[Chronique] THE WICKED DEEP de Shea Ernshaw

 

 

the-wicked-deep

THE WICKED DEEP

Auteure : Shea Ernshaw

Éditeur : Rageot

Pitch : C’est une histoire de vengeance… Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescentes, Marguerite, Aurora et Hazel reviennent se venger. Et cette année encore, Penny le sait, alors que les touristes afflueront, on retrouvera des cadavres de jeunes hommes sur la plage… Car cette malédiction, rien ne semble pouvoir l’arrêter.

 

Bonjour,

Aujourd’hui je voudrais vous parler de ce livre qui n’est plus à présenter, The Wicked Deep de Shea Ernshaw publié chez Rageot. J’ai beaucoup trop apprécié ma lecture, aussi, je ne pouvais pas faire l’impasse sur cette chronique.

 

crown2

rez

Tout commence toujours par un murmure presque imperceptible qui vient de la mer et chaque année, chaque printemps, débute la Swan Season. Simple folklore pour les touristes de l’Oregon ? Pas vraiment…

Il y a 200 ans, dans la ville côtière de Sparrow en Oregon, trois sœurs trop belles pour laisser indifférent ont payé de leurs vies le prix de l’infidélité d’hommes mariés. Les trois soeurs, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, accusées de sorcellerie, ont étaient sacrifiées à l’océan. Et depuis, une malédiction frappe Sparrow.

Une malédiction ? Une vengeance ?

 

TWD-Aesthetics

La malédiction des Swan sisters

 

crown2

mnavis

Tout a déjà été dit sur ce roman, je le sais très bien, pourtant j’ai envie de vous en parler moi aussi. Parce que, voyez-vous, ce roman est époustouflant. Effrayant et addictif.

Mais d’abord, impossible de ne pas s’attarder deux minutes sur la beauté de la couverture de ce livre. Absolument magnifique. Je ne pense pas qu’une autre couverture pouvait être plus idéale pour ce roman. Elle est sombre, mystérieuse, et elle a quelque chose de précieux. Alors, non, elle ne pouvait être plus adéquate.

 

À Sparrow, comme chaque année, les étudiants se préparent à fêter le début de la Swan Season. 3 semaines de folklore. Et quel folklore ! Si l’histoire commence par un feu de camps d’étudiants, par d’immatures blagues, l’histoire va vous donner quelques frissons. Des frissons générés par l’injustice et la peur. La Swan Season arrive. Le début de la vengeance, des possessions, des noyades… Trois semaines d’angoisse.

Et vous allez, vous aussi, suffoquer.

Ce livre vous rapporte d’un côté l’histoire des soeurs Swan et de l’autre, la nouvelle saison qui débute aujourd’hui pour les quelques étudiants de Sparrow, leurs familles et leurs amis. La part belle du mystère m’empêche d’en dire trop mais, globalement j’ai bien apprécié les personnages.

Penny et Bo sont très attachants. J’ai aimé suivre ces jeunes dans cette vie isolée et compliquée par la malédiction. J’ai aussi aimé que, dès le départ, tout soit nuancé par la croyance ou non des habitants pour la malédiction. Cela n’a fait qu’accroître dès les premiers chapitres ma curiosité. Je voulais savoir.

J’ai adoré le mystère qui entoure Marguerite, Aurora et Hazel, qu’il soit aussi impénétrable, et qu’il le reste – d’une certaine manière. C’est ce qui fait toute la romantique et l’opacité de ce roman. Ce voile est parfait. Fascinant.

Pour certains les aboutissants du roman ont été prévisibles, pas pour moi, j’ai même eu ma petite bombe ! Mon séisme ! Pour tout vous dire, j’ai adoré cette révélation. Et puis la plume de l’auteure est très belle, j’ai vraiment été emportées dans le nord ouest des états unis, d’il y a deux siècles et d’aujourd’hui.

Impossible de lâcher ce livre.

 

∴ Ma note ∴

10/10

COUP DE CŒUR

crown

 

∴ La plus grande qualité de ce roman

L’ambiance oppressante qui plane sur Sparrow et sur nous, lecteurs.

∴ Ce qui a pu m’ennuyer

Rien ou presque. Car même les ombres laissées en souffrance m’ont paru justifiées, j’aime assez l’idée de garder un doute en refermant ce roman.

 

Êtes-vous prêt.e.s à vous faire envoûter ? Prêt.e.s ou pas, un conseil : lisez ce roman !

signature

 

4 réflexions sur “[Chronique] THE WICKED DEEP de Shea Ernshaw

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s