[Chronique] ALEX, PEUT-ÊTRE… de Jenn BENNETT

alex-peut-etre

ALEX, PEUT-ÊTRE

Auteure : Jenn BENNETT

Éditeur : Hugo – New Way

Date de parution : 18 avril 2019

Pitch : Bailey Rydell, fan absolue de cinéma, a passé la plupart de son année à discuter en ligne avec Alex, un geek, lui aussi passionné des salles obscures. Et peut-être aussi à craquer un peu pour lui… Jusque-là, deux côtes les séparaient. Mais un jour, Bailey – alias Mink – décide d’emménager chez son père en Californie. Là-bas, la belle vie l’attend : les palmiers, le surf et… Alex. Pourtant, elle décide de ne pas prévenir tout de suite son amoureux virtuel. Et si c’était un pervers qui se cachait derrière son écran ? Ou tout simplement une déception dans la vraie vie ? Elle se constitue alors une nouvelle bande d’amis dans le petit musée local où elle s’est dégoté un boulot. Au fil des jours, elle se rapproche de Porter, un jeune et mystérieux surfer. Mais même si les échanges avec Alex s’essoufflent, son coeur bat encore pour le jeune homme. Et avant de faire son choix entre ses deux prétendants, elle veut découvrir qui il est vraiment. Elle va donc remonter les indices pour le retrouver dans la vraie vie. Alors que la vérité se dévoile petit à petit, Bailey devra assumer celle qu’elle est vraiment et faire un choix. Alex, peut-être ?

Acheter ce livre

[Service presse] Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman.

Lire la Suite

[Chronique] Enquêtes et sac à main T1 de Claire DELILLE

ziametsonnezpartout1

Zia met son nez partout

Auteure : Claire DeLille

Éditeur : MxM Bookmark – Infinity

Date de parution : 27 juin 2018

Résumé : Nastasia, rédactrice de Zia met son nez partout pour le webzine Girls Only, a décidé de se battre pour que son complexe de toujours devienne l’atout qui la rendrait plus forte. Bon, elle classe tout de même les hommes en deux catégories : ceux qui lui sont accessibles et les purs beaux-gosses intouchables. C’est l’un de la seconde catégorie qui croisera son chemin, mais pas dans les conditions qui l’auraient fait rêver! Zia se retrouve malgré elle le suspect numéro un dans une affaire de meurtre! Alors qu’elle n’avait fait que son job en dénonçant les déboires d’une starlette montante… Mais Zia ne se laissera pas faire. Pour prouver son innocence, elle est prête à tout.

[Service presse] Merci aux éditions MxM Bookmark pour ce service presse.

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | HYSTERIA LANE de Alex Cartier

Bonjour,

Aujourd’hui je te parle de Hysteria Lane d’Alex Cartier chez Belfond.

chez Belfond

Plongez dans l’univers des tournages de séries à Hollywood, la capitale mondiale du divertissement. Vous avez aimé Desperate Housewives ou Vampire Diaries ? Vous allez adorer Hysteria Lane. Laure dirige une société de relations publiques dans le cinéma à Hollywood. Quand son boyfriend part travailler en France et que sa meilleure amie (et associée) s’en va assister au tournage du film réalisé par son fiancé, Laure se pose des questions sur le sens de sa vie. Et lorsqu’elle rencontre un acteur canadien d’une grande beauté qui n’a pas encore percé, elle réalise que son destin est de produire une série. Mais quelles sont ses motivations réelles : le séduire, lui procurer le rôle dont il a besoin pour se faire connaître ? Ou bien est-ce une véritable vocation ? Elle va découvrir que, derrière les paillettes, Hollywood est un monde impitoyable pour une jeune femme à l’expérience limitée. Heureusement, Laure ne manque ni de charisme ni de relations pour se sortir des pires situations…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Merci aux éditions Belfond et NetGalley pour leur confiance.

Lorsque j’ai sollicité ce livre je ne connaissais ni l’auteur ni la série Movie Star dont ce roman est un spin-off, je ne m’étais fiée qu’au titre, au résumé et à la couverture, qui mettaient l’accent sur le côté série hollywoodienne. Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue. L’auteur maîtrise son sujet, et pour cause, il a lui-même travaillé dans ce domaine.

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu les trois tomes que compte la série Movie Star pour lire Hysteria Lane, néanmoins, je pense le faire, je suis très très curieuse de connaître l’histoire d’Ophélie Delacour.

C’est Laure Masson qui est au centre de ce spin-off, la meilleure amie d’Ophélie, et c’est au moment où Laure a enfin concrétisé ses rêves que toute sa vie se met à valser.

Ophélie et elle ont monté, à Hollywood, une agence de relations publiques, sauf que son amie et associée décide de suivre son homme à l’autre bout du monde sur un tournage, laissant à Laure la difficile tache de gérer l’affaire. Dans le même temps, David, son chéri, lui annonce qu’il part pour Paris – pour un job qui, en plus, le rapproche de son ex-petite-amie, Sarah…

« Je n’ai pu m’empêcher d’être ironique.
— Génial ! Tu vas vivre sept jours sur sept avec ton ex et nous, nous aurons deux jours tous les mois. Tu es sûr qu’elle acceptera, qu’elle ne va pas être jalouse ? Tu me laisses seule ici, je n’arrive pas à le croire !
— Tu as Ophélie et Charlie pour s’occuper de toi pendant mon absence.
J’expérimentais toutes les nuances possibles pour répondre. Cette fois, c’était l’amertume.
— Même pas, ils s’en vont eux aussi. Ils te battent, ils partent plus loin et plus longtemps.
Je me suis mise à pleurer. C’était trop, beaucoup trop… »

C’est la débandade. Laure va se retrouver seule. Mais Laure a du caractère, elle va évidemment rebondir.

Et Laure rebondit, oui, elle se lance dans de nouveaux projets professionnels, rencontre de nouvelles personnes dont Alexandre, un acteur canadien, beau garçon, sur lequel personne ne veut miser. Une révélation, pour Laure. Hélas, en parallèle, la relation longue distance qu’elle entretient avec David s’avère aussi difficile qu’elle l’avait prédit… et face aux doutes qui les assaillent, leur relation s’effrite.

Leur relation peut-elle être sauvée, ou faut-il laisser tomber avant de souffrir davantage ?

Laure. Si je n’ai pas su sur quel pied danser au début du roman, Laure est toutefois une héroïne qui sait se faire apprécier. Drôle et touchante, on s’accroche à elle, on a envie d’être avec elle, de supporter ses projets, de suivre ses hauts et ses bas – qu’ils soient sentimentaux ou professionnels.

L’univers du cinéma, des séries. Parlons-en, du job de Laure, l’auteur sait parfaitement nous immerger dans cet univers bien particulier, c’est très très détaillé ; sans parler des nombreuses références télé et cinématographiques, directes et indirectes, elles sont assez divertissantes et donnent encore plus de couleur à l’histoire.

Laure, malgré ce qui lui arrive, reste une frondeuse. J’ai ri et repoussé une ou deux larmichettes, car au delà de la nouvelle « vocation » de Laure, j’ai suivi l’histoire entre elle et David en me demandant toujours qui de l’un ou de l’autre allait craquer, qui allait fauter, comment allaient-ils gérer la distance et les doutes ? Aussi, j’ai trouvé David très très adorable et patient face au fantasque personnage qu’est Laure.

Hysteria Lane est une lecture agréable, j’ai passé un très bon moment.

∴ BONNE LECTURE ∴