𝙱𝚘𝚘𝚔 𝚁𝚎𝚟𝚒𝚎𝚠 | LES DEUX ROYAUMES T1 DE CAMILLE JEDEL

Lire la Suite

𝙱𝚕𝚊𝚋𝚕𝚊 | TU ME MANQUES, MAIS…

Lire la Suite

𝙱𝚘𝚘𝚔 𝚁𝚎𝚟𝚒𝚎𝚠 | La nuit où les étoiles se sont éteintes de marie alhinho et nine gorman

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES FAUCONS DE RAVERRA de Melissa Caruso

Bonjour,

Quand j’ai su que la saga sortait en poche, l’occasion était idéale pour la découvrir. Beaucoup l’avait aimée et je m’en voulais de ne pas avoir eu l’occasion de m’y plonger. Aussi, je remercie Bragelonne et le YA club pour l’envoie des Faucons de Raverra de Melissa Caruso.

Résumé T1

La magie est peu fréquente dans l’Empire raverrain, et ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés : repérés dès l’enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons.
Zaira a évité ce sort ; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l’Empire tout entier.
Amalia Cornaro n’était pas destinée à devenir Fauconnière.
Héritière d’une puissante famille, érudite, elle vit dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l’héritière et la sorcière en une alliance improbable.
Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d’une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Déjà j’ai toujours été visuellement attirée par la saga, un visuel qui me donnait très envie de la connaître.
Et j’ai beaucoup aimé la découvrir avec la version poche.
C’est une saga menée par une chouette plume, qui s’introduit lentement mais qui, une fois posée, m’a aspirée. Ça a pris un peu de temps, la faute aux personnages je pense, mais la magnificence des décors m’a fait signer ! Il faut apprivoiser les personnages, c’est certain, mais l’auteure nous laisse ce temps. Attends, ce n’est pas long pour autant, l’intrigue plus politique que fantastique mène le jeu pour une grande partie. Et justement, j’ai bien aimé. Je trouve que c’était le choix le moins facile et l’auteure a bien mené l’émergence de ses effets.

La saga gagne en qualité, au fil des tomes. Avec un tome 2 qui m’a littéralement impressionnée, riche, qui monte d’un cran, et un tome trois qui suit le mouvement.

Bon… si j’avais déjà un petit grief quant aux personnages, la romance (les) m’a particulièrement frustrée. D’ailleurs ça va être ma question, ma #qotd si tu as lu la saga, frustré.e ou pas du tout ?

Cette saga a quand même été un vrai dépaysement, l’immersion attendue, j’en ai beaucoup aimé l’univers. Ce n’est pas un coup de cœur mais si tu n’as pas encore lu la saga, sa sortie en poche est le moment idéal pour tenter le coup.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙱𝚘𝚘𝚔 𝚁𝚎𝚟𝚒𝚎𝚠 | The bone season T2 de Samantha Shannon

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | Frère Wulf, L’Enlèvement de l’Épouvanteur de Joseph Delaney

Bonjour,

Aujourd’hui je te reparle d’un livre que j’ai lu il y a un petit moment déjà : Frère Wulf, L’Enlèvement de l’Épouvanteur de Joseph Delaney chez bayard | PageturnersRomans.

« Tu as pu constater à quel point il est dangereux de m’accompagner, et il te manque certaines compétences pour rester dans une relative sécurité face à l’obscur. Par chance, tu possèdes l’essentiel de ce qu’il faut à un apprenti épouvanteur. À l’époque où je cherchais un secrétaire, le prieur m’a assuré que c’était inscrit dans les archives du monastère : tu es le septième fils d’un septième fils. »
Frère Wulf, un jeune moine, doit espionner Johnson, un épouvanteur aux pratiques douteuses. Se faisant passer pour un scribe, Frère Wulf étudie le quotidien de son nouveau maître. Mais un jour, Johnson disparaît. Très inquiet, Wulf décide de chercher de l’aide. C’est donc au milieu de la nuit qu’il frappe à la porte d’une étrange maison, dont le propriétaire n’est autre que Tom Ward. Ensemble, les deux hommes partent affronter une puissante créature de l’obscur… Mais le chemin est long, et les dangers, nombreux.
Attention ! Histoire à ne pas lire la nuit.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Avec ce spin off de sa saga L’épouvanteur, Joseph Delaney nous replonge dans son univers. Pour tous les fans, c’est génial.

