[Chronique] MIDNIGHT BLUE | L.J. Shen

photo--midnightblueMIDNIGHT BLUE

Auteure : L.J. Shen

Éditeur : Hugo

Collection : New Romance

Pages : 425

Prix : 17€

 

 

Bonjour,

Ça y est, j’ai enfin lu Midnight Blue de L.J. Shen chez Hugo – New Romance.
Pour la petite histoire : je suis restée avec un sentiment très mitigé des Sinners of Saint de la même auteure. Malgré une plume plutôt sympa LJ Shen n’avait pas réussi à me convaincre du qualificatif « dark romance » de sa série. Trop peu de cases étaient cochées. Trop mignon, trop gnangnan pour être de la dark romance. Parce que si l’on met le curseur à ce niveau, 80% de la romance new adulte devient de la dark romance…
Pas que j’adule le genre mais si l’envie me prend de lire une dark romance, ça m’arrive, je veux lire une dark romance. Joints, vengeance et jouer les rebelles ne suffisent pas.
Avec Midnight blue, pas de promesses rompues. Pas d’indicateur trompeur, d’ailleurs, même si le résumé laisse imaginer un passé sombre.

 

crown2

rez

Accompagner une rockstar lors de sa tournée mondiale a tout du travail de rêve, n’est-ce pas ?

Lorsqu’on propose à Indigo d’accompagner Alex Winslow, le rocker britannique, lors de sa série de concerts à travers le monde, elle n’hésite pas très longtemps, elle a trop besoin d’argent.
Sa mission est à la fois simple et compliquée : elle devra le suivre de très près et le surveiller.

Alex est beau comme un dieu et mondialement connu. Mais pas simplement pour son talent. Il a une très mauvaise réputation d’amateur de substances illégales et il s’est retrouvé au cœur de trop de scandales médiatiques.

Après l’échec commercial de son dernier album, il n’a guère le choix : il doit réussir sa tournée, afficher un comportement exemplaire et composer très vite de nouvelles chansons.

Indigo va devenir l’ombre d’Alex pendant trois mois, d’hôtels en salles de concert. Il déteste cette idée et est résolu à la faire fuir au plus vite pour qu’elle ne soit plus en travers de son chemin. Mais Indigo est tout aussi déterminée.
Au fil des jours, elle pourrait bien jouer un autre rôle dans la vie d’Alex et trouver le chemin de son cœur.

 

crown2

mnavis

Après un prologue accrocheur, la dualité gentille/méchant était un peu cliché mais a eu l’avantage de me faire sourire.
J’ai aimé le fait d’avoir vu le vice s’étendre sur un personnage secondaire pour marquer les esprits tout en me laissant la place suffisante pour aimer les deux personnages principaux.
Car Indigo et Alex se révèlent être un duo étonnant.

Alex est le personnage qu’on aime et qu’on déteste, les deux à la fois. Puisque je n’avais pas été convaincue par les Sinners of Saint, j’ai été étonnée d’autant accrocher avec le personnage d’Alex. Si l’auteur reste dans le même modèle de personnage, Alex est de loin bien plus pertinent. Déboires, addictions, toxicomanie… l’auteure reste dans le cliché de la rockstar, mais le fait bien. Vraiment, ici je ne me suis pas senti forcer de voir le rebelle en Alex, contrairement aux Sinners. L’auteure prend même le luxe d’inclure des comportements un peu risibles, j’ai souri. J’ai apprécié ces contrepieds, c’était la plupart du temps totalement inattendu. QUI. FAIT. CA ? QUI. DIT. CA ?

Indigo incarne la force inverse. Elle peut paraître trop bonne trop c… mais non. J’ai aimé leur dynamique et ce que celle-ci apporte au roman. Et à l’histoire, évidemment. Donc vous l’avez déjà : ici c’est bien l’histoire du mec détestable qui…

Bref, vous savez. Mais l’auteure sort un peu du schémas classique et étonne.

Étonne vraiment.

Petit bémol qui a repoussé le coup de cœur que j’aurais pu avoir, la vulgarité est assez présente. Je ne pense pas qu’elle était à ce point nécessaire pour nous convaincre. Cela dit, cela dépendra du goût de chacun. Pour autant, sa présence ne m’a pas totalement rebutée, sinon je n’aurais pas mis 5 étoiles à ce roman.

 

note2

∴ Très bonne lecture ∴

Star-5

crown

 

Article rédigé par Saddie D

photo--saddie1

Il paraît que je suis une lectrice un brin barrée et beaucoup trop spontanée. Moi, je ne confirme que le fait d’aimer lire. Je lis de tout mais j’ai, pour être honnête, une préférence féroce pour les gros frissons, la SFFF, l’imaginaire, la romance et l’homoromance.

En dehors de la lecture mes passions sont : les balades en forêt, la magie de la nature, les films d’horreur, écouter très très fort du rock et du métal et expérimenter tous les DIY possibles et imaginables du bricolage.

Une réflexion sur “[Chronique] MIDNIGHT BLUE | L.J. Shen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s