[Avis rapide] FUCKING LOVE T1 de Amheliie

fuckinglove-1

FUCKING LOVE

1 – For Play

Auteure : Amélie C. Astier

(Amheliie)

Édition : auto-édité

Prix : 5€

 

« – Couche avec moi Jax. En dehors des caméras, en dehors des scénarios, en dehors du monde du porno. Juste toi et moi, une nuit. »

 

Bonjour,

De moi-même peut-être que je ne serais pas allée vers ce titre, ou peut-être que si, je ne sais pas trop, mais les copines m’ont soufflé que les FUCKING LOVE d’Amélie C. Astier étaient absolument à lire. Donc je me suis lancée.

Entendons nous bien, le papa hétéro qui travaille dans le porno gay et qui rencontre et s’amourache d’un sexy mais sulfureux partenaire, ce n’est pas quelque chose d’improbable, loin de là, mais quand même, combien y avait-il de chances d’écrire cette histoire ?

 

crown2

rez

« Bienvenue dans l’univers du porno gay. Chez « FUCKING BOYS », le monde du X est revisité.

Jaxson Howard est un acteur célèbre. Hétéro, adepte du « Gay for Play », c’est une star reconnue et adulée dans son milieu. Père d’une petite fille, l’homme jongle entre son métier tabou et sa vie de famille compliquée, faite de choix et de sacrifices. Quand son partenaire de films décide de mettre brusquement un terme à sa carrière, le label se retrouve dans une position délicate pour leurs affaires. Ils n’ont pas d’autre choix que de lancer un casting pour lui trouver un remplaçant. Ouvrant les portes de la franchise à des inconnus qui ne font pas partis de leur rang. Personne n’avait prévu qu’en une rencontre, une alchimie étrange et dangereuse s’installerait lorsque Dereck Cole pénétrerait les lieux. Ce dernier est connu pour ses performances toutes aussi impressionnantes les unes que les autres dans le milieu du porno. Ouvertement gay, la star tatouée est sans limites. Habitué aux productions trash dans ses anciens labels, son arrivée chez FUCKING BOYS en surprend plus d’un. Quelles sont les raisons de son arrivée ? Pourtant, malgré des questions restaient sans réponses, Jax et Dereck vont se retrouver dans un partenariat flirtant entre professionnalisme et intimité. Alors qu’ils vont apprendre à se connaitre, la fiction va venir menacer de devenir leur réalité… Vont-ils résister ou succomber ? »

 

crown2

mnavis

Amélie C. Astier a osé, elle a misé sur un biotope et sur des personnages qui s’agitent en dehors des clous. Et, ça a fonctionné. Déjà parce qu’elle a fait courir les bons chevaux. Les personnages, et pas seulement Jaxson et Dereck, sont vite adoptés par le lecteur.

Mais parlons d’eux : de Jax et de Dereck. Les protagonistes principaux de ce tome.

Jaxson est le papa d’une petite fille et travaille chez FUCKING BOYS, une boîte pas tout à fait comme les autres qui produit des films X, et plus précisément du porno gay. Mais Jax est hétéro, au grand dam de ses partenaires gays. Car chez FUCKING BOYS les acteurs travaillent principalement en duo sur la durée, des « couples à l’écran » pour faire plus vrai. Toutefois, Jax ne couche avec des hommes que pour la camera. Le problème ? Les partenaires de Jax s’amourachent inexorablement de lui. Et une fois leurs espoirs de flirt déchus, ils finissent par démissionner. Et l’histoire se répète. Aussi, un casting est à nouveau lancé pour lui trouver un partenaire.

C’est là qu’apparaît Dereck. Australien, sexy, déjà star du porno gay, le courant passe plutôt bien entre les deux hommes. Plus que bien même. De quoi remué Jax et ceux qui le connaissent. Mais si Dereck est aussi attachant que son partenaire, l’australien arrive avec un lourd bagage. Son ancienne toxicomanie n’étant que la partie émergée de l’iceberg…

Avec pour décor les tournages de films X, ne soyez pas surpris : les scènes de sexe sont nombreuses, plus que la moyenne, et très loooooongues et détaillées. Il y a des hardeurs, du MMM, beaucoup de sexe, la toile de fond doit être tissée et le désir entre les deux hommes, exprimé. Clairement, ces passages et d’autres éléments liés à l’intrigue du roman (que je dois taire) sont réservés à un public averti. Très averti. Je préfère toujours le souligner, même si je sais que la majorité d’entre vous n’en sera pas choquée.

J’ai apprécié toute la partie autour des questionnements de Jax, ses appréhensions, son souci de protéger sa fille. Le métier du papa et ses nouveaux sentiments sont déjà en soi une grosse partie du roman, et je m’attendais à tout ça. Seulement, l’auteure apporte un rebond supplémentaire avec le passé de Dereck. Je vous ai dit : le personnage est sulfureux. Amélie C. Astier n’a pas froid aux yeux, elle s’attaque a du lourd. Du crapuleux, du malsain, du sordide. Pourtant je n’ai pas eu la sensation que l’histoire allait trop loin, que cela était trop démesuré et hasardeux. C’est souvent le cas quand l’histoire prend ce genre de direction. Et je vais être franche, et peut-être me faire détester et insulter, mais c’est encore pire quand c’est de l’autoédition, car j’ai toujours la crainte que ce genre d’histoire parte en tout-et-n’importe-quoi. Mais c’est passé crème. L’auteure a su éviter de tomber dans les pièges classiques, c’est maîtrisé.

Et avec une fin comme celle de ce tome 1, croyez-moi, j’ai déjà la suite dans ma pal numérique, il ne me manque que le temps pour me jeter dessus !

 

note2

∴ Très bonne lecture∴

Histoire : 4/5 ~ Originalité : 5/5 ~ Personnages : 5/5 ~ Addictif : 5/5

Star-5

POUR UN PUBLIC AVERTI, MAIS JE RECOMMANDE.

crown

signature

Une réflexion sur “[Avis rapide] FUCKING LOVE T1 de Amheliie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s