[Chronique] LE GRAND FRACAS de Camille Wright

photo--legrdfracas1

 

« Certes, le chevalier venait peu souvent au palais, puisqu’il s’entêtait à vivre sur son caillou improductif, mais comment avait-il pu seulement ne pas entendre ce qui se murmurait de lui ? »

 

la-ballade-du-roi-et-de-son-chevalier-tome-1-le-grand-fracas

LE GRAND FRACAS

LA BALLADE DU ROI ET DE SON CHEVALIER

Auteure : Camille Wright

Éditeur : MxM Bookmark

Pitch :
Hadrian de Courtelle, champion invaincu et adulé, remet une nouvelle fois son titre en jeu au tournoi annuel. Pour l’occasion, les chevaliers de Calibor sont venus de tout le royaume dans l’espoir de le détrôner en combat singulier. Malgré tous leurs efforts, ils s’inclinent les uns après les autres face à leur vaillant adversaire qui s’impose sous les acclamations du peuple. Cette formalité expédiée, le noble aspire à retrouver au plus vite le calme et la sérénité de ses terres, loin de ce monarque impossible pour lequel il nourrit un si vif ressentiment. Le seigneur de Courtelle est en effet un homme entier, qui ne souffre de ployer devant nul autre. Or, Aldric lui rappelle sans cesse qu’il est cette exception qui confirme la règle. Son roi. Hélas pour Hadrian, une lame empoisonnée va contrecarrer ses plans et le mettre face à des sentiments dont il n’avait pas même conscience…

 

Bonjour,

Aujourd’hui je poste mon avis sur ce premier tome dont j’ai déjà beaucoup parlé sur les réseaux sociaux. Et pour cause, car c’est une plume ne m’a pas du tout laissée indifférente.

 

crown2

rez

Le Chevalier Hadrian de Courtelle est depuis des années le champion du roi, et cette année encore il défend son titre afin de prouver sa valeur et renouveler cette place auprès d’Aldric que tout chevalier envie. Mais pour Hadrian, il s’agit d’un honneur au goût doux-amer.

Calibor ne peut avoir un meilleur roi. Combatif, Aldric est un souverain admiré. Pour Hadrian, il en est autrement, car les deux hommes se respectent autant qu’ils semblent aimer se malmener. Alors Hadrian n’a qu’une hâte, rentrer chez lui après le festin organiser en son honneur – parce que, oui, cette année encore l’homme a prouvé sa force et reste le champion du roi.

Seulement cette année, Hadrian n’aura pas l’occasion de fuir, car un incident va troubler les festivités. Une tentative de régicide. Et si le roi et son chevalier vont aisément repousser et tuer l’agresseur, sa lame va malheureusement toucher Aldric et… l’empoisonner.

Par chance, le roi s’en sort. Mais le doute s’est installé et une question s’impose, s’agit-il d’un complot ?

Hadrian, homme de confiance malgré leur relation tumultueuse, doit alors rester auprès du roi afin qu’ils démêlent ensemble cette question. Et la suite des événements.

photo--balladeroichevalier1

 

crown2

mnavis

Je ne vais pas passer par quatre chemins, j’ai pris une claque. Non pas par l’histoire, même si celle-ci m’a plu, mais par la plume de l’auteure. Une plume passionnée et passionnante qui ne m’a pas juste embarquée et immergée, elle m’a totalement transcendée ! Oui, je vais exploser le compteur de l’emphase quant à cette plume. Vous êtes prévenus.

La claque. Non mais vraiment, LA CLAQUE. Les mots sont passion et ce livre personnifie cette idée. Et si ce style ne peut évidemment pas plaire à tout le monde, j’ai su, dès les premières pages, dès les premières lignes, qu’il se passait quelque chose.

Le choix des mots, des adjectifs, des phrases, quel travail incroyable. De toute ma lecture je n’ai eu le sentiment qu’une ligne ne valait celle qui la précédait. Et tout, dans les moindres détails, me baignait dans l’ambiance. Époustouflant.

« Les lumières étaient vives dehors, intenses, et les sons en provenance de la lice l’étaient tout autant. Le chevalier se plut à se dire que les spectateurs chantaient ses louanges, tout en sachant pertinemment qu’elles étaient destinées à un autre. Il échangea un sourire volontaire avec son aide, se saisit du pommeau de sa selle et se hissa sur le dos de sa jument. Il était prêt.

Il comprit son erreur à la seconde où son regard se posa sur le géant qui l’attendait sur son alezan à l’autre bout de la lice. De Courtelle n’avait pas même l’air affecté par ses précédentes rencontres. Droit et fier sur son destrier, il en imposait par sa seule présence. »

Je ne m’attendais pas à une lecture comme celle-là, pas à ce point. Une très belle surprise que je suis triste d’avoir quittée mais qu’il me tarde déjà de retrouver. Mais pas avant le printemps 2020, il me semble. De la torture moderne.

 

Aldric et Hadrian ont la singularité d’être deux personnages aussi puissants l’un que l’autre. Cela promet bien des choses. Cela transpirait déjà. Bon sang, ce que j’ai hâte de lire la suite !

J’ai dit plus haut que l’histoire m’avait plu, et c’est le cas. Mais je préfère vous prévenir, c’est un tome 1, et comme beaucoup de tome 1, il est plutôt introductif. Alors effectivement l’idée première que l’on se fait -je précise, dans ce tome 1- de l’énorme complot sous-jacent ne va pas éclore dans un feu d’artifice, et vous pourriez même être un peu déçu(e) de la fin. Mais attendez, car c’est souvent du plus trivial et du plus primaire que naissent les plus grandes batailles, non !?

En tout cas, moi, j’y vois un très bon premier tome. Avec des personnages forts et une univers près à basculer. Je ne suis même pas frustrée par cette fin puisqu’elle laisse un champ des possibles énorme. J’attends la suite avec impatience !

 

Note2

∴ Une très très bonne lecture ∴

10/10

JE RECOMMANDE

crown

signature

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s