𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | JE SAIS QUE TU TE SOUVIENS de Jennifer Donaldson

Bonjour,

J’aime les thrillers young adult, j’en consomme pas mal. Mais je dois l’admettre : peu me transcendent vraiment. Je veux qu’on m’embrouille, qu’on me fasse des nœuds au cerveau, seulement, je me fais souvent très vite une idée et j’anticipe. Ça ne me déçoit pas, ou plus, car j’aime toujours l’ambiance générale de ce type de romans. Mais, voyez-vous, je viens de rencontrer LE thriller YA qui a été plus fort que moi.

Surprenant et original et passionnant, Je sais que tu te souviens de Jennifer Donaldson a bousculé non seulement les habitudes de la collection New Way, mais a surtout réussi à m’ébouriffer.

Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman.

Format broché • 310p • 17€

Après trois longues années passées à la ville, Ruthie Hayden retrouve son village natal d’Alaska pour apprendre la terrible nouvelle… Zahra était sa meilleure amie quand elles étaient enfants – la seule personne qui la comprenait vraiment. Elle se fait alors une promesse : mettre tout en œuvre pour la retrouver. Zahra s’est échappée d’une soirée quelques jours à peine avant le retour de Ruthie. On ne l’a jamais revue. Mais sa nouvelle amie Tabitha n’a pas l’air tant dévastée par la nouvelle. Aurait-elle quelque chose à se reprocher ? Et Ben, son petit ami ? Il est très énervé d’avoir appris qu’elle avait un autre prétendant depuis quelques mois. Son grand-père, le pasteur du village, semble désapprouver un peu trop fortement les mœurs de sa petite fille. Quant aux gens du coin, la disparition d’une jeune fille noire semble être le scenario parfait pour les pires ragots. Alors qu’elle rassemble les pièces du puzzle, Ruthie plonge de plus en plus profond dans l’intimité de son amie. Elle va découvrir que certaines révélations sont plus dangereuses qu’on ne pourrait le croire…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je sais que tu te souviens a tout d’une très bonne intrigue. Déjà, géographiquement, on prend une sacrée dose d’originalité. L’Alaska, c’est en soi dépaysant, pire encore ici où l’atmosphère peut être déroutante. Les décors, la reclusion, le brainwashing religieux… et vous n’êtes qu’au début de vos surprises.

Ruthie qui doit malheureusement revenir chez son père n’a pas de quoi se réjouir, si ce n’est de retrouver son amie Zahra. Mais son amie disparaît et Ruthie va alors chercher à comprendre ce qui s’est passé. Elle va chercher des réponses dans la vie de son amie, dans les choses quelle a faites et parmi les amis qu’elle a fréquenté durant son absence.

De prime abord, je me suis dit : 300 pages, aïe, c’est peut-être un peu juste pour une intrigue bien ficelée. Un thriller même YA a besoin d’espace pour y placer tous les éléments dont il a besoin pour véritablement fonctionner. Mais tout y est, et les 300 pages sont exploitées à souhait. C’est rythmé et sans temps mort, fluide, bien écrit. Pour le lectorat, il n’y a pas mieux.

L’auteure m’a bernée, dupée, semée… Alerte ligature cérébrale. L’auteure maîtrise l’art des nœuds au cerveau. J’en voulais, j’en ai eu. L’intrigue montée par Jennifer Donaldson est remarquable, finassière et très addictive. Les suspects sont nombreux et crédibles, TRÈS crédibles. J’ai condamné tous les personnages sans m’attendre à LA REVELATION. Comme j’ai pu le dire plus haut, ce roman a été plus fort que moi. L’auteure m’a vaincue, m’a surprise, m’a happée. Carton plein.

Je ne m’y attendais pas, mais c’est un vrai coup du maître dans le monde du thriller YA. À lire absolument.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | TIENS BON de Nina LaCour

Bonjour,

J’ai terminé Tiens bon de Nina LaCour paru le 17 octobre chez Hugo&Cie, que je remercie pour l’envoi.

