𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | FOUR DEAD QUEENS de Astrid Scholte

Bonjour,

« Parfois, nous échouons parce qu’il était écrit que nous ne devions pas réussir. »

CastermanPrix Broché : 18€95 • Prix eBook : 13€99

Keralie, la plus habile voleuse des quatre royaumes, vole un jour ce qu’elle n’aurait jamais dû voler. En touchant l’objet dérobé, elle voit ce qu’elle n’aurait pas dû voir : les quatre reines de Quadara ont été assassinées. Mais la jeune fille compte bien tirer profit des informations qu’elle possède en les échangeant contre une récompense au Palais… À condition d’y parvenir. De tromper Varin, le ténébreux (et séduisant) jeune Éonien auquel appartient l’objet volé. De semer Mackiel, le malfrat qui lui a tout appris avant de se retourner contre elle. Et surtout, d’arrêter le meurtrier. Une course contre la mort commence pour Keralie. Une intrigue royale dans la lignée de Game of Thrones.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je pense sincèrement qu’on ne parle pas assez de ce roman.

J’ai d’abord été très attirée par sa couverture, mais c’est la quatrième qui a fini de me convaincre. La barre était haute et j’ai eu un doute quant au fait qu’il s’agissait bien d’une tome unique.

Et pour un standalone, c’est une claque, le background est extrêmement bien développé, mieux encore : l’auteure a même pris le temps de glisser quelques exercices pour exacerber notre attention.

La comparaison à Game of Thrones ? je la pensais là pour enjolivée ce one-shot. En clair, je n’y croyais pas vraiment. Mais, si, si, si, tout est présent dans ce titre. Les rebonds, les complots, l’imprédictible guette le lecteur à chaque moment. Un vrai page-turner.

Par contre, je ne m’attendais pas à la pluralité des points de vue. Et surtout pas à ce choix. Pas que je m’en plaigne, au final, j’ai trouvé cela très intéressant et bien mené. Il y a une certaine complexité et l’auteure doit présenter 4 royaumes et écheniller, ce procédé participe énormément.

J’ai frôlé le coup de cœur pour cette lecture, la seule chose qui m’en ait éloignée est le personnage principal. Keralie m’a plu, vraiment, mais j’ai préféré l’intrigue à ses questionnements personnels. Varin, par contre, représente la (trop?) classique froideur mais reste un personnage très intéressant. En tant que lectrice, je me suis sentie récompensée par son évolution.

La plume est un maillon important et aussi entraînant que l’intrigue, ici non seulement l’écriture est agréable, les mots sont bien choisis, mais le rythme ne s’essouffle que très rarement. Je suis restée cramponnée à cette lecture.

Il y a un gros travail dans ce roman, j’ai tellement été accaparée et trompée que je suis satisfaite de m’être autant « faite avoir ». Je ne peux pas spoiler alors… comprendra qui pourra. Aussi, si vous êtes intrigués, vous devriez l’être, je ne vois qu’une solution : lisez ce livre !

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :