vraiment sentie DANS cette dystopie, cet univers, avec Eden et les autres personnages. Dedans. Totalement. Je ne pouvais plus m’arrêter.

 

En bref ?

L’Empire de sable est une dystopie qui convient à un très très large lectorat.

La survie et le côté participatif de tous les personnages, j’ai vraiment adhéré. Et puis, les sujets qui sont traités (même les petits détails ; je sais, ce terme revient souvent. Ce n’est pas de ma faute si tellement d’infimes choses ont leur importance.) sont si proches de ce qui pourrait nous arriver demain… ça pousse à réfléchir.

Énorme Wouahwoahwoahhh pour L’empire de Sable. Lisez-le ! N’attendez pas le film, LISEZ-LE !

Saddie D.

 

NOTE GLOBALE🦄🦄🦄🦄🦄

• Histoire ? 🦄🦄🦄🦄🦄

• Originalité ? 🦄🦄🦄🦄🦄

• Personnages ? ⭐⭐⭐⭐

• Addictif ? 🦄🦄🦄🦄🦄

 

 

3 réflexions sur “L’EMPIRE DE SABLE de Kayla Olson

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s