𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | MA VIE, MON EX ET AUTRES CALAMITÉS de Marie Vareille

Bonjour,

D’abord sachez que j’ai sautillé de joie en apprenant que ce roman était réédité. Vraiment. Le relire a était un tel plaisir ! Aussi énorme que la première fois, peut-être même plus. J’avais « muri » en tant que lectrice et ce roman m’a semblait encore plus génial. Oui, cela peut paraître étonnant, rapport à la naïveté du personnage central, mais c’est pourtant bien le cas 😉

un de mes coups de cœur Chicklit

Juliette a un amoureux, un job, un appartement et trente-et-une paires de chaussures. Mais toutes les bonnes choses ont une fin : du jour au lendemain elle se retrouve célibataire, chômeuse et sans logement ! Elle déprime pendant des jours devant Gossip Girl en engloutissant des kilos de Chococookies. Jusqu’à ce qu’une série de quiproquos rocambolesques la contraigne à affronter sa plus grande terreur, l’avion, et à s’envoler pour les Maldives à la poursuite de son ex et de sa mystérieuse nouvelle copine. Évidemment, là non plus, les choses ne tournent pas comme elle l’avait imaginé. Elle rencontre notamment un jeune homme, certes très beau, mais aussi très désagréable… Une comédie romantique pétillante et drôle avec une délicieuse french touch !

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Pauvre Juliette, trop gentille, trop naïve, elle ne voit pas la catastrophe arriver. Alors qu’elle pense mener son petit bout de chemin tranquillement, tout s’écroule. Il y a d’abord cette promotion qui lui échappe, pire, dans la foulée elle se fait virer pour une note de frais qu’elle ne se souvient pas avoir émise. Juliette pense alors que c’est une malencontreuse erreur, que tout va s’arranger. Malheureusement… cela ne fait que commencer. Alors qu’elle essuie encore les larmes de cette nouvelle, son petit ami, Nicolas, la quitte. Lâchement.

Comment la jeune femme peut-elle remonter la pente, après ça ? Si son amie Chiara est là pour elle, pour la remuer et l’empêcher de se goinfrer de Chococookies, son autre amie, Caroline, est aux abonnées absentes. Juliette est au fond du trou. Elle n’a plus qu’une seule idée en tête : reconquérir Nicolas ! S’ensuit une série de mauvaises décisions. C’est ainsi que Juliette se retrouve dans un avion pour les Maldives, seule, à la poursuite de son ex qui lui part visiblement pour un voyage en amoureux.

Le destin s’acharne quand elle découvre qui est la fille qui accompagne Nicolas… Le. Coup. De. Grâce.

Juliette s’effondre.

Si Juliette cumule les classiques erreurs post-rupture, elle franchit un cap stratosphérique en s’envolant pour l’autre bout du monde. Non seulement elle n’a jamais pris l’avion, mais ce voyage lui coûte un bras ! Mark, un homme aussi agaçant que serviable, que la jeune femme a rencontré dans l’avion, se trouve être en vacances dans le même hôtel qu’elle et le couple coupable de son malheur. Si l’on élimine le beau moniteur de plongé Kurt, Mark semble être le seul célibataire de l’archipel, et à part faire de la plongée, il s’ennuie un peu. Il se propose alors pour distraire la jeune femme, une bien généreuse attitude pour qui se montre parfois bourru et distant. Juliette et lui deviennent néanmoins amis. Inséparables, même.

Mais qui est Mark ? Pourquoi son visage ne lui est-il pas inconnu ? Pourquoi est-il venu seul aux Maldives ? Personne ne part seul pour les Maldives, c’est une destination pour les couples…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

Juliette. Naïve, drôle et attachante. On a beaucoup d’empathie pour la jeune femme et on se retrouve dans énormément de situations qui nous rappellent nos propres erreurs. C’est justement parce que Juliette est très humaine qu’on ne peut que s’attacher à elle. J’étais avec elle sur le canapé de sa meilleure amie, la bouche pleine de chocolat, et avec elle sur le sable chaud des Maldives. Honnêtement, c’est tout ce qu’il me faut pour passer un bon moment lecture, pas vous ?

Un roman qui ne manque pas de rythme. Le style de l’auteure est rythmé, juste et drôle. Elle est pleine de fraîcheur et de modernité. Je crois que je voue un culte au style de Marie Vareille. Non je n’en rajoute pas, vraiment. On ne peut pas se tromper en lisant ce livre. Impossible ! Ce roman est parfait sur tous les points.

La meilleure amie… La meilleure amie est un personnage clé de la chicklit. Ici, Chiarra tient le rôle à la perfection, avec suffisamment d’extravagance et de charisme pour normalement faire de l’ombre au personnage principal. Elle m’a beaucoup fait rire. Mais Chiarra est surtout l’amie formidable et le soutien qu’on attend d’elle et Juliette n’en est que tirée vers le haut. Un personnage que j’ai beaucoup apprécié, et ce pourquoi la première partie du roman, pourtant longue, m’a paru défiler très très vite. La dynamique entre Juliette et Chiarra est simplement parfaite. Même à des milliers de kilomètres l’une de l’autre.

Mark, le BBF idéal ? Mark… Épouse-moi ! Plus sérieusement, ce personnage est une force tranquille, mais qui sait briller par sa présence. S’il n’est pas des plus expansif, il reste très mystérieux même après avoir refermé ce roman. Quand même, il a toute les qualités du BBF idéal. T O U T E S.

Un joli voyage ? Ma vie, mon ex et autres calamités est une lecture distrayante et dépaysante que je vous recommande très très chaudement.

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | OFF-CAMPUS – THE GOAL de Elle Kennedy

Bonjour,

Voir ou revoir la revue de The DEAL, ici. De The MISTAKE, . Et de The SCORE, par ici.

The Goal est le quatrième tome de la série Off-CAMPUS et malheureusement il est aussi celui sur lequel j’ai trébuché. Cela devait fatalement arriver… Si les trois premiers tomes ont été des coups de cœur, celui-là ne m’a pas du tout laissé la même impression. Je suis consciente que c’est le tome de la maturité, de part le personnage de Tucker, mais aussi de par son sujet central, la nouvelle m’avait fait me mordre la langue à la fin du tome 3.

Format broché • Hugo NR

Il suffit d’une nuit pour que tout change.Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d’avocats du pays.Elle veut aller de l’avant et oublier son passé.Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets.Mais tout va se compliquer…John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa.Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part.Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son coeur. Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Déjà, ce tome commence en parallèle du tome 3, plus précisément le soir où Dean, Hunter et Tucker se retrouvent chez Malone (le bar où les hockeyeurs de l’université de Briar vont régulièrement), et donc bien avant la fameuse « grande nouvelle ». Bien sûr c’était « nécessaire », il fallait bien nous faire comprendre comment Sabrina et Tucker en étaient arrivés là. Un bébé, ça ne tombe pas du ciel. Et la décision de le garder, à l’âge qu’on les personnages, non plus. Et puis il fallait aussi que l’auteure nous peigne un peu plus Sabrina et Tuck qui, finalement, étaient restés présents mais très discrets dans les livres précédents. Et cela évidemment prend du temps, et des chapitres. Surtout pour positionner tous les aspects compliqués de la vie de Sabrina, parce qu’il y en a un paquet… Trop même. En même temps, il en fallait de la matière pour qu’elle se braque autant tout au long de ce roman. Par chance, bénis soit-on, pour Tucker c’est clairement plus calme !

Tucker. Bien sûr Tuck n’est pas aussi lisse qu’il n’y paraissait. Heureusement. Toutefois, contrairement à Dean j’attendais beaucoup de John Tucker, et je n’ai pas été déçue de ce côté-là. Et puis dans ce tome, il est peu de dire qu’il est un modèle de persévérance… J’ai d’ailleurs eu l’impression que Tuck portait tout l’intérêt du tome à lui tout seul car, pour une fois dans cette série, je n’ai pas été séduite par le personnage féminin. Du tout.

Du tout, du tout…

Sabrina. Je pense avoir cerné le personnage, le comment du pourquoi Sabrina se montre aussi réticente, néanmoins, je ne sais pas, je bloque vraiment sur ses peurs et ses doutes, et motivations. J’aurais pourtant adoré l’adorer. Je prends vraiment ça comme une défaite personnelle, mais on ne peut pas toujours être au rendez-vous ou en phase avec un personnage. C’est comme ça.

Heureusement, il y a le microcosme de Briar 🏒🎓

Bon. Revivre le drame de Beau, même si encore une fois « il le fallait », je m’en serais bien passée. Mais j’ai été amusée par Garrett et Logan et leur complétion pour devenir le parrain du bébé. Et parce que je suis #teamlogan, un Logan toujours fidèle à lui-même… Enfin, vous voyez ce que je veux dire 🤣

Le soutien des filles envers les futurs parents m’a touchée, m’a fait du bien dans ce tome un peu trop lourd à mon goût. Évidemment ce n’est que mon avis ; 90% des critiques ont encensé ce tome, je suis simplement passée à côté. Ça arrive. J’ai apprécié ma lecture mais, hélas, pas autant que je l’avais espéré.

Voir ou revoir la revue de The DEAL, ici.

Voir ou revoir la revue de The MISTAKE, .

Voir ou revoir la revue de The SCORE, par ici.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | OFF-CAMPUS – THE SCORE de Elle Kennedy

Bonjour,

Off-CAMPUS est une série des plus addictive. Elle Kennedy y a créer des personnages auxquels on s’attache beaucoup, et avec tant d’humour qu’il est impossible de ne pas accrocher ! Alors évidemment, j’avais hâte d’en découvrir plus sur le personnage d’Allie ; Dean, par contre, un peu moins, je dois l’avouer. Parce qu’il endossait tellement bien le rôle du mec « salaud, égocentrique et hautain » que s’en était presque effrayant. Riche, entouré de nanas, frimeur, exhibitionniste, Dean faisait tellement bien le job dans la peau du type horripilant mais intimidant de charisme.

Bon d’accord, peut-être que j’avais un peu envie d’en savoir plus sur lui…

Je t’ai entendu tousser, oui, toi, là-bas derrière. Quoi ? x)

Format broché • Hugo NR

Allie Hayes est en mode crise. Elle n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle va faire après avoir obtenu son diplôme, pourtant la date fatidique approche à grands pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le coeur. Ce qui est certain, c’est que la solution à ses problèmes ne passe pas par une histoire sauvage avec la star de hockey Dean Di Laurentis ! Et pourtant, il est tellement difficile de lui résister. Mais Allie a décidé que même si son avenir est incertain, une seule chose est sûre, elle ne sera pas le prochain coup d’un soir du hockeyeur. Il va falloir qu’il en fasse un peu plus que d’habitude pour la faire céder.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Ce tome démarre à la suite du précédent. Et Allie et Sean ont encore rompu. Mais cette fois Allie ne veut pas retomber dans la même spirale infernale, elle ne veut pas céder aux lamentations de ce dernier. C’est fini ! Seulement ce n’est pas aussi simple d’échapper à Sean qui ne cesse de la supplier de leur donner une chance… Allie est contrainte de fuir son dortoir pour lui échapper. Hannah, sa coloc et meilleure amie, et le copain de cette dernière, Garrett, étant absents pour le weekend (ils le passent à Boston avec Grace et Logan, un membre de l’équipe de hockey dont Garrett est le capitaine) Allie doit se retourner vers deux autres membres de l’équipe de Hockey : Dean et Tucker. La situation n’emballe pas Allie, la jolie blonde connaît la réputation de coureur de Dean mais compte sur la compagnie plus sympathique de Tucker. De tout façon, elle n’a pas le choix, soit c’est ça, soit elle va devoir faire face à Sean.

Une fois à la maison que partage les hockeyeurs, sur le campus de Briar, elle a la mauvaise surprise de 1) interrompre Dean en plein plan à trois avec deux filles et de 2) apprendre que Tuck n’est pas là… Le sort s’acharne sur la jeune femme. Dean est la dernière personne à Briar qui a envie de jouer les babysitteur, sauf qu’Allie est l’amie d’Hannah, la copine de son capitaine, il n’a donc pas vraiment le choix – lui non plus. La soirée s’annonce mal.

Dean Di Laurentis est fidèle à lui-même, dragueur, sûr de lui ; Allie Hayes, pourtant forte et affirmée, est ce soir-là fragilisée par sa rupture. Ils vont boire et fumer pour tuer un peu du temps de cette soirée qui s’annonce pour l’un comme pour l’autre comme une épreuve, sauf que le joint et l’alcool aidant… ils vont finir par commettre ce qu’il fallait redouter.

Allie a couché avec Dean Di Laurentis, le pire queutard de l’université. Et ce à peine après avoir rompu avec Sean. Double peine. Elle regrette amèrement et ne souhaite qu’une chose : oublier cette soirée.

Dean a couché avec la meilleure amie d’Hannah, ses amis vont tous lui dévisser la tête. Mais Allie l’a tellement agréablement surpris (sexuellement) qu’il voudrait remettre ça. Ne serait-ce qu’une fois !

Il y a une chose sur laquelle les deux s’entendent : personne ne doit savoir ce qu’il s’est passé.

Allie refuse de remettre ça avec Dean. Mais Dean ne se laisse pas démonter et revient plusieurs fois à la charge, jusqu’à ce qu’elle cède… Cette fois les choses sont claires : leur histoire n’en est pas une, c’est un simple « flirt », caché, et juste pour le sexe. Pour Dean, c’est tout bénéf, pour Allie qui est habituée aux relations de couple, un peu moins.

Surprise ! Allie n’est pas la seule affectée par cette relation, Dean l’est aussi… Et bien, oui, j’ai complètement craquée pour Dean. C’est dit. Je n’attendais tellement rien de lui que la gifle a été rude.

Waouh !

L’addictivité de cette série. Comme pour les deux tomes précédents j’ai été conquise par la plume de l’auteure, qui sait nous faire passer des rires aux larmes. D’ailleurs énorme moment d’émotion dans ce livre, à vos mouchoirs !

En refermant ce roman, j’ai toujours le sentiment d’une série très addictive – ce qui est rarement le cas, puisque je suis plutôt fan des one-shots, je butte régulièrement sur les tomes 2 ou 3, avec une grosse baisse d’intérêt. Mais, pas ici. C’est peut-être encore une fois grâce aux personnages féminins ! J’adore que le pouvoir soit de leur côté alors qu’elles ont devant elles des mecs qui débordent de confiance et de popularité. Ça fait la différence.

The Score est aussi un coup de cœur.

Voir ou revoir la revue de The DEAL, ici.

Voir ou revoir la revue de The MISTAKE, .

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝚉𝚘𝚘𝚖 𝚜𝚞𝚛 | La série STAGE DIVE de Kylie SCOTT

[en cours de réécriture]

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | OFF-CAMPUS – THE MISTAKE de Elle Kennedy

Bonjour,

Voir ou revoir la revue de The DEAL, ici.

Difficile de cerner Logan dans le tome 1, de façade il représentait l’étudiant sportif classique. Je ne m’attendais pas à en apprendre autant sur lui…

Format broché • Hugo NR

C’est un joueur et pas uniquement sur le terrain… John Logan est un star de l’équipe de Hockey ce qui lui permet d’avoir toutes les filles qu’il veut. Mais derrière ses sourires de tueurs et son charme ravageur, se cache un être blessé et inquiet de son avenir qui ne s’annonce pas tout rose. Quand il rencontre Grace, étudiante en première année, et il se dit qu’elle sera la fille idéale pour lui changer les idées. Mais Grace fini par le repousser à cause de son comportement et John va devoir se mettre en quatre s’il veut la récupérer. Grace n’est plus la jeune fille timide et innocente du début de l’année, et elle compte bien lui faire payer son erreur. John va devoir élever son niveau de jeu.

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

John Logan craque pour Hannah, la petite amie de son meilleur ami, Garrett Graham, capitaine de l’équipe de hockey de l’université de Briar. Une situation que Logan a du mal à maîtriser et à assumer.

Une situation de plus en plus chaotique pour lui car sa vie tourne au cauchemar, pas seulement à cause d’Hannah, mais parce qu’il n’a fait que mentir depuis qu’il est à Briar. Logan a de plus en plus de mal à gérer tout ce foutoir, alors il boit et baise plus que de raison, fuyant plus ou moins intentionnellement ses amis et la maison qu’il occupe avec eux. C’est comme ça qu’un soir, il se retrouve à taper à la mauvaise porte. Il voulait voir un de ses amis, mais se retrouve face à une première année plutôt surprise de se retrouver face à cette star du hockey universitaire, Grace. La jeune femme est décontenancée mais de nature serviable, elle prête son téléphone au beau et sexy jeune homme. Une chose en entraînant une autre, ils passent une partie de la soirée ensemble, mais John Logan, fidèle à ses mauvaises habitudes fait déraper la soirée. Oh… Grace ne demande que ça, parce que ce n’est pas n’importe qui, là, dans son lit. S’ils ne couchent pas ensemble, ils vont néanmoins dépasser une limite.

Ce n’est pas l’erreur énoncée dans le titre, pas encore, car les deux jeunes gens vont se recroiser plusieurs fois, sympathiser… jusqu’à ce que la véritable « erreur » arrive. Grace n’en revient pas, elle, une première année sans histoire, elle a la chance d’intéresser John Logan, du moins suffisamment pour qu’il se montre proche d’elle. Une relation qui déclenche une certaine jalousie autour d’elle, même sa meilleure amie Ramona doute, mais peu importe la jeune fille est en train de tomber amoureuse. Grace et Logan s’ils ont déjà beaucoup fricotés, ils n’ont pas encore couché ensemble – et pour cause Grace est encore vierge. Loin d’être une chose aussi importante que ça pour la jeune femme, elle est prête a sauter le pas avec lui, peu importe la nature de leur relation. Sauf qu’elle est qu’en même éprise de ce garçon, tandis que lui est toujours englué dans de pseudos sentiments pour Hannah – même s’il ne nie pas se sentir très bien dans les bras de Grace. Lorsqu’elle veut se donner à lui, il panique, ne se sent pas de lui prendre sa virginité. Et la repousse. L’ERREUR, la vraie, autant pour lui que pour elle.

Grace est blessée, et ne veut plus entendre parler du jeune homme.

Logan, lui, se rend compte que les sentiments qu’il croyait avoir pour Hannah n’en sont pas, et que la fille qu’il a repoussée… le rendait heureux. Merde ! Comment va-t-il pouvoir se rattraper ? Pourra-t-il reconquérir Grace ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

La difficulté d’être le tome 2. Il était difficile de rivaliser avec les personnages de la saison 1, Garrett et Hannah. Parce que moi, comme toutes les autres lectrices, j’avais craqué pour ce couple. J’ai d’abord cru qu’il allait être difficile de m’attacher à Logan, rapport à son comportement. Et puis finalement… j’ai su l’apprécier. Vraiment.

Logan. Il n’a pas inventé la poudre. Une facette comique mais adorable du personnage qui est clairement mise en avant dans ce tome. Dans ce livre, on en apprend beaucoup plus sur le meilleur ami de Garrett et sur sa vie en dehors de Briar. Et c’est un tout autre Logan qui se dessine page après page, un Logan qui sait se faire apprécier. Et à qui on a envie de faire un gros câlin.

hug

Grace. En ce qui concerne Grace et sa simplicité, le coup de foudre personnage a été immédiat. Il est ultra facile de l’aimer, elle est gentille, timide et drôle. Pourtant elle ne se laisse pas faire, et même si elle est amoureuse de John Logan, elle ne pardonne pas facilement. Caractère qui s’impose aussi après la trahison de Ramona.

Je me surprise à rire toute seule, jusqu’aux larmes, en lisant certains passages de ce tome. J’ai autant ri que j’ai eu mon cœur brisé en découvrant la vie de Logan, une vie loin des fêtes et des matchs de Briar et du personnage qui s’y ait créé. Une lecture qui m’a transporté dans l’univers OFF CAMPUS autant que le tome précédent. J’ai adoré voir Logan au bord du précipice mais se battre pour ce que Grace peut lui apporter. <Spoiler!>Si la liste imposée par Grace à Logan est drôle, l’idée m’a paru tirée par les cheveux et un peu trop gnangnan, mais bon… </!> Passé ce petit détail, ce couple est adorable et retrouver tous les autres personnages m’a ravie, j’ai beaucoup aimé ma lecture.

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | OFF-CAMPUS – THE DEAL de Elle Kennedy

Bonjour,

Dès les premières lignes de ce roman de Elle Kennedy, j’ai su, j’ai su que le coup de cœur serait là. Et effectivement. Les personnages, l’histoire touchante, Briar, TOUT m’a scotchée. J’étais embarquée dans l’univers Off-Campus en un clin d’œil.

J’avais déjà lu plusieurs romans de Elle Kennedy avant de commencer cette série. Unexpected, Unwanted et Au cœur du danger. Des romans très différents les uns des autres. Mais ces livres m’avaient laissé un très bon sentiment sur l’auteure.

Encore une fois, avec The Deal, Hugo&cie nous partagent un titre des plus géniaux de la romance New Adult. Et rien que pour ça, merci.

Dans la série OFF CAMPUS nous retrouvons l’univers du hockey, comme dans Unwanted, et cela tombe bien car j’apprécie tout particulièrement ce sport, donc toutes les planètes étaient alignées pour qu’entre cette série et moi, ça colle. En plus, la plume de l’auteure est très aiguisée dans cette série, avec des personnages forts aux répliques acerbes, surtout les filles, ce qui change vraiment !

Format broché • Hugo NR

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant. Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord. Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football. Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Dans ce premier tome Hannah et Garrett étudient à Briar, une université qui n’avantage pas ses athlètes – ce qui est une très bonne chose. Mais Garrett est en difficulté dans une matière, la philosophie éthique, et il aurait bien besoin d’aide pour remonter sa moyenne. Hannah a eu un A au dernier devoir et apparaît donc aux yeux de Garrett comme son unique espoir de ne pas être temporairement exclu de l’équipe de hockey, dont il est le capitaine. Seulement, la demoiselle a un emploi du temps très serré et ne veut pas gâcher le peu de temps qu’elle a pour un mec qui se la joue roi du campus.

Les deux personnages apparaissent donc dès le départ très différents et l’entente semble difficile. Mais c’est sans compter sur l’entêtement du hockeyeur qui va finir par trouver un moyen de pression pour faire plier Hannah : celle-ci est amoureuse d’un joueur de l’équipe de football de l’université, Justin Kohl; Justin est populaire, tout comme Garrett, ce qui donne une idée à ce dernier… si Hannah l’aide pour le devoir de rattrapage en philosophie éthique, alors lui sortira avec elle pour que Justin la remarque.

Un DEAL naît, puis une amitié plutôt inattendue, autant pour l’un que pour l’autre, puis… un tout autre deal.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

On ne peut qu’adorer les personnages, leurs secrets, leurs fêlures.

Mais c’est l’humour qui m’a séduite dans ce roman, malgré le passé lourd des deux personnages principaux. Le roman se dévore tout seul, et certains passages deviennent vite ‘cultes ». Vraiment.

Lectrice compulsive et impatiente, je n’ai même pas été pressée que les choses s’emballent entre nos deux personnages tant leur amitié grandissante, et leurs vannes incessantes, étaient divertissantes ! Franchement, normalement, ça ne m’arrive jamais.

On ne peut pas faire de revue sur ce tome sans parler du phénomène « Garrett Graham », qui est devenu l’homme idéal aux yeux de toutes les lectrices. Si, si, il a toutes les meilleures qualités et ses défauts sont attirants.

Bref, un VRAI Book Boyfriend, ce n’est pas moi qui contredirai les milliers de lectrices. Oh, la, la, non ! Un sportif qui se montre intelligent, sarcastique, drôle, protecteur, sûr de lui, et sensible… qui peut résister ?

THE DEAL est un roman « MUST HAVE », ou « MUST READ ». Tout comme la série OFF-CAMPUS qui est rapidement devenue une incontournable de la littérature New Adult.

Un roman à acheter sans hésiter, cette dépense en vaut la chandelle 😉

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | BURNING MOON de Jo Watson

Bonjour,

Burning moon est un roman qui a su tirer son épingle du jeu sur WATTPAD, la plateforme d’écriture que tout le monde connaît maintenant, grâce au succès mondial de AFTER, d’Anna Todd.

L’auteure, Jo Watson, vit en Afrique du Sud – qui est également le pays d’origine des personnages principaux de ce roman. C’est très rafraîchissant, du moins, moi, j’ai apprécié ce détail. Surtout que, Burning Moon est une vraie bouffée d’air frais qui va vous transporter à l’autre bout de la planète : en Thaïlande. Hôtel, auberge de jeunesse, ville, bars, jungle, îles… syzygie. Une vraie immersion.

Petit HS, sur la première de couverture : Quelque chose me chagrine à chaque fois que je lis cette phrase d’accroche : « Sous les tropiques, les BAD BOYS n’ont pas la même saveur« . Je crois qu’il n’y a rien de plus éloigné de la réalité de ce roman. Pardon, mais même au départ, bien avant que nos deux personnages n’apprennent à se connaître, Damien est tout, tout, sauf un BAD BOY. Rien dans son attitude ne le laisse entendre – si ce n’est sa tenue, toute de noir ? Dans ce cas là « Gothique », peut-être, avec méprise comme Lilly, mais pas BAD BOY, non. Non, non, non ! C’est totalement différent !! Fin de ma petite parenthèse 😉

Jo Watson, l’auteure, a travaillé dans le monde de la télévision et des scripts, et cela se ressent dans sa façon d’écrire. Et c’est très bien, parce que le dynamisme des scènes et la modernité des mots et des syntaxes est un plaisir à la lecture. Bon, c’est on aime ou on n’aime pas, d’accord, mais en ce qui me concerne, j’ai adoré.

Format broché • Eden

Ce devait être le plus beau jour de sa vie… Mais lorsque le fiancé de Lilly Swanson l’abandonne devant l’autel à leur mariage, tous ses rêves sont anéantis. Enfin, pas tous : comme son voyage de noces en Thaïlande a été réservé, elle fait ses bagages et part toute seule en lune de miel ! Dans l’avion, Lilly rencontre Damien, un globe-trotter mystérieux et incroyablement sexy. Ce bad boy tatoué qui vit au jour le jour n’est pas vraiment son genre d’homme, mais elle est irrésistiblement attirée. Damien propose à la jeune femme de l’accompagner dans son voyage. Destination : Burning Moon, un festival magique sur une île incroyable ! Lilly va devoir oublier la jeune fille rangée qu’elle était. Avec Damien, elle s’aventure dans l’inconnu. À la rencontre de ses véritables désirs… Sous les tropiques, les bad boys n’ont pas la même saveur…

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Burning Moon, un roman entre Chicklit et New Adult.

Les hommes sont lâches, tout le monde le sait. Mais ce que vit Lilly le jour de son mariage est un level au-dessus en matière de lâcheté. Micheal, son fiancé, joue au déserteur. Il l’a plante avec rien de plus qu’un petit mot griffonné sur un bout de papier : Désolé, je ne peux pas. Difficile de se remettre de ça, et Lilly tombe normalement dans tous les clichés, les pleurs, et la folie. Folie qui la pousse, sur un coup de tête, à prendre le billet d’avion de son voyage de noces et de partir pour la Thaïlande, seule. Acte de bravoure ? de colère ? Ou SOS-je-pars-en-vrille ? Peu importe, car cette décision va tout changer.

« ‒ Quoi ? fis-je en le fixant d’un air mauvais.
Son sourire s’élargit et un éclat illumina ses yeux noirs tandis qu’il fixait mes pieds. Mon regard suivit le sien et je tombai nez à nez avec deux paires d’yeux globuleux. Ils étaient attachés aux deux lapins roses en peluche avec leurs jolis nez et leurs grandes oreilles.
Je porte mes pantoufles !
Je sentis mon visage s’empourprer. Mes yeux remontèrent de mes pantoufles à mon pantalon, puis jusqu’à mon haut. Et je réalisai que je ne portais pas seulement mes pantoufles…
J’étais en pyjama ! »

Lilly rencontre Damien, dans l’avion, alors qu’elle n’est pas au mieux de sa forme et qu’elle est… en pyjama. S’ensuivent mésaventures sur mésaventures.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je me suis vraiment laissée happer par le rythme et l’humour de l’auteure. Je veux dire, certaines situations sont tellement folles qu’on pourrait les trouver exagérées, quand notre héroïne prend feu par exemple (oui, elle prend feu, littéralement, c’est bien ce que j’ai écrit.) et bien : non, la situation est cocasse, échevelée, mais ça passe bien car l’auteur possède cet « humour script » qui rend la scène bien réelle dans votre esprit. On ne butte pas sur l’exagération, et les gags se visualisent facilement. Des situations gags, c’est bien le mot. J’ai a-do-ré.

Et les personnages, on en parle un peu ? Généralement j’arrive a fondre sur les personnages masculins mais très difficilement sur les personnages féminins. Eh bien, Lilly, ici, m’a tout de suite séduite. J’adore son personnage et ses réactions qui pourraient être exactement les miennes, comme celles de Juliette dans Ma vie, mon ex et autres calamités de Marie Vareille. Même dans les pires situations, on ne perd pas la joyeuse folie de notre héroïne, et on ne s’y attache que davantage.

Damien, quant à lui, je l’ai dit plus haut, on se rend compte très très vite que ce n’est pas du tout un bad boy. Il est intelligent, très intelligent même, adorable, et il est le parfait compagnon de route.

Dès que j’arrive à m’identifier au(x) personnage(s) ou à avoir de l’empathie pour elle ou pour lui, c’est dans la poche. Ici, Jo Watson réalise le combo gagnant. Pourtant, le roman est exclusivement du point de vue de Lilly !

Ahh, Lilly… qui a tendance à tout dramatiser et à en faire des tonnes – elle est très extrême, très… NOUS TOUTES ? Allons, ne nous voilons pas la face, on a toutes ce petit côté fofolle-au-bord-de-la-névrose en nous. Si, si.

Burning Moon est une lecture qui mérite ses 5 étoiles, j’ai passé de très bons moments avec les personnages, j’ai apprécié d’être propulsée en Thaïlande avec eux. Et j’ai découvert la Syzygie.

Petit conseil (si vous aimez la VO – Anglais) : Passez voir Jo Watson sur WATTPAD et lisez le chouette point du vue de Damien en ce qui concerne le début de ce roman (environ 10 chapitres). C’est très drôle et cela apporte quelques réponses toutes mignonnes à des questions que vous vous posez peut-être.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚎𝚝 𝚊𝚛𝚝𝚒𝚌𝚕𝚎 𝚎𝚜𝚝 𝚒𝚗𝚍𝚒𝚜𝚙𝚘𝚗𝚒𝚋𝚕𝚎 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚕𝚎 𝚖𝚘𝚖𝚎𝚗𝚝

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | WALLBANGER de Alice Clayton

Bonjour,

Il n’y a pas deux Alice Clayton, son style est très particulier. Espiègles, ses romans me font vraiment craquer et si celui-ci n’est pas mon préféré de la série Cocktail (Sexygamer remportant haut la main la bataille), j’en ai quand même apprécié la lecture. Beaucoup même.

Chez J’ai lu

Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Wallbanger, c’est l’histoire cocasse, drôle et tendre de Caroline et Simon, alias « le cogneur de mur » ♥

Le point fort de ce roman ce sont ses personnages. Caroline est le personnage central, elle emménage dans son nouvel appartement et découvre bientôt que son voisin a une vie sexuelle bien remplie, à en juger par tous les miaulements de plaisir de ses partenaires et ses agaçants coups dans le mur qui sépare leurs deux chambres. Agaçants ? ou plutôt intrigants ? Simon est photographe pour des sites et des magazines du type National Geographic, il voyage à travers le monde, est bel homme, et il se trouve qu’il fréquente le même cercle d’amis que Caroline. Ce qui va les forcer à s’imposer une trêve – rapport à leur petite querelle de voisinage. Cette bande d’amis dans laquelle ils gravitent est très divertissante, c’est le moins qu’on puisse dire…

Et le chat, il ne faut évidement pas oublier le chat 😉

Évidemment, Caroline et Simon se plaisent.

Caroline est belle et drôle, et Simon se montre bien plus tendre que ce que le personnage aux multiples et régulières maîtresses le laisse croire. L’histoire est toute mignonne.

Et un Alice Clayton ne serait pas un Alice Clayton sans les petits clins d’œil culinaires que j’adore. L’auteure a vraiment une plume très particulière. Moderne. Vive. Autant que ses personnages !

Ce tome est un livre facile et léger, on passe un vrai bon moment à le lire.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚎𝚝 𝚊𝚛𝚝𝚒𝚌𝚕𝚎 𝚎𝚜𝚝 𝚒𝚗𝚍𝚒𝚜𝚙𝚘𝚗𝚒𝚋𝚕𝚎 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚕𝚎 𝚖𝚘𝚖𝚎𝚗𝚝