[Chronique] HEARTSTOPPER vol. 1 & 2 de Alice Oseman

photo--Heartstopper1et2-

 

heartstopperHEARTSTOPPER
un roman graphique d’Alice Oseman

Éditeur : (VO) chez HODDER

Annonce HEARTSTOPPER en VF sera le premier roman graphique publié chez Hachette Romans, en librairie début octobre 2019.

Pitch VO :
Charlie and Nick are at the same school, but they’ve never met … until one day when they’re made to sit together.
They quickly become friends, and soon Charlie is falling hard for Nick, even though he doesn’t think he has a chance. But love works in surprising ways, and Nick is more interested in Charlie than either of them realised.
Heartstopper is about love, friendship, loyalty and mental illness. It encompasses all the small stories of Nick and Charlie’s lives that together make up something larger, which speaks to all of us.

 

Mea culpa. Alors que j’avais dans l’idée d’extérioriser mon admiration et d’écrire la meilleure chronique de ce blog, j’ai peut-être écrit la pire d’entre elles. Pour le coup, ma spontanéité et le défaut de gestion de mes émotions ont pris fortement le dessus. J’en suis désolée. Mais après réflexion j’ai décidé que je voulais garder cette chronique aussi triviale et sauvage et imparfaite qu’elle m’est sortie.

 

Bonjour,

Alerte Coup De Cœur Licornesque. Le plus gros de tous. Je vous parle bien sûr de mon coup de cœur pour Heartstopper d’Alice Oseman.

 

QUELQUES MOTS SUR L’AUTEURE

aliceosemanAutrice et illustratrice, Alice Oseman est née en 1994 dans le Kent, Angleterre.

On peut habituellement trouver Alice derrière un écran d’ordinateur sans but précis, à s’interroger sur l’absence de sens de l’existence, ou à faire tout et n’importe quoi pour éviter d’obtenir un travail de bureau. Le premier livre d’Alice, SOLITAIRE, a été publié quand elle avait 19 ans. Son second, RADIO SILENCE, en 2016, et son troisième, I WAS BORN FOR THIS, en 2018. Elle est aussi l’autrice et illustratrice d’un roman graphique en ligne HEARTSTOPPER, dont les deux premiers volumes ont été publiés en 2019.

http://www.aliceoseman.com/

 

Heartstopper, c’est tout d’abord un webcomic LGBT+, liens en ligne : tumblr et tapas. Mais vous devez aussi savoir que les personnages de ce roman graphique sont eux-même issus du premier livre de l’auteure, Solitaire, qui lui est sur Tori la sœur de Charlie. Un livre qu’il me faut maintenant absolument lire, cela va de soi, tout comme les nouvelles et les autres livres qui l’entourent. En fait, je veux tout lire de cet univers. Parce que je suis en amour avec tous les personnages. EN AMOUR. C’est mon -non mais vraiment- mon plus gros coup de cœur de tous les temps, des multivers et de tout ce que vous voulez.

Et puis, j’ai tellement crush sur Charlie et Nick qu’ils ont effacé Adrien et Jake ET Talon et Finn. Bon, pas exactement effacé mais… Il faut vous rendre compte de la « cutitude » extrême des personnages !

Charlie et Nick, mes nouveaux chouchous.


L’auteure-illustratrice aborde des sujets très variés, et avec des personnages aussi intéressants, que demander de plus ?

 

crown2

rez

Je suis tombée sur la vidéo d’Alice Oseman et force est d’admettre que je ne pourrais jamais faire un résumé qui puisse rendre autant justice à Heartstopper que ce petit montage…

Mon cœur a fondu pour les personnages de cette BD, pour son univers, pour l’auteure…

Plusieurs mois se sont écoulés depuis le coming-out accidentel de Charles Charlie Spring, 14ans, s’il semble s’être relevé du harcèlement qui a suivi la révélation, il redoute le nouveau bouleversement que lui impose son école en cette rentrée de janvier. Certaines « classes » vont être refaçonnées verticalement (les élèves vont y être mélangés indépendamment de leur année). Cela inquiète Charlie qui pourrait se retrouver avec quelques uns de ses harceleurs, pour la plupart plus vieux que lui.

Mais c’est sur l’inattendu Nicholas Nick Nelson qu’il tombe, un membre de l’équipe de rugby de son école. Et Charlie tombe vite sous le charme de l’athlète, car Nick est grand et beau et surtout, étonnement, affreusement gentil. Et hétéro, Nick ne peut être qu’hétéro. Pas vrai ? …

 

crown2

mnavis

Déjà, je ne peux pas faire l’impasse sur la beauté des couvertures des volumes, et quelle beauté ! Ici celle du #1 :

hs1

Tellement belle. Et ces couleurs… je valide tout.

