𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | BOOK BOYFRIEND T1 de Claire Kingsley

« — Mia, s’il te plait. Je n’avais pas l’intention de te mentir.

— Bien sûr que si. On ne ment pas par accident.

— Non mais je voulais te le dire. Je te promets que j’étais sur le point de le faire.

Elle me regarde dans les yeux et croise les bras.

— Mais tu ne l’as pas fait. Pourquoi ? »

BOOK BOYFRIEND T1 de Claire Kingsley aux Éditions Bookmark – Collection Infinity, c’est le livre dont je vais te parler aujourd’hui. Tu connais ?

Pages : 246 • eBook 5€99 • Broché 15€

Il n’existe pas de mots pour le décrire.

Mia

Alex Lawson est sans doute le petit ami le plus sexy de l’univers. Drôle, romantique, possessif, sexy… De quoi faire pâlir les héros de romance. Et cerise sur le gâteau ? Il existe. En vrai !

Pour une fille comme moi – traduction : la fille un peu gauche au nez toujours fourré dans un bouquin –, Alex est un rêve devenu réalité, un fantasme tout droit sorti de mes romans favoris. Notre relation est de celles qui n’existent qu’entre les pages des livres. Et je ne peux m’empêcher de me demander si nous nous dirigeons vers notre propre fin heureuse, ou si Alex est trop beau pour être vrai.

Alex

Voilà le topo : je ne suis pas un sale type et mentir à Mia n’a jamais fait partie de mes plans.

Rencontrer le succès en tant qu’autrice de romans, non plus. Mais parfois, la vie prend un tournant inattendu… comme lorsqu’on se rend compte que la femme dont on tombe amoureux est en fait votre meilleure amie et âme sœur virtuelle.

Sur la toile, je m’appelle Lexi, je suis autrice, et Mia me prend pour une femme. Dans la vraie vie, elle sait que je suis un homme.

Je la désire et rêve de la faire mienne tout entière. Mais si elle découvre la vérité, je pourrais bien tout perdre.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Le pitch est particulièrement chouette et peu commun.

« Peut-être que je devrais revenir un peu en arrière et expliquer pourquoi je me tiens face à l’amour de ma vie, à essayer de lui faire comprendre comment je suis aussi une femme appelée Lexi Logan.

Vous êtes perdus ?

Ouais, moi aussi. »

Une romance très mignonne où vous découvrirez comment Alex en est arrivé là, et si Mia peut lui pardonner.

Je me suis -et croyez moi, vous aussi- reconnue en Mia. Mordue de livres et clairement sous intraveineuse de romances et de book boyfriends. Certains passages vous feront sourire tant ils paraîtront proches de ce que vous pouvez penser. Dire. Revendiquer. Mais avec une maladresse qui caractérise le personnage.

J’aime les choses aussi simple qu’un bump entre personnages. Bon, là, ce n’est peut-être pas aussi simple, mais le bump a lieu dans une librairie, ça ne pouvait que faire gagner des points à ce tome. Et globalement avec tout ce qui touche aux livres et à cette passion, cela fait pas mal de cases cochées d’un grand V.

Ce tome se lit relativement vite. Le style est plutôt sympa lui aussi. Moderne. La double narration est absorbante parce que l’on y découvre tout de suite le point de vue d’Alex, et son secret. Que c’est original, d’ailleurs ! L’incipit fait son job et nous happe.

Mais après le souffle vif et vivifiant de l’originalité de la situation, l’histoire reste agréablement simple. Attention, pas monotone. Je ne dis pas ça. Car l’histoire est très mignonne et on passe un bon moment de lecture. Et puis il y est question de lecture, d’écriture, de livres, de blogging… et Alex est un personnage chou et attachant.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | ALASKA WILD de K.A. TUCKER

Bonjour,

J’avais très envie de retrouver K.A. Tucker. Le dernier roman que j’avais lu de sa plume était Une lueur d’espoir, de chez Hugo Roman également, retrouvez ma chronique ici, et depuis je me languissais de cette auteure.

J’aime beaucoup les romans de K.A. Tucker car je trouve qu’elle y couche des moments simples mais plein de vérité. Ses personnages sont attachants. Ils sont vrais et ont des défauts et les romans de l’auteure sont pour ainsi dire basés sur ces défauts. C’est juste et réaliste. Et bien entendu, c’est encore le cas ici dans Alaska Wild.

« — Ne va pas faire la même erreur que moi : ne tombe pas amoureuse d’un pilote !

Je ricane.

