[Chronique] FUCKED UP | F.V. Estyer

đŸ‡ș🇾🇬🇧 Please find below a brief review in English.

colo1

 

fucked-upTitre : FUCKED UP

Auteure : F.V. Estyer

Fyctia

Ash et Jev.

Deux hommes Ă©levĂ©s dans la violence. Deux ĂȘtres brisĂ©s. Deux Ăąmes fusionnelles. Deux frĂšres, seuls contre tous. Ils s’aiment. D’un amour interdit, d’un amour malsain.

Ils s’aiment et se dĂ©chirent. Ils s’aiment Ă  en crever.

Mais, parfois, l’amour ne suffit pas. Parfois, l’amour peut nous bousiller. Parfois, l’unique maniĂšre d’échapper Ă  cet amour
 est la mort.

Date de parution : 26 mai 2020 ‱ Prix BrochĂ© : 14€ ‱ Prix eBook : 3€99

 

« Parce que si parfois j’Ă©touffe de sa proximitĂ©, si je me hais chaque jour un peu plus de l’aimer si fort, sans lui, je ne parviens plus Ă  respirer. Le manque est trop dur, trop profond. Je le ressens jusque dans mes tripes »

 

Bonjour,

Nul n’ignore plus le trigger warning autour de ce titre, aussi je vous rappelle simplement l’accroche : Deux frĂšres. Deux Ăąmes perverties. Un amour malsain.

Je remercie Fyctia pour l’envoi de ce titre pour lequel j’ai eu un coup de cƓur.

Un Ă©norme coup de cƓur, et le qualificatif est faible.

 

crown2

avis-1

Dans les mĂ©andres de racines lourdement gĂątĂ©es et d’un amour dĂ©vorant, dĂ©criĂ©, Ă©reintant mais crucial, F.V. Estyer nous donne les clĂ©s pour comprendre l’histoire de ces deux frĂšres. HĂ©las, l’impuissance est notre fardeau et celui des personnages.

Ce roman est l’Ă©crin sans concession d’une histoire forte et douloureuse. Du choix de l’image de la rĂ©ussite professionnelle de Jev et Ash… De l’apparence face Ă  la rĂ©alitĂ©, Ă  l’addiction, au dĂ©sespoir… L’ombre mange les personnages mĂȘme dans ce qu’ils ont de meilleur. Tout comme l’amour qui les lie, le spectre des personnages n’est ni blanc ni noir, mĂȘme pas gris. Pour l’un, les volontĂ©s s’affrontent, celle de ne pas sombrer face Ă  celle de glisser ; Pour l’autre, l’illusion d’aider est confrontĂ©e Ă  son reflet. À quel moment ne pas se dĂ©tester, dĂ©tester l’autre ?

L’histoire de Jev et de Ash s’inscrit dans un prisme que le monde refuse. Ni coupables ni innocents dans un combat l’un contre l’autre, l’un pour l’autre et ensemble face au monde, j’ai perçu les Ă©preuves passĂ©es et prĂ©sentes et tout cet Ă©puisement subis par les deux hommes.

Il est temps d’ĂȘtre honnĂȘte avec vous : rien dans vos entrailles ne sera Ă©pargnĂ© et il est difficile de ressortir de cette histoire.

L’auteure tisse une toile bouleversante et violente et y peint des images empreintes de mille sentiments. Et bien aprĂšs avoir refermĂ© ce livre, je ressens encore une myriade d’Ă©motions en Ă©crivant cet avis.

Ce n’est pas du tout le premier roman que je lis de l’auteure, j’aime beaucoup son travail, mais ce titre-ci surpasse les autres. Le poids des idĂ©es et des mots n’a jamais Ă©tĂ© aussi puissant et percutant, F.V. Estyer signe lĂ  un roman qui ne peut pas laisser le lecteur indiffĂ©rent.

Fucked Up rejoint indĂ©niablement la significative et Ă©litiste liste qui, vous savez, regroupe ces titres dans lesquels vous perdez vous-mĂȘme une partie de votre cƓur.

 

crown

note-1

∎ DIAMANT ∎

stars_5

nbbf

 

đŸ‡ș🇾🇬🇧 Quick review in English

Nothing in your bowels will be spared and it’s difficult to get out of this story. This novel is the uncompromising setting of a strong and painful story. Two brothers dealing with a violent past and a poisoned love. From the choice of the image of the professional success of Jev and Ash… From appearance to reality, to addiction, to despair… Darkness eats them even in the best they have. Like the love that binds them, the spectrum of the characters is neither white nor black, not even gray. For one, wills clash, not sinking or sliding; for the other, the illusion of helping is confronted with its reflection. How to not hate yourself, how to not hate each other?

The weight of ideas and words has never been so powerful, F.V. Estyer signed a novel that cannot leave readers indifferent.

*I’m not an English native speaker, please be lenient.

 

Article rédigé par Saddie D.

photo--saddie1

Il paraĂźt que je suis une lectrice un brin barrĂ©e et beaucoup trop spontanĂ©e. Moi, je ne confirme que le fait d’aimer lire. Je lis de tout mais j’ai, pour ĂȘtre honnĂȘte, une prĂ©fĂ©rence fĂ©roce pour les gros frissons, la SFFF, l’imaginaire, la romance et l’homoromance.

En dehors de la lecture mes passions sont : les balades en forĂȘt, la magie de la nature, les films d’horreur, Ă©couter trĂšs trĂšs fort du rock et du mĂ©tal et expĂ©rimenter tous les DIY possibles et imaginables du bricolage.

 

Une réflexion sur “[Chronique] FUCKED UP | F.V. Estyer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s