𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | FALLEN ACADEMY T1 de Leia Stone

Bonjour,

Je suis consciente de développer quelque chose avec la collection Teen Spirit des Editions Bookmark, elle me passionne au point de ressembler à une junkie devant chaque nouvelle annonce. On y découvre de plus en plus de titres, tous très variés, et je la trouve particulièrement bien mise en valeur en ce moment. Et justement, le premier tome de Fallen Academy m’a, dès sa première annonce, fait de l’œil.

Mais ne tournons pas autour du pot. J’attends toujours LA saga young adult du genre qui saura tirer son épingle du jeu. Si ce premier tome ne m’a pas convaincue à 200%, quelques points ont réfréné mon enthousiasme, l’histoire a du potentiel.

Editions Bookmark | Teen Spirit

Brielle Atwater n’est pas sûre de grand-chose, mais elle en sait certaines avec certitude :

1. Avoir des ailes noires n’est pas normal.

2. Vendre son âme aux démons était une erreur.

3. Lincoln Grey est le plus gros c** qu’elle ait jamais rencontré… mais ne pas tomber amoureuse de lui risque de se révéler impossible.

Quand les anges sont tombés du ciel pour combattre les démons, leurs pouvoirs ont infecté l’humanité. Depuis, les humains sont divisés en deux clans : ceux qui possèdent un don démoniaque, et ceux bénis par un ange. Lorsque des ailes poussent dans le dos de Brielle durant sa cérémonie de l’éveil, elle est certaine d’être un Céleste béni par un ange. Ce n’est que lorsqu’elle voit ses ailes noires qu’elle réalise que quelque chose ne va pas du tout. Brielle comprend alors qu’elle est destinée à intégrer la Tainted Academy, l’académie des corrompus. Mais quand un ange déchu se bat pour qu’elle intègre la Fallen Academy, l’école prestigieuse réservée aux Déchus qui habitent à Angel City, son destin prend un tournant inattendu. Plus inattendu encore lorsqu’elle est associé au très sexy Lincoln Grey. Finalement, la vie à l’Académie pourrait se révéler plus agréable que prévu. Sauf qu’il suffit d’une confrontation entre eux pour que cette théorie s’effondre…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Dans la toute première partie de ce tome 1 l’auteure prend son temps, on découvre alors Brielle et les quelques premiers mots soufflés sur le pacte qui a scellé son destin. Du moins, c’est ce que pense la jeune femme. Une introduction à travers laquelle l’auteure, on le sent, prend un soin particulier à mettre du relief et poser contexte et environnement. C’est très chouette, une belle découverte, avec des détails qui ne sauront que vous rappeler d’autres titres et qui vous feront sourire. J’ai beaucoup aimé. Puis vient la cérémonie de l’éveil et, on s’y attend, on caresse les premières révélations.

Des personnages émergent et tout ce qui arrive à Bri est prometteur. Bien que ce titre soit classé en YA, ce qui est finalement très cohérent avec la dynamique entre les personnages, l’urban fantasy est tout ce qu’on demande au genre. On sort même parfois du carcan YA.

Le décalage est intéressant et nuance les deux facettes de l’histoire. D’un côté l’apprentissage « universitaire » et la désinvolture de jeunes adultes et de l’autre, le conflit urban anges/démons et la menace qui ne demande qu’à s’installer. Certains ont été déçus par ce décalage, je comprends, mais n’est-il pas simplement un composant sine qua non du concept d’ « École de…. » ? C’est dans le schéma, comme la biosphère/écosystème des étudiants et ses clichés. Même chez le petit sorcier à lunette, on retrouve aussi tout ça. Certes, la comparaison s’arrête là car l’univers est finalement et directement bien plus adulte ici.

Comme je le disais : l’urban fantasy est plutôt bien exploitée. Mais plus surprenant (dans le bon sens), ce premier tome ne manque pas d’action. Plus qu’imaginé pour un tome d’introduction ; c’est vraiment un bon point.

Brielle est dotée de tout ce qui fait un bon personnage principal, elle est à la fois une personnalité électrique, drôle et dure à cuire. Sans compter le mystère qui entoure encore sa qualité de… Je ne vais pas te le dire.

Malheureusement l’auteure fait des choix, ceux-ci sont certainement calculés, l’histoire ne s’écrit pas dans son entièreté en un tome, mais pour quelques uns de ces choix j’ai eu l’impression qu’ils sabotaient tous les atouts bâtis jusque-là. J’ai senti la construction que je trouvais solide vaciller. Par exemple, en ce qui concerne la romance, le climat s’évanouit trop vite, à mon goût. L’histoire n’appartient qu’à son auteure mais je n’aurais pas été contre le fait de conserver plus longtemps la première atmosphère. Je suis encore en deuil d’avoir perdu trop vite l’antagonisme. Il est évidemment reporté sur d’autres personnages mais… ce n’est pas pareil.

Et puis, ce tome représente une année scolaire. Aussi, des coupes dans la ligne du temps sont nécessaires. Mais elles sont étrangement placées par l’auteure. Sans spoiler et en relativisant, c’est plutôt orignal, ça fait son petit effet, mais c’est… frustrant ? Un peu, oui.

En bref ? Un premier tome qu’il a été agréable de découvrir, avec des personnages attachants, des rires et de l’action. Même si, oui, c’est vrai, celui-ci aurait pu être meilleur. Néanmoins j’attends la suite, je veux savoir ce que l’auteure réserve aux personnages.

Je remercie les Éditions Bookmark pour l’envoi de ce titre.

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | LE FIL DU DESTIN | Yoshio Akira

Bonjour,

Aujourd’hui je te parle de 𝓛𝓮 𝓯𝓲𝓵 𝓭𝓾 𝓓𝓮𝓼𝓽𝓲𝓷 de Yoshio Akira édité chez Boy’s Love.

Boy’s Love | Hana collection

Keiji, étudiant à l’université, a l’étrange faculté de voir les fils rouges du destin. Un jour, il se rend compte que son fil à lui, jusque-là encore relié à personne, s’est enfin noué ! Excité et heureux à cette idée, il décide de suivre son fil et tombe alors sur Hiro, un étudiant un peu plus jeune que lui. Comment la personne qui lui est destinée peut-elle être un homme ?!

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

Selon cette légende d’Asie, celle du fil intangible du destin, un fil rouge normalement invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer.
J’adore.

Keiji peut voir les fils. Et quelle surprise pour Kei quand ENFIN son fil se lie à quelqu’un. La poitrine gonflée d’espoir, priant pour que son fil le mène au petit doigt de la fille dont il est amoureux, Kei le suit dans les couloirs de son université. En suivant celui-ci, Kei ne découvre pas exactement ce à quoi il s’attendait. Son fil le relie à Hiro, un garçon.

J’aime la légende, et j’aime comment elle est traitée dans ce titre.

Pour ne pas être trop confus il faut savoir que la légende repose généralement sur l’idée des âmes-soeurs et du coup de foudre, ce pourquoi Hiro est si vite épris de Keiji. Malheureusement Kei semble refuser le destin et remet en question le fil…

Les personnages sont adorables et très mignons, le dessin est très fin, seul bémol : ce titre est trop court. Il aurait vraiment mérité quelques longueurs supplémentaires ❤

∴ TRÈS SYMPA ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LA MER À BOIRE de Valentine Stergann

Bonjour,

Aujourd’hui je te parle de romance d’été et de feel-good !! Profitez de vos vacances lors d’une croisière rocambolesque.

MxM Bookmark

Pour caser sa mère, Gaspard est prêt à tout. Même à claquer son indemnité de licenciement économique et lui offrir une croisière en Méditerranée à bord du « Romantica ». Rosa, toute jeune soixantenaire, drôle et attachante, mais totalement déprimée, n’acceptera ce cadeau qu’à une seule condition : que son fils l’accompagne. Gaspard s’y résout et embarque sur ce bateau grand luxe, endetté jusqu’au cou, mais heureux de voir sa mère sourire. À bord, il rencontre Lino, un serveur italien timide, voire introverti, qu’il s’amuse à taquiner, décidé à le faire sortir de sa carapace d’ici la fin de leur séjour. Bien que tout les oppose, les quinze jours sur ce paquebot pourraient les lier à tout jamais. Le fils à maman et l’indépendant. La grande gueule et la gueule d’ange. Et si en plus Rosa s’amourache du directeur de la croisière, ces vacances promettent d’être pleines de rebondissements inoubliables.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je ne sais pas catégoriser ce contemporain, fort en autodérision ce titre se rapproche selon moi de la chick lit.

Déjà, les personnages. Rosa et Gaspard… ou cette surenchère burlesque entre la mère et le fils. Quel sang fracassant anime ces deux là !

Gaspard veut remuer sa mère après sa séparation et lui offre une croisière, mais il ne s’attendait à devoir l’y accompagner. Le duo embarque alors sur le Romantica et ne passe pas inaperçu, un mélange « comiquattendrissant« , oui j’invente encore des mots, sorte de méli-mélo d’amour et de surenchère grondante.

Petit contre-pied en ce qui concerne les personnages. L’auteure bouscule les choses. Car il y a Lino (gay) qui, à l’inverse de certains de ses collègues employés sur la croisière, n’est pas un tombeur de touristes. Bien au contraire. Lino est plutôt secret et calme. Sauf que Gaspard, qui est hétéro, toujours bruyant et cherchant l’attention, va faire de Lino son élu, celui qui sera son pote sur la croisière…

Donc, oui, les rôles habituels sont inversés et bousculés et cela rend tout de suite les choses très très cocasses. La croisière s’annonce folle, et c’est peu dire. L’auteure ne se met pas de limites, elle ose les dérisions les plus truculentes. Parfois, on peut se dire « elle ne va pas oser, ce serait… », et les personnages osent. Ce titre flirte même avec le « politiquement correct », d’où son côté inqualifiable, proche de la chick lit. D’où aussi ma surprise, je ne m’y attendais pas, mais je me suis laissée porter par cette douce folie. Douce, parce que cette folie donne aux passages plus tendres encore plus d’émotions. Une fois le côté pétulant accepté, on se laisse vraiment rire de tout, même du plus fou.

Mais la caresse émotionnelle fait vraiment toute la différence, j’ai beaucoup aimé découvrir l’intimité de Lino, celle de Rosa. La relation entre Gaspard et Lino évolue au fil de la croisière, des paysages… Pas vraiment ce qu’avait prévu Gaspard…

J’ai passé un très bon moment avec cet OVNI. Alors que dire à part : prenez le risque, embarquez, vous serez seuls juges 😉

Je remercie MxM Bookmark pour l’envoi de ce titre.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | FUCKED UP de F.V. Estyer

Bonjour,

Nul n’ignore plus le trigger warning autour de ce titre, aussi je vous rappelle simplement l’accroche : Deux frères. Deux âmes perverties. Un amour malsain.

Je remercie Fyctia pour l’envoi de ce titre pour lequel j’ai eu un coup de cœur, un énorme coup de cœur et le qualificatif est faible.

« Parce que si parfois j’étouffe de sa proximité, si je me hais chaque jour un peu plus de l’aimer si fort, sans lui, je ne parviens plus à respirer. Le manque est trop dur, trop profond. Je le ressens jusque dans mes tripes »

Fyctia

Ash et Jev. Deux hommes élevés dans la violence. Deux êtres brisés. Deux âmes fusionnelles. Deux frères, seuls contre tous. Ils s’aiment. D’un amour interdit, d’un amour malsain. Ils s’aiment et se déchirent. Ils s’aiment à en crever. Mais, parfois, l’amour ne suffit pas. Parfois, l’amour peut nous bousiller. Parfois, l’unique manière d’échapper à cet amour… est la mort.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Dans les méandres de racines lourdement gâtées et d’un amour dévorant, décrié, éreintant mais crucial, F.V. Estyer nous donne les clés pour comprendre l’histoire de ces deux frères. Hélas, l’impuissance est notre fardeau et celui des personnages.

Ce roman est l’écrin sans concession d’une histoire forte et douloureuse. Du choix de l’image de la réussite professionnelle de Jev et Ash… De l’apparence face à la réalité, à l’addiction, au désespoir… L’ombre mange les personnages même dans ce qu’ils ont de meilleur. Tout comme l’amour qui les lie, le spectre des personnages n’est ni blanc ni noir, même pas gris. Pour l’un, les volontés s’affrontent, celle de ne pas sombrer face à celle de glisser ; Pour l’autre, l’illusion d’aider est confrontée à son reflet. À quel moment ne pas se détester, détester l’autre ?

L’histoire de Jev et de Ash s’inscrit dans un prisme que le monde refuse. Ni coupables ni innocents dans un combat l’un contre l’autre, l’un pour l’autre et ensemble face au monde, j’ai perçu les épreuves passées et présentes et tout cet épuisement subis par les deux hommes.

Il est temps d’être honnête avec vous : rien dans vos entrailles ne sera épargné et il est difficile de ressortir de cette histoire.

L’auteure tisse une toile bouleversante et violente et y peint des images empreintes de mille sentiments. Et bien après avoir refermé ce livre, je ressens encore une myriade d’émotions en écrivant cet avis.

Ce n’est pas du tout le premier roman que je lis de l’auteure, j’aime beaucoup son travail, mais ce titre-ci surpasse les autres. Le poids des idées et des mots n’a jamais été aussi puissant et percutant, F.V. Estyer signe là un roman qui ne peut pas laisser le lecteur indifférent.

Fucked Up rejoint indéniablement la significative et élitiste liste qui, vous savez, regroupe ces titres dans lesquels vous perdez vous-même une partie de votre cœur.

∴ DIAMANT ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | AMOUR SOUS LA PLUIE de Rihara

Bonjour,

J’ai lu 𝐀𝐦𝐨𝐮𝐫 𝐬𝐨𝐮𝐬 𝐥𝐚 𝐩𝐥𝐮𝐢𝐞 de Rihara chez Boy’s Love | Hana collection.

Boy’s Love • 200p • 7€95

Naoki Yoshii, lycéen d’une nature joyeuse et ouverte, est amoureux de l’infirmier de son école, le beau et gentil Sakumi Urakawa. Il se satisfait parfaitement de passer du temps avec lui à l’infirmerie, jusqu’au jour où il reçoit un avertissement de la part de Yûji Sugao, un de ses camarades de classe : celui-ci lui conseille de rester à distance, car Sakumi ne pourra jamais le rendre heureux.
Mais lorsque Naoki retourne une dernière fois à l’infirmerie, il découvre bien malgré lui la véritable nature de celui qu’il aime…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Ne soyez pas effrayé par l’évocation du triangle amoureux. Ni par ce qui peut paraître malsain dans ce yaoi.

Bon d’accord, il y a bien un côté pervers et malsain, je ne le sous-estime pas parce qu’il apporte une force au « ~triangle amoureux », mais il est bien question de sentiments dans ce standalone. Bien plus qu’imaginé.

D’ailleurs, je trouve la pochette de ce manga particulièrement bien faite. Elle est brillante (intelligente). Malgré sa simplicité, jamais je n’ai trouvé une pochette aussi justifiée, et judicieuse. Je m’explique :

Si le focus est fait sur le couple principal avec l’apparition d’un nouveau personnage en déploiement, le second couple reste au premier plan. C’est complètement ce que j’ai ressenti en lisant le manga.

Parce que je dois vous le dire : si le personnage principal est sympa, j’avoue avoir eu pour le second couple le plus d’empathie. Ils sont la plus belle surprise de ce livre.

∴ LECTURE SYMPA ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | STEPBROTHER & MOJITOS d’Adriana Dreux

Bonjour,

« – Enfin, ma chérie, tu ne reconnais pas Darren ? Ils rigolent tous. Sauf lui. Et moi. Darren ? Comme dans « Darren le fils de John » ? Ce Darren ? Oh mon Dieu ! J’ai… J’ai couché avec mon ancien demi-frère ? »

Je remercie l’auteure, Adriana Dreux, et les Éditions Addictives pour l’envoi de ce titre.

e-book
prix : 4€99

Calliopé est spécialiste des gaffes et des mauvaises décisions. La dernière en date ? Boire beaucoup trop de mojitos en boîte pour oublier sa rupture, sauter sur un inconnu aussi sexy que sensuel en complimentant ses fesses… et coucher avec lui avant de s’enfuir comme une voleuse. Cela aurait pu rester une soirée sans conséquences dont elle aurait ri avec sa meilleure amie par la suite. Sauf qu’elle retrouve cet inconnu assis sur le canapé de sa mère ! Alors Calliopé se rend compte qu’elle a couché avec Darren, le fils de l’ex-compagnon de sa mère, qu’elle n’avait pas vu depuis dix ans ! Son ancien demi-frère ! Il est arrogant, sûr de lui, déterminé à la séduire… et Calliopé a beau vouloir résister, ce n’est pas gagné !

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Tout est dans le titre. Faites bien attention à ce que l’alcool peut vous faire faire. Après une rupture l’alcool peut vous poussez à prendre de mauvaises décisions, comme celle de coucher avec un inconnu. Et peut-être que, comme Calliopé, vous aurez la mauvaise surprise d’apprendre que l’inconnu n’en est pas un !

C’est assez cocasse comme situation, ça m’a plu. Alors lorsque l’on m’a proposé ce service presse, j’ai accepté.

Et l’histoire commence fort, avec une plume vive et entraînante. J’ai beaucoup aimé la voie du demi-frère empruntée par l’auteure, que celle-ci soit aussi originale. Ça change des autres histoires impliquant des demi-frères/demi-sœurs.

Dans Stepbrother & Mojitos les personnages n’ont plus de liens familiaux réels et physiques. Dix ont passés. Ils ont grandi et… changé. L’histoire se profilait très fun.

Et elle l’est. Elle commence très très bien. Chaude et folle.

Sauf que jouer sur le plan du demi-frère qui n’en est plus un réduit les obstacles de la romance entre Calli et Darren. Forcément. Le fun fonctionne un temps mais l’auteure doit remplir le chemin des personnages d’écueils. Ce ne serait pas drôle, sinon. Ou trop court. Pour cela l’ex est tout trouvé et un triangle amoureux s’installe. Un triangle amoureux, comme beaucoup de lecteurices, n’est pas ce que je préfère. Mais, MAIS, je comprends tout à fait son utilité, sinon où irait l’histoire ?

On ne va pas simplifier la vie des personnages.

Sauf que la frustration s’installe avec ce triangle au fil des pages, un peu, sans compter certaines indécisions qui se prolongent du côté de Calli. Toutefois, le récit reste frais et très pétillant, créant le juste contrepoids.

Parce que l’idée était vraiment de ne pas faciliter la tâche à nos deux personnages, c’est plutôt réussi. La situation permet aux personnages de se montrer sous différents angles, de s’engager, de prendre des risques, de s’avouer… C’est à découvrir, parce que s’est surprenant et adorable. J’ai beaucoup beaucoup aimé le personnage de Darren, un peu brut et clairement charismatique. Si je suis en demi-teinte sur les décisions de Calli, Darren rend vraiment les choses meilleures. Il est LE personnage. Se montrant même des plus affectueux…

Calli, bon sang !

Il y a une touche de folie dans ce roman qui m’a bien plu. Je me suis laissée prendre au jeu et je voulais vraiment que les personnages principaux finissent ensemble malgré les moments où cela pouvait tourner en rond.

∴ LECTURE SYMPA ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | HATE ME! THAT’S THE GAME! T1 de Emilia Adams

Bonjour,

Le tome 2 vient de sortir, alors il me fallait vous parler de Hate me! That’s the game! T1 – Coup de foudre d’Emilia Adams chez So Romance.

J’ai mis du temps avant d’écrire cet avis, ce qui n’est pas dans mes habitudes. J’ai tardé non pas parce que le titre ne m’a pas plu mais parce que je n’étais pas du tout dans un mood romance MF ces derniers temps et que me précipiter aurait clairement desservi ce titre. Je n’aurais pas pu clairement en parler, car ce titre a selon moi deux faces et je ne voulais pas me contenter de superficialité.

Aussi, je remercie So Romance pour cet envoi et leur confiance.

So Romance

En rencontrant son idole, elle tombe sous le charme de l’homme derrière la musique…

Aileen n’en revient tout simplement pas : après avoir répondu à une annonce sous l’emprise d’une bière, elle va enfin réaliser son rêve… Rencontrer Evan, chanteur des Black Devils ! En bonne fan, elle est folle amoureuse de lui. Toutefois, arrivera-t-elle à charmer le jeune homme qui, en plus d’être beau, sexy et ténébreux, s’avère être fiancé ? Bien que les chances soient minces, Aileen est prête à tout ! Son secret : une bonne dose de provocation, un soupçon de folie, le tout saupoudré de rock’n roll !

Plongez-vous dans cette nouvelle romance aux accents torrides, sensuels, mais surtout rock’n roll !

(Source: So Romance)

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

Un roman très divertissant grâce à une plume moderne et fraîche, avec de l’humour et une auteure qui joue habilement avec les ficelles pour retourner les situations ou changer de point de vue pour revenir sur certaines scènes, et nous surprendre.

On ne s’ennuie pas, c’est vif, voir très espiègle. Dès le début, le ton est donné. Mais justement, ce début… On aime ou on n’aime pas, car la situation est un peu folle.

Trop folle ? Insensée ? On pourrait le craindre, et généralement je n’aime pas ça car cela présage souvent trop d’extravagance, trop d’imprudence, et une perte totale de contrôle, mais… ici… Absolument pas !

Car comme je le disais en introduction, ce titre a deux faces. Je l’ai soulignée plus haut : l’auteure sait surprendre.

Aileen et Evan sont des personnages qui se montrent sous tous leurs jours, parfois très spontanés, parfois drôles, parfois plus sérieux, ou même carrément sexy. Ce tome est aussi brûlant que sa jolie couverture. C’est un titre plein de surprises, tout comme ses personnages, et on aurait aussi pu craindre les clichés du genre. Mais l’auteure joue très bien avec le côté rockstar, elle fait s’embrasser les stéréotypes (ceux que malgré tout on attend) et l’imprévisible, et le mignon… Et puis soudain on sourit et/ou on s’émeut.

En bref ? Une auteure dont la plume est très rafraîchissante et un rythme addictif. Un tome qui va parfois là où on ne l’attend pas. Mais de son côté superficiel et fun et, disons-le, parfois risqué, on devine le background. J’espère que la suite comblera les trous.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | TANT PIS POUR L’AMOUR de Sophie Lambda

Bonjour,

𝓣𝓪𝓷𝓽 𝓹𝓲𝓼 𝓹𝓸𝓾𝓻 𝓵’𝓪𝓶𝓸𝓾𝓻, 𝓞𝓾 𝓬𝓸𝓶𝓶𝓮𝓷𝓽 𝓳’𝓪𝓲 𝓼𝓾𝓻𝓿𝓮𝓬𝓾 𝓪 𝓾𝓷 𝓶𝓪𝓷𝓲𝓹𝓾𝓵𝓪𝓽𝓮𝓾𝓻, est un roman graphique de Sophie Lambda publié chez Delcourt. Un album qui me faisait envie depuis un moment mais pour lequel j’ai fini par craquer grâce à Les lectures de Dobby.

Delcourt • 23€95

Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu’il se révèle vite étrange. Sophie a alors besoin de comprendre ce qui ne va pas. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse. Mais jusqu’à quand ? Sophie aime un manipulateur narcissique.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Eh bien, petite claque.

L’histoire fait beaucoup écho à ce que j’ai pu vivre dans le passé. C’était il y plus de dix ans et pourtant, beaucoup des situations étaient sensiblement les mêmes.

Les manipulateurs, vaste sujet. Aujourd’hui il est la mode de les appeler des pervers narcissiques (« PN ») et peut-être, un brin, d’en accuser tout le monde et n’importe qui, à tort et à travers. Et là où cela peut donc devenir un peu risqué de s’aventurer et de se perdre, l’auteure illustratrice a bien choisi ses anecdotes. De quoi souligner les traits du manipulateur mais d’aussi et surtout, de comprendre le sentiment du personnage principal face à celui-ci.

tantpispourlamour--

La douloureuse vérité de l’histoire m’a percutée, même si Chocolat adoucit et donne de l’humour au récit. Chocolat, c’est l’ours en peluche🐻, très drôle et sarcastique. Vous pouvez d’ailleurs retrouver les aventures de Chocolat en ligne et sur Instagram.

Bien sûr, j’aime beaucoup le dessin, Sophie Lambda est une illustratrice de talent. Mais ce roman graphique ne s’arrête pas là. La seconde partie du livre, sans s’éloigner de l’expérience de Sophie Lambda, apporte un point de vue plus technique et informatif à la faveur de la compréhension et de l’aide.

En bref ? J’ai été très agréablement surprise car, l’expérience parlant, l’auteure illustratrice ne nous accable pas d’une leçon dont on ne veut pas, c’est un partage. Et des conseils, grâce à une deuxième partie d’ouvrage très bien fichue.

Que vous soyez directement touché.e.s ou non par le sujet, c’est une lecture très intéressante. Voire, importante. Un album à lire !

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | UN HOMME POUR SAMHAIN, une anthologie d’Halloween

Bonjour,

Tout d’abord, je tiens à remercier Jérôme Patalano et Reines-Beaux pour le concours organisé m’ayant permis de remporter cette anthologie.

Une anthologie d’Halloween

Que nos héros se fassent des frayeurs dans une maison hantée, qu’ils assistent à un vernissage un peu particulier au Louvre, qu’ils franchissent le voile entre les mondes ou bien qu’ils fassent tout pour éviter cette fête, une chose est sûre, rien ne sera plus pareil après Halloween. Petits paris effrayants, voeux machiavéliques et découvertes surnaturelles viendront ponctuer la fête des morts. Amis de longue date ou nouvelles connaissances… ils s’ouvriront à l’impossible et peut-être même à l’amour.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Dans cette anthologie vous découvrirez quatres histoires :

Pari perdu et malentendus de AurElisa Mathilde,

Rêve de mort de Camille Jedel,

Les trois nuits de Samhain de Vicky Saint-Ang,

et Faites vos vœux de Jérome Palatano.

Chose très appréciable, parce que ce n’est pas toujours le cas, chaque nouvelle (bien que par définition : courte) est très immersive.

Les nouvelles partagent le même thème mais elles se démarquent très bien les unes des autres et exploitent des folklores très différents. Légendes, références creepy, dons, rencontres paranormales… quatre histoires, quatre ambiances, quatre hommes pour Samhain.

Pari perdu et malentendus de AurElisa Mathilde

Une mauvaise blague pour Halloween, un défi, et deux amis se retrouvent dans une maison prétendument hantée. Un petit flippe agrémenté de références creepy ? Mais pour Chris et Tayler il n’est plus question que de se faire peur, d’autres questions demandent réponse.

Rêve de mort de Camille Jedel

Que feriez-vous si, lorsque vous touchiez quelqu’un, vous étiez assailli(e) par des visions sur cette personne ? Un don empoisonné, surtout si vous étiez au courant de la mort de votre ami, un soir d’Halloween…

Les trois nuits de Samhain de Vicky Saint-Ang

Sullivan est humain pourtant il n’a toujours connu que le petit peuple, folklore celte. Le jeune homme tente chaque année comme les autres jeunes du clan de franchir les portes (voile) qui sépare son monde de celui des humains. Et cette année, la porte s’ouvre pour lui. Laissant à Sullivan 3 nuits dans le monde des humains, en Bretagne.

Faites vos vœux de Jérome Palatano

Cette fois, c’est lors d’une soirée au Louvre qu’un djinn va sévir. Une soirée en l’honneur de l’exposition sur le Moyen-Orient et je l’ai dit : un djinn, libéré. Il va forcément se passer quelque chose… Et je ne m’attendais pas à ÇA !

Oui, mes résumés sont courts et vagues, mais difficile d’en dire plus sans trop en dire !

J’ai apprécié la lecture de cette anthologie. J’aurais voulu avoir plus souvent peur mais la romance de chaque histoire en est le point culminant, normal, le titre est : Un homme pour Samhain. Aussi, j’ai trouvé ça très original et bien cultivé par les auteurs. J’ai aimé vers là où chaque histoire m’a finalement amenée. Et j’en aurais bien pris un peu plus.

Oh, je ne l’ai pas précisé mais, il s’agit de romances MM. Ça me paraissait évident. Toutefois, on m’a posé la question.

Halloween est passé depuis un moment, c’est vrai, mais cela n’empêche pas de se re-immerger dans son ambiance bien particulière grâce à ce livre. C’est mon ambiance préférée, pas vous ?

∴ SYMPA ! ∴

[Chronique] DESTINS TROUBLÉS de Geneva Lee

photo--destinstroubles1

 

« – Je ne rêve pas ni ne tire de plan sur la comète. Je ne peux pas prendre ce risque et je ne peux pas voler. Impossible.
– Alors,  je te construirai des ailes. »

 

destins-troublesDESTINS TROUBLÉS

Auteure : Geneva Lee

Éditeur : Hugo – New Romance

Date de parution : 05 septembre 2019

Pitch :

Déterminée à mettre de l’ordre dans sa vie, Faith habite maintenant une petite vie tranquille. Elle travaille dans le bistro de sa meilleure amie et essaie d’être une bonne mère pour Max, son fils sourd de quatre ans. Lors d’une réunion des Narcotiques Anonymes, elle rencontre Jude, un homme mystérieux qui semble la défier. Même si les circonstances ne sont pas parfaites pour une rencontre, elle ne peut nier qu’il est intrigant… et aussi magnifique. Elle ne comprend pas pourquoi elle est tellement attirée par lui, mais elle sent que Jude est dangereux pour son cœur. Pourtant, même si Faith essaie de rester loin de Jude, celui-ci se faufile doucement dans sa vie. Il est vivant, touchant, protecteur avec elle et très aimant avec Max. Mais Faith ne peut oublier son passé, sa sœur jumelle Grace dont elle n’a plus de nouvelles, sa grand-mère rongée par Alzheimer, et ce qu’est la dépendance. Il lui est impossible de s’avouer ses péchés, alors comment pourrait-elle en parler à Jude ? Et puis, elle ne sait rien de lui… ni lui d’elle. Petit à petit, les deux héros vont affronter leurs tourments, s’ouvrir l’un à l’autre, nous révélant leurs secrets enfouis.

~296pages – Broché 17€ – eBook 9,99€

Trouver ce roman en ligne (Amazon)

Je remercie énormément Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman et pour leur confiance.

Lire la Suite