Tiens bon est une lecture qui m’a beaucoup plu. Mais selon moi un des romans les plus difficiles de la collection New Way. Un roman très fort. Une lecture qui se démarque clairement. Et un objet-livre qui lui-aussi se démarque, un beau travail qui n’est pas superflu.

« À trois ou quatre heures du matin, je m’éveille en sursaut, fixant mon regard sur les constellations peintes au plafond. J’essaie de ne pas cligner les paupières trop longtemps car, alors, je vois le visage d’Ingrid, […]. »

Hugo – New Way

Cette nuit-là, Ingrid a promis à Caitlin qu’elle la suivrait où qu’elle aille. Pourtant, le lendemain matin, Ingrid était partie… pour toujours. Le suicide de sa meilleure amie percute Cailtin de plein fouet. Comment continuer à vivre sans les rires, la complicité, les sessions photo dans le cinéma désaffecté et les secrets qu’elles partageaient au quotidien ? Et surtout, pourquoi ? Se lever le matin ressemble désormais à un challenge impossible.
Pourtant, il faut bien retourner au lycée… Le seul indice qu’Ingrid a laissé derrière elle, c’est son journal. Peut-être Caitlin saura-t-elle comprendre ce que son amie a traversé et pourquoi elle a pris une telle décision ? Au fil des pages, elle devra affronter fa vérité, mais aussi ses propres démons…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

L’impact est incroyable. Le suicide, le deuil, la reconstruction, la maladie, la dépression… sont des sujets difficiles à aborder. De la collection New Way (ma préférée chez Hugo) plusieurs romans m’ont déjà profondément touchée et marquée, je pense notamment à Risk de Fleur Ferris. Mais je ne pensais pas croiser en cette fin d’année un livre qui me souffle autant, puis Tiens bon est arrivé dans ma boîte aux lettres..

index

Je m’attendais plus ou moins à rencontrer dans un premier temps les deux amies, avant le drame, mais l’auteure a fait un autre choix. Dès le début on va en apprendre beaucoup sur l’état d’esprit de Caitlin, une adolescente dont la meilleure amie, Ingrid, s’est suicidée.

« Maman prononce le nom d’Ingrid et je me mets à fredonner, non pas la mélodie d’une chanson mais juste une note tenue. Je sais que ça me donne l’air d’une folle, je sais que ça ne changera rien, mais ça vaut mieux que de pleurer, de hurler, ça vaut mieux que d’écouter ce qu’on me dit. »

« En principe, j’aurais dû avoir mon permis il y a trois mois mais, au lieu de m’entraîner aux créneaux, je regardais le cercueil de mon amie s’enfoncer dans le sol. »

Les premières pages ne nous épargnent pas, on s’imprègne de la façon dont le suicide d’Ingrid affecte Caitlin. J’ai trouvé très juste, franche et simple la manière dont l’auteure retranscrit ses difficultés. Je voulais être touchée par ce livre, mais pas trop. L’auteure a su s’y prendre même si, je ne vous le cache pas, je me suis sentie un peu acculée. Pas trop acculée, mais assez pour que le message se répercute en moi douloureusement. Pourtant, je vous rassure : la plume de l’auteure est bien plus douce et fraîche que vous ne vous l’imaginez. L’écriture est moderne et pleine de spontanéité, j’aime ça, et -je l’ai mentionné plus haut- le format de ce livre est particulier.

Déjà, ce livre est beau. Vraiment beau. Il suffit d’en voir la couverture, ainsi que les deuxième et troisième de couverture. Le roman est aussi illustré et formaté pour répondre à l’histoire et à la lecture du journal d’Ingrid. Mais ce contenu atypique n’est pas juste un divertissement, il n’est pas superflu. Il aide le lecteur à se projeter et influence également énormément l’atmosphère de lecture, car celle-ci peu agiter. L’auteure ne fait pas particulièrement dans le sensationnel mais elle m’a remuée. Ce pourquoi j’ai apprécié les choix et la mise en page , ils apaisent largement.

Tiens bon est une histoire de reconstruction. Suite au drame et à la découverte du journal intime de son amie, on suit Caitlin à travers le deuil et la dépression, l’après, à travers une année sans Ingrid. Sans la jeune fille ou presque, parce que celle-ci est encore partout. Les deux jeunes filles étaient si proches. Pourquoi Caitlin n’a rien vu, ou pas assez… Comment gérer l’après…

Peut-être que j’aurais apprécié moins de frustration quant à la lecture du journal – mais c’est une frustration récurrente dans tous les romans du genre, il faut bien faire durer les incertitudes.

En bref ? J’ai aimé cette lecture. Je l’ai trouvée forte, mais honnête. Avec une plume et une mise en page parfaites pour aborder des sujets difficiles.

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

[Chronique] COMMENT MON ÉTÉ EST PARTI EN FUMÉE de Jennifer SALVATO DOKTORSKI

comment-mon-ete-est-parti-en-fumee

COMMENT MON ÉTÉ EST PARTI EN FUMÉE

Auteure : Jennifer SALVATO DOKTORSKI

Éditeur : Hugo – New Way

Date de parution : 9 mai 2019

Pitch : Rosie a toujours été impulsive. Mais la voiture de Joey, son ex-petit copain qu’elle a surpris en train de la tromper ? Jamais, mais non, elle n’a jamais voulu y mettre le feu. Et elle ne voulait pas non plus appeler ce traître toutes les dix minutes pour lui expliquer ce qu’elle pense de lui. Ni lui envoyer plus de cent messages par jour… En tout cas, la voilà qui écope d’une ordonnance restrictive qui l’empêche d’approcher Joey à moins de cinquante mètres. Qu’est-ce qu’elle va donc bien pouvoir faire de son été ? Lorsque son voisin Matty annonce à ses parents qu’il part en road-trip avec deux amis, ils ont la bonne idée de l’incruster dans l’aventure. L’enfer ! Au début, Rosie n’a qu’une idée en tête : faire du stop et rentrer scruter le moindre des mouvements de Joey. Mais si l’air de la route, les expériences inédites et les nouveaux amis lui faisaient voir la vie sous d’autres horizons…

Format: 132 x 205 cm – 304 Pages – Livre papiereBook

Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman.

Lire la Suite

[Chronique] ALEX, PEUT-ÊTRE… de Jenn BENNETT

alex-peut-etre

ALEX, PEUT-ÊTRE

Auteure : Jenn BENNETT

Éditeur : Hugo – New Way

Date de parution : 18 avril 2019

Pitch : Bailey Rydell, fan absolue de cinéma, a passé la plupart de son année à discuter en ligne avec Alex, un geek, lui aussi passionné des salles obscures. Et peut-être aussi à craquer un peu pour lui… Jusque-là, deux côtes les séparaient. Mais un jour, Bailey – alias Mink – décide d’emménager chez son père en Californie. Là-bas, la belle vie l’attend : les palmiers, le surf et… Alex. Pourtant, elle décide de ne pas prévenir tout de suite son amoureux virtuel. Et si c’était un pervers qui se cachait derrière son écran ? Ou tout simplement une déception dans la vraie vie ? Elle se constitue alors une nouvelle bande d’amis dans le petit musée local où elle s’est dégoté un boulot. Au fil des jours, elle se rapproche de Porter, un jeune et mystérieux surfer. Mais même si les échanges avec Alex s’essoufflent, son coeur bat encore pour le jeune homme. Et avant de faire son choix entre ses deux prétendants, elle veut découvrir qui il est vraiment. Elle va donc remonter les indices pour le retrouver dans la vraie vie. Alors que la vérité se dévoile petit à petit, Bailey devra assumer celle qu’elle est vraiment et faire un choix. Alex, peut-être ?

Acheter ce livre

[Service presse] Je remercie Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman.

Lire la Suite

[Chronique] TOUT CE QUE JE N’AI PAS DIT de Tamara Ireland Stone

tout-ce-que-je-ne-t-ai-pas-dit

TOUT CE QUE JE N’AI PAS DIT

Auteure : Tamara Ireland Stone

Éditeur : Hugo – New Way

Date de parution : 14 février 2019

Pitch : Hannah et Emory sont voisines et meilleures amies depuis toujours. Et pourtant, elles ne se sont pas parlées depuis des mois. Depuis ce fameux jour où elles sont allées trop loin et ont dit des choses qu’elles ne peuvent retirer… Depuis, Emory se concentre sur ses concours pour intégrer une école d’art à la rentrée prochaine. Ainsi que sur Luke, son petit ami, et les quelques mois qui leur restent ensemble avant le grand déménagement. Pendant ce temps, la vie d’Hannah est chamboulée par les problèmes financiers de ses parents. La famille de cette fille de pasteur, très pieuse, éclate à petit feu. Et chacune dans son coin s’interdit de franchir les quelques mètres qui séparent leurs chambres respectives… Jusqu’au jour où Luke a un accident juste en bas de la rue. C’est Hannah qui le découvre, et qui est là pour l’aider… Cette nuit va tout changer dans la vie de ce trio peu commun. Ils devront affronter leurs secrets, questionner leurs plus intimes convictions et apprendre à prononcer tout haut ce qu’ils n’ont jamais affronté.

[Service presse] Je remercie la maison d’édition pour cette lecture et pour la confiance.

Lire la Suite

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | RISK de Fleur Ferris

Bonjour,

J’ai mis un temps fou à me plonger dans ce livre qui était dans ma PAL depuis un siècle. Et je m’en suis vraiment voulue de l’avoir laissé de côté aussi longtemps, honte sur moi !

Ce roman de Fleur Ferris, édité chez Hugo Roman (New Way) est un vrai petit bijou. C’est très bien écrit, j’entends par là que la lecture reste fraîche malgré le sujet dramatique. Ce livre soulève un problème dont on pense déjà tout savoir, ce qui est vrai, mais pourtant… On imagine le sujet trop lourd à porter, peut-être même déjà trop abordé ? Eh bien, pas du tout, je pense qu’il ne le sera jamais, JAMAIS, assez.

Format broché • Hugo New Way

Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Même si Taylor en a parfois un peu marre : pourquoi est-ce toujours Sierra qui obtient tout ce qu’elle veut ? Notamment ce Jacob Jones, qu’elles ont rencontrées ensemble sur un chat en ligne. Évidemment, c’est Sierra qui, encore une fois, décroche un rendez-vous ! Mais le lendemain, Sierra ne rentre pas. Le jour suivant, toujours pas de nouvelles… Son amie a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Est-ce que Taylor ne s’inquiète pas pour rien ? Seulement au bout de trois jours, Taylor doit tout avouer aux parents inquiets, et les deux familles se retrouvent plongées dans un monde qu’elles n’auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, des indices, de la recherche d’un ravisseur… ou d’un tueur ?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Taylor et Sierra, deux adolescentes modernes et amusées, font ce que toutes font à leur âge : elles sont inscrites et discutent sur différents réseaux sociaux et sites. Elles sont déjà tombées sur des types un peu louches, bien sûr, elles le savent et en rigolent. Sauf qu’aujourd’hui, elles sont ensemble devant l’écran, et tout se passe bien.

Celui avec qui elles font connaissance s’appelle Jacob et les deux filles craquent rapidement pour lui. Il est jeune, beau, surfeur, habite Brighton… Wouah, elles sont sous le charme. Ce que les filles ne savent pas c’est que, le soir venu, Jacob continue de discuter avec chacune des filles dans le dos de l’autre…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

Le roman est du point de vue de Taylor, qui se voit comme l’ombre de Sierra, toujours plus jolie et appréciée des garçons. Même Callum, le garçon qui lui plaît au lycée, en pince pour Sierra. Mais cette fois la roue tourne, Jacob, le jeune homme rencontré sur internet, s’intéresse à elle, à ELLE ! Taylor est sur un petit nuage pendant plusieurs jours, jusqu’à ce qu’elle apprenne le pot aux roses. Jacob a aussi beaucoup discuté avec Sierra, pire, il lui a proposé un rencard.

