[Chronique] GOING WILD T1 de Candice ULRIK

going-wild-t1

GOING WILD T1

Auteure : Candice ULRIK

Éditeur : MxM Bookmark

Date de parution : 08 Aout 2018

Pitch : « Depuis sa naissance, Stephen lutte contre une maladie incurable. Jusqu’au jour où il est victime d’une mystérieuse agression, qui le laisse contre toute attente en parfaite santé. Enfin, si se transformer en loup peut être appelé une « parfaite santé » ?
La meute de Jason est en alerte : contrevenant à leur loi, un loup-garou a mordu un humain, faisant de lui l’un des leurs. Le loup en devenir va avoir besoin d’un guide. Bien qu’il n’en ait aucune envie, Jason est désigné. Pour couronner le tout, le nouveau n’est autre que Stephen, le « loser » de son lycée ! »

[Service presse] Je remercie bien évidemment MxM Bookmark pour ce service presse.

 

Encore une couverture magnifique, pas vrai ?

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de bit-lit, du moins cela faisait un bail que je n’étais pas allée jusqu’au bout d’un tome. Cette lecture a été agréable et si elle n’a pas été un coup de cœur, elle m’a plutôt bien réconciliée avec le genre.

 

crown2

rez

Stephen est malade, en sursis, chétif. Le lycéen doit constamment se rendre à l’hôpital, surveiller ses activités, son alimentation… le moindre effort, s’il est trop important, l’essouffle. Stephen n’est par définition pas le garçon le plus populaire du lycée, mais peu importe, il préfère la présence rassurante de ses quelques amis et de son meilleur ami : Sébastien. Toutefois, sa vie va basculer lors d’une étrange et mordante rencontre.

Une morsure. Une morsure que Stephen croit tout d’abord avoir rêvé. Une morsure lourde de conséquences. Une morsure faisant peu à peu du garçon un loup.

Un loup a mordu un humain, ce qui va normalement à l’encontre des règles de la meute. Mais la meute est une famille, alors même si tout le monde ignore le nom de celui qui a mordu Stephen, sa famille se doit de « former » le nouveau loup. Et c’est Jason, lycéen lui-aussi, dans le même établissement que Stephen, qui est désigné pour devenir le guide de celui-ci. Hélas, Jason semble s’être autoproclamé l’ennemi juré de Stephen depuis des années et bien sûr, les deux garçons ne s’entendent pas. Jason ne fait aucun effort pour sympathiser, ne voyant en Stephen — et en apparence — que ce pauvre garçon assisté et agaçant ; ce qui, si leur relation ne s’améliore pas, ne l’aidera pas à composer avec le loup nouvellement en lui.

Simple antipathie entre les deux garçons, relents du passé ? Non. Les choses ne sont pas aussi transparentes qu’il y parait…

 

crown2

mnavis

Ce roman aux bases plutôt communes se complique au fil des pages. Cependant, il y a très peu d’action dans ce premier tome. Le récit s’attarde énormément sur la présentation des personnages, des différentes intrigues autour de leurs relations et du fonctionnement de la meute. Évidemment c’est un tome 1 et de ce fait, l’auteure passe du temps à planter le décor et à esquisser les liens entre les personnages. C’est tout à fait normal. Mais quelques longueurs ternissent un peu la lecture.

 

Petite parenthèse. J’ai quelques réticences quant à l’usage de prénoms américains quand  l’histoire ne s’y déroule pas. C’est un petit détail, je sais, et même s’il y a une tentative d’explication à ce choix, je bloque toujours un peu au début. Fin de cette parenthèse qui m’est propre.

 

Dans ce premier tome j’avoue avoir aussi eu un peu peur des romances respectives aux personnages principaux. Elles prennent beaucoup de place et des nœuds s’accumulent autour de celles-ci, trop. J’espère que ce dédale ne va pas être étouffé trop abruptement plus tard ou, au contraire, et pire, virer à l’éternel triangle amoureux… (Mais bon, ça, ça plait ou ça ne plait pas, cela dépend du lecteur.)

 

Il n’y a évidemment pas que du mauvais dans ce premier livre, et je ne voudrais surtout pas vous laisser croire ça. Si des longueurs se sont installées, c’est justement parce que — malgré cet apparat un peu trop généreux — l’histoire ne manque pas de matière.

Et puis, je trouve que l’auteure a très bien su jouer avec nos sens ! Le « don » de Stephen est très bien mis en valeur, cela donne de la vie au récit et à notre lecture. J’aime que l’imagination et les sens soient autant mis à contribution et c’est, je pense, l’un des plus gros points forts de ce roman.

Reste à comprendre ces choses auxquelles l’auteure a esquivé de répondre, et il y a matière à exploiter, alors j’escompte une suite prenant une tangente un peu différente. Et que l’action s’impose un poil plus !

Bon, je suis consciente qu’il s’agit clairement d’un tome introductif et donc un peu passif, mais il reste intéressant.

Aussi, le personnage de Stephen me plaît beaucoup, j’avoue, ce pourquoi j’ai très envie de voir comment l’auteure va développer sa nouvelle existence, comment sa relation avec Jason va tourner et comment, plus globalement, les choses vont évoluer.

 

⭐⭐⭐,75
LECTURE SYMPATHIQUE

crown

 

En bref ?

Nous sommes loin d’être entrés dans le vif du sujet… cela dit, l’histoire dans son ensemble est sympa et le potentiel est là.

Alors, fans de bit-lit ? Ce roman est sympa, intéressant, à lire.

signature

 

DANS LA TANIÈRE DU LOUP

5,99€ (eBook) – 15€ (Broché)

Liens :

Sur le site de l’éditeur

Amazon

 

NOTE GLOBALE ⭐⭐⭐,75

• Histoire ? ⭐⭐⭐⭐

• Originalité ? ⭐⭐⭐,5

• Personnages ? ⭐⭐⭐⭐

• Addictif ? ⭐⭐⭐

 

Une réflexion sur “[Chronique] GOING WILD T1 de Candice ULRIK

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s