𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | Dear Gene de Kaya Azuma

Bonjour,

Aujourd’hui je te parle du premier tome de 𝓓𝓮𝓪𝓻 𝓖𝓮𝓷𝓮 de Kaya Azuma chez BoysLove.
Ce titre est en fait un spin-off de Rumspringa de Kaya Azuma, aussi dans la collection Hana, et qu’évidemment JE N’AI PAS LU. Une erreur qu’il me faut rattraper. Parce que je te l’ai dit, ce premier tome du spin-off est un véritable coup de cœur.

Spin off de Rumspringa

Gene, parti habiter chez son oncle Trevor à New York, découvre dans son bureau un vieux journal intime. En le lisant, il découvre la relation de son oncle avec un autre Gene…

-1973-
Trevor, avocat dans un cabinet, perd les documents d’une de ses affaires en cours. Alors qu’il est assis dehors en pleine tempête de neige, un dénommé Gene l’approche et lui rend les papiers qu’il avait perdus. En apprenant que son sauveur est sans domicile et qu’il se réfugie dans une chaufferie pour lutter contre le froid, Trevor, afin de le remercier, l’invite à passer la nuit chez lui, puis lui propose un emploi comme homme de ménage. Tandis que Gene, qui faisait autrefois partie d’une communauté Amish, n’est pas habitué au monde moderne, de son côté, Trevor, qui est gay, est troublé par la présence de ce beau garçon dans sa maison…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Note déjà la beauté de la jaquette de ce manga, et elle est vraiment à l’image du trait et de l’histoire que renferme le titre.

L’histoire est belle et touchante, ses personnages vont droit au cœur accompagnés de leurs passés et de leurs solitudes respectives.
J’aime le temps que prend leur histoire à vraiment commencer mais la rapidité avec laquelle les personnages sont devenus un soutien l’un pour l’autre. Ce qu’ils s’offrent et s’apportent pour le moment est trop adorable, autant entre Trevor et son « neveu » qu’entre Trevor et Gene (l’autre Gene).
Oui, je mets neveu entre guillemets, tu comprendras en partie en lisant ce tome.

Il reste néanmoins beaucoup de questions sans réponses. Des questions sur le choix de Gene de ne pas retourner dans sa famille à la fin de son Rumspringa (période durant laquelle les adolescents amish sont temporairement partiellement déliés de leur Église et de ses règles afin de découvrir le monde moderne), et sur le fait que -tu l’as peut-être remarqué- quand Gene, le « neveu », arrive chez son « oncle » Trevor, celui-ci vit seul. Ce qui, pour changer, ne me laisse pas totalement sereine quant à ce que va subir mon cœur…

Bref, je ne sais pas si le manga à l’origine de ce spin-off répond à ses questions de près ou de loin, toutefois je ne déteste pas l’état dans lequel je suis. J’ai adoré.

Douce et attachante, cette histoire a su m’émouvoir et se frayer un chemin jusqu’à mon cœur.

Je suis impatiente de lire la suite.

Si tu ne l’as pas lu, ohlala, fonce !

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | BEN ET RAFE T1 de Bill Konigsberg

Bonjour,

ᴅᴇ ʀᴇᴛᴏᴜʀ ᴅᴀɴꜱ ʟᴇ ᴘʟᴀᴄᴀʀᴅ est le premier tome de ʙᴇɴ & ʀᴀꜰᴇ de Bill Konigsberg aux Éditions Bookmark dans la collection TeenSpirit.

