[Chronique] AMERTUME de Sarina Bowen

photo--LGN1

 

le-grand-nord-tome-1-amertumeAMERTUME

Auteure : Sarina Bowen

Éditeur : Hugo – Poche

Date de parution : Septembre 2019

Pitch :

Griffin Shipley, propulsé à 27 ans chargé de famille (sa mère, ses trois frères et soeurs et un grand père gâteux), dirige la ferme dont il a hérité. Il ne s’attendait pas à tomber sur la fille avec laquelle il avait partagé quelques soirées torrides à l’université. Audrey quant à elle, missionnée par une chaine de restaurant qui l’emploie, n’avait pas la moindre envie d’atterrir dans ce coin perdu du Vermont. Pourtant ces deux- là se retrouvent par hasard sur le domaine familial de Griffin. Audrey séduit toute la famille du jeune agriculteur par sa bonne humeur et ses talents de cuisinière. Mais cinq ans après, leur histoire, la vie, les épreuves les ont beaucoup changés. Leur couple parviendra-t-il à se reformer ? Trouveront ils à nouveau un terrain d’entente ?

Format poche

~478 pages

7€60

Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce livre.

Lire la Suite

[Chronique] Il était une fois… ELLIE de Emma CHASE

3--Ellie

ELLIE

Auteure : EMMA CHASE

Éditeur : HUGO – New Romance

Résumé : Depuis que le prince Nicholas est entré dans la vie de sa soeur Olivia, l’existence de Ellie a basculé dans un conte de fées moderne. En dehors des paillettes et robes de princesse, la jeune New-Yorkaise a notamment fait la connaissance du sulfureux et sexy Logan, son garde du corps attitré.
Pendant des années, Ellie a eu le béguin pour Logan, mais elle a toujours pensé, que l’attention qu’il lui portait faisait partie de son travail.
Lorsque la reine encourage Ellie à suivre les pas de sa soeur et à trouver un bon mari : au moins un duc ou un marquis… Ellie se rend compte son attirance pour Logan est de plus en plus forte et irrépressible.
Logan est né du mauvais côté, il vient d’une famille hors la loi, mais il recouvre ses tatouages et ses cicatrices avec un costume respectable. Il est beau, loyal et sexy. Et n’importe quelle femme serait fière de le présenter à sa famille… mais il n’a d’yeux que pour une seule… Pendant des années il l’a protégée et pris soin de Ellie et il donnerai sa vie pour elle, mais leur amour est impossible. Tout le monde connaît les règles des gardes du corps : ne jamais se laisser distraire, ne jamais la perdre de vue et jamais au grand jamais… tomber amoureux.

Lire la Suite

[Chronique] Il était une fois… HENRY de Emma CHASE

2--Henry

HENRY

Auteure : EMMA CHASE

Éditeur : HUGO – New Romance

Résumé : Certains hommes sont nés responsables, d’autres subissent les responsabilités.
C’est le cas de Henry qui vient de devenir l’héritier présomptif du royaume de Wessco suite à l’abdication de son frère aîné qui a choisi de renoncer au trône afin de pouvoir épouser l’amour de sa vie (Saison 1, Nicholas).
Il se retrouve donc avec un poids considérable sur les épaules, et ne gère pas du tout le fait de devoir prendre des décisions politiques pour son pays et ses sujets. Mais Henry, ne prend pas la royauté très au sérieux et décide de devenir l’objet de tous les fantasmes des jeunes femmes de Wessco en devenant le héros d’une téléréalité… royale : un château, un prince, et vingt charmantes aristocrates prêtes à tout pour séduire Henry et devenir la future reine.
Henry, le prince bad boy et play-boy se sent tout à fait dans son élément dans cet univers où des femmes se battent littéralement pour lui… jusqu’à ce que ses yeux se posent sur la sœur d’une des participantes : Sarah.
Sarah est sensible et intelligente, le nez toujours dans les livres. Bien qu’elle soit riche et issue de la noblesse, elle s’assume seule grâce à son travail de bibliothécaire. Timide, ce qu’elle déteste le plus : être sous le feu des projecteurs…
Une comédie romantique qui réunit la Belle, intelligente et timide, et la Bête, à la fois sauvage et tendre.

Lire la Suite

[Chronique] Il était une fois… NICHOLAS de Emma CHASE

1--Nicholas

NICHOLAS

Auteure : EMMA CHASE

Éditeur : HUGO – New Romance

Résumé : Nicholas Pembrook est le prince héritier du trône de Wessco. Son Délice Royal, comme le nomment les médias est incroyablement sexy, il a un charme fou mais il est incroyablement arrogant… en même temps, comment ne pas l’être quand tout le monde s’incline constamment devant vous ?
Par une nuit froide, sous les flocons de neige à Manhattan, le prince rencontre une ravissante brune qui ne baisse pas les yeux et ne fait pas de révérence… mais qui lui envoie une tarte en pleine figure. Nicholas tombe sous le charme et est prêt à tout pour parvenir à ses fins.
Olivia Hammond, serveuse à New York se fiche de la royauté et n’avait jamais imaginé rencontrer un prince. Il était une fois une Reine austère et inflexible, un prince héritier de secours complètement instable et des paparazzis acharnés. Même si le royaume a échangé son carrosse contre une Rolls Royce et qu’aucune tête n’est tombée depuis bien longtemps, la famille royale n’entend pas accepter de roturière sur le trône.
Nicholas a grandi les yeux rivés sur lui, mais aujourd’hui c’est pire, avec l’échéance d’un mariage royal, le monde entier scrute ses moindres mouvements. Mais le plus important, au-delà de ce qu’il représente, le prince devra décider qui il veut être : un roi…ou l’homme qui aimera Olivia pour toujours.

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES INSURGÉS 1 CONQUÊTE de Elle Kennedy

Bonjour,

Il est préférable de commencer cette chronique en précisant qu’il s’agit d’une dystopie romantique, que l’histoire se déroule donc dans un futur proche mais « post-troisième-guerre-mondiale » et qu’il y a de nombreux passages érotiques.

Une fois n’est pas coutume mais… la couverture m’a littéralement happée ! Je la trouve terrible (dans le bon sens du terme), et parfaite pour le genre du roman.

Format broché • Hugo NR (dystopie romantique, érotique)

Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion. Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité. Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter. Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien. Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille. Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

J’ai noté ce premier tome comme LICORNESQUE, alors vous imaginez bien que je l’ai adoré ! Je sais que les avis divergent beaucoup sur cette série, parce que le lectorat est parfois dérouté par le genre et/ou le sexe très présent, mais je ne comprends pas pourquoi.

Je m’explique…

En effet, beaucoup n’ont pour point de comparaison que la série OFF CAMPUS de Elle Kennedy et sont restés figés sur cette ligne, mais l’auteure a pourtant déjà écrit sur pas mal d’autres fronts, c’est ce qui me plaît chez Elle Kennedy : ses romans sont aussi variés que bons ! Cela dit, elle sait aussi quelles sont les bonnes cartes à avoir dans son jeu et les utilisent de manière cyclique — ce qui n’est pas un tort. On retrouve donc ici quelques détails déjà croisés lors des romans précédents, et cela m’a plu. Nostalgie oblige. D’ailleurs, en parlant de sexe, même dans sa série OFF CAMPUS, il était loin d’être sous sa forme idéalisée et lisse. Elle Kennedy n’a jamais fait du sexe un tabou, ni fait dans la demi-mesure. Soyons honnêtes, les partenaires multiples, les trios sexuels et l’exhibitionnisme sont abordés dans ses autres romans, dont OFF CAMPUS.

D’une part, la dystopie

Dans ce roman, cette dystopie, le monde a changé. Une guerre mondiale a éclaté et a ravagé la planète entière, et de nouvelles lois régentent la vie des habitants des cités. Au-delà des murs de ces cités, vivent les insurgés – des hors-la-loi aux yeux du gouvernement -, qui tentent de survivre dans un monde d’insécurités. Hudson vivait dans le luxe d’une cité, elle était même issus d’une famille très privilégiée, mais tout bascule le jour où son frère Dominik veut la marier avec un de ses collègues gradés, un Exécuteur sans pitié qui se nomme Knox. Hudson ne l’entend pas de cette oreille et décide de fuir la cité. Elle se retrouve alors à devoir se cacher en terre libre, seule. C’est là qu’elle croise la route de Connor Mackenzie et de ses hommes. Des insurgés qui possèdent un campement sécurisé et qui savent se battre, une solution idéale pour Hudson qui doit se cacher des Exécuteurs qui sont à ses trousses.

Mais Connor est un homme compliqué et un chef exigeant qui ne donne que difficilement sa confiance, Hudson ne peut pas lui dire qui elle est réellement et joue la carte du mensonge pour intégrer le campement. Si Connor n’est pas insensible aux charmes de la jeune femme, il se méfie, il sait qu’elle lui ment… Pourtant, il lui ouvre quand même les portes de son camp.

Hudson découvre alors que la vie en terre libre ne suit pas les mêmes règles que dans la cité. Les hommes et les femmes insurgés abordent la vie au jour le jour, dans un monde où il faut vivre sans lendemain. La vie ne tient souvent qu’à un fil à cause de la menace permanente des Exécuteurs, du manque de vivres et de soins médicaux. Des bandits rodent également en terre libre et ils n’ont rien à perdre. Hudson participe à son premier raid pour voler des vivres au gouvernement, pour remercier ses hommes Connor les emmène dans une « maison close », Hudson découvre alors que pour évacuer la pression permanente de la survie, les insurgés s’adonnent au sexe et à l’alcool. Mais ils abordent cela d’une façon beaucoup plus libre, en prenant simplement le plaisir offert, et pas forcément par sentiments comme elle l’a toujours connu. Un concept qu’Hudson a du mal à comprendre au premier regard, ce qui confère à Connor la preuve qui lui manquait : la jeune femme vient bien de la cité.

C’est ici que les appréciations divergent sur ce roman…

… mais une dystopie érotique

La dystopie fait globalement l’unanimité, mais la façon dont la sexualité y est abordée, beaucoup moins. Personnellement je la trouve très cohérente avec cette vie sans lendemain, et pour ce qui est de la fréquence élevée des scènes de sexe (et en tout genre), pour moi la cohérence est là aussi. Au début du roman on apprend que les hommes de Connor n’ont pas souvent l’occasion de succomber à toute forme de plaisir, que ce soit l’alcool, la gourmandise ou le sexe. Il n’est donc pas surprenant que Connor, Rylan et Hudson profitent de la situation. Non ?

… les autres personnages

Rylan. Justement, parlons un peu des personnages de ce roman. Les hommes de Connor suivent le leader charismatique, mais sont tous vite attachants :

– Rylan, le meilleur ami et bras droit de Connor.

– Xander, un jeune génie de l’informatique.

– Kade, un autre jeune homme, un citoyen échappé de la cité que Xander a pris sous son aile.

– Et Pike, l’énigmatique bourru du groupe…

On s’attache vite à chacun de ces hommes. Il en va de même pour les autres personnages, tels que Lennox et Jamie, qui s’occupent de la plus ou moins « maison close » qui se trouve à quelques heures du camping occupé par le groupe. Les personnalités et motivations des autres personnages restent encore vagues et on s’attend à les recroiser dans les prochains tomes ; comme Tamara, une dangereuse et puissante contrebandière, et Reese, la femme de poigne qui règne sur la ville de Foxworth et qui plaît visiblement beaucoup à Rylan.

D’autre part, la romance

J’ai remarqué que, d’une façon générale, le lectorat avait un problème avec le qualificatif de dystopie romantique, y voyant plus d’érotisme que de romance. Encore une fois, je ne suis pas d’accord. OK, le sexe saute aux yeux, mais la romance est bien là. Dans tous ces petits détails qui font que l’on ressent les sentiments réprimés de Connor pour Hudson, cela a tout de la romance traditionnelle.

En bref ? Ce premier tome m’a conquise, et j’attends avec impatience les suivants, pour découvrir la suite de cette dystopie accrocheuse, et pour plonger plus en profondeurs dans les « couples » Lennox/Jamie(tome 2) et Rylan/Reese/Sloan(tome 3).

La relation entre Lennox et Jamie m’ayant laissé un fort bon sentiment, j’ai hâte d’avoir le tome 2 entre les mains !

Sortie du tome 2 ADDICTION, le 5 octobre 2017, voir la revue ici.

Sortie du tome 3 DOMINATION, le 2 novembre 2017, revue .

