𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES RONCES Tome 2 de Faith Kean

Bonjour,

Après avoir entraperçu Riley dans le premier tome des Ronces, j’avais très envie d’en apprendre davantage sur celui des O’Neill qui est poursuivi par la malchance et la maladresse…

« Quand enfin je parvins à rentrer chez moi, ce fut pour balancer mes courses sur la table de la cuisine et courir jusqu’à la cave. Je descendis les marches trop vite et finis par les dévaler sur les fesses. Je ne m’en étonnai pas, je me faisais très souvent des croche-pieds à moi-même. »

LE MIRACLE DES RONCES

Riley O’Neill est un paria, isolé et victime d’une malédiction dans un monde qui ne semble pas avoir de place à lui offrir. Après une nouvelle tentative de suicide échouée, le roi des Lycae, décide de se mêler des affaires de famille… Et c’est sous la garde d’Adam Farell, sombre lycae à la réputation brutale et sauvage qu’il place ainsi la plus fragile des ronce du clan O’Neill.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je ne sais comment commencer autrement, alors je vais être directe : Faith Kean est une auteure qui n’a incontestablement pas peur de sa propre imagination ! Mais je vous détrompe tout de suite, au cas où cela vous effraierait, c’est ici un gros compliment. Faith Kean est une auteure incroyable dotée d’une imagination débordante. Cette auteure sait surprendre avec des univers et des personnages atypiques, et le fait bien.

Ce tome n’a rien à envier au tome 1, qui en passant est génial, mon avis ici.

Sans trop vous spoiler, alors que Riley est déjà un personnage qui se démarque dans tome 1, vous êtes très loin d’avoir fait le tour de la jeune ronce que la malchance isole. Après avoir refermé le tome 1, je n’avais qu’une envie : en savoir plus sur lui.

J’ai aimé lever le voile dans ce tome, découvrir son histoire. À la fois simple et complexe, Riley est, comme beaucoup des personnages de Faith Kean, très humain. Atypique, avec ses doutes et ses faiblesses, on s’y attache beaucoup.

Tout était encore à découvrir concernant la petite ronce. Attention, émotion, car vous vous en doutez : son histoire est toute tristoune. Mais c’est aussi très drôle, l’auteure sait rythmer le récit ; j’ai ri et j’ai souri.

Adam, le Lycae dominant, n’est pas en reste niveau surprises. C’est un personnage avec une particularité qu’ici je n’avais absolument pas vue venir. Mais alors pas du tout. Faith Kean est fertile lorsqu’il est de nous étonner.

Avec sa plume faussement simple qui sert notre lien aux personnages, ses histoires sont intimistes, plus douces qu’il y paraît. J’ai une nouvelle fois fondue pour les personnages. Ces deux-là ensemble… j’ai adoré. Même s’ils savent trop bien me briser le cœur parfois !

Complot, trahison, vengeance… La menace de ce tome et les intrigues ont une fois de plus ajouté à l’addictivité du tome, que j’ai dévoré.

Et puis, j’aime beaucoup les thématiques injectées par l’auteure dans l’univers des Ronces, comme la famille, les liens, le don de soi… l’acceptation…

Un autre roman de Faith Kean qui m’a emballée. Cela devient une habitude.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES RONCES Tome 1, de Faith Kean

Bonjour,

Voilà un livre dans lequel j’ai hésité à me plonger. Oh, il me tentait, il me tentait même beaucoup, mais après avoir aimé (adulé, stané ?) Les Chroniques de Ren de Faith Kean j’avais peur d’être déçue. Cette saga était si immersive et addictive qu’enchaîner sur une série m’inquiétait. Comment des tomes compagnons pourraient-ils m’offrir le même attachement que celui que j’ai pour Ren et Ryhad ?

Mais j’ai fini par céder, évidemment, trop curieuse. Je suis entrée dans Les Ronces … pour m’y perdre et devenir accro.

« Comment continuer à vivre après avoir commis l’impardonnable ? »

À cette question, Rohan O’Neill n’a pas la moindre réponse. La jeune ronce n’a d’autre choix que de regarder sa vie s’effondrer autour de lui comme un château de cartes. Jugé défaillant et dangereux, le roi des Lycae décide de l’envoyer loin de Tacoma sur le territoire du légendaire Kieran McReave.

Rohan en a entendu des histoires, mais rien n’aurait pu le préparer à rencontrer le redoutable guerrier. Pourtant, à son arrivée dans les Highlands, la légende s’effrite face à la réalité. Son nouveau gardien est sombre, instable et habité par un loup aux yeux d’ambre qui décide aussitôt de faire du jeune homme sa proie.

Entre peur et doute, isolé du reste du monde, Rohan devra choisir sa rédemption.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Ren (Les Chroniques de Ren) était un personnage qui avait tout en lui, la révolte, la sympathie, le courage. Eh bien, Rohan porte en lui les mêmes ressources, les mêmes atouts.

Pourquoi ai-je attendu aussi longtemps avant de lire ce roman ? C’était une telle erreur de ne pas céder. Ce premier tome est vraiment addictif et Faith Kean démontre qu’elle est une valeur sûre, que ses personnages sont incroyablement attachants et que, mon Dieu, ses écrits sont riches.

Exit les peurs. Il m’a été très facile d’adopter Rohan, et de l’adorer ! La petite ronce a clairement été un coup de cœur pour moi. Ma sympathie gagnée par Rohan, il ne me restait plus qu’à profiter et découvrir l’histoire et le monde. Et Faith Kean a encore su me transporter. Dans ce monde où les ronces sont aux services des autres, partageant avec les autres êtres surnaturels leur énergie vitale. Un rôle que les ronces maîtrisent, normalement. Cependant Rohan souffre d’une anomalie et celle-ci lui a fait commettre l’irréparable. Une défaillance qu’il ne se pardonne pas et qui lui a pris un être cher. La famille de Rohan a la chance d’être proche du roi des Lycaes qui, plutôt de voir mourir la ronce pour sentence de son geste, décide d’envoyer le jeune homme de l’autre côté de l’atlantique, sur les terres du vieux monde, chez le légendaire Kieran McReave. Le Lycea est expérimenté et pourrait bien, selon le roi, aider la petite ronce à maîtriser son pouvoir.

Déjà, là, j’étais convaincue. Je savais que cette lecture allait me plaire.

J’ai aimé la résistance et la fougue de Rohan. Des traits de personnalité qui me plaisent chez les personnages de Faith Kean. Mais bien entendu, l’histoire ne s’arrête pas là. L’apprentissage de Rohan est une chose, une part majeure du récit, mais une menace plus grande plane sur le monde des Lycaes, des vampires, des sorcières… et des ronces.

Ce tome introduit un certain nombre de personnages qui sont tous aussi attachants que Rohan. À commencer par Kieran McReave, évidemment. La légende recluse dans sa demeure est au départ très énigmatique. Mais le Lycae va se dévoiler et montrer chaque part de lui, aidé par une petite ronce qui le défie et le pousse. Les O’Neill, la famille de Rohan, sont aussi des personnages très intéressants. De la sœur de Rohan avec qui le jeune homme a une relation fusionnelle à sa volcanique mère, Rohan est bien entouré.

Et ce cousin en souffrance, je me languis de lire le tome 2 pour comprendre. (Lorsque cette chronique paraîtra, je serai en pleine lecture de ce tome 2.)

En bref ? Comprenez que je suis accro, Faith Kean est une auteure qui se démarque et dont je surkiffe (rien que ça) les personnages.

Je m’en veux de ne pas avoir lu Les Ronces avant, quelle perte de temps. Un autre must have / must read des Éditions Bookmark.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