[Chronique] SOLITAIRE de Alice Oseman

photo--solitaire1

 

« This is not a love story »

 

Alice-Oseman-Solitaire-Cover

SOLITAIRE

Auteure : Alice Oseman

(VO)

Pitch :

In case you’re wondering, this is not a love story.

My name is Tori Spring. I like to sleep and I like to blog. Last year – before all that stuff with Charlie and before I had to face the harsh realities of A-Levels and university applications and the fact that one day I really will have to start talking to people – I had friends. Things were very different, I guess, but that’s all over now.

Now there’s Solitaire. And Michael Holden.

I don’t know what Solitaire are trying to do, and I don’t care about Michael Holden.

I really don’t.

 

Bonjour,

Dans ma phase VO et surtout dans mon addiction pour Heartstopper, cet été j’ai lu Solitaire. Comme je fais tout dans le désordre en ce moment, sachez que Nick and Charlie est en fait le tome 1.5 de Solitaire. Ne me remerciez pas pour les nœuds que je vous fais au cerveau. C’est cadeau.

 

QUELQUES MOTS SUR L’AUTEURE

aliceoseman

Autrice et illustratrice, Alice Oseman est née en 1994 dans le Kent, Angleterre.

On peut habituellement trouver Alice derrière un écran d’ordinateur sans but précis, à s’interroger sur l’absence de sens de l’existence, ou à faire tout et n’importe quoi pour éviter d’obtenir un travail de bureau. Le premier livre d’Alice, SOLITAIRE, a été publié quand elle avait 19 ans. Son second, RADIO SILENCE, en 2016, et son troisième, I WAS BORN FOR THIS, en 2018. Elle est aussi l’autrice et illustratrice d’un roman graphique en ligne HEARTSTOPPER, dont les deux premiers volumes ont été publiés en 2019.

http://www.aliceoseman.com/

 

crown2

rez

Pitch VF : On est censés vivre la plus belle période de notre vie.

On est jeunes, on est en train de décider de notre avenir (c’est en tout cas ce qu’on nous répète), on a des amis. Mais en fait, tous, on attend que quelque chose change. Becky, ma meilleure amie avec qui je rigole de moins en moins. Lucas, qui réapparaît dans ma vie après toutes ces années. Mon frère Charlie, la plus belle personne que je connaisse. Michael Holden, avec son sourire trop grand. Et moi, la fille la plus misanthrope et pessimiste du lycée.

On attend tous que quelque chose change.

 

crown2

mnavis

Je vais me débarrasser d’un poids dès le début : il est fort probable que, si je n’avais pas lu Heartstopper et Nick & Charlie AVANT ce roman-ci, je l’aurais moins apprécié. Tori est un personnage qui m’avait beaucoup intriguée et que j’avais adulée dans ces premières lectures et pour être honnête, sans cela, je ne l’aurais peut-être pas aussi bien comprise. Parce que Tori est un personnage qui peut troubler. Tout l’intérêt de ce roman repose là-dessus et son appréciation dépend de cet aspect bien particulier. La différence.

Alors en ce qui me concerne, j’ai adoré redécouvrir le personnage de Tori. Et tous les autres, évidemment, et la dynamique qu’ils forment ensemble… Cela contrarie le titre ? Vous le découvrirez en lisant ce roman.

Autre aveu avant de commencer, j’ai choisi cette édition en VO pour sa couverture. Cette beauté. Mais Solitaire est paru en français chez Nathan sous le titre : L’année solitaire.

Caractéristique particulière du travail d’Alice Oseman, tous ses livres sont liés. De près ou de loin. Cela créé un univers d’où il est difficile de sortir et dont vous le savez, je suis accro.

Mais force est d’admettre que j’avais un peu peur que ce roman soit trop original pour moi, mais Alice Oseman a ce talent, celui de répondre parfaitement à mon besoin de différence. C’est riche de simplicité et de moments presque trop banals et puis, bam, Alice Oseman y met sa touche. C’est là que la magie opère sur moi.

Tori est un personnage hors du commun. Elle est sarcastique, pessimiste, parfois même j’ai pu me dire : il y a la plaque, les gens à côté de la plaque et encore plus loin, il y a Tori.

L’arrivée de Michael Holden et l’apparition du mystérieux blog Solitaire pourraient bien tout changer, mais l’auteure fait mentir nos impressions et joue avec nos attentes. Les tentatives se heurtent à ce personnage hors du commun qu’est Tori et nous font tourner les pages, c’est brillant. Je ne vous le cache pas, face aux réactions de Tori, c’est quand même assez irritant et désespérant parfois, mais Tori est entourée par des personnages tout aussi originaux quoique plus enthousiastes et/ou sensibles. Et ceux-ci illuminent totalement cette lecture. Et bien évidemment ils vont « illuminer » Tori  de la lumière qui est la leur. C’est l’intelligence de ce contraste, de cette opposition, de cette confrontation, qui m’a séduite.

Et comme l’histoire tourne autour d’adolescents, il y est question de leurs insécurités. De ce qui aurait donc très bien pu être un livre lambda, Alice Oseman en a fait cet ovni.

 

En bref ? ce roman ne ressemble à aucun autre.

 

Note2

∴ Très bonne lecture ∴

9/10

JE RECOMMANDE

crown

signature

Une réflexion sur “[Chronique] SOLITAIRE de Alice Oseman

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s