𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | YOKO de Jean Luc Marcastel

Bonjour,

Aujourd’hui je te parle de 𝕐𝕆𝕂𝕆 de Jean Luc Marcastel paru chez Didier Jeunesse le 17 février 2021.

Format broché • 15€90

Sud de la France, 2120. En à peine cent ans, la pollution, la montée des eaux et les mutations génétiques ont ravagé le pays. Dans la cité lacustre d’Aigues-Mortes, Jal et Lyonh survivent tant bien que mal entre les combats d’arène, la mafia locale et une nature-hostile. Le jour où ils trouvent une jeune fille endormie dans l’épave d’un véhicule accidenté, ils décident de la protéger. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Sans avoir le temps de répondre à ces questions, le sauvetage de la mystérieuse Yoko les entraîne dans les pires dangers et fait basculer leur vie à tout jamais…

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴, 𝙻𝙴𝚂 𝙿𝙴𝚁𝚂𝙾𝙽𝙽𝙰𝙶𝙴𝚂

2121.
Dirigé par des corporations, sans trop te divulgâcher le background, le monde a changé.
Hors des métropoles ultramodernes, pour survivre là où le temps a comme reculé, les personnages se sont réappropriés un décor post apocalyptique.
Une percutante disparité. Des lieux et places qui m’ont beaucoup plu et qui participent énormément à l’immersion. Mais c’est avec les personnages, de vraies personnalités, de la connaissance de Mario à la fougue et à l’acuité de Lyonh et de Jal, deux garçons que l’homme a pris sous son aile, que tu découvres ce que le monde est devenu.

C’est à Aigues-Mortes, dans le sud de la France, que tentent de survivre les protagonistes. Et c’est dans cet environnement rendu dangereux, où il faut se battre pour survivre, que les adolescents vont découvrir une énigmatique jeune fille…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸

𝕐𝕆𝕂𝕆 est un titre d’anticipation où l’auteur nous fait faire un bond dans le temps et, par définition de l’anticipation, ce n’est pas tant de la science fiction.

Avec la promesse de héros mi félin mi humain aux capacités décuplées, la frontière était floue, mais la projection est cohérente, déjà perceptible, et surtout : saisissante.

L’intérêt de ce roman jeunesse repose sur cet effet de conscience. Un effet fort d’être très bien documenté en fin de tome. Entre glossaire et précisions, c’est très TRÈS intéressant.

Il est clair, avec cette fin, que les choses ne font que commencer. Mais déjà, bien des questions et bien des problématiques sont soulevées par ce tome. J’essaie de ne pas trop en dire -j’essaie vraiment- mais les sujets du changement climatique, des effets néfastes de l’Homme, de son empreinte sur le globe, du rôle nauséabond de l’argent/du gain, des modifications génétiques et technologiques sont omniprésents. Toutefois, ne prends pas peur, le rendu est loin de peser trop lourd pour le lectorat, surtout pour les plus jeunes, qui seront sensibilisés en même temps qu’embarqués dans l’action, car le titre n’en manque pas. Pas plus qu’il ne manque d’originalité.

Aux portes du fantastique, mais pourtant bien anticipatif, j’ai aimé la lecture de ce premier tome.

Aussi, j’ai tout particulièrement apprécié Jal et la belle surprise de découvrir son carnet de croquis !

Si tu as été attentif.ve, ce livre est un tome 1. La suite devrait paraître fin 2021, et je suis bien curieuse de ce qui attend les personnages.

Je cite l’auteur pour te quitter :
<< 𝐀𝐥𝐥𝐨𝐧𝐬, 𝐫𝐞𝐯𝐞𝐧𝐨𝐧𝐬 𝐚𝐮 𝐗𝐗𝐈𝐞 𝐬𝐢𝐞𝐜𝐥𝐞… 𝐋𝐞 𝐗𝐗𝐈𝐈𝐞 𝐩𝐞𝐮𝐭 𝐞𝐧𝐜𝐨𝐫𝐞 𝐚𝐭𝐭𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞 𝐦𝐞𝐦𝐞 𝐬𝐢 𝐥𝐞 𝐟𝐮𝐭𝐮𝐫 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐞𝐧𝐜𝐞… 𝐚𝐮𝐣𝐨𝐮𝐫𝐝’𝐡𝐮𝐢. >>

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :