[Chronique] COMMENT MON ÉTÉ EST PARTI EN FUMÉE de Jennifer SALVATO DOKTORSKI

comment-mon-ete-est-parti-en-fumee

COMMENT MON ÉTÉ EST PARTI EN FUMÉE

Auteure : Jennifer SALVATO DOKTORSKI

Éditeur : Hugo – New Way

Date de parution : 9 mai 2019

Pitch : Rosie a toujours été impulsive. Mais la voiture de Joey, son ex-petit copain qu’elle a surpris en train de la tromper ? Jamais, mais non, elle n’a jamais voulu y mettre le feu. Et elle ne voulait pas non plus appeler ce traître toutes les dix minutes pour lui expliquer ce qu’elle pense de lui. Ni lui envoyer plus de cent messages par jour… En tout cas, la voilà qui écope d’une ordonnance restrictive qui l’empêche d’approcher Joey à moins de cinquante mètres. Qu’est-ce qu’elle va donc bien pouvoir faire de son été ? Lorsque son voisin Matty annonce à ses parents qu’il part en road-trip avec deux amis, ils ont la bonne idée de l’incruster dans l’aventure. L’enfer ! Au début, Rosie n’a qu’une idée en tête : faire du stop et rentrer scruter le moindre des mouvements de Joey. Mais si l’air de la route, les expériences inédites et les nouveaux amis lui faisaient voir la vie sous d’autres horizons…

Format: 132 x 205 cm – 304 Pages – Livre papiereBook

Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman.

 

Hello !

Ce jour je reviens pour vous parler de Comment mon été est parti en fumée de Jennifer Salvato Doktorski. Publié chez Hugo New Way, c’est un roman young adult et vous savez que j’aime beaucoup ça.

Je suis rentrée dans cette lecture avec un très bon sentiment. Le résumé et les premières pages m’ont laissée avec une forte première impression. Le personnage de Rosie malgré la situation controversée était assez barré pour me plaire. Et que dire de la parfaite dynamique des échanges entre elle et son ami Matty ?

J’ai cru au premier gros gros gros coup de cœur romance YA de 2019.

Puis, malheureusement, mon enthousiasme s’est peu à peu évanoui.

 

crown2

rez

Rosie a du mal à digérer que Joey, son ex petit ami, voit une autre fille. Pour cette toute jeune fille du New Jersey, Joey était tout. Il était son premier amour, et comme c’est souvent le cas dans l’imaginaire des adolescentes aux Etat-Unis, elle se voyait passer le lycée, la fac, le mariage… avec lui. Un doux rêve que Rosie a du mal à lâcher. Joey ayant tout fait pour mettre la jeune fille en confiance, pendant des mois et des mois, celle-ci ne peut pas admettre que le portrait qu’elle s’était fait de lui était biaisé. Pour elle, Joey va revenir, une explication entre eux et tout va s’arranger. Rosie craque. S’enfonce. Le stalk. Jusqu’à ce qu’il apparaisse publiquement au bras de sa nouvelle copine.

Et c’est l’incident.

Rosie se retrouve alors avec une ordonnance restrictive qui la maintient à l’écart de Joey et une convocation devant le juge. Seulement Rosie, amoureuse, espère encore. Et elle est encore prête à tout. Un état critique qui inquiète ses parents et ses amis. Notamment Matty, son meilleur ami et voisin, à qui vient une idée.

Matty doit partir pour un roadtrip jusqu’en Arizona avec deux de ses amis, Spencer et Logan. Alors… pourquoi ne pas profiter de ce voyage pour exfiltrer Rosie le plus loin possible de Joey jusqu’au jugement ?

 

crown2

mnavis

On a tous vécu ça, ou connu un.e ami.e qui a craqué de la sorte. Peut-être pas au niveau de Rosie, mais quelque chose qui peut s’en approcher. Les personnages sont jeunes, c’est un Young Adult, on a donc plus facilement tendance à comprendre la fragilité des protagonistes et à pardonner leurs sentiments exacerbés.

Et ça démarre fort. Le grain de folie est plein d’énergie dans l’incipit. L’échange entre Rosie et Matty donne un ton détonnant. Les actions de stalkeuse de Rosie accentuent encore la toquade. De ce fait, en cette entame de lecture, j’étais dans un mood de confiance absolue. Tout me plaisait. La folie, bien évidemment, mais aussi les personnages. Et la seule idée que la suite allait les entrainer dans un roadtrip à travers les USA galvanisait ce sentiment d’un coup de cœur en devenir.