Ça l’est, mais… Bien sûr le titre apporte exactement ce que l’on attend : un nouveau personnage, tout frais tout neuf et plutôt doué. Toutefois, même si l’histoire change, le schéma n’est pas très très différent. Ça, c’est un peu le mal de toute saga qui met en scène les notions de douance, d’élu, de dons…

Bref, toi même tu sais.

Et en vérité, cela ne m’aurait pas tant dérangée si l’auteur ne nous avait pas laissé en plan et ne nous privait de certains de ses personnages les plus sympas. Heureusement, pas les principaux.

Je râle mais c’est quand même chouette de revenir à cet univers.
Je dois aussi admettre que c’est toujours plus agréable de ne pas avoir un personnage qui réussit tout, tout de suite, et c’est encore le cas ici avec Wulf.

Même si le schéma reste prévisible, je l’ai dit plus haut, la trinité épreuves/capacités/maîtrise monte plutôt crescendo.
Je reste pourtant en demi teinte depuis ma lecture. Je suis mitigée et c’est une des raisons à pourquoi j’ai tardé à poster mon avis.

Si tu l’as lu, tu en as pensé quoi ?

∴ UNE LECTURE MITIGÉE ∴

𝙱𝚘𝚘𝚔 𝚁𝚎𝚟𝚒𝚎𝚠 | LE SEIGNEUR CACHÉ de LISA HENRY

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | KISS ME LIAR #1 (light novel) de ZIG

Bonjour,

Tu sais déjà que la fin du webtoon m’a totalement laissée frustrée, pas toi ? Aussi, je te parle aujourd’hui de Kiss Me Liar, le roman (light novel) de Zig, enfin : le volume 1.

Format numérique

A KOREAN BOY LOVE SMUT NOVEL. ADAPTED INTO A WEBTOON.
Keith Knight Pittman is an alpha who never once showed an ounce of interest towards Yeonwoo, whose life had been turned upside down by him. He was the only person who could shake Yeonwoo’s heart.
While working as Keith’s secretary, he was surrounded and traumatized by dominant alphas at the orgy party hosted by him on a cruise ship. Keith blamed him for what had happened, and Yeonwoo quit his job in consequence.
A week later, Keith comes knocking on his door begging him to return.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je ne vais revenir que rapidement sur les problèmes de consentements du titre, j’en ai déjà parlé et si ça ne justifie pas vraiment et encore moins ne pardonne ces actes, c’est un omegaverse où les notions de rut et de chaleurs sont très présentes. Donc, trigger ET content warning.
Malgré ça, j’avais vraiment une obsession pour le webtoon tiré du roman. Mais alors… ce qu’il peut nous laisser avec mille questions ! Sur l’histoire principale, son background peu précis, des scènes qui restent assez énigmatiques et sujettes à trop d’interprétations. Et en ce qui concerne les personnages secondaires ? Pire frustration EVER ! On ne sait rien. On s’interroge de fou.
Bref, du coup, je me suis retournée sur la version roman avec l’espoir d’assouvir mes curiosités. J’ai donc pris la version anglaise disponible sur Amazon, qui est le volume 1 et s’arrête à [SPOILER ALERT] l’attaque au couteau [\SPOILER].
Cette première partie a déjà répondu à pas mal de mes questions, je suis contente, on comprend un peu mieux certaines scènes du webtoon, on en apprends beaucoup aussi. Par exemple sur la vie de bureau de Yeonwoo et Keith, et sur la vie personnelle de Yeonwoo !! Énormément de détails qui n’apparaissent pas dans le webtoon.
Évidemment, il reste des questions… logique.
Sinon, l’anglais est très accessible. Et c’est là que ça blesse car… Heureusement que je suis accro à l’histoire parce que la qualité d’écriture est tout juste dans la moyenne. C’est basique, sans intérêt particulier au niveau de la plume. Désolée, c’est dit.
Mais je suis contente car ma curiosité est satisfaite x) je ne regrette pas d’avoir craqué et je lirai la suite.
D’ailleurs, quelqu’un en sait plus ? Une date ?

