[Chronique] LE JOUR OÙ MA VIE A VRAIMENT DÉRAPÉ de Eve BORELLI

LE JOUR OU...

LE JOUR OÙ MA VIE A VRAIMENT DÉRAPÉ

Auteure : Eve Borelli

Éditeur : Collection&H

Date de parution (Format Poche) : 10 janvier 2018

Résumé : Il ne faut jamais se fier à la première rencontre.
Mais qu’est-ce qu’elle a fait au ciel pour se retrouver dans cette galère ? Pourtant, ce n’est pas comme si la vie de Lisie manquait d’animation : entre sa récente rupture et le nouveau directeur qui s’acharne sur elle, elle a de quoi s’occuper ! Visiblement, ça ne suffisait pas ; alors, on lui a envoyé Lucas, un journaliste chargé d’écrire un article sur le zoo dans lequel elle travaille. Un homme qui ne lui est pas tout à fait inconnu puisqu’ils se sont rencontrés la veille – lui, complètement ivre et poussant la chansonnette, elle, complètement mortifiée et en train de nettoyer l’enclos des éléphants. À jeun, Lucas a l’air plutôt normal. Voire charmant, si l’on fait abstraction de son côté arrogant. Mais, comme il semblerait que 99 % des habitants de la planète aient décidé de lui compliquer la vie, Lisie ne peut s’empêcher de se demander si Lucas va être un boulet de plus à son pied ou une aide précieuse pour sortir de ce pétrin…

 

Bonjour,

Ce roman est la réédition de Toi, moi, les éléphants et Dark Vador de la collection PIMENT (France Loisirs). C’est l’histoire de Lisie, chargée de communication d’un zoo, qui voit sa carrière et ses projets tomber à l’eau car rétrogradée et poussée à s’occuper des tâches les plus ingrates par Théophile, le fils du propriétaire des lieux…

 

crown2

rez

Arsène est un patron formidable, presque un père pour la jeune femme, mais lorsque ce dernier tombe malade et est hospitalisé, c’est son fils Théophile qui prend les commandes du zoo. Une catastrophe. Parce que, d’abord, ce gros porc rétrograde Lisie par vengeance, celle-ci ayant repoussé ses avances – enfin, elle a refusé de couché avec lui, appelons un chat un chat. Mais on sent très vite que l’ignominie du personnage ne s’arrête pas à sa petitesse « sentimentale »… Oh non !

Alors que Lisie est assignée à une nouvelle charmante tâche, le ramassage des crottes dans l’enclot des éléphants, elle fait la connaissance rencontre de Lucas. Bourré, malpoli, un appareil photo entre les mains, et chantonnant une version très personnelle de Paris s’éveille de Jacques Dutronc. Quel idiot ! Quel abruti ! C’est ce que se dit Lisie lorsqu’elle fait appelle à Phil, le sexy agent de sécurité du zoo, afin de mettre l’intrus à la porte.

Le zoo où Lisie travaille a de la personnalité, croyez-moi. Il y a bien entendu les animaux, parfois loufoques mais incroyables, puis il y a ses employés, tout aussi saugrenus, mais terriblement attachants. Un petit monde secoué par l’arrivée de Théophile et trépignant d’impatience en attendant le retour d’Arsène. Sauf que, Arsène, qui s’est reposé un temps à l’hôpital, y a fait la rencontre d’une infirmière et est tombé sous son charme. Il ne reviendra pas au zoo tout de suite, laissant son fils deux semaines de plus à la tête de celui-ci, le temps d’un voyage en amoureux avec sa bienaimée.

C’est là que resurgit Lucas, toujours agaçant, mais aussi très attirant. Il va aidé Lisie à ne pas baisser les bras face au porc qui dirige le zoo. La jeune femme et ses amis vont alors malheureusement comprendre que Théophile n’a vraiment, mais alors vraiment, pas de bonnes intentions…

 

crown2

mnavis

Une héroïne hors-norme

Lisie, une jeune métisse avec quelques kilos en trop, est « spontanée » (ça, c’est le moins qu’on puisse dire). Elle est aussi ronchon, un brin maladroite, fofolle, et têtue. Je l’ai A-DO-RÉ.

Larguée par son mec, elle traîne sa rancœur au début du roman. Lucas, dont la première rencontre se résume à un quiproquo de paroles imbibées, en fait évidemment les frais. Un Lucas d’ailleurs bien mystérieux… mais qui va se joindre à la joyeuse troupe du zoo pour saboter les plans de Théophile. Et cela va être rocambolesque. De toute manière, l’auteure donne le ton dès les premières pages, ce roman est drôle, même un peu fou.

 

Un vrai grain de folie !

Je ne sais pas trop où situer ce roman entre comédie romantique et chick litt. Comme écrit plus haut, l’auteure donne un ton plein d’humour dès le début, j’ai été séduite par cette plume vive et sans limite suivant laquelle, pour notre plus grand plaisir, les situations les plus improbables s’enchaînent !

Mon seul petit point noir, qui a fait raté de peu les cinq étoiles à ce roman, ce sont les parenthèses où Lisie imagine de brefs articles de journaux sur sa vie et les choses qui lui arrivent. 90% du temps, c’est très drôle et cela montre l’imagination débordante du personnage, c’est vrai, mais il y une infime portion qui était de trop – à mon goût – et qui me cassait un peu dans mon élan. Alors, oui, c’était rare, mais j’en ai survolé 4-5 sans les lire afin d’en venir tout de suite à la suite. Rien de bien méchant, vous me direz. Vous avez raison. Parce que, globalement, j’ai passé un eeeeexcellent moment à lire ce livre.

 

crown

 

En bref

Je me suis régalée. J’ai beaucoup aimé Lisie et Ludivine sa meilleure amie, mais aussi Lucas 😉 J’ai également adoré l’univers dans lequel les personnages évoluent, c’était rafraîchissant. Fou, mais rafraîchissant.

En plus ce roman fait partie de cette jolie opération de sorties à prix mini, 4€99, ce serait bête de se priver !

Saddie D.

 

NOTE GLOBALE ⭐⭐⭐⭐,5

• Histoire ? ⭐⭐⭐⭐,5

• Originalité ? ⭐⭐⭐⭐,5

• Personnages ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Addictif ? ⭐⭐⭐⭐

3 réflexions sur “[Chronique] LE JOUR OÙ MA VIE A VRAIMENT DÉRAPÉ de Eve BORELLI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s