[Chronique] LE MARCHAND DE SABLE, Saison 1, de Gaïa Alexia

le-marchand-de-sable-tome-1

LE MARCHAND DE SABLE, Saison 1

Auteure : Gaïa Alexia

Éditeur : Hugo – New Romance

Genre : Romance Fantastique

Date de parution : 23 mai 2019

Pitch : Une romance au coeur des mythes nordiques. Depuis plusieurs mois, Nola Nott lutte contre le sommeil de toutes ses forces. Dès qu’elle est rattrapée par la fatigue et qu’elle s’endort, un homme aussi mystérieux qu’angoissant vient hanter ses rêves. Précédé de papillons rouge sang et semant du sable derrière-lui, Nola le sent, il ne vient pas en paix et n’attend qu’une chose : pouvoir s’en prendre à elle. Lorsque rêve et réalité se confondent et qu’elle croise l’homme de ses cauchemars aux détours d’un couloir, Nola commence à perdre pied. Que lui veut-il ? Et pourquoi semble-t-il si bien la connaître ? Pour ne pas sombrer dans la folie, la jeune femme redouble d’efforts dans ses études et notamment dans cette matière qui lui donne tant de fil à retordre : la mythologie nordique. Aux heures les plus sombres, se joue une course poursuite digne de la cavalcade de la lune en pleine nuit. Avec le Marchand de sable, Gaïa Alexia a su transcender les codes de la New Romance pour les emmener sur un territoire ou mystère et attirance ne font qu’un.

Format : 131 x 205 cm – 314 Pages – 17,00€  >>Acheter<<

Je remercie la maison d’édition Hugo&Cie pour l’envoi de ce livre.

 

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle d’une nouvelle romance fantastique publiée chez Hugo New romance. Enfin !

Si je n’ai pas autant accroché à Dark and dangerous love que je l’aurais voulu, alors que j’attendais beaucoup cette trilogie de Molly Night parue l’an dernier en grand format chez Hugo, je me suis sentie bien plus investie dans ce premier tome du Marchand de sable signé Gaïa Alexia.

Et dans ce livre Gaïa Alexia a parfaitement su introduire la mythologie nordique, que j’apprécie énormément, à la romance dans une histoire passionnante et intrigante.

J’aime l’idée que la collection New Romance se divertisse autant. Et je veux bien davantage de romans de ce genre chez Hugo !

 

crown2

rez

Nola ne peut plus dormir. Chaque fois que l’étudiante parisienne ferme les yeux, elle se retrouve pourchassée par un type étrange, du sable et des centaines de papillons… Alors Nola fuit le sommeil autant qu’elle le peut. Quand elle le peut. Car la fatigue la rattrape toujours un peu plus, son mystérieux poursuivant également.

La jeune femme qui est bien entourée par ses amis est brillante. Tout lui réussi. Tout si ce n’est l’amour et, à la fac, ses résultats en Mythologie nordique qui laissent à désirer.

La jeune femme, épuisée, commence à halluciner. Partout. Même éveillée.

Et si tout était lié ? Le fait que, pour la jeune étudiante, rien ne rentre sur les dieux de la mythologie nordique pourrait-il être autre chose que le fruit du hasard ?

 

crown2

mnavis

Le prologue vous propulse directement dans le fantastique, et avec assez d’obscurantisme pour enflammer votre lecture. Le flou est toujours addictif, ce prologue ne fait pas exception.

Passé le prologue, retour au monde tel qu’on le connait, ou presque. On découvre Nola, une jeune étudiante qui peine à dormir car poursuivie dans ses rêves par un personnage qui la terrorise. Le lien est fait. Mais c’est avec Nola que nous comprenons peu à peu ce qui lui arrive. J’ai particulièrement aimé jouer à tracer dès le début des lignes imaginaires pour relier les personnages entre eux. J’ai découvert ce qui jalonne l’histoire créée par Gaïa Alexia, une histoire qui mélange intrigue et mythologie. Un univers clairement fantastique et pour tout vous dire c’est à peu près Tout Ce Que J’aime.

La  mythologie nordique tient bien évidemment une place très importante et j’ai toujours trouvé ce thème très passionnant, mais même si vous êtes moins passionné.e.s que je le suis un glossaire est présent à la fin du livre pour parfaire votre curiosité ou vous éclairer. Quelque chose de ludique dont j’apprécie beaucoup le choix.

 

Dans ce premier tome l’auteure tire le fil des rêves de Nola et du rapprochement inexorable de son poursuivant. Et même si les personnages qui gravitent autour de Nola n’ont peut-être pas encore tout dévoilé à la fin de ce tome, et vous l’aurez deviné puisqu’il s’agit d’une romance : il y a au cœur de cette histoire un personnage féminin (Nola) et un personnage masculin (le Marchand de sable).

A noter que le roman est un double point de vue. Mais pour ceux qui apprécient l’équité des points de vue il faut savoir que –intrigue oblige– la plus grosse partie des chapitres est vécue par Nola. J’aurais aimé plus de chapitres du point de vue masculin, évidemment, hélas pour garder le mystère ce n’était pas possible, on ne peut pas tout avoir ; mais j’imagine qu’il en sera autrement dans le tome 2. J’espère en tout cas car le personnage masculin me plait énormément.

 

Dès les premiers chapitres les indices sont nombreux et assez évidents quant aux prémices de l’intrigue. On se fait rapidement des plans sur la comète. Mais ce tome étant principalement introductif, les véritables explications tardent un peu. On suit Nola et ses amis dans des scènes qui peuvent paraître à première vue anodines, et les rêves de l’étudiante peuvent aussi parfois sembler se répéter, mais… il y a tellement de secrets à garder sur les personnages et on en sait encore si peu que je ne m’aventurerai pas à en dire plus. Toutefois, comme je le disais en introduction : je me suis sentie investie, dans l’histoire et avec les personnages.

L’écriture de Gaïa Alexia est toujours un plaisir de fraicheur et de modernité, mais ici j’ai affectionné la modernité mêlée au fantastique. Les associations choisies par l’auteure sont originales. Les lieux, les mondes et les personnages sont parfois étonnants, et détonants.

 

∴ Mon avis ∴

9/10

TRÈS BONNE LECTURE

crown

 

∴ La plus grande qualité de ce roman

Une mythologie nordique que tout le monde connait, ou presque, mais utilisée de façon très originale !

∴ Ce qui a pu m’ennuyer

Je déteste Gaïa Alexia pour cette fin de tome ! =p

 

En bref ? Une romance fantastique qui n’a pas d’égale. J’attendais beaucoup de la fraction mythologique mais ce premier tome m’a convaincue dans son ensemble. J’ai très envie d’en connaitre la suite.

Merci Hugo&Cie de développer la New Romance dans des directions différentes, et merci Gaïa Alexia pour cet imaginaire à la hauteur de mes espérances.

signature

 

 

10 réflexions sur “[Chronique] LE MARCHAND DE SABLE, Saison 1, de Gaïa Alexia

  1. letempodeslivres dit :

    Je l’ai beaucoup vu sur la toile. Je vais le garder en tête par rapport à ton avis pour l’essayer, puisque c’est du fantastique (mythes nordiques ce que je lis quasiment jamais), ça devrait me faire renouer avec le NA (puisqu’il a l’air différent)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s