— Je ferai de mon mieux. »

Hugo- New Romance

Calla Fletcher avait tout juste 2 ans quand sa mère a quitté l’Alaska, fuyant la vie trop rude, et laissant derrière elle le père de Calla. Calla a aujourd’hui 26 ans et mène une vie bien remplie à Toronto. Lorsqu’elle apprend que les jours de son père, très malade, sont peut-être comptés, elle entreprend le voyage jusqu’à son village natal. Elle va alors découvrir le quotidien « à la dure » , les journées qui comptent peu d’heures de clarté, les nuits à la belle étoile… Elle va en profiter pour mieux connaître son père, à qui elle tient beaucoup malgré les erreurs qu’il a commises. Tandis qu’elle tente de s’adapter à ce nouvel environnement, Jonah – le pilote fier, débraillé et détestable qui l’aide à maintenir la compagnie d’hydravions de son père opérationnelle, a clairement hâte de renvoyer cette fille de la ville chez elle, persuadé qu’elle n’est pas du tout faite pour survivre à la rudesse de l’Alaska. Jonah a sûrement raison, mais Calla est déterminée à lui prouver le contraire. Elle va rapidement créer un lien très fort et inattendu avec le pilote : de l’amitié, ou peut-être quelque chose de plus profond ? Mais Calla ne compte pas rester en Alaska et Jonah ne compte pas partir. Va-t-elle, comme sa mère bien des années plus tôt, laisser une chance à cette histoire ?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Calla a quitté l’Alaska alors qu’elle n’avait que dix-sept mois car sa mère ne supportait plus la rudesse d’une vie isolée de tout.

Aujourd’hui, à vingt-six ans, Calla vit chez sa mère et son beau-père dans une belle et confortable maison de Toronto, au Canada. Calla a un emploi, un blog, un compte instagram, un millier de fringues et de produits de beauté, des amis et un petit ami. La parfaite jeune femme soignée et moderne.

Malheureusement, en quelques heures, la vie de Calla va être secouée de séismes. Elle est d’abord remerciée de son emploi, rencontre un homme étrange dans les transports en commun, reçoit un coup de fil inattendu et enfin se sépare de son petit ami.

Cela fait des années que Calla et son père resté en Alaska ont rompu toute relation, plus de son plus d’image, jusqu’à ce que le téléphone sonne.

Wren est malade et Calla est invitée à son chevet. La jeune femme ne comprend pas, son père et elle ne sont plus que des étrangers l’un pour l’autre, et voilà qu’il la réclame…

Là-bas, en Alaska, elle est accueillie par le sexy mais agaçant Jonah. Un pilote hirsute, risque-tout mais a priori employé de confiance de Wren à Alaska Wild, son entreprise de transport aérien. Et par Agnès, l’encore énigmatique « amie » de son… père. Car quelle relation Calla et Wren peuvent-ils ragaillardir après tant d’années et de non-dits ? Et avec Jonah, le très présent employé et voisin, si quelque chose devait naître entre eux, quel avenir auraient-ils ?

Alaska-w

~

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Dépaysement total. Si je ne m’attendais pas exactement à ses grands espaces-là, c’est pourtant avec une curiosité bien assouvie par l’auteure que j’ai découvert cette partie reculée de l’Alaska. Une terre isolée. Certes. Mais cet endroit reculé et ses habitants sont très bien rendus, et expliqués. On y prendrait presque goût. Sans rire, même pas peur. À part peut-être des moustiques.

Quel plaisir de retrouver la plume unique de K.A. Tucker. J’aime ses mots, sa douceur mais aussi son humour. Et ce roman est particulièrement ponctué d’esprit, de jeux et de malice.

Mais s’il y a quelque chose dont il faut parler, c’est bien de l’énorme élan affectif qui lie les personnages. C’est LE point fort de ce roman, selon moi. Comme souvent chez K.A Tucker, l’histoire prend son temps ; si le développement ne s’accélère réellement que dans le dernier tiers du livre, les deux premiers tiers n’en sont pas moins inintéressants. Ils sont l’échafaudage d’une dynamique, le portrait de l’affection que se portent les personnages autour de Calla, de Jonah et évidemment, de Wren. Dans une succession d’occasions, même les plus simples, même avec des personnages très secondaires, cette affection est mise en relief. J’ai été touchée en plein cœur plus d’une fois.

Parlons des personnages. Calla est une jeune femme à qui on s’attache vite et Jonah, oula, oula oulala, quel charisme ! Je veux bien un Jonah dans ma vie, quand vous voulez, où vous voulez. Plus sérieusement, ce qui définit pour moi l’auteure est l’humain. Ses personnages sont imparfaits, font de mauvais choix, des erreurs et tout ne s’arrange pas toujours à la fin. Ainsi va la vie. Les protagonistes principaux sont exactement de cet acabit, leurs échecs et leurs carences ne sont pas édulcorés, au contraire… Et en fait, pire, car dans ce livre tous les personnages, même d’importance infime, ont droit à ce traitement.

Pour tout vous dire, la fin m’effrayait. Je la redoutais. J’ai été reconnaissante que l’auteure épargne un peu ma fragilité. Sauf que, paradoxalement, je voulais plus. Je voulais encore de cette affection collective autour de Wren. Ça m’a un peu déstabilisée. C’était bien, c’était même beau, mais j’ai eu le sentiment qu’il y avait un manque — je pense surtout à Jonah, Agnès et Mabel. Mais, MAIS, avec le recul je me dis : pourquoi revenir dessus ? Il n’y avait plus rien à prouver de ce côté-là, pourquoi faire dans la redondance inutile ?

Pour le reste, c’était parfait. Le rappel du prologue. Tout. Et je trouve la toute-fin en totale adéquation avec les personnages de Calla et Jonah, à l’image du roman. Pas besoin de plus.

En bref ?

Alaska Wild est bien de la veine de K.A. Tucker, c’est un autre roman d’immersion dans la vie de personnages vrais. Parce que, je le répète, même dans les moments de grande simplicité l’auteure sait tirer le meilleur. Qui plus est dans un environnement aussi singulier, mais fascinant. Si vous connaissez l’auteure, foncez. Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas profiter de ce roman dépaysant pour découvrir sa plume ?

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

[Chronique] LE SPORTIF & L’INTROVERTIE – MIS À L’ESSAI – T1 de L.H. COSWAY & Penny REID

misalessai-t1

LE SPORTIF & L’INTROVERTIE – MIS À L’ESSAI – T1

Auteures : L.H. COSWAY & Penny REID

Éditeur : MxM Bookmark – Infinity

Date de parution : 9 mai 2018

Résumé : New York Élite – Par Une Cyber Espionne – 22 Avril : MESDAMES ET MESSIEURS ! J’ai une annonce à faire. Vous savez, ce type dont j’ai parlé il y a quelques mois ? Le très, très, très séduisant joueur de rugby irlandais qui joue pour la RLI ? Le joli cœur avec de gros problèmes de sang-froid, le corps d’un gladiateur, et le visage d’une star de cinéma ? Le sportif aux choix vestimentaires douteux, lesquels m’avaient poussée à supputer qu’il était le bâtard d’un Leprechaun et d’un Hobbit ? Ronan Fitzpatrick ? Ça y est, vous le replacez ? Eh bien, j’ai une confession à vous faire…
L’INTROVERTIE : Annie Catrel, petit génie des réseaux sociaux, est la star de l’agence de relations publiques Davidson & Croft le jour. De nuit ? Elle est la Bloggueuse Célébrité anonyme qui peut influencer l’opinion publique en deux coups de publications Instagram. Elle est la Cyber Espionne, la créatrice anonyme de New York Élite, et la coqueluche de la Toile. Annie domine le monde virtuel, mais la réalité ? Euh, pas vraiment.
LE SPORTIF : Ronan Fitzpatrick est le talonneur le plus talentueux que le rugby irlandais a connu, et il déteste les médias, papier ou digitaux. La presse lui a fait une réputation de tête brûlée qui lui colle à la peau. Suspendu de son équipe, Ronan vient chercher la paix et l’anonymat à Manhattan… Mais c’est sans compter sur l’œil de lynx de la Cyber Espionne. Il faut dire qu’on ignore difficilement un physique comme celui de Ronan.
LE PLAN : Quand Ronan arrive, réticent, à Davidson & Croft pour améliorer son image médiatique, il ne s’attend pas à rencontrer la timide et superbe Annie, et encore moins à l’attirance violente qu’il éprouve pour elle. Lorsqu’on leur propose de travailler ensemble, Ronan saute sur l’occasion. Jusqu’où Annie ira-t-elle pour sauvegarder son anonymat ? Et comment réagira le sportif quand il découvrira qui est vraiment l’introvertie ?

[Serive presses] Je remercie MxM Bookmark – Infinity pour m’avoir accordé le privilège de découvrir ce titre via NetGalley France.

Lire la Suite