∴ LICORNESQUE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | DANS CHACUN DE MES MOTS de Tamara Ireland Stone

Bonjour,

Vous vous attendez à un classique Young Adult ? Une simple amourette entre lycéens, mignonne et confortable ? La couverture rose tendre vous indique que vous avez raison, et oui, c’est une jolie romance entre deux jeunes gens, mais… Vous serez bien étonné(e)s. Je l’ai été !

Format broché • Hugo New Way

Sam est envahie d’angoisses qu’elle n’arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d’un groupe où tout fashion faux pas fait l’objet d’un raz-de-marée de critiques ! Mais un jour, Sam rencontre Caroline… Très vite, sa nouvelle amie lui fait découvrir un lieu secret du lycée : le Coin des Poètes, où chacun peut réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir « normale ». Mais pourquoi, AJ, le mystérieux guitariste du groupe, semble-t-il ne pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Samantha fait partie du même groupe de copines depuis la petite école. Elles font tout ensemble et ce depuis toujours. Aujourd’hui les filles ont grandi, elles sont au lycée mais forment toujours la bande des huit. On pourrait croire ce petit groupe soudé, mais ce n’est pas vraiment le cas. Populaires, les filles ont tendance à se montrer cruelles, ce pourquoi Sam doit leur cacher une partie d’elle-même.

Sam souffre de problèmes d’angoisse, des défauts de l’attention, et certains TOC. Des problèmes dont les autres filles ne doivent rien savoir.

Outre le fait de passer du temps avec ses « copines », Samantha a deux autres activités : la natation et ses rendes-vous avec Sue, sa psy. Ses problèmes prennent de la place et cela pourrait remettre en question toute l’amitié des huit à son égard, Sam le sait.

« Olivia s’approche assez pour que je puisse saisir des deux mains une grosse mèche de ses cheveux récemment teints en noir.
– Ça te va super-bien ! lui dis-je.
– Je sais, je sais.
Tandis que mes amies se regroupent, tous les autres étudiants nous observent, parce que c’est toujours ce qui arrive quand les Huit Tarées sont dans les parages. Les gens nous regardent.
On s’est donné ce surnom dès le jardin d’enfants et il ne nous a plus quittées. »

Un jour, Samantha fait la connaissance de Caroline, sa voisine de casier, et celle-ci va lui confier une sorte de secret. Elle va l’emmener vers un endroit, au lycée, dont il ne faut pas ébruiter l’existence. C’est ainsi que Sam découvre le Coin des Poètes, une pièce bien cachée derrière le théâtre, au sous-sol, et les jeunes gens qui s’y retrouvent.

Plus que de nouveaux amis pour Sam, ce coin des Poètes pourrait être un nouveau souffle pour la jeune fille, une nouvelle façon de voir les choses. Seulement, il y a ce garçon, AJ, qui semble ne pas vouloir lui faire confiance et qui semble ne pas être prêt à la laisser entrer dans le cercle. Pourquoi ?

La réponse met Sam dans une position délicate, et elle s’en veut, sincèrement, mais elle veut vraiment entrer dans le Coin des Poètes…

« Le Coin des Poètes bouleverse ma vie, exactement comme l’avait prédit Caroline. »

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Dans chacun de mes mots est une histoire émouvante et par la force des choses, poétique.

J’ai lu ce livre en une demi-journée. Je ne voulais pas le lâcher.

Inconsciemment, durant ma lecture, je sentais qu’il y avait quelque chose que je ne voyais pas, ça flottait dans l’air, entre les lignes, mais je ne savais pas encore quoi…

Croyez-le ou non, je n’ai pas vu venir le twist. Vraiment pas. Quelle surprise ! J’ai adoré ça ! J’ai même vite relu quelques scènes pour être sûre, j’étais entre le sourire niais et l’étonnement, je ne rêvais pas. Vraiment G E N I A L ! Et cela fait de ce roman un livre qu’on n’oublie pas.

Quelques extraits de poèmes du Coin des Poètes :

CP

∴ LICORNESQUE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | ARCHER’S VOICE de Mia Sheridan

Bonjour,

Je ne me suis pas résolue à lire ce roman tout de suite, même si celui-ci avait des retours formidables, j’avais 1) une PAL qui n’en finissait plus d’augmenter et 2) un problème avec sa couverture. Je vous jure, la position du personnage, sa main, son autre main… pour moi c’était tellement malaisant, pire, anxiogène, que je n’arrivais pas à me décider de me lancer dans ce bouquin. C’est idiot, je vous l’accorde, et je l’ai bien regretté.

Format broché • Hugo NR

Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu’elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix. Archer’s voice parle de la rencontre d’une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d’horreur et d’un homme pour qui l’amour est la clé de sa liberté. C’est l’histoire d’un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l’aider à retrouver sa voix. C’est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l’amour. Un roman poignant et captivant. Un héros sensuel et émouvant. Une héroïne blessée.

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Après un événement traumatisant qui a bouleversé sa vie, Bree Prescott décide de fuir l’Ohio. Elle s’installe alors à Pelion, un petit village dans le Main. Le temps pour la jeune femme de remettre de l’ordre dans sa tête.

Jolie, gentille, Bree se fait vite des amis. Et dans cette petite ville, elle finit par croiser le chemin de Archer Hale, une sorte de marginal, un jeune homme à l’allure mystérieuse, et étrangement silencieux. Bree est intriguée. Pose des questions. Elle apprend alors qu’Archer est muet, puis découvre qu’il est surtout terriblement seul. Le temps a poussé le jeune homme à l’écart des autres habitants de Pelion, et du reste du monde.

Archer, derrière le mystère, derrière l’étrange, est un jeune homme tendre et intelligent. Aussi gentil que la jeune femme. Et Bree, évidemment, en tombe amoureuse.

L’idylle pourrait être parfaite, seulement Bree doit encore faire face à ce qui l’a fait fuir sa ville natale. Un drame proche de celui qu’a vécu Archer, et qui l’a privé de sa voix alors qu’il n’était encore qu’un enfant.

L’arrivée Bree est un véritable nouveau souffle pour Archer, mais elle bouscule complètement la vie « enfermée » à laquelle il s’était habitué. S’il a appris à vivre avec son handicap, temps qu’il reste cloisonné dans sa propriété et lors de ses maigres sorties, c’est beaucoup plus dur lorsqu’Archer doit s’ouvrir au monde. C’est une chose qu’il est prêt à faire pour Bree, mais c’est aussi une chose pour laquelle il n’a entièrement pas les épaules.

Archer qui a été privé d’une enfance et d’une adolescence normales se cherche encore, et même si son amour pour Bree est une évidence, il se demande quel homme il peut être. Pour elle comme pour lui-même.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸

Un roman déchirant. Ce roman de Mia Sheridan m’a attendrie. Ses deux personnages revivent l’un grâce à l’autre et ils s’insufflent de nouveaux espoirs. Une forte empathie s’installe entre le lecteur et les personnages, et chaque écueil dans leur romance naissante est un véritable déchirement.

Des personnages profondément touchants de simplicité. Que dire à part que, avant ce roman, je n’avais de sentiments que pour les mauvais bougres. Les personnages trop lisses, très peu pour moi ! Mais étrangement… Bree est si simple et adorable qu’on ne peut que s’attacher à elle. J’ai souvent du mal avec les personnages féminins, mais avec Bree, c’est passé comme une lettre à la poste — bon, à l’exception de son prénom… que je n’aime pas particulièrement. Archer, idem, un véritable coup de foudre. Sa bonté et sa gaucherie enfantine au début du livre et l’homme qu’il devient au fil des pages… L’ange n’en est que plus sexy en diable ! Qui pourrait ne pas craquer ?! J’ai depuis totalement revue ma copie sur mes préférences en matière de personnages masculins.

Étrangement aussi, j’ai apprécié que le roman soit à 85% du point de vue de Bree. Un déséquilibre conséquent, mais les chapitres du point de vue d’Archer n’en ont été que plus forts. Son handicap, son histoire douloureuse, la solitude dont il n’avait même plus conscience, tout cela nous donne envie de lui faire un gros câlin. Un très très gros câlin.

Une histoire addictive, et à laquelle on veut croire. J’ai dévoré cette lecture non pas comme triste mais belle, jusqu’au moment où j’ai failli trépasser au détour d’un chapitre ! J’ai retenu mon souffle. Longtemps. J’ai pris peur… mais l’auteure ne m’a pas achevée. Mia Sheridan a eu le cœur de ne pas briser le notre. Ouf, parce que je crois que je ne l’aurais pas supporté.

∴ COUP DE CŒUR ∴