𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | MON PLUS BEAU RÊVE de Lily Haime

Bonjour,

Aujourd’hui je reviens sur 𝐌𝐨𝐧 𝐩𝐥𝐮𝐬 𝐛𝐞𝐚𝐮 𝐫𝐞𝐯𝐞 de Lily Haime chez MxM Bookmark et je me demande POURQUOI JE N’AI PAS LU CE LIVRE AVANT !? Je trouvais déjà sa couverture magnifique et son résumé poétique, mais ce qu’il renferme est encore plus beau.

« – Damien dit qu’il ne faut pas faire attention à ce que tu dis avec ta bouche. Seulement à ce que tu dis avec tes yeux. »

Prix Broché : 25€ • Prix eBook : 5€99

« C’est un oiseau sur un mur. »
Depuis la mort de ses parents Aliocha vogue de familles d’accueil en foyer, de conneries en garde à vue. Il a appris très tôt à ne s’accrocher à rien, à ne croire qu’en lui, à ne laisser personne l’approcher d’assez prés.
Il dessine le regard des gens qu’il croise dans la rue, les émotions, ces choses étranges qu’il ne ressent jamais.
Il dessine en oubliant qu’il n’est pas que ça…
« C’est un oiseau qui déploie ses ailes. »
Une nuit il tague le mur d’enceinte d’une institution pour autistes.
Un jour, il rencontre Damien.
Un soir, il esquisse les traits de son visage.
Lentement, guidé par un jeune homme qui l’aimera sans condition, Aliocha réapprendra à sourire et aura la force de découvrir que nous ne sommes jamais autant surpris que par nous-mêmes.
Que nous sommes toujours plus que nous le croyions.
Que nous portons tous en nous un peu de magie…
« C’est un oiseau qui s’envole… »

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Un passé dramatique n’aide pas Ali à avoir un regard positif sur sa vie, sur la vie en général, ainsi mauvais choix après malchance, il se retrouve à taguer le mur d’un institut pour autistes où, bien sûr, un véritable échange va se créer…


Un livre magnifique. Parfois dur. Mais ce roman est aussi émouvant, magique et rempli d’amour.

Publié en 2016, on retrouve dans ce livre beaucoup des codes de la vague badboy/tatoué/dépravé/torturé/vulgaire, c’est un fait. Mais ma lecture s’est accompagnée d’une certaine nostalgie et ça ma plu.

« – J’ai peur, Damien, chuchotai-je. Parce que lorsque je t’aurai perdu, je serai détruit. Alors, parfois, j’ai juste envie que ça arrive vite parce que ça me fout la trouille de ne pas savoir. De ne pas savoir quand tu vas me quitter. […] »

Dans ce roman Lily Haime a travaillé une vraie profondeur dans le rapprochement et l’évolution des personnages, les racines et les branches, aidée par cette plume qu’on ne présente plus. Si, j’en reparle un peu, juste histoire de rappeler combien l’auteure est douée pour mêler le moderne au poétique. Le rendu fait battre les cœurs.

J’ai bien évidemment aimé la relation entre Aliocha et Damien, parce qu’on y croise beaucoup d’émotions. Passionnelle, timide, troublée, leur relation est légitimement tortueuse.

Mais ce que j’ai le plus apprécié, vraiment, c’est le développement familial entre les personnages. Que c’était beau.

Pour Nick, j’ai fondu et fendu le cœur.

« Rien ne pourrait être pire que les corps explosés de mes parents ; pire que les hurlements terrifiés de Nick. Parce que ce gamin, il était comme moi, en définitive. Il dessinait, tout comme moi. Il avait peur, j’étais constamment terrifié. Il était un peu dingue, je frôlais la folie. »

Ce roman est l’un des meilleurs de Lily Haime. J’aime quand l’auteure met sa plume au service de ce genre d’histoire.

Ce titre, je vous le recommande chaudement.

∴ COUP DE CŒUR ∴

2 Comments on “𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | MON PLUS BEAU RÊVE de Lily Haime

    • Je comprends parce que, comment choisir parmi les titres de LH !! En plus ta PAL semble bien remplie de ses romans, je valide 🙂
      Belles lectures à toi.
      Et merci ❤

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :