𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams

Bonjour,

Comment ça, j’ai dit que les romances adultes et jeunes adultes contemporaines n’étaient plus ce que je préférais, moi ? OK, c’est vrai, je l’ai dit. J’ai même dit vouloir prendre une pause avec le genre. Mais la réconciliation est proche, ce titre y est pour pas mal.

Aujourd’hui je te parle de Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams à paraître dans la collection &H ce début mars 2021. Aussi, je remercie énormément la maison d’édition et Babelio pour l’envoi des épreuves anticipées de ce roman.

Romance, comédie romantique • 354p • à paraître le 3 mars 2021

Gavin avait tout. Une belle gueule. Une carrière au top. Une épouse dévouée et deux adorables jumelles. Pourtant, du jour au lendemain, Thea le fiche à la porte et demande le divorce. À l’entendre, il l’aurait terriblement déçue. Lui ! Une légende vivante du base-ball, adulée par des millions de fans. OK, Gavin s’est peut-être comporté comme un crétin égoïste, mais aujourd’hui il est prêt à tout pour sauver son mariage. Même à intégrer ce club ultra-secret dans lequel le traîne son coéquipier. Un club de lecture de romances, réservé aux mecs qui veulent mieux comprendre les femmes… Honnêtement, il a du mal à croire que ces histoires à l’eau de rose – pardon, ces « manuels » – puissent l’aider à reconquérir Thea. Mais puisque les autres ont pu sauver leur couple grâce aux conseils de « Lord Benedict », alors… qu’on lui passe ce bouquin, et vite !

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Rien de moins original qu’un amour qui s’est terni, et pourtant. Premier contre-pied : Gavin est prêt à tout pour récupérer sa femme Thea. Lui, cette légende du sport. L’histoire gagne déjà en originalité. Et puis, Gavin est traîné dans un club de lecture, et pas n’importe lequel : de romances. Machismes et orgueils vont être titillés, les points de vue vont s’affronter, pour notre plus grand bonheur. Parce quelques les clichés sont là, mais l’auteure dépoussière totalement les lieux. Elle y cristallise quand même ce qu’on attend des faiblesses des personnages. Leurs forces aussi. Un titre qui va de triste à mignon, comme on les aime. Et parce que -vraiment- tu ne t’attends pas à certaines personnalités et réparties, c’est très drôle. Mais ce roman n’est pas juste drôle, bien sûr il est fait de réparties, mais aussi de réflexions. C’est quand même l’histoire d’un amour qui a souffert de certaines choses, c’est aussi et surtout des protagonistes qui ressentent le changement de soi, comment avancer sans reculer ?

Ce titre est aussi une critique rafraîchissante et positive de la Romance, le genre littéraire. Et justement, sans pourtant le sous-estimer, il est un genre que j’avais un peu boudé. Si les personnages ne finissaient pas dotés de crocs, de poils ou de pouvoirs, je pensais mon intérêt perdu. C’était sans compter sur le pouvoir de la rom-com. Le terme n’est pas tout à fait le bon, tu t’en doutes ici, mais la proximité avec la chick-lit rend vraiment le roman rythmé et dynamique, en plus d’être drôle et très positif.

➼ 𝙻𝙴𝚂 𝙿𝙴𝚁𝚂𝙾𝙽𝙽𝙰𝙶𝙴𝚂

Je l’ai dit plus haut, l’auteure sort pas mal de personnages de leurs clichés. C’est vraiment ce qui m’a plu. Mais au milieu de toute l’agitation, de toute effervescence, de tout l’humour, il y a Thea et Gavin. Et cette séparation, comment en sont-il arrivés là ?

Je pense avoir autant aimé Thea que Gavin, finalement. Mais le roman prend le parti de la femme et, comme dans les romans, de ce dont elle aspire. Car si les avis s’affrontent dans le groupe, c’est une comédie romantique. Je pensais tiquer à ce niveau là, mais non, non non. Au contraire !

Il faut dire que l’ensemble des personnages aide, cette rom-com est un bonbon aux fruits qui pétille dans la bouche.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸

Les hommes virils lisent de la romance se lit sans effort, la plume est tout ce qu’il y a de plus fraîche et simple. Ce titre m’a réconcilié avec le genre, j’y ai vraiment pris plaisir. Je suis très heureuse d’avoir pu le découvrir.

Et toi, tenté.e par la découverte du Bromance Book Club ?

∴ UNE LECTURE TRÈS AGRÉABLE ∴

2 Comments on “𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams

  1. Bravo pour avoir aimer Thea parce qu’elle m’a horripilée presque tout le roman… Je l’ai trouvée geignarde et injuste. Par contre, j’ai adoré Gavin 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :