𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | Briar U Tome 3, The play, de Elle Kennedy

Bonjour,

J’ai lu le tome 3 de Briar U de Elle Kennedy sorti le 7 novembre chez Hugo New Romance. Hunter est un personnage dont on se rapproche dans les Briar U mais que l’on connait depuis la série Off-Campus, il était bien temps de le percer à jour !

BRIAR U Tome 3, The play

Il entre en première année d’université avec un seul but en tête : pas de petites amies. L’an dernier, il s’est laissé distraire par sa vie amoureuse, ce qui lui a coûté sa saison de hockey. Cette année, il a décidé de renoncer aux femmes. Son équipe passe en premier. Mais ces bonnes résolutions vont être difficile à tenir. Il se trouve qu’il se retrouve en binôme avec une fille hyper sexy sur un projet d’école. Une bavarde invétérée qui a beaucoup d’arguments pour elle. Une fille déterminée à faire ressortir son côté sauvage….

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Entre les Off-Campus et les Briar U, l’auteure a offert au personnage de Hunter plusieurs profils. Évoqué depuis The Mistake, l’étudiant, joueur de hockey, intrigue. Aspirant tombeur, star en devenir, petit protégé de Dean, cœur éconduit par Summer… j’avais très envie qu’il ait son propre tome pour le connaître davantage.

Le retrouver et le découvrir aussi résolu à se montrer sérieux… Une seule question pouvait émerger : combien de temps tiendrait-il ?

Bien sûr, il y avait tout un tas de spéculations sur le couple qui serait au centre de ce troisième tome, mais Demi est la petite nouvelle. La petite surprise du tome. Intelligente, simple, étonnante. J’ai beaucoup apprécié son personnage et la dynamique qui se crée entre elle et Hunter. Évidemment, la dynamique entre les personnages, je l’ai déjà répété mille fois, est ce qui caractérise la douance de Elle Kennedy. Et avec cette fausse simplicité qu’on connaît à l’auteure, les joutes verbales et humour font vraiment ce tome.

L’histoire entre Demi et Hunter est l’une de mes préférées, mais j’ai l’impression d’avoir dit ça à chaque nouveau tome. Néanmoins, oui, The play est bien un de mes tomes préférés. Hunter était un personnage à creuser et je l’ai vraiment redécouvert. Ou découvert, tout court, car finalement on ne l’avait vraiment perçu qu’à travers les autres personnages ; et sous l’influence de leurs personnalités et histoires.

Le cheminement de ce tome ne sera pas sans vous faire penser à The Deal, les échanges et la progression sont très proches. Le développement est confortable, j’ai aimé ce sentiment.

Les Off-Campus et Briar U sont définitivement des must-have, des must-read. L’ensemble forme un tout dont on se détache difficilement, j’ai l’impression d’avoir vécu une petite partie de ma vie avec eux, je les aime tous.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

[Chronique] BRIAR U, THE RISK de Elle Kennedy

 

 

briar-universite-tome-2-the-risk

BRIAR U, THE RISK

Auteure : Elle Kennedy

Éditeur : Hugo – New Romance

Date de parution : 11 juillet 2019

Pitch : Brenna, la fille de l’entraîneur de l’équipe de hockey de Briar, a un caractère bien trempé. Elle ne se laisse jamais marcher sur les pieds et se fiche totalement de ce que les gens pensent d’elle. Le problème, c’est qu’elle a besoin de l’appui de Jake Connelly, l’attaquant vedette de Harvard – l’équipe ennemie ! – pour obtenir un stage à la télévision, sur une chaîne spécialisée. Le jeune homme sexy ne lui facilite pas la tâche. Il réclame un vrai rendez-vous pour toutes les fois où il devra jouer le rôle du petit ami. Mais sortir avec l’ennemi, aussi attirant soit-il, lui ferait prendre un gros risque…

432 Pages – 17.00 € – e-Book : 9.99€ – Trouver ce livre

Un énorme Merci à la maison d’édition pour l’envoi de ce roman.

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES INSURGÉS 3 DOMINATION de Elle Kennedy

Bonjour,

DOMINATION est le troisième et dernier tome des Insurgés, et je l’attendais avec impatience. Le premier livre, CONQUÊTE,  avait été pour moi un coup de cœur, peu m’importait la place qu’avait le sexe dans dans cette dystopie. Le second opus, ADDICTION, bien que moins intéressant en raison du quasi huis-clos à Forxworth, m’avait fait passer un bon moment en compagnie de Jamie et Lennox, leur alchimie, leur lien, était assez fort pour me distraire. Aussi, le tome 2 nous mettait en haleine pour le suivant, plaçant déjà la relation entre Reese, Sloan et Rylan en avant, ainsi que les projets de cette première…

Dystopie romantique, MMF

Malgré sa très forte et très magnétique personnalité, Rylan ne semble pas pouvoir séduire Reese, la leader sans pitié de la ville des Insurgés. Il adore les challenges et celui-là est très excitant, mais l’indifférence de Reese n’est pas le seul obstacle à son opération de séduction. S’il veut Reese, il faut qu’il réussisse à passer outre Sloan qui monte la garde fidèlement auprès de la belle jeune femme. Sloan a toujours aimé Reese, mais leur passé difficile et tumultueux a rendu impossible une histoire d’amour entre eux. Il voit bien que Rylan s’intéresse de près à elle, ce qui ne fait qu’intensifier la tension entre les deux hommes. Jusqu’à ce que Sloan se demande si cet homme sans foi ni loi ne va pas lui servir à se rapprocher de celle qu’il convoite. La dernière fois que Reese s’est trompée sur un homme, elle n’a eu d’autre choix que celui de le tuer. Aujourd’hui, elle voudrait ne pas avoir à choisir, car elle sait bien que sa décision peut être fatale et qu’elle risque de perdre les deux hommes de sa vie…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

