[Chronique] 54 MINUTES de Marieke NIJKAMP

54 MINUTES

54 MINUTES

Auteure : Marieke NIJKAMP

Éditeur : Hachette Romans

Date de parution : 2 novembre 2017

Résumé :
10 h 08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi !
10 h 09 – SYLVIA
Tyler est revenu.
10 h 11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT !
10 h 27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.
10 h 30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.

 

Bonjour,

Cœurs sensibles, s’abstenir. Je n’ai aujourd’hui toujours pas recollé tous les morceaux du mien. 54 minutes. C’est le temps que dure cette tuerie de masse dans un lycée tranquille de l’Alabama. Un jour où tout semblait pourtant se dérouler comme d’habitude…

 

crown2

rez

C’est le jour du grand discourt au lycée d’Opportunity et presque tous les élèves et membres du corps enseignant sont rassemblés dans l’auditorium. Comme tous les ans le discours est le même. Un jour à la fois spécial et terriblement redondant pour ces jeunes gens ordinaires qui, bien entendu, préféreraient ne pas être obligés de s’entasser dans le vieux gymnase odorant. Certains s’imaginent ailleurs, d’autres pensent au devoir de maths ou d’histoire qui les attend à l’heure suivante, d’autres encore ont la chance d’être à l’extérieur… Pourtant, le goût amer de ce début de journée devrait être le cadet de leurs soucis car pour chacun d’entre eux, bientôt, tout va basculer.

Tyler est de retour au lycée, mais ses intentions ne sont pas louables. Il ne vient pas pour se joindre gentiment à ses camarades, non, ses plans sont tout autres…

 

crown2

mnavis

Du point de vue des victimes

L’auteure a opté, afin de nous faire vivre le déroulement de la tragédie, pour un point de vue multiple. Le point de vue de quelques élèves, tous proches à leur façon de Tyler. Tous vont alors nous conter ces atroces minutes, 54, seulement 54, durant lesquelles leurs vies vont basculer. Qu’ils soient aux premières loges ou en retrait, chacun nous donne sa version du drame. Ses sentiments, ses réactions. Son vécu. Un choix poignant.

Si l’on retient un nom ou un visage lors de ces drames, c’est malheureusement toujours celui du ou des tueurs. Les victimes sont souvent dépersonnalisées et odieusement réduites à leur nombre. Pire, parfois uniquement à celui morts (parfois ? Pour ne pas dire toujours). C’est horrible.

Ici, dans ce roman, toute notre lecture dépend des victimes dont on suit le parcours et de ceux qui les entourent.

Toute l’histoire se déroule à travers leur yeux, et les sentiments puissants qu’ils doivent affronter. La peur, le courage, le doute. Même les motivations de cette tuerie sont dévoilées à travers les victimes, par le biais de leurs souvenirs des semaines qui précèdent le drame, ou de ce que Tyler revendique ce jour-là. Mais nous le vivons toujours selon les victimes, selon leurs sentiments. J’applaudis cela.

 

Le portrait de Tyler

J’apprécie, malgré tout, d’avoir pu percevoir Tyler sous plusieurs angles. Sans les défendre, je comprends que les auteurs de ces tueries ne se réduisent pas à des monstres et que tout le monde aurait voir venir la tragédie. Non. Ce flottement, le basculement et la visibilité de celui-ci selon les personnes qui croisent Tyler avant qu’il ne passe à l’acte sont très bien décrits dans ce roman. Il n’est pas tout blanc ou tout noir, et il est normal que ses futures victimes le perçoivent de différentes manières. Chacune d’entre elles est cohérente. C’est utile de le rappeler.

 

Je ne me remets pas de cette lecture.

Qui dit tuerie, dit malheureusement morts. L’auteure provoque notre empathie à chacune d’elles, de l’élève ou du professeur évoqué en quelques lignes à un personnage suivit tout au long du livre, tous nous émeuvent.

Bouleversée, j’ai refermé ce roman en PLS, ratatinée sur moi-même. Je n’avais qu’une envie : ouvrir vite un feel-good pour me remettre de mes émotions.

Saddie D.

 

NOTE GLOBALE ⭐⭐⭐⭐⭐

• Histoire ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Originalité ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Personnages ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Addictif ? ⭐⭐⭐⭐

 

2 réflexions sur “[Chronique] 54 MINUTES de Marieke NIJKAMP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s