𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams

Bonjour,

Comment ça, j’ai dit que les romances adultes et jeunes adultes contemporaines n’étaient plus ce que je préférais, moi ? OK, c’est vrai, je l’ai dit. J’ai même dit vouloir prendre une pause avec le genre. Mais la réconciliation est proche, ce titre y est pour pas mal.

Aujourd’hui je te parle de Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams à paraître dans la collection &H ce début mars 2021. Aussi, je remercie énormément la maison d’édition et Babelio pour l’envoi des épreuves anticipées de ce roman.

Romance, comédie romantique • 354p • à paraître le 3 mars 2021

Gavin avait tout. Une belle gueule. Une carrière au top. Une épouse dévouée et deux adorables jumelles. Pourtant, du jour au lendemain, Thea le fiche à la porte et demande le divorce. À l’entendre, il l’aurait terriblement déçue. Lui ! Une légende vivante du base-ball, adulée par des millions de fans. OK, Gavin s’est peut-être comporté comme un crétin égoïste, mais aujourd’hui il est prêt à tout pour sauver son mariage. Même à intégrer ce club ultra-secret dans lequel le traîne son coéquipier. Un club de lecture de romances, réservé aux mecs qui veulent mieux comprendre les femmes… Honnêtement, il a du mal à croire que ces histoires à l’eau de rose – pardon, ces « manuels » – puissent l’aider à reconquérir Thea. Mais puisque les autres ont pu sauver leur couple grâce aux conseils de « Lord Benedict », alors… qu’on lui passe ce bouquin, et vite !

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Rien de moins original qu’un amour qui s’est terni, et pourtant. Premier contre-pied : Gavin est prêt à tout pour récupérer sa femme Thea. Lui, cette légende du sport. L’histoire gagne déjà en originalité. Et puis, Gavin est traîné dans un club de lecture, et pas n’importe lequel : de romances. Machismes et orgueils vont être titillés, les points de vue vont s’affronter, pour notre plus grand bonheur. Parce quelques les clichés sont là, mais l’auteure dépoussière totalement les lieux. Elle y cristallise quand même ce qu’on attend des faiblesses des personnages. Leurs forces aussi. Un titre qui va de triste à mignon, comme on les aime. Et parce que -vraiment- tu ne t’attends pas à certaines personnalités et réparties, c’est très drôle. Mais ce roman n’est pas juste drôle, bien sûr il est fait de réparties, mais aussi de réflexions. C’est quand même l’histoire d’un amour qui a souffert de certaines choses, c’est aussi et surtout des protagonistes qui ressentent le changement de soi, comment avancer sans reculer ?

Ce titre est aussi une critique rafraîchissante et positive de la Romance, le genre littéraire. Et justement, sans pourtant le sous-estimer, il est un genre que j’avais un peu boudé. Si les personnages ne finissaient pas dotés de crocs, de poils ou de pouvoirs, je pensais mon intérêt perdu. C’était sans compter sur le pouvoir de la rom-com. Le terme n’est pas tout à fait le bon, tu t’en doutes ici, mais la proximité avec la chick-lit rend vraiment le roman rythmé et dynamique, en plus d’être drôle et très positif.

➼ 𝙻𝙴𝚂 𝙿𝙴𝚁𝚂𝙾𝙽𝙽𝙰𝙶𝙴𝚂

Je l’ai dit plus haut, l’auteure sort pas mal de personnages de leurs clichés. C’est vraiment ce qui m’a plu. Mais au milieu de toute l’agitation, de toute effervescence, de tout l’humour, il y a Thea et Gavin. Et cette séparation, comment en sont-il arrivés là ?

Je pense avoir autant aimé Thea que Gavin, finalement. Mais le roman prend le parti de la femme et, comme dans les romans, de ce dont elle aspire. Car si les avis s’affrontent dans le groupe, c’est une comédie romantique. Je pensais tiquer à ce niveau là, mais non, non non. Au contraire !

Il faut dire que l’ensemble des personnages aide, cette rom-com est un bonbon aux fruits qui pétille dans la bouche.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸

Les hommes virils lisent de la romance se lit sans effort, la plume est tout ce qu’il y a de plus fraîche et simple. Ce titre m’a réconcilié avec le genre, j’y ai vraiment pris plaisir. Je suis très heureuse d’avoir pu le découvrir.

Et toi, tenté.e par la découverte du Bromance Book Club ?

∴ UNE LECTURE TRÈS AGRÉABLE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | MENTEUR d’Eden Finley

Bonjour,

Aujourd’hui je te parle du tome 1 de la série Faux petit-ami, Menteur d’Eden Finley aux éditions Bookmark.

Page : 328 • Prix Broché : 19€ • Prix eBook : 5€99

Maddox La raison pour laquelle je rentre rarement à la maison se résume en quatre mots : je suis un menteur. Quand la pression pour épouser mon amour de jeunesse est devenue trop forte, je lui ai dit que j’étais gay, puis j’ai fui à New York comme si j’avais le feu aux fesses. Cinq ans plus tard et après une rencontre où j’étais complètement ivre, je suis invité à son mariage. Et je dois amener mon petit-ami – le petit-ami qui n’existe pas parce qu’en fait je suis hétéro. Du moins, je pense que je le suis. Rencontrer le gars que j’ai contraint à être mon petit-ami pour le week-end m’a fait tout remettre en question. Damon Quand ma sœur me demande de faire semblant d’être le mec d’un gars hétéro, je réponds que c’est hors de question. C’est à cause des types dans son genre que les gens ne me croient pas quand je leur dis que je suis gay. Mais Maddox a quelque chose dont j’ai besoin. Après une blessure qui m’a coûté ma carrière de baseball, j’essaie de laisser mes journées sur le terrain derrière moi et de me consacrer à être le meilleur agent sportif qui soit. Quarante-huit heures avec le meilleur ami de ma sœur en échange d’une rencontre avec un client potentiel. Je peux le faire sans mal.
J’aimerais juste qu’il ne soit pas si séduisant. Ou qu’il n’essaie pas de m’embrasser comme il l’a dit.
Attends… pourquoi le mec hétéro m’embrasse ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

OK le titre te laisse peu de doutes, on est bien sur une histoire de petit-ami de secours. Cela dit, la couverture est particulièrement trompeuse !

À l’exception de la musculature qui peut t’orienter vers le côté sportif des protagonistes, oublie toute idée de badboy ou de tout-dans-le-sexy. L’histoire est bien plus intéressante que ça.

Après, la couverture est celle de la VO et avoir été surprise par l’histoire est agréable. Ça a fonctionné pour moi alors pourquoi pas pour toi ?

Les personnages sont liés par des secrets révélés et/ou gardés et le cheminement est plutôt cocasse.
Entre les amours naissants, les amitiés mises à l’épreuve et les cachotteries de famille, ce titre est bien plus drôle, tendre, triste et mignon qu’escompté.

L’histoire de Maddox et Damon, accompagnés de leurs familles et amis, a su atteindre mon cœur. D’ailleurs, les amitiés/relations forment une chaîne, ce qui explique le nombre de tomes ? Cela m’avait intriguée, au départ, maintenant je suis curieuse de découvrir les prochains (faux ou pas) couples.

Même si ce premier tome n’est pas un coup de cœur, je l’ai beaucoup aimé et je pense que l’ensemble peut s’avérer une biosphère très mignonne et très drôle.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | MEDIUM ET PLOMBIER T2 de JL Merrow

Bonjour,

J’avais adoré rencontrer Tom et Phil dans le premier tome, mais je savais pertinemment que malgré les sentiments (re)naissants, tout n’avait pas encore été dit entre le plombier au don très particulier et son ancien tortionnaire du lycée…

Format broché • 370p • 16€

La partie n’a pas toujours été facile depuis que Tom Paretski, plombier, et Phil Morrison, détective privé, ont lié leurs cœurs. Leurs familles respectives ne se gênent pas pour énoncer leur désapprobation, ce qui n’a pas aidé Tom dans sa relation avec son irritable sœur aînée, Cherry.

Mais lorsque celle-ci se fait empoisonner pendant sa fête de fiançailles, l’horreur d’avoir failli la perdre envoie Tom sur la piste des coupables potentiels. S’agit-il de son fiancé Gregory, un chanoine de cathédral avec des manières déplorables et un goût alarmant pour la taxidermie ? Quelqu’un de son ancien groupe d’écriture, qu’elle a quitté après une dispute ? Ou l’attaque serait-elle plutôt liée à son travail d’avocate.

Phil est tout aussi désespéré de résoudre l’enquête avant que quelqu’un ne meurt réellement et que ce quelqu’un ne s’avère être Tom. Au moins l’un de leur suspect cache un terrible secret, ce qui fait du sixième de Tom, qui lui permet de trouver des choses dissimulées, une cible dans son dos…

Attention : contient un détective macho, silencieux et fort ; un plombier insolent et gai, maître d’un chat ; et un cadeau amusant de l’au-delà qui fera grimper le matou au plafond.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Quel bonheur de retrouver Tom et Phil !

Tout n’est pas rose entre les deux hommes et c’est agréable, par agréable je veux dire : assez réaliste avec leur passif. L’attachement envers les deux hommes n’en est que plus fort. Je vais éviter de trop spoiler sur le sujet mais simplement, je trouve la langueur et le réalisme addictifs.

À la différence du tome 1, l’enquête de ce tome plus est plus intéressante et plus intimiste. Celle-ci touche de plus près Tom et sa famille et explore les petits détails déjà laissé dans le tome 1. On commence à entrer dans la sphère familiale des personnages. De quoi nous rapprocher ici davantage de Tom et de l’aimer plus fort, si ce n’était pas déjà le cas. Phil, quant à lui, reste en mode lisible/illisible.

JL Merrow fait l’anguille avec le personnage de Phil et nous laisse deviner et anticiper les choses, interpréter les scènes… On est littéralement sur le fil de la relation avec Tom et Phil. Et ça, j’aime passionnément. PASSIONNÉMENT.

Je l’avais souligné lors de mon avis sur le tome 1, ici, cette série est énormément imprégnée d’humour anglais. Ce qui la rend très originale. Malheureusement si j’ai salué l’effort de traduction du tome 1, je ne l’ai pas accueilli de la même façon dans ce tome. Certes, comme dans le premier tome, la traduction a du affronter la difficulté de l’humour et des références, incroyablement présentes.

Hélas, pour moi, c’est au niveau des références que j’ai rencontré une certaine gêne. J’aurais préféré voir la traduction garder leur britannique entièreté. Je m’explique. Certaines références, j’imagine pour alléger les notes en bas de page déjà nombreuses, ont été francisées. J’ai eu l’impression de traverser plusieurs fois la Manche et, je ne sais pas, ce n’est pas grave en soi, mais cela m’a dérangé. Disons que ces choix sont… discutables.

Cela mis à part, j’ai passé un très bon moment.

Il y a des personnages qui nous entrent facilement dans le sang, Tom et Phil en font partie. Il reste encore des non-dits entre eux, et plus encore de non-dits autour d’eux. Aussi, malgré quelques choix discutables de traduction, j’ai très très hâte de lire la suite de cette série originale et addictive.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | CORRESPONDANCES de L.A. Witt

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle de Correspondances de L.A Witt, une relecture, car j’avais lu cette histoire il y a deux ou trois ans. Grâce à une copinaute j’ai pu en retrouver le titre et, puisque j’avais apprécié ma lecture à l’époque, j’ai commandé la version papier.

Format broché • 320p • 14€33

Après avoir été planté devant l’autel, Elliott Chandler, planificateur névrotique décide de transformer sa lune de miel à Oahu en vacances pour une personne. Cependant, le destin se mêle de ses projets lorsque son vol est retardé pour cause d’enneigement de l’aéroport. Dans le terminal, le marié délaissé attire l’attention d’un autre voyageur échoué : le décontracté et très sexy Derek Windsor. Celui-ci brise la glace et entame la conversation et à mesure que la température baisse sur le tarmac à l’extérieur, la chaleur grimpe entre eux. C’est vraiment dommage qu’ils se rendent tous les deux sur des îles différentes, mais si leur avion ne prend pas bientôt son envol, monsieur Calme et Décontracté pourrait bien proposer à monsieur Plan de Secours de faire quelque chose d’imprudent. Et cet avion ne va nulle part pour l’instant.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Un titre, ou plutôt trois. L’intégrale de l’histoire d’Elliott et de Derek.

Elliott et Derek sont des personnages que tout oppose au départ mais ils sont attachants. Parce que l’on ne peut que s’attacher au pauvre Elliott, ce petit chat perdu, qui s’est retrouvé seul le jour de son mariage – oui oui, lâchement, son chéri a préféré le planter là.

Depuis Seattle et pour se changer les idées, et ne pas gâcher son billet de lune de miel à Hawaï, Elliott s’arme de courage et décide de partir, seul. Mais Elliott est un planificateur, il fonctionne grâce à sa programmation millimétrée, ses listes, son organisation, ses plans de secours… Vous l’aurez compris, Elliott n’est pas du genre à se lâcher, à se laisser aller.

Un inconnu est, comme Elliott, coincé à l’aéroport à cause du mauvais temps. Le physique et l’attitude de cet inconnu représentent tout ce qu’Elliott n’est pas. Cet homme porte un bermuda et une chemise hawaïenne, est tranquille et très ouvert d’esprit, et sexy.

Et bien sûr les deux hommes vont faire connaissance…

Et, que ce voyage en vaut finalement la peine !