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙱𝚘𝚘𝚔 𝚁𝚎𝚟𝚒𝚎𝚠 | L’EMPIRE d’écumE T1 d’Andrea Stewart

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LA VIE INVISIBLE d’ADDIE LARUE de V.E. Schwab

Bonjour,

Aujourd’hui je te parle de La vie invisible d’Addie Larue de V.E. Schwab aux éditions LUMEN.

Une nuit de 1714, dans un moment de désespoir, une jeune femme avide de liberté scelle un pacte avec le diable. Mais si elle obtient le droit de vivre éternellement, en échange, personne ne pourra jamais plus se rappeler ni son nom ni son visage. La voilà condamnée à traverser les âges comme un fantôme, incapable de raconter son histoire, aussitôt effacée de la mémoire de tous ceux qui croisent sa route.
Ainsi commence une vie extraordinaire, faite de découvertes et d’aventures stupéfiantes, qui la mènent pendant plusieurs siècles de rencontres en rencontres, toujours éphémères, dans plusieurs pays d’Europe d’abord, puis dans le monde entier. Jusqu’au jour où elle pénètre dans une petite librairie à New York : et là, pour la première fois en trois cents ans, l’homme derrière le comptoir la reconnaît. Quelle peut donc bien être la raison de ce miracle ? Est-ce un piège ou un incroyable coup de chance ?
Embarquée dans un voyage à travers les époques et les continents, poursuivie par un démon lui-même fasciné par sa proie… jusqu’où Addie ira-t-elle pour laisser sa marque, enfin, sur le monde ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

L’amplitude de ce roman est énorme, ne serait-ce que par sa temporalité, c’est son gros point fort, son originalité, son concept.
Ce gros bébé est un page-turner, son succès mondial n’est plus à prouver, l’idée, le concept, du génie signé V.E. Schwab, mais j’ai trouvé -personnellement- qu’il souffre de quelques longueurs, ou plus précisément d’une grosse différence de vitesse sur certains passages. Tu me diras qu’à l’épaisseur, il faut s’y attendre, et je suis d’accord. C’est évident. Après je n’ai pas non plus eu envie de le refermer pour autant, loin de là, très loin de là, l’histoire est trop originale pour ça, car C’EST un véritable page-turner. Ça peut te paraître très brouillon comme réflexion, mais il faut lire le roman pour comprendre. C’est une vraie expérience.

Les personnages d’Addie et de Henry ont un rapport à leur situation qui leur est personnel et presque sur deux hémisphères tant ils ne le supportent pas de la même façon. Je me sens un peu seule, moi qui ai carrément souffert avec Henry, je sais qu’il ne fait pas l’unanimité. Par contre je suis d’accord, le charisme des personnages ne se vaut pas de l’un à l’autre et Luc est très au-dessus.

Je dois aussi te parler de l’objet, les choix pour cette édition sont assez culottés. Au premier regard j’ai mesuré toute la fragilité de la jaquette-calque et du blanc salissant de la couverture, ça m’a fait peur. Un instant j’ai même cru avoir été victime d’une contrefaçon, un instant seulement. Mais MAAIIIIS ces choix ont leur sens. Et sérieusement, plus culotté et plus original, tu meurs. Bref, fragile mais très sympa.


Et toi, tu as lu cet ovni ?

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