Édition Bookmark | Teenspirit

Rafe est l’adolescent typique de Boulder, au Colorado. Il joue au foot, il a gagné des prix de ski, il aime écrire. Et, ah oui, il est gay. Il a fait son coming-out depuis la quatrième, et personne ne l’a jamais ennuyé pour ça. Il se rend même dans d’autre lycées pour parler de tolérance, et de ce genre de choses. Et même si c’est important, tout ce que Rafe désire, c’est être un type normal. Pas LE mec GAY. Il aimerait que ça fasse partie de lui, mais pas que ça le définisse systématiquement. Alors, lorsqu’il est transféré dans un pensionnat pour garçons en Nouvelle-Angleterre, il décide de garder sa sexualité secrète – pas vraiment pour retourner dans le placard mais plutôt pour repartir à zéro. Et puis… il va voir un de ses camarades de classe pêter un plomb. Et il va rencontrer un professeur qui va le mettre au défi d’écrire son histoire. Et surtout, il va tomber amoureux de Ben… qui ne sait même pas que l’amour est possible. Cette histoire pleine d’esprit, intelligente et sur le fait de faire à nouveau son coming-out, saura plaire aux enfants gays et hétérosexuels qui regardent Rafe naviguer en se sentant différent, en s’intégrant et en apprenant ce que c’est que d’être lui-même.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Les personnages sont très sympathiques, même là où cela surprend le plus parmi les lycéens. Ça, j’ai beaucoup aimé. Et bien sûr, pour Ben et Rafe, l’attachement est sans appel : je les adore déjà.

J’ai suivi l’intégration de Seamus Rafael Goldberg, Rafe, dans son nouveau lycée et sa volonté de se débarrasser de l’étiquette du mec gay avec intérêt et intrigue. Pourquoi ce fossé apparent entre sa vie dans son ancien lycée du Colorado et celle qu’il escompte vivre à Natick ?

Les procédés de narration sont parfois ludiques, comme le devoir sous forme de « journal » et l’échange qui en découle entre Rafe et son professeur.

Je vais éviter les spoilers mais c’est un titre qui s’interroge et interroge et ce côté de la lecture est très intéressant.

Rafe pourra-t-il tenir ?

Ben pourrait tout changer…

Mais là où l’idée de comprendre a vraiment un effet page-turner, et avec une écriture très agréable, sans m’ennuyer je me suis quand même questionnée sur l’indispensabilité de certains passages. Rien de bien méchant, toutefois j’avais entamé ce titre avec le sentiment qu’un coup de cœur m’attendait et je suis triste de ne pas l’avoir atteint.

Malgré tout, j’ai bien aimé cette lecture et j’ai très très envie d’en connaître la suite.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | AMOUR SOUS LA PLUIE de Rihara

Bonjour,

J’ai lu 𝐀𝐦𝐨𝐮𝐫 𝐬𝐨𝐮𝐬 𝐥𝐚 𝐩𝐥𝐮𝐢𝐞 de Rihara chez Boy’s Love | Hana collection.

Boy’s Love • 200p • 7€95

Naoki Yoshii, lycéen d’une nature joyeuse et ouverte, est amoureux de l’infirmier de son école, le beau et gentil Sakumi Urakawa. Il se satisfait parfaitement de passer du temps avec lui à l’infirmerie, jusqu’au jour où il reçoit un avertissement de la part de Yûji Sugao, un de ses camarades de classe : celui-ci lui conseille de rester à distance, car Sakumi ne pourra jamais le rendre heureux.
Mais lorsque Naoki retourne une dernière fois à l’infirmerie, il découvre bien malgré lui la véritable nature de celui qu’il aime…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Ne soyez pas effrayé par l’évocation du triangle amoureux. Ni par ce qui peut paraître malsain dans ce yaoi.

Bon d’accord, il y a bien un côté pervers et malsain, je ne le sous-estime pas parce qu’il apporte une force au « ~triangle amoureux », mais il est bien question de sentiments dans ce standalone. Bien plus qu’imaginé.

D’ailleurs, je trouve la pochette de ce manga particulièrement bien faite. Elle est brillante (intelligente). Malgré sa simplicité, jamais je n’ai trouvé une pochette aussi justifiée, et judicieuse. Je m’explique :

Si le focus est fait sur le couple principal avec l’apparition d’un nouveau personnage en déploiement, le second couple reste au premier plan. C’est complètement ce que j’ai ressenti en lisant le manga.