L’addition de nouveaux personnages et l’envie d’un crush entre Rosie et l’un d’eux pour oublier l’affreux Joey… tout ça était très bien parti.

Consciente du fait qu’il fallait faire tenir en 300 pages la mise en place de l’histoire, le roadtrip (New Jersey – Arizona, rien que ça) et la conclusion, j’ai encaissé les premières marques d’interruptions abruptes de la ligne du temps. Il était normal de ne pas s’attarder sur chaque mètre d’asphalte avalé par la Taurus. La plume de l’auteure était vive et assez percutante, je n’ai donc pas tout de suite remis en question les coupes un peu brutales. Il faut dire que, en plus, celles-ci avaient un but de rebond, le jeu en valait alors peut-être la chandelle.

Et puis, honnêtement, j’ai aimé que le roadtrip soit pris à contrepied. Qu’on s’éloigne du roadtrip américain idéalisé. Tous les paysages et lieux touristiques ne sont pas époustouflants, chaque mètre parcouru n’est pas un kiff total. Déboires il y a, un croche-pied aux idées reçues, surtout quand l’un des personnages a l’esprit ailleurs.

Mais les coupes abruptes si elles m’ont amusées au début ont fini par me faire souffrir. Vraiment. J’ai souffert de ce rythme décousu. C’est devenu vraiment difficile à lire et difficile à suivre.

Mon autre gros problème quant au cour décousu des événements est que les liens entre les personnages m’ont ainsi parus bien plus suggérés que vécus. Comment croire en une histoire si on la touche si peu ?

C’est bête parce que les personnages ont le potentiel. Malheureusement Avery, Logan et Spencer manquent de définition. Je n’ai pas pu m’attacher réellement. Si ce n’est à Rosie. Mais elle a fini par m’agacer.

J’ai parfaitement compris son attachement à Joey, à l’image qu’elle se fait de ce premier amour et au fait qu’elle s’y accroche corps et âme. Je vous assure, je comprends vraiment qu’elle n’arrive pas à passer ce moment. Mais son côté cœur d’artichaut, constamment, en plus et en même temps que son problème de fusible éteint envers Joey, bon sang ! Et tous les mecs y passent.

OK, cliché des ados, c’est un young adult, mais quand même…

C’était trop.

Les amitiés à variation constante, le rythme difficile, admettons, cela sert à l’histoire. Ça me tenait, ça me donnait envie de tourner les pages. En effet, l’héroïne est perdue et tout cela est fait pour accentuer ce sentiment. Bref reculer pour mieux sauter, pour mieux affirmer l’évolution du personnage. Le chemin vers la maturité, quoi. Sauf que j’ai aussi butté de ce côté-là -ça vient peut-être de moi- mais je n’ai absolument pas compris certaines explications/révélations. J’ai du mal à me fixer sur la réelle incidence de ces révélations. Et si j’ai adoré les dialogues en début de roman, d’autres m’ont carrément larguée tant ils perdaient parfois en réalisme, surtout autour de ces moments.

 

Je n’ai pas compris tout cet effondrement. Je suis tellement déçue. L’histoire était pourtant bien. Est-ce que le grain de folie de ce roman est allé trop loin et moi qui ai décroché ? J’y ai songé.

Je suis quelqu’un de barré pourtant, mais peut-être que je suis simplement passée à côté.

 

Contre toute attente, la fin m’a plu. Même si je l’aurais préférée amenée avec des personnages auxquels je me serais plus attachée.

 

∴ Mon avis ∴

4/10

DÉCEPTION

crown

 

En bref ? Un début de roman qui m’a totalement emballée, Rosie engluée dans une vraie psychose d’adolescente amoureuse qu’il lui fallait combattre. Gros potentiel. Mais malheureusement je n’ai pas été convaincue par le reste du roman, j’ai été échaudée par le rythme décousu et par trop de chauds et de froids. J’en suis la première déçue.

signature

 

 

3 réflexions sur “[Chronique] COMMENT MON ÉTÉ EST PARTI EN FUMÉE de Jennifer SALVATO DOKTORSKI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s