[Chronique] SNOW ET WINTER Tome 1 de C.S. Poe

photo--snow et winter1SNOW ET WINTER T1

LE MYSTÈRE DU CORBEAU

Auteure : C.S. Poe

Édition : Reines Beaux

Prix : 5€99 (Broché 15€)

Pages : 300 pages

 

 

Bonjour,

Il faut d’abord que je vous rappelle mon amour inconditionnel pour la série Adrien English de Josh Lanyon. Aussi, pourquoi n’ai-je pas commencé cette série avant !? Je me le demande ! Parce que l’univers des Snow et Winter est assez proche des Adrien English, les personnages y sont tout autant attachants et leur histoire, aussi addictive.

Un billet sur les réseaux sociaux m’a soudainement rappelé l’existence de cette série et je me suis dit : « wishlist », sauf qu’en réalité je l’ai presque tout de suite pris en numérique. Trop curieuse, trop rongée par l’envie de faire connaissance avec Snow et Winter.

Alors parlons un peu de ce tome 1, Le mystère du Corbeau.

 

crown2

rez

C’est Noël et tout ce que désire l’antiquaire Sebastian Snow, c’est que sa boutique se porte bien et sauver sa relation cachée en déclin avec l’agent de police scientifique, Neil Millett. Lorsque son magasin, l’Antique Emporium, se fait cambrioler et que l’on retrouve un cœur sous le plancher, Sebastian ne peut s’empêcher d’enquêter sur ce mystère.

Il se retrouve très vite impliqué dans des enquêtes de meurtres qui font écho aux récits macabres d’Edgar Allan Poe. Pour aggraver le tout, les investigations de Sebastian font voler en éclats sa relation avec Neil, tandis qu’il tombe sous le charme de l’agent chargé de l’affaire, Calvin Winter. Sebastian et Calvin doivent travailler de concert afin de percer le mystère qui se cache derrière ces meurtres, en dépit du danger et de la tension sexuelle grandissants, et ce avant que Sebastian ne devienne la prochaine victime.

 

crown2

mnavis

Tout. Ce. Que. J’aime ! Rien de bien surprenant car, comme je le disais, c’est vraiment très proche des Adrien English.

Sebastian Snow est antiquaire et est en couple, une relation sérieuse mais secrète avec Neil, un scientifique de la police qui n’a pas fait son coming-out. Sebastian souffre d’une forme de cécité, il voit en nuances de gris et est facilement ébloui par les fortes lumières : il est achromate (si je ne me trompe pas de terme). Sa relation avec Neil s’essouffle un peu, accumulant les hauts et les bas, mais un problème plus urgent occupe Sebastian, une odeur nauséabonde s’est installée dans sa boutique, l’Antique Emporium. Très vite son employé et lui vont faire l’horrible découverte d’un cœur pourrissant sous le plancher. La police envahit alors la boutique et, parmi les force de l’ordre, un homme va tout de suite attirer Sebastian. Cet homme est Calvin Winter, l’inspecteur chargé de l’affaire. Un homme charismatique, c’est indéniable, mais duquel tout le monde conseille à Sebastian de se méfier…

Un cœur sous le plancher, cela ne peut que vous faire penser à Edgar Allan Poe. Et justement, tout ce premier tome repose sur une affaire pleine d’analogies avec les œuvres sombres de l’auteur. Que des analogies ? Pas si sûr…

Le mystère m’a tout de suite attirée, cela va sans dire. L’auteure exploite l’œuvre du poète, nouvelliste, dramaturge et romancier, usant de références qui font forcément mouche sur le lecteur. Carton plein de ce côté-là.

Mais ce qui m’a le plus plu dans ce roman, ce sont les personnages.

Sebastian est -comme Adrien English- intelligent et attachant, avec un fort capital sympathie en raison de sa cécité et de la catastrophe que représente sa relation avec Neil. Pauvre petit bouchon. Cela dit, Sebastian se défend pas mal et plonge totalement et imprudemment dans le mystère qui se présente à lui.

Le personnage de Calvin Winter est, quant à lui, vraiment charismatique et ne manque pas de laisser toute une ribambelle de questions sur son passage. L’auteure joue bien et l’énigme Calvin ne se dévoile pas trop vite. C’est bien dosé. Surprenant quand ça doit l’être. Et attendrissant aux bons moments, également.

Toutefois, bien que le mystère soit digne d’intérêt et que celui-ci éveille notre appétit, j’ai trouvé son dénouement un peu léger. Des étoiles plein les yeux, j’en désirais peut-être trop. Il faut dire qu’emprunter les œuvres d’Edgar Allan Poe était ambitieux. Attention, je n’ai pas dit que c’était un échec, loin de là !

L’histoire est addictive, je ne me suis pas ennuyée un instant. J’ai hâte d’en lire davantage.

 

note2

∴ Très bonne lecture ∴

Histoire : 4/5 ~ Originalité : 5/5 ~ Personnages : 5/5 ~ Addictif : 5/5

Star-5

VOUS AVEZ AIMÉ ADRIEN ENGLISH ? FONCEZ !

crown

signature

Une réflexion sur “[Chronique] SNOW ET WINTER Tome 1 de C.S. Poe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s