On peut dire que le tome 3 commence durant le tome 2, je parle bien sûr de la relation entre nos trois personnages qui sont Rylan, Reese et Sloan. Pourtant quand j’ai commencé ce tome j’ai trouvé que Rylan obtenait bien trop vite de Reese ce qu’il attendait tant. Ça m’a surprise, je m’attendais à plus d’acharnement. Puis, oui, je me suis rappelée que le tome 2 servait un peu à cela, que la joute entre eux se déroulait dans ses pages plus que dans celles-ci. Hélas, cela ne m’a pas réconfortée, j’étais quand même un peu déçue. Voire, beaucoup.

Si cette dystopie m’a enchantée dans le premier tome, elle a notablement perdu en intensité, l’auteure (que j’adore) a pourtant bien tout mis en place pour relancer les choses, mais je n’ai pas été convaincue. La sauce n’a pas aussi bien pris que lors du tome 1. Du moins, c’est ce que moi j’ai ressenti. Dommage.

Les personnages. Les points reviennent essentiellement à un personnage, et contre toute attente ce n’est pas Rylan, et encore moins Reese, c’est Sloan. Honnêtement ? Reese, dont le masque de leader sans pitié est tombé, m’a déçue ; je sais que l’auteure cherchait l’effet inverse mais en ce qui me concerne je n’ai pas été attendrie – ni par son difficile passé avec Jake ni par ses anciens liens avec la cité. En fait, j’associe Reese à un autre personnage de la même auteure : Sabrina, dans The Goal (Off Campus). Et dans les deux cas, je me suis heurtée au mur de la froideur sans arriver à passer au travers.

Le fait que la romance soit basée sur un trio MxFxM ne m’a pas du tout dérangée. Cela étant dit… j’ai beaucoup plus été touchée par Rylan et Sloan, que par la présence de Reese au milieu. C’est la relation entre les deux hommes qui m’a le plus attirée, ainsi que leurs personnalités respectives. À dire vrai, j’ai toujours préféré les personnages qui finissent par ce mettre à nu – ici, au sens figuré, parce qu’au sens propre tout le monde se fout à poil. La boutade était facile, je sais, pardon.

Donc, il était évident que les deux hommes avaient toute mon attention. Sans eux, ce tome qui pourtant conclut normalement cette histoire, ne m’aurait pas fait grand effet. Elle Kennedy y boucle quand même toutes les boucles, enfin, presque.

Interrogations. C’est moi ou certains points ont été oubliés ? Perdus en route ? Mis de côté, et/ou balayés trop rapidement ? J’ai cette horrible impression qu’il manque des points sur les i et des barres aux t…

Ce qui me fait penser à une autre frustration, le personnage de Tamara. J’attendais tellement plus de celle qui, dans le premier tome, était dépeinte comme une dangereuse contrebandière ! Ce n’est pas la seule à manquer de place dans cette histoire, Pike aurait aussi mérité plus d’attention. Mais encore une fois, ce n’est que mon avis très personnel.

Finalement… Je suis heureuse d’avoir passé du temps avec Rylan et Sloan et j’aime que la plupart de nos personnages se « rejoignent » là où ils se retrouvent à la fin, toutefois, et même si cette fin me plaît, j’en avais une toute autre en tête…

∴ LECTURE SYMPA ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES INSURGÉS 2 ADDICTION de Elle Kennedy

Bonjour,

Je n’ai pas atteint le niveau licornesque de lecture du premier tome – peut-être en raison du « huis clos » à Foxworth – mais ce tome m’a tout de même beaucoup plu. La découverte de Foxworth, de la tempétueuse Reese, de Sloan, des alliances…

Je suis réaliste, je sais que cela était nécessaire à l’histoire, il ne faut pas oublier que c’est avant tout et surtout une « série » dystopique, mais quand même : Connor et Hudson, que l’on ne voit quasiment qu’au début de ce tome, m’ont vachement manqués. Cela dit, Jamie et Lennox sont des personnages qui, déjà dans le premier livre, me plaisaient. J’avais très envie de les découvrir plus en profondeur, c’est chose faite.

Attention, dystopie romantique et érotique

Lennox vivait dans un paradis sur terre avec sa meilleure amie Jamie, dans un endroit où les visiteurs allaient et venaient, permettant à leurs désirs de se dérouler gratuitement. Mais tout change lorsqu’une attaque mortelle les oblige à s’emparer de la bande des Outlaws de Connor Mackenzie. Lennox sait que Jamie est acttaché à quelqu’un d’autre, mais il a toujours cru que pour elle il serait l’homme, et il ne la laissera pas partir sans combatre. Même si Jamie est bien consciente que Lennox est un spécimen très hot, elle refuse de laisser le sexe ruiner la relation la plus importante de sa vie. Mais quand l’objet de son intérêt l’ignore, elle se livre à une petite vengeance pleine de plaisir avec son très aimable et très amicale ami. Une nuit passionnée avec Lennox suffit à réveiller les désirs inattendus que Jamie a pour lui. Et maintenant qu’elle y a goûté, elle n’est pas sûre qu’elle puisse l’abandonner…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

ADDICTION est le tome 2 de la série LES INSURGÉS (OUTLAWS, en VO), une dystopie dans laquelle le monde a été frappé par une nouvelle guerre mondiale, de nombreuses bombes ont frappé le sol et, entre autre, modifié/réduit la physionomie du continent nord américain. Certains États côtiers sont maintenant submergés et la population vit cloisonnée dans des cités bien gardées. Hélas, ou heureusement, tout le monde n’est pas prisonnier de la vie des cités, certains tentent de survivre en terre libre, ce sont les insurgés.

Lire la revue du tome 1, CONQUÊTE, ici.

Si dans le premier livre, et par le biais d’Hudson, nous avions compris que Lennox était amoureux de Jamie, le béguin que celle-ci éprouvait pour Rylan ne nous laissait peu d’espoir. C’était sans compter sur leur passé…

Et si Jamie avait toujours eu des sentiments pour Lennox ?

Ce tome démarre lorsque plusieurs de nos héros doivent quitter le campement de Connor pour se rendre à Foxworth, suite logique au fait que Reese avait accepté de prêter son hélicoptère à Connor afin de sauver Hudson dans le livre précédent.

La requête de la reine de Foxworth laisse présager un grand bouleversement. En effet, Reese a demandé à Connor de lui envoyer des hommes, et pas n’importe qui : Rylan et Pike. Dans le but d’entraîner les hommes de sa ville au combat. Connor sait qu’il doit payer sa dette, mais il décide d’envoyer Kade avec eux, pour qu’il s’endurcisse, et bien sûr Lennox.

Jamie et Lennox, de l’amitié à l’amour ? Partout où va Lennox, Jamie le suit… Une règle d’or entre eux. Les liens qui les unissent sont plus fort encore qu’on l’avait entrevu jusqu’ici. Ils font plus que tenir l’un à l’autre, ils sont inséparables. C’est à Foxworth que tout s’accélère entre les deux personnages, mais leur amitié tient-elle à ce point à un fil ? Est-il si risqué de se soumettre au désir qu’ils ont l’un pour l’autre ? Ils vont bien entendu céder, et ça va crépiter entre plaisir et jalousie. J’aime ce qui lie Jamie et Lennox, mais j’aime surtout que Jamie se montre aussi forte face à lui. On sait déjà que Elle Kennedy apprécie les personnages féminins forts et affirmés, c’est encore le cas ici, et c’est tant mieux !

Foxworth. De nouvelles têtes apparaissent à Foxworth, cette ville dirigée par Reese et Sloan, en véritable bras droit protecteur. Nous y découvrons de nouveaux visages, de nouveaux insurgés, et nous en apprenons plus sur la vie souvent difficile de ces derniers. Si la petite ville offre un certain confort, rien n’est jamais acquis pour les insurgés. D’autres visages gravitent toujours dans notre esprit malgré leur absence et des points cruciaux sont remis en question. L’avenir s’assombrit.

Le quasi huis clos m’a gêné dans la mesure où j’ai longtemps perdu en intensité, avant l’attaque avec les exécuteurs, malgré la malheureuse rencontre avec des bandits, il y a peu d’action à proprement parlé. C’est dommage pour une dystopie. Vous me direz : c’est une romance dystopique, pas une dystopie, et je vous l’accorde. Et puis « peu » ne veut pas dire « pas ».

Il y a quand même  une bonne intrigue, autour du plan de Reese, qui est assez tortureuse pour Rylan, et pour nous. Ce plan que Reese met au point m’inquiète, les alliances m’inquiètent, et Ferris m’inquiète également. En résumé : depuis que j’ai refermé le livre, je me ronge les ongles. Ça ne m’était plus arrivée depuis le CM1 🤣.

Je m’attendais à ce que la vie à Foxworth ne soit pas aussi idyllique que Bennet le laissait entendre dans le tome 1, hélas je n’avais pas mesuré à quel point les défenses de cette ville étaient précaires, ni les accords qui pouvaient courir entre la ville et les Exécuteurs.

Un avant-propos au tome 3 ? J’ai beaucoup apprécié que Rylan, Reese et Sloan soient déjà mis en avant dans ce tome, cela décentralise un iota l’histoire et la rend moins étouffante. Car comme je l’ai dit plus haut, tout se passe dans la ville de Foxworth, et si tout se résumait au feu évident qui anime Jamie et Lennox, cela aurait été moins passionnant.

