[Chronique] FIERTÉ T1 – EN MÂLE DE TOI de E.KENNEDY & S.BOWEN

fierté-1

EN MÂLE DE TOI

Auteures : Elle KENNEDY & Sarina BOWEN

Éditeur : J’ai Lu pour elle

Résumé : Jamie n’a jamais compris pourquoi Wes, son meilleur pote, a cessé de donner signe de vie l’année de leurs dix-sept ans, après cette soirée à deux un peu limite, certes, mais trop arrosée pour être prise au sérieux… Cinq ans plus tard, leurs chemins se croisent de nouveau à l’occasion d’une compétition de hockey. Jamie reproche à Wes son long silence. Wes explique alors qu’il est gay. Un aveu qui risque bien de faire vaciller leur lutte sur la glace et, surtout, leurs existences…

Lire la Suite

[Chronique] LOVE, SIMON de Becky Albertalli

love,simon

Love, Simon (Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens)

Becky Albertalli

Hachette Romans – 320 pages

Résumé : Moi, c’est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d’Atlanta. J’ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.
Blue est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. Je le croise peut-être tous les jours, mais je ne sais pas qui c’est. On se dit tout, sauf notre nom. À part Blue, personne ne sait que je suis gay.

[Service presse] Je tiens bien évidemment et avant toute chose à remercier Hachette et NetGalley France pour leur confiance.

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | REVANCHE de Cat CLARKE

Bonjour,

Revanche est le dernier roman que j’ai lu en 2017 et le premier que je lisais de cette auteure. J’avais d’abord été attirée par Girlhood que je n’avais finalement pas acheté, à regret, car Cat Clarke excelle vraiment dans le drame psychologique young adult.

Format broché • CollectionR

Jusqu’où irez-vous pour connaître la vérité ? Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l’homme idéal s’il ne préférait pas les garçons… À la fin d’une soirée d’ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C’est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d’un garçon qu’il a trouvé postée sur internet. Cette vidéo compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve de mails agressifs qu’il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n’avait pas encore fait son coming-out finit par craquer et se suicide…
À la suite de ce drame, Jem prend alors trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Les tiendra-t-elle ?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Jemima et Kai sont amis depuis longtemps. Une amitié profonde et vraie entre une fille et un garçon qui ferait rêver n’importe qui. Une amitié qui résiste à tout, même au fait que Jemima aime Kai, pourtant intéressé par les garçons.

Les deux amis sont des adolescents tout ce qu’il y a de plus classique, ils vont au lycée dans un établissement où chacun essait d’exister à sa manière. Comme partout. Et comme partout, il y a dans ce lycée le groupe des élèves populaires, un groupe qu’on aime ou qu’on n’aime pas, mais que l’on remarque.

Jem et Kai se retrouvent un soir à une fête donnée chez l’un des membres de ce groupe. Si Kai, plus à l’aise dans ses baskets, pousse son amie Jem à s’ouvrir aux autres lors de cette fête, rien ne va se passer comme prévu… Et c’est seule que Jem va rentrer chez elle ce soir-là. Jem n’apprendra la vérité que plus tard : Kai qui n’avait encore rien révélé de son homosexualité aux autres élèves a été filmé en compagnie d’un garçon. Une vidéo très compromettante qui fait vite le tour du lycée… et qui va pousser le jeune homme à mettre fin à ses jours.

Jem n’a plus qu’une idée en tête, imiter l’acte désespéré de Kai. Rien ne la retient. Rien, si ce n’est comprendre ce qu’il s’est passé ce soir-là et venger son meilleur ami…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Un drame psychologique

Moi qui pensais que la douche froide de ce roman serait justement le suicide de Kai, j’étais bien loin de la vérité. L’histoire me semblait terriblement actuelle et peut-être trop revisitée, sauf que le roman nous est présenté sous une forme à laquelle on ne s’attend pas à la simple lecture du résumé. Et cela fait toute la différence. Vous dire de quoi il retourne ne rendrait pas service à votre lecture, je vous assure. Mais ce roman vaut vraiment la peine d’être lu. Ce roman est autant surprenant qu’il est déchirant.

Quelques doutes au milieu du roman…

Quelque part au début de la deuxième partie, j’ai douté. Je me demandais comment l’auteure allait nous faire entrer dans le vif du sujet. J’avais, comme dans 13 raisons, le sentiments de ne pas être dans la bonne dimension, que le drame n’avait pas eu lieu. Cette situation me dérangeait parce que, normalement, dans un lycée (ou ailleurs) les langues s’agitent vite et cette absence d’effervescence morbide rendait le récit – à mon goût – peu réaliste. Comment Jem allait-elle s’y prendre ? Pourquoi diable rien ne bougeait ? Pourquoi diable personne ne posait plus de questions ?! Mais c’était sans compter sur le talent de Cat Clarke, et les twists qui s’ensuivirent.

C’est que j’ai compris ce que je tenais réellement dans les mains : un rare bijou psychologique.

Et cette fin…

Une vraie claque. Difficile d’imaginer ce que serait au final la chute de ce roman. Les possibilités étaient très variées et, jusqu’au bout, on ne sait pas. Cette fin aurait pu me traumatiser, mais je l’ai trouvée parfaite.

Revanche est de ces romans qu’on n’oublie pas, qu’on ne peut pas oublier.

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | POUR CEUX QUI RESTENT de L.A. Witt

Bonjour,

J’avais très peur d’entamer cette lecture. Celles et ceux qui me suivent depuis longtemps savent que j’ai un rapport difficile avec le deuil, surtout qu’ici encore il s’agit d’un décès suite à un accident de voiture (ce qui me touche très très personnellement). Mais c’est une superbe histoire, des plus touchantes, qui m’attendait…

Éditions Bookmark

Jay Warren a passé l’année à chercher le courage d’avouer à sa femme qu’il est gay. Pourtant, à chaque fois qu’il en trouve l’occasion, il se défile. Il a honte de le cacher en permanence et ne veut pas la blesser, mais son angoisse devient insupportable. Quand sa femme meurt brutalement, la culpabilité de Jay menace de l’engloutir. Scott Lawson, directeur de pompes funèbres, gère les familles des défunts quotidiennement, et il n’est que trop familier avec la difficulté de sortir du placard. Il offre à Jay toute la compassion et la compréhension dont il a besoin, et l’amitié qui en découle se mue rapidement, peut-être trop, en quelque chose de plus fort. Mais ne sont‐ils reliés que par le deuil, la culpabilité et la solitude ? Ou Scott sera‐t‐il lassé d’être utilisé comme une béquille émotionnelle avant que Jay ne réalise la chance qu’il a ?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Jay Warren est chez lui, il attend patiemment (ou presque) le retour de sa femme ; parce que, ce soir, il a quelque chose à lui dire. Un secret qui le consume depuis des années. Mais ce soir il va tout avouer à Misty, elle a le droit de savoir. Elle ne mérite pas de vivre ce mensonge, avec lui, avec un simulacre de mari, elle mérite d’être heureuse.

Alors ce soir c’est sûr, Jay va tout lui dire. Seulement Misty ne rentre pas. Sa femme , victime d’un dramatique accident de la circulation, décède.

Elle ne rentrera pas, il ne pourra jamais tout lui avouer. Et Jay ne supporte pas l’idée que Misty soit partie sans avoir su la vérité. Sans qu’il lui ai tout révélé de son homosexualité.

Et, si un jour le destin lui permettait de rencontrer quelqu’un, pourrait-il même s’autoriser de vivre pleinement l’amour, après avoir éhontément menti à sa femme ? Jay vit très mal le deuil et cette situation. C’est alors qu’il rencontre Scott Lawson, le directeur des pompes funèbres où repose sa femme. Celui-ci comprend très bien le chagrin de Jay d’avoir perdu sa femme, c’est son métier, mais aussi le secret qui le ronge. Scott s’est depuis longtemps ouvert sur son homosexualité et va alors soutenir Jay, lui être d’un grand réconfort.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

Le deuil, oui, l’homosexualité, aussi, mais pas de lourdeur. Si le sujet vous effraie, sachez que la plume n’est absolument pas lourde, il y a même quelques sarcasmes et touches très drôle dans la narration.

« — Alors, euh… – Jim se racla la gorge en se dandinant sur sa chaise. – On a essayé de gérer tout ça pendant ton absence. – Il désigna mon ordinateur. – Je t’enverrai tout ce que j’ai fait. Comme ça tu pourras… vérifier.
— Merci. J’y jetterai un œil dès que j’en aurai terminé avec tous mes emails.
— Ouais. Pas de problème. – Il toussa à nouveau. – Donc tu… Tu reprends le boulot à temps plein, pas vrai ?
Parce que j’aurais pu reprendre à temps partiel ? Pourquoi personne ne me dit rien ?« 

Les personnages, la romance

J’en reviens à Jay et à Scott, les deux hommes vont se montrer très doux l’un envers l’autre, la douceur de l’amour, du vrai grand Amour. Celui auquel aspire Scott ? Si c’est le cas, les doutes persistent. Jay, malgré les bons moments passés avec Scott, se sent encore coupable. N’est-ce pas horrible vis-à-vis de sa femme ? N’est-ce pas trop tôt ? Et comment faire son coming-out, après ça ?

Quant à Scott, et on le comprend, il a peur de n’être qu’une épaule. Une simple passade afin que Jay oublie ses douleurs ?

« — […] c’est à moi de décider si je veux être ta béquille émotionnelle ou pas.
— Quoi ?
Je me retins de justesse de lever les yeux au ciel et une flopée de jurons.
— Tu n’es pas une béquille, Scott. Putain, à t’entendre, on dirait que je suis avec toi juste pour éviter de penser à Misty.
— Très bien. Alors dis-moi, est-ce que tu as déjà pensé à elle, depuis qu’on est ensemble […] »

Pour tout ceux qui restent est une tendre romance. Cette histoire ne vous emporte pas dans de gros tumultes, mais c’est dans une belle tendresse qu’elle vous bercera. La lecture est à la fois agréable et très touchante. J’ai été très sensible à aux deux hommes ; j’ai souvent une préférence pour celui qui narre l’histoire, mais ici, non. Scott est tout aussi profond et attachant que l’est Jay.

Un roman frappant de réalisme

Jay et Scott, leurs familles respectives, j’ai trouvé chaque personnage, chaque réaction, d’un réalisme époustouflant.

Si le twist concernant Misty n’est pas très surprenant, je m’y attendais, cela m’a tout de même fait chaud au cœur – J’aurais aimé la « rencontrer » de son vivant, cette femme était exceptionnelle ❤ et cela explique amplement tout le chagrin de Jay et de sa famille.

En bref ?

Mes craintes n’étaient pas fondées. Dans ce roman l’écriture est douce et le deuil y est très bien traité. J’ai particulièrement apprécié comment L.A. Witt chérit ses personnages. Simplement magnifique. Je recommande.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