[Chronique] TOURMENTE – Les écorchés tome 2, de Tillie COLE

TOURMENTE

TOURMENTE, Les écorchés tome 2

Auteure : Tillie COLE

Édité chez Milady

Résumé : La rencontre de Roméo et Juliette et du Parrain.
Constamment drogué par son maître, 221 tue avec une efficacité redoutable. Il est l’atout majeur qui permet de faire fructifier les affaires du parrain de la mafia géorgienne de New York. Jusqu’au jour où il est capturé par le clan adverse. Captif, il rencontre Talia Tolstaia, la fille d’un parrain russe. D’abord attendrie par ce colosse puis fascinée, elle décèle en lui bien plus qu’une machine à tuer et se donne pour mission de le faire s’ouvrir à la vie et à ses plaisirs… Mais la famille de la jeune femme la laissera-t-elle convoler avec leur ennemi de toujours ?

 

Bonjour,

Il s’agit du tome 2 de la série Les écorchés, cette chronique contient donc des spoilers du premier tome. Si vous n’avez pas lu Ruine, je vous conseille vivement de ne pas lire ce qui suit.

 

Luka, après tout ce qu’il a vécu au goulag sous le matricule 818, est de retour. Ou presque. Malgré tout l’amour qu’il éprouve pour Kisa, sa nouvelle vie le perturbe. Luka est encore hanté par ses instincts meurtriers et la place de nouveau Knyaz que lui réserve la Bratva ne lui convient pas — d’autres plans bouillonnent au fond de lui. Il ne peut oublier son ami, 362, son seul ami au goulag, qu’il a dû tuer mais à qui il a promis vengeance. Justement, ce dernier a un frère, un frère jumeaux, et Luka se doit de le retrouver.

« LE POISON.
La douleur.
Le feu.
Un feu qui déchire les entrailles.
Des torrents de lave coulaient dans mes veines.
Ma peau… Elle était brûlante… J’avais l’impression qu’elle se déchirait…
Je pantelais de colère… J’étais incapable de la contenir… Elle me cisaillait le cerveau et me rendait fou…
Démolir quelqu’un, grondai-je intérieurement. Briser des os, arracher des
membres… Sentir le sang frais me couler entre les doigts.« 

221 obéit, si son maître lui demande de ne pas bouger, il ne bouge pas d’un pouce, s’il lui demande de tuer, 221 tue.

Grand, musclé, fort, rien ne l’arrête. 221 est l’arme parfaite, son maître le sait et est fier d’exhiber aujourd’hui son obéissance à des spectateurs médusés. Mais soudain tout bascule, l’ignoble spectacle est interrompu par l’arrivée d’hommes armés. Des russes, menés par le Knyaz. Après une lutte sanglante, 221 est maîtrisé et fait prisonnier. Dangereux, toujours sous l’influence de la mystérieuse drogue, Luka le fait enfermer dans leur demeure secondaire, dans les Hamptons, où se trouve justement sa sœur, Talia, qui ne va pas longtemps pouvoir masquer son affection et son attirance pour le sauvage « prisonnier »…

Comme le premier tome, ce roman est violent. Sanglant. Et chaud, très chaud. J’ai apprécié de retrouver Kisa et Luka, mais étais aussi ravie de faire connaissance avec ce nouveau couple atypique.

 

Talia

Kisa est un personnage sincère, aimant, attachant, mais la sœur de Luka m’a d’avantage plu. J’ai vraiment aimé son personnage, elle a les mêmes qualités que Kisa mais avec un petit truc en plus. Peut-être son petit côté rebelle, je ne me l’explique pas, c’est tellement rare qu’un personnage de « tome 2 » — surtout féminin — surpasse celui du « tome 1 ». Une belle surprise.

 

221

Tillie Cole sait nous surprendre en nous  offrant toujours plus de cruauté, et ce second opus monte effectivement d’un cran. 818 avait facilité le formatage de son cerveau pour se protéger, s’était battu pour survivre. 221, lui, n’a pas simplement eu à tuer pour survivre, il a été conditionné pour cela. Une obéissante aveugle à son Maître provoquée par la drogue. Comme 818, il est une force de la nature, une machine à tuer, mais un autre colosse à l’âme brisée. Objet, humilié, il ne sait pas quelle est sa place dans la société du dehors… Encore un personnage torturé, cassé, perdu, dont seule cette auteure a le secret.

« — Est-ce que tu peux dire mon nom ? demanda-t-elle alors.
Je me concentrai sur sa bouche lorsqu’elle prononça : « Talia. »
J’écoutai attentivement les sons et les fis tourner dans ma tête avant de m’essayer à l’exercice.
— Tal… Tal… i… a…
Elle poussa un brusque soupir de soulagement et vint se camper juste devant moi.Je la dévisageai, admirant son beau visage, ses yeux doux, captivé par sa manière de me regarder. Je posai un doigt sur son coeur, puis sur le mien, et lui demandai :
— Tu es… pour moi ? »

Talia est russe, une Tolstoï. 221 n’est autre que Zaal Kostava, géorgien. Leurs familles sont ennemies, d’où le côté très Roméo et Juliette de ce roman.

 

2014 Sarasota Film Festival - Day 9 - Red Carpet For Spotlight Film: Road to Paloma

Petite parenthèse. Rassurez-moi, je ne suis pas folle, Zaal a bien quelque chose de Khal Drogo (GoT, la série, j’entends.) ? Zaal, physiquement, c’est carrément Jason Momoa, non ? Parce que cette image m’a hantée durant toute ma lecture… Impossible de la chasser. Le corps, les cheveux, la barbe, même les grains de beauté ! Allez ?

Bon, on ne peut pas dire que cela m’ait dérangée. Depuis longtemps je fantasme sur Jason Momoa, surtout depuis son rôle de Ronon Dex dans Stargate Atlantis – ce que j’aimais ce personnage !

Bref, je m’égare.

 

« Tu es… pour moi » 💕

Voilà ! Cette phrase vient bien de bousculer le « I LIVE YOU » de Hopeless. Oui, parce que « Je te vis » (en VF) c’est mignon, d’accord, mais on perd en signification. J’ai trouvé ce « tu es pour moi » simplement parfait. Le mot principal n’étant pas « parfait » mais « simple ». Mon petit cœur s’est soulevé comme jamais. Et vous ?

 

crown

 

NOTE GLOBALE 🦄🦄🦄🦄🦄

• Histoire ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Originalité ? ⭐⭐⭐⭐

• Personnages ? 🦄🦄🦄🦄🦄

• Addictif ? 🦄🦄🦄🦄🦄

 

Déjà plusieurs brèches dans l’histoire laissent entrevoir des ouvertures pour les tomes suivants. Et avec cette fin, cette jeune femme inconnue, qui semble être la sœur des jumeaux, je meurs d’impatience de connaître la suite ! Alors rendez-vous le 21 février 2018 pour le tome 3, RAVAGE, dont la couverture ne me laisse vraiment pas indifférente… Il fait vraiment chaud, vous ne trouvez pas ?

Ravage

 

3 réflexions sur “[Chronique] TOURMENTE – Les écorchés tome 2, de Tillie COLE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s