[Chronique] A LA POURSUITE DU SOLEIL de Karina Halle

poursuitesoleil-1

A LA POURSUITE DU SOLEIL

Auteure : Karina Halle

Édition : Hugo Poche

Paru le : 10 octobre 2019

Pages : 440

Prix : 7€60

 

« Je me demande si ce baiser l’effraie autant que moi. Parce que j’ai l’impression de me noyer. Mais nous nous noyons ensemble en nous cramponnant l’un à l’autre, comme on s’accroche à un radeau. »

Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce livre.

 

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle de À là poursuite du soleil de Karina Halle qui est récemment sorti au format poche. Et, cruche que je suis, je n’avais pas fait le lien entre ce roman et Entre ciel et mer… Pourtant Amber n’est pas une inconnue si vous avez lu ce dernier, une bonne surprise.

 

crown2

rez

Il est temps pour Amber MacLean, 24 ans, de retrouver la réalité. Après 6 mois à parcourir avec son sac à dos la Nouveau-Zélande, l’Australie et l’Asie du Sud, elle se retrouve fauchée à la Méditerranée avec juste assez d’argent pour s’acheter un billet d’avion pour rentrer chez elle en Californie. Il y a pire endroit pour être bloquée que la magnifique côte du Sud de l’Italie, mais le seul job qu’elle arrive à trouver est d’enseigner l’Anglais aux deux enfants les plus capricieux qu’elle ait jamais rencontrés. Pour ne rien arranger, les enfants sont sous la garde de leur troublant frère aîné, Desiderio Larosa, ex-star italienne de course de motos. Beau et mystérieux, Derio teste la patience et la volonté d’Amber… sans parler de ses hormones. Mais quand son boulot de professeur se transforme en nounou à temps plein dans la vielle villa qui dépérit, Amber se rapproche de l’énigmatique reclus, et va devoir bientôt choisir entre la sécurité de sa vie aux États-Unis ou l’incertitude du coeur bien gardé de Derio.

 

crown2

mnavis

Dans À la poursuite du soleil nous retrouvons donc Amber (croisée en Nouvelle Zélande) qui après avoir fait le tour du monde sac sur le dos se retrouve coincée sans le sous en Italie ; quoique, non, en réalité elle peut rentrer aux États-Unis, mais elle n’est pas prête… et le destin lui réserve une autre voie : être nounou/prof d’anglais pour deux enfants. Un job plutôt inattendu, mais qui va lui apporter quelques leçons de vie. Car c’est en effet une toute nouvelle Amber que vous allez découvrir dans ce roman. Et pour cause… voilà donc la jeune femme rendue à apprendre l’anglais à deux enfants dont le tuteur n’est autre que leur frère, Desiderio « Derio » Larosa, ex champion de moto.

L’Italie, le bel italien, les clefs d’une romance réussie. Pas vrai ?

L’Italie, on y est, et tout le monde s’accordera sur ce point : l’Italie, c’est le décor parfait à la romance. Karina Halle nous a déjà prouvé ses talents dans l’art du dépaysement. Contrairement à la Nouvelle Zélande, l’Italie je connais, et j’ai été rassurée de ne pas subir trop de clichés – toutefois, les décors et les clichés retenus par l’auteure sont plutôt bien choisis et pondérés. L’Italie mais sans être écraser sous un excès de stéréotypes transalpins. J’y étais et j’y étais bien. Ambiance réussie, c’est un bon point.

Parlons maintenant du mystérieux Derio. J’ai bien souvent une préférence pour les personnages masculins mais ici, Derio, … Il a de belles qualités que vous découvrirez, il est plus adorable qu’il n’y parait au départ, mais j’ai surtout aimé le détester. Je l’ai préféré dans son rôle d’indifférence et dans ses extrêmes. C’est une question de goût. Vous serez seul(e)s juges.

Amber, je l’ai adoré. Quelle évolution. D’accord c’est pas non plus au départ une démarche transcendante, Derio est clairement plus « abîmé » qu’Amber, mais c’est justement l’idée de cette proximité avec les problèmes de tout le monde qui m’ont rapprochée d’elle. Cela étant dit, l’auteure met un petit coup de pied à ce que je viens de dire. Parce qu’Amber est quand même propulsée dans une condition de couple qui n’est pas ordinaire. Avec l’éperdu Derio, mais aussi et surtout avec les petits – dont Derio est le tuteur, je le rappelle. La situation n’est donc pas si banale.

Il y a matière à réflexion, un beau décor et une romance sympa. A la poursuite du soleil est un bon roman. Il est plaisant à lire et on s’y évade facilement. J’aurais tout de même aimé quelques petites choses en plus, comme l’allonger de quelques chapitres pour aborder des thématiques plus fortes, autour des enfants par exemple. Je reste juste avec le sentiment d’une histoire qui aurait pu aller plus dans le détail. Mais je vous invite à lire cette histoire si ce n’est ps déjà fait, elle réchauffe, surtout avec l’automne et le temps qui se rafraichit.

 

note2

∴ Une lecture très agréable ∴

Histoire : 3/5 ~ Originalité : 4/5 ~ Personnages : 4/5 ~ Addictif : 5/5

Star-4

IDÉALE POUR S’ÉVADER

crown

signature

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s