Petite parenthèse : encore et toujours, Elle Kennedy met l’accent sur un rapport au sexe qui peu bousculer un certain lectorat mais utilise des cartes qu’elle maîtrise parfaitement. Dans l’ensemble, passé la surprise du premier tome, ce n’est normalement plus un problème. Néanmoins, si vous avez été sensible au premier tome, sachez que le langage et les thèmes restent approximativement les mêmes : relations avec plusieurs partenaires, voyeurisme, MxM, FxF…

En résumé. Si je mets de côté les petits manques que j’ai ressentis, ce tome est pas mal. Même si je garde le sentiment que cette sorte de transition est un peu « poussive », je décompte les jours avant la sortie du tome 3, début novembre. C’est donc pour moi, et ce malgré le flot d’avis à deux vitesses sur cette trilogie, un bon deuxième tome qui plante le décor pour la suite.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES INSURGÉS 1 CONQUÊTE de Elle Kennedy

Bonjour,

Il est préférable de commencer cette chronique en précisant qu’il s’agit d’une dystopie romantique, que l’histoire se déroule donc dans un futur proche mais « post-troisième-guerre-mondiale » et qu’il y a de nombreux passages érotiques.

Une fois n’est pas coutume mais… la couverture m’a littéralement happée ! Je la trouve terrible (dans le bon sens du terme), et parfaite pour le genre du roman.

Format broché • Hugo NR (dystopie romantique, érotique)

Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion. Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité. Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter. Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien. Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille. Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

J’ai noté ce premier tome comme LICORNESQUE, alors vous imaginez bien que je l’ai adoré ! Je sais que les avis divergent beaucoup sur cette série, parce que le lectorat est parfois dérouté par le genre et/ou le sexe très présent, mais je ne comprends pas pourquoi.

Je m’explique…

En effet, beaucoup n’ont pour point de comparaison que la série OFF CAMPUS de Elle Kennedy et sont restés figés sur cette ligne, mais l’auteure a pourtant déjà écrit sur pas mal d’autres fronts, c’est ce qui me plaît chez Elle Kennedy : ses romans sont aussi variés que bons ! Cela dit, elle sait aussi quelles sont les bonnes cartes à avoir dans son jeu et les utilisent de manière cyclique — ce qui n’est pas un tort. On retrouve donc ici quelques détails déjà croisés lors des romans précédents, et cela m’a plu. Nostalgie oblige. D’ailleurs, en parlant de sexe, même dans sa série OFF CAMPUS, il était loin d’être sous sa forme idéalisée et lisse. Elle Kennedy n’a jamais fait du sexe un tabou, ni fait dans la demi-mesure. Soyons honnêtes, les partenaires multiples, les trios sexuels et l’exhibitionnisme sont abordés dans ses autres romans, dont OFF CAMPUS.

D’une part, la dystopie

Dans ce roman, cette dystopie, le monde a changé. Une guerre mondiale a éclaté et a ravagé la planète entière, et de nouvelles lois régentent la vie des habitants des cités. Au-delà des murs de ces cités, vivent les insurgés – des hors-la-loi aux yeux du gouvernement -, qui tentent de survivre dans un monde d’insécurités. Hudson vivait dans le luxe d’une cité, elle était même issus d’une famille très privilégiée, mais tout bascule le jour où son frère Dominik veut la marier avec un de ses collègues gradés, un Exécuteur sans pitié qui se nomme Knox. Hudson ne l’entend pas de cette oreille et décide de fuir la cité. Elle se retrouve alors à devoir se cacher en terre libre, seule. C’est là qu’elle croise la route de Connor Mackenzie et de ses hommes. Des insurgés qui possèdent un campement sécurisé et qui savent se battre, une solution idéale pour Hudson qui doit se cacher des Exécuteurs qui sont à ses trousses.

Mais Connor est un homme compliqué et un chef exigeant qui ne donne que difficilement sa confiance, Hudson ne peut pas lui dire qui elle est réellement et joue la carte du mensonge pour intégrer le campement. Si Connor n’est pas insensible aux charmes de la jeune femme, il se méfie, il sait qu’elle lui ment… Pourtant, il lui ouvre quand même les portes de son camp.

Hudson découvre alors que la vie en terre libre ne suit pas les mêmes règles que dans la cité. Les hommes et les femmes insurgés abordent la vie au jour le jour, dans un monde où il faut vivre sans lendemain. La vie ne tient souvent qu’à un fil à cause de la menace permanente des Exécuteurs, du manque de vivres et de soins médicaux. Des bandits rodent également en terre libre et ils n’ont rien à perdre. Hudson participe à son premier raid pour voler des vivres au gouvernement, pour remercier ses hommes Connor les emmène dans une « maison close », Hudson découvre alors que pour évacuer la pression permanente de la survie, les insurgés s’adonnent au sexe et à l’alcool. Mais ils abordent cela d’une façon beaucoup plus libre, en prenant simplement le plaisir offert, et pas forcément par sentiments comme elle l’a toujours connu. Un concept qu’Hudson a du mal à comprendre au premier regard, ce qui confère à Connor la preuve qui lui manquait : la jeune femme vient bien de la cité.

C’est ici que les appréciations divergent sur ce roman…

… mais une dystopie érotique

La dystopie fait globalement l’unanimité, mais la façon dont la sexualité y est abordée, beaucoup moins. Personnellement je la trouve très cohérente avec cette vie sans lendemain, et pour ce qui est de la fréquence élevée des scènes de sexe (et en tout genre), pour moi la cohérence est là aussi. Au début du roman on apprend que les hommes de Connor n’ont pas souvent l’occasion de succomber à toute forme de plaisir, que ce soit l’alcool, la gourmandise ou le sexe. Il n’est donc pas surprenant que Connor, Rylan et Hudson profitent de la situation. Non ?

… les autres personnages

Rylan. Justement, parlons un peu des personnages de ce roman. Les hommes de Connor suivent le leader charismatique, mais sont tous vite attachants :

– Rylan, le meilleur ami et bras droit de Connor.

– Xander, un jeune génie de l’informatique.

– Kade, un autre jeune homme, un citoyen échappé de la cité que Xander a pris sous son aile.

– Et Pike, l’énigmatique bourru du groupe…

On s’attache vite à chacun de ces hommes. Il en va de même pour les autres personnages, tels que Lennox et Jamie, qui s’occupent de la plus ou moins « maison close » qui se trouve à quelques heures du camping occupé par le groupe. Les personnalités et motivations des autres personnages restent encore vagues et on s’attend à les recroiser dans les prochains tomes ; comme Tamara, une dangereuse et puissante contrebandière, et Reese, la femme de poigne qui règne sur la ville de Foxworth et qui plaît visiblement beaucoup à Rylan.

D’autre part, la romance

J’ai remarqué que, d’une façon générale, le lectorat avait un problème avec le qualificatif de dystopie romantique, y voyant plus d’érotisme que de romance. Encore une fois, je ne suis pas d’accord. OK, le sexe saute aux yeux, mais la romance est bien là. Dans tous ces petits détails qui font que l’on ressent les sentiments réprimés de Connor pour Hudson, cela a tout de la romance traditionnelle.

En bref ? Ce premier tome m’a conquise, et j’attends avec impatience les suivants, pour découvrir la suite de cette dystopie accrocheuse, et pour plonger plus en profondeurs dans les « couples » Lennox/Jamie(tome 2) et Rylan/Reese/Sloan(tome 3).

La relation entre Lennox et Jamie m’ayant laissé un fort bon sentiment, j’ai hâte d’avoir le tome 2 entre les mains !

Sortie du tome 2 ADDICTION, le 5 octobre 2017, voir la revue ici.

Sortie du tome 3 DOMINATION, le 2 novembre 2017, revue .

∴ LICORNESQUE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | OFF-CAMPUS – THE GOAL de Elle Kennedy

Bonjour,

Voir ou revoir la revue de The DEAL, ici. De The MISTAKE, . Et de The SCORE, par ici.

The Goal est le quatrième tome de la série Off-CAMPUS et malheureusement il est aussi celui sur lequel j’ai trébuché. Cela devait fatalement arriver… Si les trois premiers tomes ont été des coups de cœur, celui-là ne m’a pas du tout laissé la même impression. Je suis consciente que c’est le tome de la maturité, de part le personnage de Tucker, mais aussi de par son sujet central, la nouvelle m’avait fait me mordre la langue à la fin du tome 3.

Format broché • Hugo NR

Il suffit d’une nuit pour que tout change.Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d’avocats du pays.Elle veut aller de l’avant et oublier son passé.Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets.Mais tout va se compliquer…John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa.Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part.Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son coeur. Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Déjà, ce tome commence en parallèle du tome 3, plus précisément le soir où Dean, Hunter et Tucker se retrouvent chez Malone (le bar où les hockeyeurs de l’université de Briar vont régulièrement), et donc bien avant la fameuse « grande nouvelle ». Bien sûr c’était « nécessaire », il fallait bien nous faire comprendre comment Sabrina et Tucker en étaient arrivés là. Un bébé, ça ne tombe pas du ciel. Et la décision de le garder, à l’âge qu’on les personnages, non plus. Et puis il fallait aussi que l’auteure nous peigne un peu plus Sabrina et Tuck qui, finalement, étaient restés présents mais très discrets dans les livres précédents. Et cela évidemment prend du temps, et des chapitres. Surtout pour positionner tous les aspects compliqués de la vie de Sabrina, parce qu’il y en a un paquet… Trop même. En même temps, il en fallait de la matière pour qu’elle se braque autant tout au long de ce roman. Par chance, bénis soit-on, pour Tucker c’est clairement plus calme !

Tucker. Bien sûr Tuck n’est pas aussi lisse qu’il n’y paraissait. Heureusement. Toutefois, contrairement à Dean j’attendais beaucoup de John Tucker, et je n’ai pas été déçue de ce côté-là. Et puis dans ce tome, il est peu de dire qu’il est un modèle de persévérance… J’ai d’ailleurs eu l’impression que Tuck portait tout l’intérêt du tome à lui tout seul car, pour une fois dans cette série, je n’ai pas été séduite par le personnage féminin. Du tout.

Du tout, du tout…

Sabrina. Je pense avoir cerné le personnage, le comment du pourquoi Sabrina se montre aussi réticente, néanmoins, je ne sais pas, je bloque vraiment sur ses peurs et ses doutes, et motivations. J’aurais pourtant adoré l’adorer. Je prends vraiment ça comme une défaite personnelle, mais on ne peut pas toujours être au rendez-vous ou en phase avec un personnage. C’est comme ça.

Heureusement, il y a le microcosme de Briar 🏒🎓

Bon. Revivre le drame de Beau, même si encore une fois « il le fallait », je m’en serais bien passée. Mais j’ai été amusée par Garrett et Logan et leur complétion pour devenir le parrain du bébé. Et parce que je suis #teamlogan, un Logan toujours fidèle à lui-même… Enfin, vous voyez ce que je veux dire 🤣

Le soutien des filles envers les futurs parents m’a touchée, m’a fait du bien dans ce tome un peu trop lourd à mon goût. Évidemment ce n’est que mon avis ; 90% des critiques ont encensé ce tome, je suis simplement passée à côté. Ça arrive. J’ai apprécié ma lecture mais, hélas, pas autant que je l’avais espéré.

Voir ou revoir la revue de The DEAL, ici.

Voir ou revoir la revue de The MISTAKE, .

Voir ou revoir la revue de The SCORE, par ici.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | OFF-CAMPUS – THE SCORE de Elle Kennedy

Bonjour,

Off-CAMPUS est une série des plus addictive. Elle Kennedy y a créer des personnages auxquels on s’attache beaucoup, et avec tant d’humour qu’il est impossible de ne pas accrocher ! Alors évidemment, j’avais hâte d’en découvrir plus sur le personnage d’Allie ; Dean, par contre, un peu moins, je dois l’avouer. Parce qu’il endossait tellement bien le rôle du mec « salaud, égocentrique et hautain » que s’en était presque effrayant. Riche, entouré de nanas, frimeur, exhibitionniste, Dean faisait tellement bien le job dans la peau du type horripilant mais intimidant de charisme.

Bon d’accord, peut-être que j’avais un peu envie d’en savoir plus sur lui…

Je t’ai entendu tousser, oui, toi, là-bas derrière. Quoi ? x)

Format broché • Hugo NR

Allie Hayes est en mode crise. Elle n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle va faire après avoir obtenu son diplôme, pourtant la date fatidique approche à grands pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le coeur. Ce qui est certain, c’est que la solution à ses problèmes ne passe pas par une histoire sauvage avec la star de hockey Dean Di Laurentis ! Et pourtant, il est tellement difficile de lui résister. Mais Allie a décidé que même si son avenir est incertain, une seule chose est sûre, elle ne sera pas le prochain coup d’un soir du hockeyeur. Il va falloir qu’il en fasse un peu plus que d’habitude pour la faire céder.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Ce tome démarre à la suite du précédent. Et Allie et Sean ont encore rompu. Mais cette fois Allie ne veut pas retomber dans la même spirale infernale, elle ne veut pas céder aux lamentations de ce dernier. C’est fini ! Seulement ce n’est pas aussi simple d’échapper à Sean qui ne cesse de la supplier de leur donner une chance… Allie est contrainte de fuir son dortoir pour lui échapper. Hannah, sa coloc et meilleure amie, et le copain de cette dernière, Garrett, étant absents pour le weekend (ils le passent à Boston avec Grace et Logan, un membre de l’équipe de hockey dont Garrett est le capitaine) Allie doit se retourner vers deux autres membres de l’équipe de Hockey : Dean et Tucker. La situation n’emballe pas Allie, la jolie blonde connaît la réputation de coureur de Dean mais compte sur la compagnie plus sympathique de Tucker. De tout façon, elle n’a pas le choix, soit c’est ça, soit elle va devoir faire face à Sean.

Une fois à la maison que partage les hockeyeurs, sur le campus de Briar, elle a la mauvaise surprise de 1) interrompre Dean en plein plan à trois avec deux filles et de 2) apprendre que Tuck n’est pas là… Le sort s’acharne sur la jeune femme. Dean est la dernière personne à Briar qui a envie de jouer les babysitteur, sauf qu’Allie est l’amie d’Hannah, la copine de son capitaine, il n’a donc pas vraiment le choix – lui non plus. La soirée s’annonce mal.

Dean Di Laurentis est fidèle à lui-même, dragueur, sûr de lui ; Allie Hayes, pourtant forte et affirmée, est ce soir-là fragilisée par sa rupture. Ils vont boire et fumer pour tuer un peu du temps de cette soirée qui s’annonce pour l’un comme pour l’autre comme une épreuve, sauf que le joint et l’alcool aidant… ils vont finir par commettre ce qu’il fallait redouter.

Allie a couché avec Dean Di Laurentis, le pire queutard de l’université. Et ce à peine après avoir rompu avec Sean. Double peine. Elle regrette amèrement et ne souhaite qu’une chose : oublier cette soirée.

Dean a couché avec la meilleure amie d’Hannah, ses amis vont tous lui dévisser la tête. Mais Allie l’a tellement agréablement surpris (sexuellement) qu’il voudrait remettre ça. Ne serait-ce qu’une fois !

Il y a une chose sur laquelle les deux s’entendent : personne ne doit savoir ce qu’il s’est passé.

Allie refuse de remettre ça avec Dean. Mais Dean ne se laisse pas démonter et revient plusieurs fois à la charge, jusqu’à ce qu’elle cède… Cette fois les choses sont claires : leur histoire n’en est pas une, c’est un simple « flirt », caché, et juste pour le sexe. Pour Dean, c’est tout bénéf, pour Allie qui est habituée aux relations de couple, un peu moins.

Surprise ! Allie n’est pas la seule affectée par cette relation, Dean l’est aussi… Et bien, oui, j’ai complètement craquée pour Dean. C’est dit. Je n’attendais tellement rien de lui que la gifle a été rude.

Waouh !

L’addictivité de cette série. Comme pour les deux tomes précédents j’ai été conquise par la plume de l’auteure, qui sait nous faire passer des rires aux larmes. D’ailleurs énorme moment d’émotion dans ce livre, à vos mouchoirs !

En refermant ce roman, j’ai toujours le sentiment d’une série très addictive – ce qui est rarement le cas, puisque je suis plutôt fan des one-shots, je butte régulièrement sur les tomes 2 ou 3, avec une grosse baisse d’intérêt. Mais, pas ici. C’est peut-être encore une fois grâce aux personnages féminins ! J’adore que le pouvoir soit de leur côté alors qu’elles ont devant elles des mecs qui débordent de confiance et de popularité. Ça fait la différence.

The Score est aussi un coup de cœur.

Voir ou revoir la revue de The DEAL, ici.

Voir ou revoir la revue de The MISTAKE, .

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | OFF-CAMPUS – THE MISTAKE de Elle Kennedy

Bonjour,

Voir ou revoir la revue de The DEAL, ici.

Difficile de cerner Logan dans le tome 1, de façade il représentait l’étudiant sportif classique. Je ne m’attendais pas à en apprendre autant sur lui…

Format broché • Hugo NR

C’est un joueur et pas uniquement sur le terrain… John Logan est un star de l’équipe de Hockey ce qui lui permet d’avoir toutes les filles qu’il veut. Mais derrière ses sourires de tueurs et son charme ravageur, se cache un être blessé et inquiet de son avenir qui ne s’annonce pas tout rose. Quand il rencontre Grace, étudiante en première année, et il se dit qu’elle sera la fille idéale pour lui changer les idées. Mais Grace fini par le repousser à cause de son comportement et John va devoir se mettre en quatre s’il veut la récupérer. Grace n’est plus la jeune fille timide et innocente du début de l’année, et elle compte bien lui faire payer son erreur. John va devoir élever son niveau de jeu.

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

John Logan craque pour Hannah, la petite amie de son meilleur ami, Garrett Graham, capitaine de l’équipe de hockey de l’université de Briar. Une situation que Logan a du mal à maîtriser et à assumer.

Une situation de plus en plus chaotique pour lui car sa vie tourne au cauchemar, pas seulement à cause d’Hannah, mais parce qu’il n’a fait que mentir depuis qu’il est à Briar. Logan a de plus en plus de mal à gérer tout ce foutoir, alors il boit et baise plus que de raison, fuyant plus ou moins intentionnellement ses amis et la maison qu’il occupe avec eux. C’est comme ça qu’un soir, il se retrouve à taper à la mauvaise porte. Il voulait voir un de ses amis, mais se retrouve face à une première année plutôt surprise de se retrouver face à cette star du hockey universitaire, Grace. La jeune femme est décontenancée mais de nature serviable, elle prête son téléphone au beau et sexy jeune homme. Une chose en entraînant une autre, ils passent une partie de la soirée ensemble, mais John Logan, fidèle à ses mauvaises habitudes fait déraper la soirée. Oh… Grace ne demande que ça, parce que ce n’est pas n’importe qui, là, dans son lit. S’ils ne couchent pas ensemble, ils vont néanmoins dépasser une limite.

Ce n’est pas l’erreur énoncée dans le titre, pas encore, car les deux jeunes gens vont se recroiser plusieurs fois, sympathiser… jusqu’à ce que la véritable « erreur » arrive. Grace n’en revient pas, elle, une première année sans histoire, elle a la chance d’intéresser John Logan, du moins suffisamment pour qu’il se montre proche d’elle. Une relation qui déclenche une certaine jalousie autour d’elle, même sa meilleure amie Ramona doute, mais peu importe la jeune fille est en train de tomber amoureuse. Grace et Logan s’ils ont déjà beaucoup fricotés, ils n’ont pas encore couché ensemble – et pour cause Grace est encore vierge. Loin d’être une chose aussi importante que ça pour la jeune femme, elle est prête a sauter le pas avec lui, peu importe la nature de leur relation. Sauf qu’elle est qu’en même éprise de ce garçon, tandis que lui est toujours englué dans de pseudos sentiments pour Hannah – même s’il ne nie pas se sentir très bien dans les bras de Grace. Lorsqu’elle veut se donner à lui, il panique, ne se sent pas de lui prendre sa virginité. Et la repousse. L’ERREUR, la vraie, autant pour lui que pour elle.

Grace est blessée, et ne veut plus entendre parler du jeune homme.

Logan, lui, se rend compte que les sentiments qu’il croyait avoir pour Hannah n’en sont pas, et que la fille qu’il a repoussée… le rendait heureux. Merde ! Comment va-t-il pouvoir se rattraper ? Pourra-t-il reconquérir Grace ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

La difficulté d’être le tome 2. Il était difficile de rivaliser avec les personnages de la saison 1, Garrett et Hannah. Parce que moi, comme toutes les autres lectrices, j’avais craqué pour ce couple. J’ai d’abord cru qu’il allait être difficile de m’attacher à Logan, rapport à son comportement. Et puis finalement… j’ai su l’apprécier. Vraiment.

Logan. Il n’a pas inventé la poudre. Une facette comique mais adorable du personnage qui est clairement mise en avant dans ce tome. Dans ce livre, on en apprend beaucoup plus sur le meilleur ami de Garrett et sur sa vie en dehors de Briar. Et c’est un tout autre Logan qui se dessine page après page, un Logan qui sait se faire apprécier. Et à qui on a envie de faire un gros câlin.

hug

Grace. En ce qui concerne Grace et sa simplicité, le coup de foudre personnage a été immédiat. Il est ultra facile de l’aimer, elle est gentille, timide et drôle. Pourtant elle ne se laisse pas faire, et même si elle est amoureuse de John Logan, elle ne pardonne pas facilement. Caractère qui s’impose aussi après la trahison de Ramona.

Je me surprise à rire toute seule, jusqu’aux larmes, en lisant certains passages de ce tome. J’ai autant ri que j’ai eu mon cœur brisé en découvrant la vie de Logan, une vie loin des fêtes et des matchs de Briar et du personnage qui s’y ait créé. Une lecture qui m’a transporté dans l’univers OFF CAMPUS autant que le tome précédent. J’ai adoré voir Logan au bord du précipice mais se battre pour ce que Grace peut lui apporter. <Spoiler!>Si la liste imposée par Grace à Logan est drôle, l’idée m’a paru tirée par les cheveux et un peu trop gnangnan, mais bon… </!> Passé ce petit détail, ce couple est adorable et retrouver tous les autres personnages m’a ravie, j’ai beaucoup aimé ma lecture.

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | OFF-CAMPUS – THE DEAL de Elle Kennedy

Bonjour,

Dès les premières lignes de ce roman de Elle Kennedy, j’ai su, j’ai su que le coup de cœur serait là. Et effectivement. Les personnages, l’histoire touchante, Briar, TOUT m’a scotchée. J’étais embarquée dans l’univers Off-Campus en un clin d’œil.

J’avais déjà lu plusieurs romans de Elle Kennedy avant de commencer cette série. Unexpected, Unwanted et Au cœur du danger. Des romans très différents les uns des autres. Mais ces livres m’avaient laissé un très bon sentiment sur l’auteure.

Encore une fois, avec The Deal, Hugo&cie nous partagent un titre des plus géniaux de la romance New Adult. Et rien que pour ça, merci.

Dans la série OFF CAMPUS nous retrouvons l’univers du hockey, comme dans Unwanted, et cela tombe bien car j’apprécie tout particulièrement ce sport, donc toutes les planètes étaient alignées pour qu’entre cette série et moi, ça colle. En plus, la plume de l’auteure est très aiguisée dans cette série, avec des personnages forts aux répliques acerbes, surtout les filles, ce qui change vraiment !

Format broché • Hugo NR

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant. Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord. Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football. Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Dans ce premier tome Hannah et Garrett étudient à Briar, une université qui n’avantage pas ses athlètes – ce qui est une très bonne chose. Mais Garrett est en difficulté dans une matière, la philosophie éthique, et il aurait bien besoin d’aide pour remonter sa moyenne. Hannah a eu un A au dernier devoir et apparaît donc aux yeux de Garrett comme son unique espoir de ne pas être temporairement exclu de l’équipe de hockey, dont il est le capitaine. Seulement, la demoiselle a un emploi du temps très serré et ne veut pas gâcher le peu de temps qu’elle a pour un mec qui se la joue roi du campus.

Les deux personnages apparaissent donc dès le départ très différents et l’entente semble difficile. Mais c’est sans compter sur l’entêtement du hockeyeur qui va finir par trouver un moyen de pression pour faire plier Hannah : celle-ci est amoureuse d’un joueur de l’équipe de football de l’université, Justin Kohl; Justin est populaire, tout comme Garrett, ce qui donne une idée à ce dernier… si Hannah l’aide pour le devoir de rattrapage en philosophie éthique, alors lui sortira avec elle pour que Justin la remarque.

Un DEAL naît, puis une amitié plutôt inattendue, autant pour l’un que pour l’autre, puis… un tout autre deal.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

On ne peut qu’adorer les personnages, leurs secrets, leurs fêlures.

Mais c’est l’humour qui m’a séduite dans ce roman, malgré le passé lourd des deux personnages principaux. Le roman se dévore tout seul, et certains passages deviennent vite ‘cultes ». Vraiment.

Lectrice compulsive et impatiente, je n’ai même pas été pressée que les choses s’emballent entre nos deux personnages tant leur amitié grandissante, et leurs vannes incessantes, étaient divertissantes ! Franchement, normalement, ça ne m’arrive jamais.

On ne peut pas faire de revue sur ce tome sans parler du phénomène « Garrett Graham », qui est devenu l’homme idéal aux yeux de toutes les lectrices. Si, si, il a toutes les meilleures qualités et ses défauts sont attirants.

Bref, un VRAI Book Boyfriend, ce n’est pas moi qui contredirai les milliers de lectrices. Oh, la, la, non ! Un sportif qui se montre intelligent, sarcastique, drôle, protecteur, sûr de lui, et sensible… qui peut résister ?

THE DEAL est un roman « MUST HAVE », ou « MUST READ ». Tout comme la série OFF-CAMPUS qui est rapidement devenue une incontournable de la littérature New Adult.

Un roman à acheter sans hésiter, cette dépense en vaut la chandelle 😉

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚎𝚝 𝚊𝚛𝚝𝚒𝚌𝚕𝚎 𝚎𝚜𝚝 𝚒𝚗𝚍𝚒𝚜𝚙𝚘𝚗𝚒𝚋𝚕𝚎 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚕𝚎 𝚖𝚘𝚖𝚎𝚗𝚝