Charlie et Nick étudient dans une école exclusivement pour garçons. Les deux jeunes lycéens* n’ont apparemment rien en commun. Ils ne partagent aucune activité parascolaire, ne partagent pas les mêmes bandes d’amis et ne sont même pas de la même « année ». Ils se rencontrent néanmoins au hasard d’une réforme de leur école et se retrouvent voisins de table d’un même cour. Et tout va changer…

Si ce point de départ paraît simple, il est néanmoins auréolé de beaucoup plus. D’énormément plus. Des choses que l’on comprend dès le début et d’autres que l’on ne découvre que par la suite. Le webcomic en est au volume 3 en ligne et l’on en apprend et approfondit encore !

Un vrai petit bijou.

HS12

Parlons des dessins d’Alice Oseman. Elle maîtrise parfaitement son art, dont vous pouvez aussi trouver des planches bonus toutes plus magnifiques les unes que les autres sur tumblr et tapas, mais je trouve que ses dessins excellent aussi dans leur simplicité. J’aime l’alliage des différents niveaux de précision, façon manga ; c’est plus intimiste, j’ai toujours aimé ça. Cela colle parfaitement et je me suis rapidement sentie proche des personnages. J’aime aussi beaucoup certaines techniques qu’utilise Alice Oseman pour fondre ses scènes ou pour nous les induire. Moi aussi, ça me fait fondre. De même que certaines scènes ont leur singularités, ce qui rend la BD (certes pas unique, mais) très originale.

Esthétiquement, j’ai adoré.

Autour des personnages le potentiel est dingue. DINGUE. L’auteure poste actuellement son prochain volume et pourtant, certaines choses n’ont pas encore étaient abordées et ce sans aucune frustration pour les lecteurs. Je ressens de l’impatience à lire de nouvelles planches, je ne vous mens pas. L’attente est même infernale. Je suis accro. Mais l’histoire absorbe totalement. Il y a des thèmes en cours et d’autres que j’imagine à venir, et le développement des personnages est captivant. Évidemment il est question de Nick et de Charlie, mais aussi des autres protagonistes. Tous ont su se créer une place. Ils sont si pluriels, si nuancés, si diversifiés. Si adorables.

Alice Oseman ne se contrefiche pas des tabous, mais pour certains personnages elle amène les choses telles qu’elles sont sans faire de chichis autour. Elle nous rappelle que c’est comme ça. Et que c’est tout simplement normal, comme ça doit l’être. C’est total open-mind. Sans spoiler, j’ai tellement apprécié ça. Que tout soit si évident.

Nick et Charlie, avec leurs forces et leurs faiblesses, ont des personnalités attachantes. J’aime le soutien qu’ils représentent l’un pour l’autre, et même si c’est parfois triste, Heartstopper reste une BD au fort « potentiel réconfort ».

Ceci dit, tout n’est pas toujours aussi évident. Bien sûr. Et Alice Oseman aborde des thématiques très importantes comme le harcèlement, l’intimidation, l’homophobie, le questionnement de l’orientation sexuelle, la peur, la dépression, l’anxiété, l’anorexie… Seulement, Alice Oseman fait aussi à ces thématiques des contrepieds, les met parfois en lumières sous le jour le moins évident, mais pourtant avec justesse.

Mon cœur ne se remet pas de cette lecture. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai été en colère, j’ai été touchée…

La simplicité elle-même nous confronte, c’est du génie.

Je trouve cette BD géniale, vous l’aurez compris. C’est un énormissime coup de cœur. Aussi simple soient-ils, je n’arrive plus à m’extraire de l’univers et des personnages. J’ai vraiment craqué sur cet ensemble créé par Alice Oseman, de A à Z.

 

Note2

∴ Coup de cœur licornesque ∴

inestimable/10

À LIRE ABSOLUMENT

heartstopper-02

Je suis consciente du caractère décousu de ma chronique. Je veux dire, encore plus que d’habitude. Et j’ai l’impression de ne pas avoir dit la moitié de ce que je voulais dire. Mais je suis dans cet état post-coupdecoeur qui laisse sans voix et en même temps avec l’envie de hurler à tout le monde de lire Heartstopper !

signature

 

heartstopper-01

4 réflexions sur “[Chronique] HEARTSTOPPER vol. 1 & 2 de Alice Oseman

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s