𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | PAINTING STARS T1 de Mandi Eelis

Bonjour,

Alerte petit bijou. Je répète, alerte petit bijou ! Si tu me suis sur Instagram, je t’en ai parlé, et tu sais déjà à quel point j’ai aimé ce titre. Aujourd’hui je te parle de Painting Stars T& de Maandi Eelis aux Éditions de l’Opportun | Nisha et caetera

Format broché • 393p • Prix Broché 16€90 • Prix eBook 7€99

Adam est un jeune homme anxieux et solitaire qui n’aime ni le soleil ni les contacts humains. Sa seule passion ? Dessiner des paysages et des étoiles, seul dans sa bulle.
Cet été, il doit suivre ses parents dans leur maison de campagne sous le soleil méditerranéen, et c’est peu dire que cette perspective ne l’enchante pas…
Mais Adam ne se doute pas que ces vacances vont bouleverser sa vie et lui faire découvrir un arc-en-ciel jamais vu dans son monde tout en nuances de gris. A peine arrivé, il fait la rencontre de Loup, un garçon aussi solaire que lui est timide. Loup va l’aider tout en douceur à dépasser ses limites, à sortir de sa zone de confort. Et bien plus encore…
Une histoire entre les jeunes hommes est-elle possible ? N’est-elle forcément que l’histoire d’un été ? Adam est-il enfin prêt à découvrir celui qu’il est vraiment ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Le résumé m’attirait énormément. C’est une romance MM et forcément, j’avais très envie de la découvrir. Déjà fort de son succès sur Wattpad, c’est chez Nisha et caetera que le titre devient roman. Ou plutôt romanS.

L’auteure retrouve donc ses lecteurs avec ce tome 1 de 𝓟𝓪𝓲𝓷𝓽𝓲𝓷𝓰 𝓢𝓽𝓪𝓻𝓼 et s’en assure de nouveaux, dont je fais partie. Et j’ai été conquise par la beauté et la douceur de ce titre. Et la couverture, on en parle ? Je suis sûre que toi aussi tu la trouves superbe. Elle EST superbe. Une première impression bien confirmée avec la lecture de ce tome 1.

Un seul problème, j’avais un peu peur que ce titre fasse trop écho à Call me by your name. Les vacances, le soleil, la rencontre. Les questionnements, aimer un garçon. En toute franchise, cette idée m’a traversé l’esprit, mais c’était avant de rencontrer les personnages et leur histoire. Adam et Loup ont leur histoire et leur identité propre et, quitte à jouer la franchise jusqu’au bout, j’ai même préféré ce titre à Call me by your name. Exit mes doutes.

« Je suis incapable de vivre et pourtant incapable de mourir. Alors je survis. »

Ce qui importe le plus pour moi, ce sont les personnages. M’immerger pleinement avec eux. Et pour le coup, l’auteure m’a ravie. Elle nous offre des personnages plein de justesse et avec des personnalités qui ne laisse pas indifférents. L’auteure nous entraîne d’abord sur une valeur sûre de la romance, les opposés, le jour et la nuit, quoi que… pas tant que ça. Adam et Loup sont vraiment très très attachants, je me suis surprise moi-même d’avoir succombé à ce point aux profils de ces derniers. J’ai eu un gros coup de cœur pour eux  et tout particulièrement pour Adam. Sa fragilité, son développement. La place de Loup dans celui-ci.

Il y a de l’inattendu. Certaines romances peuvent paraître bien ternes à côté de la relation entre Loup et Adam. Il y a de la douceur, des couleurs, de la réciprocité. Évidemment, les questionnements consacrés sont présents, mais l’auteure les caresse si bien. C’est doux, tendre, accompagné d’une telle harmonie. Et puis surtout, SURTOUT, je souligne le point de vue artistique de ce titre. Cet angle est d’une poésie, c’est magique. Je te vois venir, je sais ce que tu vas me dire : que c’est normal. Eh bien, non. Non, non. L’effet m’a parfois mis les frissons ! D’une beauté.

Ma faiblesse, tu connais.

« Il est entré dans ma vie comme un éclair qui transperce la nuit. Et l’orage me terrifie. »

Je le mentionnais plus haut, j’aime la façon dont l’auteure aborde, non, dont l’auteure compose ses personnages, abordant leur histoire, l’amour, la confiance. C’est le nerf de la guerre, il faut croire. Ici, j’y ai cru. J’ai cru aux personnages et je pense que Mandi Eelis a énormément de talent. J’ai vécu cette lecture, chaque sentiment, c’était incroyable.

Évidemment, la fin du tome me laisse fébrile. Nous faire ça. J’ai besoin de la suite.

Mention spéciale pour la playlist. Je ne sais pas si tu aimes lire en musique, si oui, tu vas adorer. Pour ma part, je me suis servie de cette playlist pour réveiller les sentiments que m’ont laissé certains passages, et prolonger le plaisir. Je ne pouvais absolument pas quitter Adam et Loup comme ça, impossible.

Ce premier tome est sorti le 7 janvier, un conseil, un seul, FONCE.

∴ DIAMANT ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | TOKYO EN AVRIL… #1 de Haru

Bonjour,

La semaine dernière j’ai lu le premier tome de Tokyo en avril… de Haru et, déjà, il faut que tu saches : j’aime beaucoup trop la pochette de ce titre, je la trouve hyper fraîche, pas toi ?

IDP Boy’s Love | Hana Collection

Lorsque Kazuma arrive des États-Unis pour commencer à travailler dans une entreprise à Tokyo, il retrouve par hasard Ren, un ancien camarade de classe du collège, devenu graphiste réputé et chef d’équipe. Ren était le meilleur ami, le premier amour de Kazuma, mais les deux hommes ne se sont pas vus depuis dix ans, après une soudaine séparation lors d’un été mouvementé. Passé la surprise de leurs retrouvailles, Kazuma s’attend à redevenir aussi proche de Ren qu’il l’était autrefois, mais la distance que celui-ci pose entre eux l’étonne et le blesse. Que s’est-il passé dix ans auparavant ? Ren aurait-il quelque chose à cacher à Kazuma ? Découvrez le premier tome d’une histoire d’amour profonde et émouvante !

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Tu l’as compris au résumé, il ne s’agit ni d’un « bump » ni d’une rencontre, il est question ici de retrouvailles et celles-ci ne se font pas dans la simplicité pour Kazuma et Ren…

Ce titre est très introductif, il se partage entre le présent et le passé des personnages car il nous faut comprendre ce qu’il s’est passé dix années plus tôt entre Kazuma et Ren pour réellement apprécier l’histoire. De ce fait, le développement m’a un peu faite valser d’un état d’esprit à un autre, c’était le but, et ça a fait le job. On tourne les pages avec envie, parce qu’on veut savoir ! Pour tout te dire, c’est même très surprenant, et l’histoire a ses originalités. Je m’étais laissée aller à penser à plusieurs scénarios, avant même de commencer ma lecture, j’avais tout faux (ou presque). Si le mystère demeure longtemps, s’il perdure même, les personnages se révèlent poignants au fil des pages.

Justement, les personnages, je les aime beaucoup. Que ce soit Kazuma ou Ren, leurs traits physiques sont très intéressants, aussi différents l’un de l’autre qu’ils sont charismatiques. Il y a un vrai soin de rendre ces personnages uniques, c’est indéniable.

D’ailleurs, le dessin est plus fin qu’escompté, une belle surprise, je l’ai beaucoup apprécié.

Pour conclure, même si certains passages vont plus vite que d’autres, et laissent quelques frustrations autour des sentiments, le potentiel est bien exploité et à suivre…

Je veux la suite !

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | RELATION AVEC DATE D’EXPIRATION Tome 1 de Liz Jacobs

Bonjour,

Voilà un titre dont j’attendais beaucoup la sortie, aussi, je remercie la maison d’édition pour son envoi. Le titre, la couverture, il n’y avait aucun doute possible pour moi : ce roman présenterai de la diversité.

Prix Broché : 18€ • Prix eBook : 5€99

Nick Melnikov ne sait pas à quel milieu il appartient. Il n’était qu’un enfant lorsque sa famille judéo-russe a immigré au Michigan. Maintenant, il passe un semestre à Londres pour l’université, submergé par des souvenirs inattendus. Très timide de nature, intensément introverti, Nick ne s’attend pas à devenir aussi rapidement ami avec un groupe d’étudiants soudés de sa faculté. C’est à la fois grisant et effrayant. Traîner avec eux, c’est un peu comme les montagnes russes : un mélange de gêne intense et de désirs incroyables, en particulier quand le membre le plus intimidant du groupe, Dex, regarde dans sa direction. Dex Cartwell sait exactement qui il est : un homo noir qui se fout totalement de ce qu’on peut penser de lui. Il est maître de sa vie. En dehors, peut-être, du stress du déménagement brusque de sa famille dans une ville aisée, en grande partie blanche. Et l’inquiétude que son frère cadet se sente de plus en plus isolé. Il y a aussi son cœur brisé qu’il traine depuis longtemps… Lorsque Nick et Dex se rencontrent, l’un comme l’autre, se sentent subjugué. D’innombrables conversations nocturnes ne font qu’aiguiser leur attirance. Mais la dernière chose que Nick veut, c’est affronter son secret le plus profond, et la dernière chose dont Dex a besoin est un autre chagrin d’amour. Dex a dû se battre trop fort pour avoir ce qu’il a aujourd’hui. Nick ne sait même pas d’où il vient. Alors, comment l’un ou l’autre peut-il dire où cela va ?

RELATION AVEC DATE D’EXPIRATION, Tome 1

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Le livre commence fort et avec sarcasme. J’étais très très emballée par les premières pages.

Avec le résumé, je me languissais de rencontrer une petite bande d’étudiants pluriculturels dans laquelle naîtrait une romance entre Nick et Dex. Le focus est fait sur ce pan de l’histoire. Mais, surprise-surprise, l’auteure a choisi une autre répartition de l’espace entre les personnages. Je ne m’attendais pas à sortir du schéma classique : Nick ou Nick/Dex.

Sauf que l’auteure fait le choix de donner de la place au personnage d’Izzy. Ce titre est tagué #ownvoice et effectivement, Liz Jacobs est très bien placée pour aborder les différentes thématiques et problématiques de ce livre. Liz Jacobs a quitté la Russie à l’âge de 11 ans, en tant que réfugiée juive, et vit aujourd’hui avec sa femme dans le Massachusetts. Alors peut-être que je me trompe mais l’auteure, si elle est légitime et pertinente sur les sujets abordés, semble aussi avoir mis d’elle-même dans le personnage d’Izzy. Même s’il s’agit d’une fiction. Que je me trompe ou pas, le développement d’Izzy densifie le roman.

Je n’ai donc pas été déçue, la diversité est bien présente.

L’auteure glisse un certain nombre de messages et fait mouche. Des problématiques que ses personnages expriment très bien. Les personnages sont très intéressants. Toutefois, je reste avec le sentiment de n’avoir encore que peu créé avec eux. Pas assez, du moins. Jeunes adultes, je pensais me lier plus vite et plus fort avec eux, parce que c’est généralement ce qui arrive.

Outre ce petit bémol, j’ai beaucoup apprécié la diversité et les surprises (bonnes et moins bonnes) qui l’accompagnent. Déracinement, préjugés, problématiques lgbtq+.

Sauf erreur de ma part, c’est une duologie, aussi j’espère qu’une fois les deux tomes réunis je nourrirai davantage mon envie de vraiment m’approprier les personnages.

Aparté : Tout le monde s’en fiche mais, dans les remerciements, l’auteure évoque Ruthie Knox et ça m’a fait sourire. Ruthie Knox, vous la connaissez peut-être, c’est une auteure, aussi connue sous le nom de Robin York. ROBIN YORK l’auteure de ma duologie d’amour : Caroline et West. Voilà, ça a juste refait ma journée.

∴ LECTURE SYMPA ∴

[Chronique] GHOSTFIGHTER de Lora Ly

photo--ghostfighterGHOSTFIGHTER

Auteure : Lora Ly

Éditeur : Men Over the Rainbow

Date de parution : 27 septembre 2019

Prix : 15€

LIEN AMAZON

 

Bonjour,

J’ai lu ce roman il y a un petit moment déjà. Hasard du calendrier, à ce moment-là, je voulais lire une romance gay, un MM impliquant au moins un pilote et, comme si les étoiles s’alignaient, Lora Ly sortait Ghostfighter chez MOR !

Pour rappel, Lora Ly est l’auteure de la série Coalition (déjà 2 tomes, 2 énormes lectures, originales et addictives). Il ne m’en fallait pas plus.

Voir mon avis sur le tome 1 de Coalition. Et sur le tome 2.

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | PARIS 1899 de Séverine Mikan

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle d’une parution que j’avais repérée depuis un certain temps déjà. Depuis son annonce par la maison d’édition. Pourtant je ne savais encore rien de cette lecture, mais sa couverture et son titre ne laissaient que peu de place au doute : je voulais découvrir ce livre.

Et quelle belle découverte !

Je ne connaissais pas Séverine Mikan, l’auteure, et après quelques recherches sur internet, je n’en sais pas davantage… Malheureusement. Je suis pourtant curieuse de la connaître car le travail apporté à ce livre, aux détails, est remarquable.

La saga Fragments d’éternité est un voyage par étapes dans l’Histoire. D’une époque à une autre, d’un pays à un autre, partez à la découverte de ces amours passionnés que la Morale et les lois ont réprouvé avec acharnement mais qu’aucune force n’est jamais parvenue à étouffer complètement.

FRAGMENTS D’ÉTERNITÉ — 1

Paris, décembre 1899. La ville Lumière est un chantier immense, celui de la grande Exposition universelle. Là, au cœur de cette ruche festive et laborieuse où vont naître bientôt tous les espoirs de la Belle Époque, des vies se croisent, se mêlent, s’étreignent. Henryk, artiste sans le sou à l’âme révolutionnaire, rencontre James, l’héritier d’une riche famille anglaise. Leurs deux mondes ne pouvaient être plus opposés et pourtant, entre ces deux jeunes hommes, le coup de foudre est immédiat. Pas après pas, entre les quartiers de la bohème et de la bourgeoisie, de la chambre sous les toits d’Henryk au luxueux hôtel particulier de James, va se dessiner une belle histoire d’amour faite de doute, de séduction, de tendresse et de heurs. Car de lourds secrets vont bien vite rattraper les deux amants, et mettre en danger leur fragile idylle que la très conservatrice société de fin de siècle ne tolère pas…

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

En cet hiver 1899 à Paris, un jeune homme d’origine polonaise, Henryk, travaille sur les chantiers de l’Exposition Universelle. Les temps sont durs et afin de pouvoir vivre un peu plus confortablement dans la sommaire petite mansarde qu’il loue à Montmartre, Henryk offre ses bras à la salle des ventes Drouot. Des services de manutention qui aident pas mal le jeune homme, artiste à ses heures perdues. C’est là-bas, dans la salle des ventes, que Henryk va croiser les plus beaux yeux qu’il n’a jamais vus. Ceux de James, un garçon de vingt-et-un ans.

Tout sépare les deux jeunes hommes, car James habite les beaux quartiers, il est riche, éduqué, et n’en a sans doute que faire d’un pauvre besogneux tel que Henryk. Pourtant, James remarque lui-aussi Henryk. Mais dans ce Paris de la Belle Époque, alors que tout s’oppose à leur amour, les deux jeunes amants vont se heurter à la difficulté d’entretenir leur relation. Et aux problèmes de leurs propres vies…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

J’ai découvert avec ce livre l’écriture de l’auteure et celle-ci m’a beaucoup plu. L’époque, la sémantique, il faut une certaine maîtrise des mots et des verbes pour que l’immersion fonctionne. Ce fut le cas. Mais si la plume m’a ravie, c’est le travail fourni par l’auteure pour assurer l’époque et les détails qui m’a fascinée. Les détails sont nombreux, fidèles (à ce que j’ai pu en juger, je ne suis pas experte du sujet, mais cela a fait son œuvre) et parsemés avec soin. La lecture n’est pas étouffée par des kilomètres de descriptions, le dosage est parfait, c’est très fluide, et les détails dont je ne cesse de vous parler sont bien choisis. Très bien choisis, même. L’auteure se permet même des clins d’œil (ou appelez-les comme vous voulez) qui illumineront votre lecture.

Je n’étais clairement pas prête. Je pensais que ce livre allait me plaire mais j’étais loin de m’être imaginée à quel point. Le travail fait vraiment tout. Mais je dois dire aussi que l’histoire en elle-même est fort belle, dure parfois avec les personnages, mais pleine d’émotions.

Henryk et James sont des personnages très charmants. Le côté artiste de Henryk m’a beaucoup plu et James, il m’a littéralement faite fondre. Autour d’eux gravite tout un monde, ou plutôt deux. J’ai très bien ressenti l’envers du décor. Des deux décors. Le monde qui entoure les personnages principaux n’est absolument pas figé, les personnages secondaires ont de la consistance et de l’impact, j’ai suivi leurs histoires tout autant que celle de Henryk et James. Et pour tout vous dire, j’ai dévoré cette lecture.

Et, encore une fois, LES DÉTAILS ! Les détails… Pour ceux qui me suivent sur Instagram : je crois que je ne m’en suis pas encore remise.

En bref ? C’est un coup de cœur. Une lecture numérique qui (j’avais anticipé) mérite bien sa place dans ma wishlist papier. Une lecture que je vous recommande en tapant des mains et en sautillant sur place. Rien que ça.

J’espère que les tomes à venir de la saga Fragments d’éternité seront aussi bien travaillés et aussi captivants. Et les histoires aussi belles et dramatiques que Paris 1899 ❤. Je trépigne déjà d’impatience à l’idée de savoir où et quand se déroulera le prochain tome !

∴ COUP DE CŒUR ∴