Parce que je dois vous le dire : si le personnage principal est sympa, j’avoue avoir eu pour le second couple le plus d’empathie. Ils sont la plus belle surprise de ce livre.

∴ LECTURE SYMPA ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | NEW YORK, 1954 de Séverine Mikan

Bonjour,

Après un voyage dans ce Paris qui s’apprêtait à offrir sa grande Exposition universelle, l’auteure nous transporte cette fois dans le New York des années 50. 𝐍𝐞𝐰 𝐘𝐨𝐫𝐤, 𝟏𝟗𝟓𝟒 de Séverine Mikan chez MxM Bookmark est le deuxième tome de la série Fragments d’éternité, une série que je chéris tout particulièrement.

Ma chronique du tome 1, ici.

Format papier • Prix : 14€

Une époque de liberté et de contrainte, d’art et de censure, de passion et de tabou. C’est l’Amérique violemment belle à l’aube de sa toute puissance.
Nathan vit ici, au cœur de Manhattan, d’images en noir et blanc et de l’éclat des flashs. Nathan est photographe. Sur son chemin, un matin enneigé, surgit Neal.
Le modèle idéal, un éclair de vie ouvert au monde, curieux des autres, alors que Nathan se cache, faussement sûr de lui, derrière les murs d’un passé en camaïeux de gris.
Neal va le surprendre, le perdre et le rattraper.
Neal va faire naître en lui une lumière, fragile et précieuse, pour laquelle Nathan devra se battre.
Cette lumière c’est l’inspiration.
Cette lumière c’est… tellement plus que ça.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

« Nous étions lundi, un 18 janvier pour être précis. Une date anodine, posée là au hasard sur un calendrier, le genre de date qui ne révèle rien, le genre de date dont on ne se méfie pas. Mais dans la course du monde, c’est ainsi, souvent, que débutent les aventures vraiment extraordinaires des mecs presque ordinaires. »

Changement de temps et d’espace donc mais Séverine Mikan nous immerge tout autant dans ce nouveau tome, avec ce soin de références et de style très travaillé que j’avais déjà salué dans le premier livre. Une virée parfois très exubérante -dans le bon sens du terme- dans le New York des années 50. Les années 50 avec son standard formica mais surtout et en contraste : son show-biz. L’auteure égraine soigneusement les références.

Avec, dans ce deuxième opus, une importance de l’art qui prend encore plus de place. Et pas uniquement la photographie. L’art est une part influente de ces deux premiers tomes que j’aime beaucoup. Sans en dire trop, j’ai apprécié que celle-ci, ici, participe plus profondément à la romance.

Si je ne peux évidemment pas oublier les personnages du premier tome, impossible, j’ai beaucoup apprécié Nathan et Neal. L’auteure sait rendre ses personnages très attachants, très attendrissants et soyons clairs : beaucoup trop mignons.

Au passage, je ne m’attendais absolument pas à ce lien entre les deux premiers tomes ! En fait je n’ai pas tilté à l’évocation du premier prénom, féminin, puis enfin… j’ai compris😍

∴ DIAMANT ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | CORRESPONDANCES de L.A. Witt

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle de Correspondances de L.A Witt, une relecture, car j’avais lu cette histoire il y a deux ou trois ans. Grâce à une copinaute j’ai pu en retrouver le titre et, puisque j’avais apprécié ma lecture à l’époque, j’ai commandé la version papier.

Format broché • 320p • 14€33

Après avoir été planté devant l’autel, Elliott Chandler, planificateur névrotique décide de transformer sa lune de miel à Oahu en vacances pour une personne. Cependant, le destin se mêle de ses projets lorsque son vol est retardé pour cause d’enneigement de l’aéroport. Dans le terminal, le marié délaissé attire l’attention d’un autre voyageur échoué : le décontracté et très sexy Derek Windsor. Celui-ci brise la glace et entame la conversation et à mesure que la température baisse sur le tarmac à l’extérieur, la chaleur grimpe entre eux. C’est vraiment dommage qu’ils se rendent tous les deux sur des îles différentes, mais si leur avion ne prend pas bientôt son envol, monsieur Calme et Décontracté pourrait bien proposer à monsieur Plan de Secours de faire quelque chose d’imprudent. Et cet avion ne va nulle part pour l’instant.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Un titre, ou plutôt trois. L’intégrale de l’histoire d’Elliott et de Derek.

Elliott et Derek sont des personnages que tout oppose au départ mais ils sont attachants. Parce que l’on ne peut que s’attacher au pauvre Elliott, ce petit chat perdu, qui s’est retrouvé seul le jour de son mariage – oui oui, lâchement, son chéri a préféré le planter là.

Depuis Seattle et pour se changer les idées, et ne pas gâcher son billet de lune de miel à Hawaï, Elliott s’arme de courage et décide de partir, seul. Mais Elliott est un planificateur, il fonctionne grâce à sa programmation millimétrée, ses listes, son organisation, ses plans de secours… Vous l’aurez compris, Elliott n’est pas du genre à se lâcher, à se laisser aller.

Un inconnu est, comme Elliott, coincé à l’aéroport à cause du mauvais temps. Le physique et l’attitude de cet inconnu représentent tout ce qu’Elliott n’est pas. Cet homme porte un bermuda et une chemise hawaïenne, est tranquille et très ouvert d’esprit, et sexy.

Et bien sûr les deux hommes vont faire connaissance…

Et, que ce voyage en vaut finalement la peine !

J’ai aimé voir Elliott s’ouvrir et s’épanouir, aimé la découverte des îles de ces points de vue plus singuliers. C’est une histoire que j’aime tout particulièrement. Sauf peut-être la fin de la troisième partie que je trouve toujours trop facile, je l’aurais voulue un peu plus bruyante. Par contre j’aime que cette troisième partie soit du point de vue de Derek alors que les précédentes sont de celui d’Elliott.

J’aime Elliott et Derek et j’ai été très contente de les retrouver, j’aime leur histoire, elle est torride. Même si elle peut paraître presque trop facile et trop lisse. Presque.

Quelques coquilles de traduction sont malheureusement à craindre. Je préfère le dire.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | MY PRETTY POLICEMAN de Niyama

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle des tome 1 et 2 de l’étonnant My pretty policeman de Niyama, Hana Collection.

Tome 1
Tome 2

Seiji Tajima, propriétaire d’une petite boutique, est un homme léger et insouciant, toujours célibataire à son âge. Shin Nakamoto, policier un peu taciturne, lui rend souvent visite lors de ses patrouilles. En réalité, les deux hommes se connaissent depuis plus de dix ans, mais ne s’étaient pas revus pendant des années, jusqu’à ce que Shin soit engagé dans le petit poste de police à côté de la boutique. Malgré toutes ces années, leur relation n’a pas changé, jusqu’à ce que Seiji, désabusé par le célibat, finisse par se demander à voix haute s’il ne devrait pas s’intéresser plutôt aux hommes… Une idée insouciante qui réveille avec force les sentiments amoureux que Shin a éprouvé en secret pour Seiji pendant dix ans !

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Eh bien, ce Yaoi est étonnant. Évidemment le titre correspond bien à l’histoire mais pas de la manière dont la « jaquette » le laisse croire, et en bref : j’aime ces petits jeux de surprise. Je valide.

shinkiss

Je valide aussi les personnages car, en toute honnêteté,  là encore, j’ai été surprise.

Mais toujours dans le bon sens du terme. Ils sont chou et ne manquent pas d’humour, le genre de personnages avec lesquels on passe un bon moment.

Je trouve la relation entre les personnages très saine, si si, contrairement à ce que l’on peut s’imaginer au début, elle l’est. Comprenez : plutôt sexy, normalement réservée aux plus de 16 ans, j’ai toutefois trouvé l’histoire très mignonne et tendre. Avec de vrais sentiments, et beaucoup d’écoute.

Et cette relation est encore plus développée dans le tome 2, avec en prime la participation plus importante des autres personnages. Aussi, je suis très contente d’avoir pu lire les deux tomes en suivant. Et c’est ce que je vous recommande de faire.

Le dessin. Comment vous dire, fin, précis, joli ? En tout cas j’aime beaucoup. Et les personnages sont très expressifs.

(À savoir : ce manga est en fait le spin-off d’un autre, malheureusement celui-ci n’est pas -pour l’heure- traduit en Français.)

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | UN NOËL À LA SAUCE HENRY de NR Walker

Bonjour,

J’avais pris cet ebook et bien sûr, avant que je m’en rende compte, Noël était passé. Mais l’envie de lire cette nouvelle, le tome 1.5 de l’excellent Le poids des sentiments de NR Walker, elle, était encore présente. Mon cœur enserré par une douce chaleur en pensant à Henry et Reed, des personnages qui ne s’oublient pas.

Voir ma chronique du tome 1 ici.

Le poids des sentiments 1.5 • 44 pages

Une petite nouvelle de Noël traitant de nourriture, de câlins et de beaucoup d’amour.

Henry, fiancé à Reed, veut passer son premier réveillon de Noël en organisant un dîner avec leurs plus proches amis. Il prévoit tout un menu et décore tant sa maison qu’elle pourrait rivaliser avec un grand magasin. Alors que le couple se préparent pour passer un joyeux Noël, peu importe ce qu’il se passe, on sait qu’il s’agira d’un Noël à la sauce Henry.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Quel plaisir de retrouver les personnages rencontrés dans Le poids des sentiments, ils m’avaient manqué, toutefois, et malheureusement, mon avis sera très rapide. Pas parce qu’il y a peu à dire sur cette nouvelle mais parce que celle-ci est très courte et que j’ai peur de trop en dire.

Nous retrouvons Henry et Reed, plus amoureux que jamais, alors qu’ils organisent un repas pour Noël pour famille et amis. Le premier Noël de leur couple. Alors, forcément, Henry se met la pression et en fait des tonnes. Henry, quoi.

De l’importance existentielle d’un chemin de table à l’intérêt mystifié des pulls (ou t-shirts) de Noël, c’est très drôle. Et mignon. Et tendre, bien sûr. Cette nouvelle de Noël suit la ligne du premier tome, ou pas, parce qu’il se peut que cette nouvelle réserve ses surprises…

Alors à votre avis, quel peut être le niveau de pression d’Henry ? Saura-t-il se détendre ? Et se concentrer sur le principal ?

J’ai passé un excellent moment. Dommage que cette nouvelle ait été aussi affreusement courte, le coup de cœur n’était pas loin.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | UN HOMME POUR SAMHAIN, une anthologie d’Halloween

Bonjour,

Tout d’abord, je tiens à remercier Jérôme Patalano et Reines-Beaux pour le concours organisé m’ayant permis de remporter cette anthologie.

Une anthologie d’Halloween

Que nos héros se fassent des frayeurs dans une maison hantée, qu’ils assistent à un vernissage un peu particulier au Louvre, qu’ils franchissent le voile entre les mondes ou bien qu’ils fassent tout pour éviter cette fête, une chose est sûre, rien ne sera plus pareil après Halloween. Petits paris effrayants, voeux machiavéliques et découvertes surnaturelles viendront ponctuer la fête des morts. Amis de longue date ou nouvelles connaissances… ils s’ouvriront à l’impossible et peut-être même à l’amour.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Dans cette anthologie vous découvrirez quatres histoires :

Pari perdu et malentendus de AurElisa Mathilde,

Rêve de mort de Camille Jedel,

Les trois nuits de Samhain de Vicky Saint-Ang,

et Faites vos vœux de Jérome Palatano.

Chose très appréciable, parce que ce n’est pas toujours le cas, chaque nouvelle (bien que par définition : courte) est très immersive.

Les nouvelles partagent le même thème mais elles se démarquent très bien les unes des autres et exploitent des folklores très différents. Légendes, références creepy, dons, rencontres paranormales… quatre histoires, quatre ambiances, quatre hommes pour Samhain.

Pari perdu et malentendus de AurElisa Mathilde

Une mauvaise blague pour Halloween, un défi, et deux amis se retrouvent dans une maison prétendument hantée. Un petit flippe agrémenté de références creepy ? Mais pour Chris et Tayler il n’est plus question que de se faire peur, d’autres questions demandent réponse.

Rêve de mort de Camille Jedel

Que feriez-vous si, lorsque vous touchiez quelqu’un, vous étiez assailli(e) par des visions sur cette personne ? Un don empoisonné, surtout si vous étiez au courant de la mort de votre ami, un soir d’Halloween…

Les trois nuits de Samhain de Vicky Saint-Ang

Sullivan est humain pourtant il n’a toujours connu que le petit peuple, folklore celte. Le jeune homme tente chaque année comme les autres jeunes du clan de franchir les portes (voile) qui sépare son monde de celui des humains. Et cette année, la porte s’ouvre pour lui. Laissant à Sullivan 3 nuits dans le monde des humains, en Bretagne.

Faites vos vœux de Jérome Palatano

Cette fois, c’est lors d’une soirée au Louvre qu’un djinn va sévir. Une soirée en l’honneur de l’exposition sur le Moyen-Orient et je l’ai dit : un djinn, libéré. Il va forcément se passer quelque chose… Et je ne m’attendais pas à ÇA !

Oui, mes résumés sont courts et vagues, mais difficile d’en dire plus sans trop en dire !

J’ai apprécié la lecture de cette anthologie. J’aurais voulu avoir plus souvent peur mais la romance de chaque histoire en est le point culminant, normal, le titre est : Un homme pour Samhain. Aussi, j’ai trouvé ça très original et bien cultivé par les auteurs. J’ai aimé vers là où chaque histoire m’a finalement amenée. Et j’en aurais bien pris un peu plus.

Oh, je ne l’ai pas précisé mais, il s’agit de romances MM. Ça me paraissait évident. Toutefois, on m’a posé la question.

Halloween est passé depuis un moment, c’est vrai, mais cela n’empêche pas de se re-immerger dans son ambiance bien particulière grâce à ce livre. C’est mon ambiance préférée, pas vous ?

∴ SYMPA ! ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES RONCES Tome 2 de Faith Kean

Bonjour,

Après avoir entraperçu Riley dans le premier tome des Ronces, j’avais très envie d’en apprendre davantage sur celui des O’Neill qui est poursuivi par la malchance et la maladresse…

« Quand enfin je parvins à rentrer chez moi, ce fut pour balancer mes courses sur la table de la cuisine et courir jusqu’à la cave. Je descendis les marches trop vite et finis par les dévaler sur les fesses. Je ne m’en étonnai pas, je me faisais très souvent des croche-pieds à moi-même. »

LE MIRACLE DES RONCES

Riley O’Neill est un paria, isolé et victime d’une malédiction dans un monde qui ne semble pas avoir de place à lui offrir. Après une nouvelle tentative de suicide échouée, le roi des Lycae, décide de se mêler des affaires de famille… Et c’est sous la garde d’Adam Farell, sombre lycae à la réputation brutale et sauvage qu’il place ainsi la plus fragile des ronce du clan O’Neill.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je ne sais comment commencer autrement, alors je vais être directe : Faith Kean est une auteure qui n’a incontestablement pas peur de sa propre imagination ! Mais je vous détrompe tout de suite, au cas où cela vous effraierait, c’est ici un gros compliment. Faith Kean est une auteure incroyable dotée d’une imagination débordante. Cette auteure sait surprendre avec des univers et des personnages atypiques, et le fait bien.

Ce tome n’a rien à envier au tome 1, qui en passant est génial, mon avis ici.

Sans trop vous spoiler, alors que Riley est déjà un personnage qui se démarque dans tome 1, vous êtes très loin d’avoir fait le tour de la jeune ronce que la malchance isole. Après avoir refermé le tome 1, je n’avais qu’une envie : en savoir plus sur lui.

J’ai aimé lever le voile dans ce tome, découvrir son histoire. À la fois simple et complexe, Riley est, comme beaucoup des personnages de Faith Kean, très humain. Atypique, avec ses doutes et ses faiblesses, on s’y attache beaucoup.

Tout était encore à découvrir concernant la petite ronce. Attention, émotion, car vous vous en doutez : son histoire est toute tristoune. Mais c’est aussi très drôle, l’auteure sait rythmer le récit ; j’ai ri et j’ai souri.

Adam, le Lycae dominant, n’est pas en reste niveau surprises. C’est un personnage avec une particularité qu’ici je n’avais absolument pas vue venir. Mais alors pas du tout. Faith Kean est fertile lorsqu’il est de nous étonner.

Avec sa plume faussement simple qui sert notre lien aux personnages, ses histoires sont intimistes, plus douces qu’il y paraît. J’ai une nouvelle fois fondue pour les personnages. Ces deux-là ensemble… j’ai adoré. Même s’ils savent trop bien me briser le cœur parfois !

Complot, trahison, vengeance… La menace de ce tome et les intrigues ont une fois de plus ajouté à l’addictivité du tome, que j’ai dévoré.

Et puis, j’aime beaucoup les thématiques injectées par l’auteure dans l’univers des Ronces, comme la famille, les liens, le don de soi… l’acceptation…

Un autre roman de Faith Kean qui m’a emballée. Cela devient une habitude.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

𝙳𝚘𝚞𝚋𝚕𝚎 𝚊𝚟𝚒𝚜 | DEUX ROMANCES DE NOËL : UNE MAISON HANTÉE POUR NOËL et CAFÉ, LAIT DE POULE ET JAMBE DE BOIS

Bonjour,

Aujourd’hui je poste un article [Double avis], c’est une chose que je ne fais que rarement mais je trouvais que la situation s’y prêtait plutôt bien, pour ces deux romances de Noël issus des Éditions Bookmark. D’abord Une maison hantée pour Noël de Camille Jedel chez Reines-Beaux puis Café, lait de poule et jambe de bois de Reru chez MxM Bookmark.

J’ai eu la chance de me rendre au FLR, le Festival du Livre Romantique de Dunkerque, où un très très joli stand des Éditions Bookmark attendait les lecteurs et les curieux. Bien entendu, je n’en suis pas ressortie les mains vides et ces deux romances de Noël ont fait partie de mon butin. Après les avoir dévorées, il est temps pour moi de vous en parler.

Plus jamais Kasey ne tentera d’organiser des vacances surprises dans la famille de Joona, l’homme de sa vie ! Entre un trajet interminable, la perte de leur bagage et un taxi qui n’arrive jamais, ce début de voyage n’a rien du merveilleux séjour en Laponie qu’il s’était imaginé. Et même une fois arrivé, il doit non seulement faire face à la famille excentrique de son homme mais également a bien pire …. Une chose est certaine, ce Noël ne sera pas celui qu’il espérait !

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Quelle lecture ! Le lecteur accompagne Kasey jusqu’en Laponie d’où son amoureux Joona est originaire. Mais ne vous attendez pas au chalet chaleureux, typique, romantique et douillet dépeint dans les films et autres romances de Noël… Non, non, non.

Au milieu de la neige, c’est un manoir triste et fatigué qui attend Kasey. Et une belle famille quelque peu récalcitrante. Joona s’était bien gardé de lui parler de ça, ne trouvant pas le courage, mais Kasey est tout un personnage (à découvrir de toute urgence!) qui peut faire face à cette première rencontre saugrenue – à plus d’une perspective. Alors, oui, Kasey peut y faire face, à sa manière (à découvrir aussi de toute urgence!). Par contre, même la forte personnalité de Kasey semble vaciller face à cette autre chose qui semble vouloir l’inquiéter dès sa première nuit au manoir…

Le décor, les personnages et l’ambiance générale créés pour ce livre sont autant d’originalités qui s’ajoutent au travail d’une auteure que j’apprécie déjà beaucoup. Pour moi, Camille Jedel n’avait déjà plus rien à prouver du côté de sa plume mais cette romance de Noël… elle est à la fois folle, drôle et adorable.

Folle, parce que le décor et les personnages sont absolument incongrus. Ne vous méprenez pas sur le choix de l’adjectif, c’est génialissime. Drôle, parce que le cocasse et la frénésie s’enrichissent d’humour. Adorable, parce que le couple Joona/Kasey est délicieux, attachant, trop chou. On sent aussi le feu entre eux, un feu à l’origine de mésaventures truculentes.

Et Kasey n’est pas au bout de ses surprises…

Cette lecture est incroyable. Quelle originalité. Quelle auteure !

∴ DIAMANT ∴

C’était censé être l’affaire d’une soirée. Ou deux. Ou trois, histoire que le mensonge tienne la route. Juste une seule soirée (ou deux, ou trois) à faire semblant d’avoir un petit-ami pour l’un, d’être un petit-ami pour l’autre.

C’était censé être le plan. Rien de plus facile ! Mais c’est bien connu, les plans les plus faciles sont toujours ceux qui marchent le moins bien !

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je savais que cette lecture allait être un bon moment. Café, lait de poule et jambe de bois est une mignonne romance de Noël, et je n’en attendais pas moins de Reru.

Lorsque Gabriel accepte d’aider Sébastien en se faisant passer pour son petit ami, il ne s’attend pas à ce que les choses prennent ce chemin imprévu. Bien entendu Gabriel trouve Sébastien mignon, mais l’affaire était claire : jouer le rôle du parfait petit ami et cavalier le temps d’un mariage. Un simple séjour dans la famille de Sébastien, puis Gabriel retrouverait la capitale et son travail.

Un engagement pris sur le pouce autour d’un verre, des conditions et mises au point échangées à la va-vite, comment cela aurait-il pu mal tourner ? Voyons !  Mais tout se passe bien, trop bien, et les garçons reprennent leur vie. Oui mais… jusqu’à ce qu’ils soient « accidentellement » obligés d’à nouveau jouer le jeu…

Alors, karma ou destin ? Je voulais trop savoir.

Ce livre est beaucoup trop mignon, et douillet avec son atmosphère familiale et son lait de poule, quel joli choix d’ambiance.

Il faut dire que je suis friande du thème faux couple, c’est quelque chose qui fonctionne bien et avec Gabriel et Sébastien, je n’ai pas été déçue. Malgré le fait que ce livre soit court, ce n’est pas précipité, j’ai apprécié que la « mignonitude » s’installe sans pour autant décerveler les personnages. Quoique… Car j’ai aussi beaucoup aimé la participation particulière des personnes agées, j’ai adoré leurs échanges. Certaines bisbilles valent le coup. J’ai vraiment aimé qu’elles soient là, elles apportent énormément. (On sent le vécu de l’auteure!)

Ce livre nous transporte dans une belle ambiance,

dorloter par le sucre et les sourires à fossettes.

∴ BONNE LECTURE ∴