𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | Styx Riders T1 de Kalypso Caldin

Bonjour,

Aujourd’hui je te parle du tome 1 de Styx Riders, La colère d’Hadès de Kalypso Caldin. Aussi, je remercie Hugo Romance et Babelio pour cet envoi.

Hugo New Romance • Format broché • 500p • 17€

La colère. C’est le sentiment qui guide Ash depuis que sa fiancée l’a quitté le jour de leur mariage, il y a dix ans de cela. Aussi solitaire qu’Hadès dans son royaume des Enfers, il partage sa vie entre son salon de tatouage et les Styx Riders, le club de bikers qui est pour lui plus qu’une famille. Sergent d’armes en son sein, il laisse libre cours à sa rage pour mettre au pas les ennemis du MC.

Mais tout change le jour où Heden apparaît dans son existence. Elle-même fille de biker, la pétillante fleuriste dégage une joie de vivre qui perce aussitôt les défenses d’Ash, ramenant enfin la lumière dans son monde obscur.

Pour elle, parviendra-t-il à trouver le chemin de l’apaisement ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Après avoir autant consommé l’univers « bikers », pour que le rendez-vous fonctionne, j’ai besoin d’originalité. Et c’était justement toute la promesse de cette série. L’auteure étant friande de fantasy urbaine, j’avais très envie de découvrir ses bikers « passionnés de mythologie grecque ».

Faire s’embrasser les deux univers, l’idée me plaisait et spoiler alert, exit le suspens, tant pis, il faut que tu le saches : j’ai beaucoup aimé ce titre !

Nous évoluons dans cette série, c’est un tome 1, parmi des personnages forts, expressifs, excessifs, durs : l’univers des bikers. Mais la plume de Kalypso Caldin offre un angle plus poétique au contexte et aux pensées, on sent son expérience de l’imaginaire. C’est très agréable.

Il faut aussi souligner le caractère sensible, torturé et intelligent de Ash, un cœur brisé, mais un biker quand même. D’ailleurs, c’est toute une famille que nous découvrons dans ce tome, des personnalités attachantes.

Heden n’est pas la simple pièce rapportée au puzzle, à la romance, son personnage est ardent et ferré, il fallait bien ça. Le double point de vue n’en souffre pas, au contraire.

La place de la mythologie est particulièrement sympa, à la fois psychologique et récréative. Je la voulais pour son originalité mais j’y ai finalement trouvé plus que ça, un côté très artistique. Je l’aurais aimée encore plus présente, mais de qui je me moque ? C’était une très bonne lecture.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

3 Comments on “𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | Styx Riders T1 de Kalypso Caldin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :