𝚁𝚎𝚕𝚎𝚌𝚝𝚞𝚛𝚎 | PRINCE CAPTIF de C.S. Pacat

Bonjour,

Chaque relecture de cette saga est un régal. Je vous parle bien entendu de Prince Captif de C.S. Pacat, ici en version intégrale chez Bragelonne. Oui, je l’ai relue, pour la millième fois. C’est complètement la faute de @imanewreader et de @hinavioline.

Il faut dire que cette saga est juste géniale. Vous connaissez ?

version intégrale • 648p • 25€

𝓘𝓵 𝓭𝓮𝓿𝓪𝓲𝓽 𝓮𝓽𝓻𝓮 𝓻𝓸𝓲, 𝓲𝓵 𝓮𝓼𝓽 𝓭𝓮𝓿𝓮𝓷𝓾 𝓮𝓼𝓬𝓵𝓪𝓿𝓮.

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi. Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s’allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

➼ CETTE SAGA…

Il y a beaucoup à dire sur celle-ci.

La toile de fond sur laquelle se base l’auteure est une frange plutôt commune de l’imaginaire, la rivalité entre empires. Et tout ce qui peu opposer des peuples, plus en particulier ici : Akielos et Vere.

L’écart est grand entre Akielos et Vere, d’abord géographiquement et historiquement, car Akielos a une consonance et une couleur très méditerranéenne, chaude, plus précisément du côté de la Grèce, alors que Vere sonne plutôt comme l’Europe de la Renaissance. Déjà là, l’auteure plante un décor assez singulier, mais je n’ai encore qu’effleuré les disparités. Un point souvent blâmé de la saga est la différence culturelle et de mœurs entre les deux empires, Vere étant source de vives critiques. En effet, ce titre est quand même pour un public averti. Il est question dans cette saga d’esclaves, il y a des scènes de tortures, des scènes avilissantes, des gestes physiques et intimes sur et par de jeunes (trop jeunes) personnes. Mais attention, il faut garder en tête le contexte, chaque idée sociétale des empires. Et le fait qu’il s’agit là d’un roman imaginaire. Quelque chose d’inspiration historique mais IMAGINAIRE, pour faire plus simple : une fiction. Ce n’est pas une saga faisant l’apologie de quoi que ce soit, au contraire.

Alors oui, trigger warning, vous trouverez de la cruauté dans chacun des empires, mais tout l’intérêt est justement aussi dans ces aspects. Certes, horribles parfois. Mais l’auteure s’en sert à dessein pour illustrer ce qui oppose les personnages, ce qui les façonne au passé et au présent. C’est à souligner avant que vous vous fassiez un avis trop obtus de la saga, ce qui serait dommage. Le premier tome, introductif, inflige pas mal de passages du genre, il peut donc choquer les personnes les plus sensibles, je peux le comprendre, mais, vraiment, gardez en tête l’idée de contexte.

Parce qu’au-delà de ça, la saga est une intrigue, un jeu de guerre, un grand échiquier.

Damianos est un grand guerrier et l’héritier du trône d’Akielos. Il est trahi par son demi-frère et offert comme esclave au Royaume de Vere. Damianos, pour ne pas se faire tuer changera son nom et se fera appeler Damen. Vous comprendrez très vite que Damen et Laurent, outre la dualité maître/esclave, ont tout pour se détester. Surtout Laurent envers Damianos…

En toute honnêteté, même si Damen possède de grandes qualités physiques (pour sûr) et émotionnelles (il est parfois -non, très souvent- celui qui va vous apparaître comme le plus humain), c’est le personnage de Laurent de Vere qui porte toute la singularité de ce titre. Ces titres, puisqu’il y a trois tomes. Mais, peu importe.

Laurent est la figure froide et cruelle. Assurément le personnage le plus intéressant. Oui, parce que je ne l’ai pas dit : dans un royaume où le sexe tient une place aussi importante qu’à Vere, Laurent est asexué. OK, la notion se discute encore autour de Laurent, mais il a cette image de frigidité et de distance. On peut discuter longtemps sur le personnage, parce qu’au fil des tomes vous allez le haïr et l’aimer. Parfois les deux en même temps.

Mais comme je vous l’ai dit, cette saga est un vrai jeu de guerre. Et l’auteure va parfois là où on ne l’attend pas. Stratégiquement les plot-twists sont sympas, et bien entendu Laurent n’y est pas pour rien.

Prince Captif, c’est aussi une romance. Si l’on part du concept maître-esclave, l’auteure va sans trop de surprises laisser aux personnages la chance de se dévoiler. Ainsi, Damen va briller par ses qualités de guerrier et d’homme et Laurent… disons que je vais vous laisser découvrir par vous-même toute la complexité, la subtilité et la sagacité du personnage.

princecaptif-citation

“Je ne reproche pas aux insectes de bourdonner lorsque quelqu’un renverse leur ruche […]. Je préfère me demander qui a souhaité me faire piquer.”

Je vais me freiner avant d’en dire trop. Quoique… il y a tellement à dénoncer sur les intrigues, j’ai de la marge. Comprenez : Prince Captif peut faire de l’ombre à GoT. La romance de Prince Captif étant plus choupinou quand même, je lui offre plus de point ! Après, les goûts et les couleurs…

Si je continue je vais simplement aller d’emphase en emphase, donc je vais m’arrêter là. Prince Captif est une saga coup de cœur, je ne me lasse pas encore de la relire, et c’est toujours aussi dingue d’en retrouver les personnages. Moi, je vous la conseille fortement. Elle a d’énormes qualités, toutes celles qu’il faut pour tenir la distance et pour alimenter l’intrigue, et la romance jusqu’au bout.

Et bien sûr, je ne peux pas clôturer cet article sans vous partager mes fanarts préférés de la saga. J’ai fait de mon mieux pour avoir les versions signées de ces fanarts, car tous les crédits reviennent de droit à leurs auteurs. Il faut savoir que je suis incapable de refermer cette saga sans avoir envie de me perdre dans ses fanarts, certains talents ont cette capacité dingue (que je jalouse beaucoup) de donner vie aux les personnages. Notamment Laurent de Vere, parce qu’il a un charisme bien particulier, une vraie attitude, avec ce regard froid mais profond, qui pourrait hypnotiser un aveugle.

~

Voici donc six de mes fanarts préférés :

.

∴ DIAMANT ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | LIFE de Miya Tokokura

Bonjour,

Je vous l’ai dit, j’ai pleuré toutes les larmes que j’avais. Toutes. TOUTES. Car ce #yaoi est tout simplement magnifique. Je parle bien entendu de 𝓛𝓲𝓯𝓮 de Miya Tokokura disponible en France chez Taifu Comics.

Taifu Comics
| Yaoi

Itô et Nishi sont deux rêveurs qui passent leur temps à marcher sur les lignes bordant les routes en imaginant tout un tas de situations périlleuses.

Un jour, les deux garçons finissent par se croiser et faire connaissance. Tout doucement, une agréable routine s’installe entre eux, chacun attendant l’autre sur le chemin, et Itô commence à développer d’étranges sentiments pour Nishi. C’est ainsi que débute leur histoire vouée à durer toute une vie…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Donc oui, j’ai pleuré.

Beaucoup.

Toutes ces métaphores, je n’étais pas prête.

Ces lignes que suivent les personnages, qui représentent autant de choses tout au long du manga, qu’elles soient physiques ou imagées, wouah.

Ces voies ensuite, en grandissant…

Quel regard sur la vie. Sur l’amour, la passion, le fait de rester soi-même…

Et puis, même avec autant de larmes versées, le message est si positif. Si beau.

Après toutes ces émotions, les personnages sont dans mon cœur pour toujours. Car dans ce livre les personnages servent une belle leçon, qui clairement m’a prise aux tripes. En même temps, l’histoire est d’une simplicité étonnante. Et tout repose justement sur cette simplicité.

Sur des situations émouvantes du quotidien portées par ces quelques métaphores qui ont particulièrement bien fonctionné sur moi. Bouleversant de simplicité et magnifique.

Pour ne rien gâcher le dessin et les plans sont très beaux eux aussi.

Je le répète, j’ai pleuré, mais le livre et son message sont très très positifs.

Un travail et un effet des plus remarquables, à la fois une gifle et un gros pansement sur l’âme.

Le plus beau yaoi que j’ai jamais lu. Un énormissime coup de cœur.

∴ LICORNESQUE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | ISKARI T1 de Kristen Ciccarelli

« Il se pencha vers elle.

– Il est de mon devoir de te protéger du danger, Iskari.

Les yeux d’Asha s’enflammèrent. Le feu de la colère lui brouillait la vue, tout devenait rouge.

Ne comprenait-il pas ?

– C’est moi, le danger ! hurla-t-elle. »

Format broché • 430p •9€90 (prix découverte)

Au royaume de Firgaard, les légendes sont interdites : elles sont dangereuses. Pourtant, le sort d’Asha, princesse solitaire, leur semble étroitement lié. Asha est une tueuse de dragons crainte par tout son peuple : elle est Iskari. Farouche, vulnérable, Asha trace sa route au cœur d’un univers dur et merveilleux. Intrigues politiques, suspense, passion, puissante mythologie et un soupçon d’humour. Entre « Game of Thrones » et les contes des « Mille et Une Nuits », une saga de Fantasy aussi originale que captivante.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Déjà, je suis contente de n’avoir pas cédé tout de suite à la tentation car il y a quelques semaines, pour la sortie du t2, le tome 1 s’est vu bénéficier du prix découverte et d’une toute belle jaquette pour s’accorder avec sa suite – ce qui au passage, nous permet de ne rien perdre non plus de la beauté de la couverture d’origine ! Petite danse de la joie.

Bien, assez parlé chiffons, parlons de cette petite pépite. Un ovni auquel je ne m’attendais pas. Les retours étaient très bons sur ce titre et je ne doutais pas que ce premier tome serait une bonne lecture. Sauf que, plus que ça, j’en ai été addicte. Quelle histoire.

Asha est l’Iskari, un surnom symbole de mort, car plus jeune, à huit ans, la jeune fille a bravé l’interdit… et semé mort et destruction…

Les légendes nous sont contées et rendent l’immersion fluide et l’histoire, captivante. Cela m’a happée dans cet univers créé par l’auteure, même si je n’avais pas conscience de la quête de l’héroïne. Puis même si j’étais déjà convaincue, l’histoire accélère et là, tout le potentiel s’est étalé devant moi. Si la romance est très présente, tout un monde est à découvrir, avec ses complots, ses mensonges et ses trahisons…

Asha est à la fois forte et vulnérable –enfin un personnage qui répond à l’équilibre du badass–, marquée par le passé.

Ce tome me laisse une trace, sans mauvais jeu de mots envers la pauvre Asha défigurée. C’est très rythmé, haletant et captivant. Je n’ai plus qu’à acheter le tome 2, en l’espérant aussi bon même s’il s’agit de personnages différents ?

∴ COUP DE CŒUR ∴

[Chronique] NICK & CHARLIE de Alice Oseman

« Well, he’s an idiot then ! »
Aled laughs. « Exactly. Two idiots in love. Couple goals. »

.

solitaire-tome-1-5-nick-and-charlie

NICK & CHARLIE (nouvelle)
SOLITAIRE Tome 1,5

Auteure : Alice Oseman

Éditeur : (VO) Harper Collins

Pitch :
CHARLIE: “I have been going out with Nick Nelson for two years. He likes rugby, Formula 1, dogs, the Marvel universe, the sound felt-tips make on paper, rain and drawing on shoes. He also likes me.”
NICK: “Things me and Charlie Spring do together include: Watch films. Sit in the same room on different laptops. Text each other from different rooms. Make out. Make food. Make drinks. Get drunk. Talk. Argue. Laugh. Maybe we’re kind of boring. But that’s fine with us.”
Everyone knows that Nick and Charlie are the perfect couple – that they’re inseparable. But now Nick is leaving for university, and Charlie will be left behind at Sixth Form. Everyone’s asking if they’re staying together, which is a stupid question – they’re ‘Nick and Charlie’, for God’s sake!
But as the time to say goodbye gets inevitably closer, both Nick and Charlie question whether their love is strong enough to survive being apart. Or are they delaying the inevitable? Because everyone knows that first loves rarely last forever… »

Lire la Suite

[Chronique] HEARTSTOPPER vol. 1 & 2 de Alice Oseman

photo--Heartstopper1et2-

 

heartstopperHEARTSTOPPER
un roman graphique d’Alice Oseman

Éditeur : (VO) chez HODDER

Annonce HEARTSTOPPER en VF sera le premier roman graphique publié chez Hachette Romans, en librairie début octobre 2019.

Pitch VO :
Charlie and Nick are at the same school, but they’ve never met … until one day when they’re made to sit together.
They quickly become friends, and soon Charlie is falling hard for Nick, even though he doesn’t think he has a chance. But love works in surprising ways, and Nick is more interested in Charlie than either of them realised.
Heartstopper is about love, friendship, loyalty and mental illness. It encompasses all the small stories of Nick and Charlie’s lives that together make up something larger, which speaks to all of us.

Lire la Suite

[Chronique] FAKE de Jenn P NGUYEN

 

 

fake

FAKE

Auteure : Jenn P NGUYEN

Éditeur : Hugo – New Way

Date de parution : 13 juin 2019

Pitch : Mia et Jake se connaissent depuis toujours. Et pour cause : leurs mères sont meilleures amies. Ils se sont supportés pendant les vacances d’été, les brunchs du dimanche et même lors des visites annuelles chez le dentiste ! Mais voilà, depuis qu’ils sont ados, les mamans n’ont qu’une idée en tête : leurs chérubins formeraient le couple parfait, elles en sont convaincues. Mia et Jake, eux, en sont plutôt au stade où se trouver dans la même pièce est déjà un calvaire. Pour avoir un peu la paix, ils élaborent le plan parfait : ils vont prétendre être en couple pour deux semaines, et ensuite rompre pour calmer leurs mères à tout jamais. Ensuite, ils seront libres. Du moins, c’était ce que la stratégie soi-disant sans faille prévoyait…

Format : 131 x 206 cm – 329 Pages – 17.00 € – eBook : 9.99€ – Acheter en ligne

Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman.

Lire la Suite

[Chronique] QUAND LA NUIT TOMBERA de Reru

quand-la-nuit-tombera

QUAND LA NUIT TOMBERA

Auteure : RERU

Éditeur : MxM Bookmark

Date de sortie numérique : 10/04/2019
Date de sortie papier : 13/05/2019

Pitch : Adec est un druide guérisseur. Depuis l’extermination de sa meute d’adoption, dix ans plus tôt, il a décidé qu’il ne s’attacherait plus à personne, et encore moins à un Sélène loup. Eivind a fui avec sa meute lorsque son village a été attaqué par des tueurs de Sélènes. L’alpha, secoué par cette agression et par la trahison de son ancien amant, semble trouver en Crépuscule un havre de paix où il pourra s’établir avec les siens et se reconstruire. Adec et Eivind n’avaient pas prévu de se rencontrer. Ils n’avaient pas prévu de se plaire. Pour s’aimer, ils devront dépasser leurs passés et leurs blessures. Mais surtout, ils devront échapper au groupe d’assassins extrémistes qui semblent penser que le monde serait plus beau sans les descendants des dieux.

Acheter ce livre

Lire la Suite

[Chronique] SUGAR BOWL T3, de Sawyer BENNETT

sugar-bowl-tome-3

SUGAR FREE

Auteure : Sawyer BENNETT

Éditeur : Hugo – New Romance

Date de parution : 11 avril 2019

Pitch : Pendant des années, Sela Halstead a rêvé de vengeance, mais sa réalisation était des plus éprouvantes. Une nouvelle fois, elle se retrouve à la merci de Jonathon Townsend. Et même si elle en échappe, elle craint de ne jamais pouvoir se rétablir. Ayant désespérément besoin d’abris et de réconfort, elle court vers le seul homme en qui elle peut avoir confiance : Beckett North qui est à ses côtés depuis le début. Mais peut-il gérer la vérité brutale ? Beck fera tout pour protéger celle qui lui appartient, cœur et âme. La passion entre eux est à son comble, alors même que leur monde commence à s’écrouler. Avec l’héritage de son partenaire impitoyable, Beck risque de tout perdre : sa fortune, sa famille, sa liberté. Mais chaque contact de la bouche de Sela sur sa peau, ses ongles dans son dos, l’empêche de la laisser partir…

[Service presse] Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce livre.

Lire la Suite

[Chronique] 49 JOURS, JE COMPTERAI POUR TOI de C.S. QUILL

49-jours-je-compterai-pour-toi-1152764

49 JOURS, JE COMPTERAI POUR TOI

Auteure : C.S. QUILL

Éditeur : Hugo – New Romance

Date de parution : 28 mars 2019

Pitch : Quand l’amour se vit en 49 jours…
1… 2… 3…
Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.
15… 16… 17…
Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter.
47… 48… 49…
Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ?

Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman.

Lire la Suite

[Chronique] ENGRENAGES ET SORTILÈGES de Adrien TOMAS

Engrenages et sortilèges

ENGRENAGES ET SORTILÈGES

Auteur : Adrien TOMAS

Éditeur : Rageot

Date de parution : 23 janvier 2019

Pitch : Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…

[Service Presse] Je remercie NetGalley France et Rageot pour cette magnifique lecture.

Lire la Suite