J’ai aimé voir Elliott s’ouvrir et s’épanouir, aimé la découverte des îles de ces points de vue plus singuliers. C’est une histoire que j’aime tout particulièrement. Sauf peut-être la fin de la troisième partie que je trouve toujours trop facile, je l’aurais voulue un peu plus bruyante. Par contre j’aime que cette troisième partie soit du point de vue de Derek alors que les précédentes sont de celui d’Elliott.

J’aime Elliott et Derek et j’ai été très contente de les retrouver, j’aime leur histoire, elle est torride. Même si elle peut paraître presque trop facile et trop lisse. Presque.

Quelques coquilles de traduction sont malheureusement à craindre. Je préfère le dire.

∴ BONNE LECTURE ∴

[Chronique] LES ROSES CHEROKEES T1 de Lily HAIME

les-roses-cherokees-tome-1-1993

1993

Auteure : Lily HAIME

Éditeur : MxM Bookmark

Date de parution e-book : 5 décembre 2018

Date de parution broché : 7 janvier 2019

Pitch : « Tu as hérité de son rêve de liberté. Et Dieu sait à quel point il brise les cœurs dans cette famille, ce rêve-là… »
En 2018, Emy Callaghan, jeune éditrice à Boston, ouvre le premier de six carnets vieux de plus de vingt ans…
En 1993, Angel Mitchell revint à Harrison, petite ville côtière de la Caroline du Nord. Fief des Mitchell, l’une des familles les plus puissantes du pays. À vingt-deux ans, sorti major de sa promotion à Harvard, il en est le plus jeune héritier. Destiné à siéger au conseil d’administration de Mitchell Corp, et à épouser la fille du sénateur Preston, son avenir est déjà tout tracé. Il marchera sur les pas de son père, de son grand-père et de tous les Mitchell avant ça. Et s’il a du talent pour l’écriture, s’il remplit les vieux carnets de sa mère de ses nouvelles, c’est pour lui rendre hommage, elle qui écrivait tant de poésies. C’est aussi pour rester proche de lui, de ce garçon qu’il a aimé en secret des années plus tôt. Ce fils de pécheur, ce fils de Masboro Island.
Jay.
À Harrison, dans le sud conservateur, alors que l’homosexualité vient juste d’être retirée de la liste des maladies de l’OMS, alors que l’on parle encore du cancer gay, alors que les centres de conversions sont encore jugés comme une bonne solution, il n’y a aucune place pour les différences. De cet amour, Angel ne garde qu’un vieux polaroïd et un soir de pluie qui le hante encore. Le soir où Jay l’a protégé. Le soir où il s’est enfui, caché sous une capuche pour que personne ne puisse le reconnaître. Et si les années ont tissé cette haine envers les Mitchell, envers Angel, Jay ne l’a jamais trahi.
Aujourd’hui Angel voit les murs de son monde se resserrer autour de lui. Il étouffe. Et sa seule liberté reste ces mots qu’il écrit pour Jay.
Et les mots ont un pouvoir…
Les mots sont des ponts pour que d’un monde à l’autre on puisse toujours se retrouver.
« C’est lui, la rose Cherokee. La rose qu’on espère voir le matin, durant cet instant juste avant l’aube, lorsqu’on peut encore tout imaginer. Et tout rêver… »

[Service presse] Je remercie MxM Bookmark pour cette magnifique lecture, et pour leur confiance.

Lire la Suite

[Chronique] CINDER de Marie Sexton

cinder-752864

CINDER

Auteure : Marie Sexton

Éditeur : MxM Bookmark

Genre : nouvelle, conte revisité, MM

Pitch : Eldon Cinder donnerait n’importe quoi pour revoir le prince Xavier une dernière fois, mais seules les femmes sont invités au bal royal. Quand une sorcière propose de faire d’Eldon une femme pour seulement une nuit, il accepte.
Un sort. Une nuit. Une danse. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner?

Lire la Suite

[Chronique] LE FILM (RATÉ) DE MA VIE, de Cary ATTWELL

le-film-raté-de-ma-vie

Le film (raté) de ma vie

Auteure : Cary ATTWELL

Éditeur : MxM Bookmark

Pitch : De son propre aveu, Emory James n’a rien d’excitant. Du genre prudent, réservé, voire un peu guindé, il mène malgré tout une vie agréable. Mais quand sa fiancée l’abandonne devant l’autel, son monde s’écroule. Par dépit, Emory décide de partir seul en lune de miel, direction la Thaïlande. Pendant son séjour, il décide de faire semblant d’être quelqu’un d’autre, quelqu’un de meilleur. Au contact de Nate, un autre vacancier, Emory se rend compte qu’il s’est menti à lui-même et apprend peu à peu à accepter celui qu’il est vraiment.

[Service presse] Je tiens avant tout à remercier MxM Bookmark pour ce service presse.

Lire la Suite