Taylor est déçue et en colère. C’est dans ce climat un peu froid entre les deux filles que Taylor laisse Sierra aller à son « rencard »… C’est toujours avec la même rancœur au ventre que Taylor apprend que Sierra va passer la nuit avec Jacob, ce n’est pas la première que son amie fait cela, ce qui n’arrange pas les sentiments de Taylor. Seulement, le lendemain, Sierra ne rentre pas… Sierra, un poil égoïste et fonceuse, n’en est pas à son coup d’essai… Alors à partir de quand doit-elle réellement s’inquiéter ? Une fois Taylor et ses amis inquiets, comment en parler ?

La faute à la naïveté ? Pas si simple, l’auteure l’a très bien compris. Internet est un piège géant. Non, pire, il est un milliard de pièges tordus. Être prudent paraît facile, mais ça ne l’est pas toujours « dans l’élan », « dans l’euphorie » du moment T. Ce moment est très bien dépeint dans ce livre, ce flottement pendant lequel on peut tomber, même si on « sait » déjà tout, dans un de ces pièges. Dans ce livre, l’auteur sait être là où il faut, et avec l’angle qu’il faut. Le lectorat de ce roman n’est pas pris pour un idiot, ni bêtement montré du doigt. Non !

Et les personnages (les victimes, directes et indirectes), encore moins.

Et l’auteure ne s’arrête pas là. RISK ne s’arrête pas au drame lui-même, et va plus loin dans le parcours des personnages.

Je n’en dirai pas plus sur les événements, sur la progression, parce qu’il est vraiment important, à mon avis, de lire ce roman et de vivre cette histoire avec les personnages. De les accompagner.

Ce que je peux dire, par contre, c’est que ce roman amène les moments difficiles avec fluidité, il ne heurtera pas trop les cœurs sensibles mais suffisamment pour vous rappeler la dure réalité. En tant que lecteur vous êtes face au drame, face à ceux qui restent, mais vous n’êtes pas oppressé par trop de lourdeur. Fleur Ferris a très bien su amener sur le tapis toutes les difficultés des personnages sans nous écraser. La famille, les amis, qu’ils soient plus ou moins proches… On comprend chaque personnage et la façon qu’à chacun de réagir à la situation. La culpabilité, la colère, le retrait, le deuil…

Un roman à lire, vraiment. Comme je le disais plus haut, il serait formidable que chaque adolescente lise ce roman. Parce que Taylor et Sierra sont des jeunes filles très cohérentes, très réalistes, elles pourraient être les amies, les petites sœurs, les filles de tout un chacun. Ce qui rend ce roman encore plus bouleversant.

Risk est mon très gros coup de cœur Young Adult. Je le conseille très vivement, aux parents autant qu’aux adolescentes.

∴ COUP DE CŒUR ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | DANS CHACUN DE MES MOTS de Tamara Ireland Stone

Bonjour,

Vous vous attendez à un classique Young Adult ? Une simple amourette entre lycéens, mignonne et confortable ? La couverture rose tendre vous indique que vous avez raison, et oui, c’est une jolie romance entre deux jeunes gens, mais… Vous serez bien étonné(e)s. Je l’ai été !

Format broché • Hugo New Way

Sam est envahie d’angoisses qu’elle n’arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d’un groupe où tout fashion faux pas fait l’objet d’un raz-de-marée de critiques ! Mais un jour, Sam rencontre Caroline… Très vite, sa nouvelle amie lui fait découvrir un lieu secret du lycée : le Coin des Poètes, où chacun peut réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir « normale ». Mais pourquoi, AJ, le mystérieux guitariste du groupe, semble-t-il ne pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Samantha fait partie du même groupe de copines depuis la petite école. Elles font tout ensemble et ce depuis toujours. Aujourd’hui les filles ont grandi, elles sont au lycée mais forment toujours la bande des huit. On pourrait croire ce petit groupe soudé, mais ce n’est pas vraiment le cas. Populaires, les filles ont tendance à se montrer cruelles, ce pourquoi Sam doit leur cacher une partie d’elle-même.

Sam souffre de problèmes d’angoisse, des défauts de l’attention, et certains TOC. Des problèmes dont les autres filles ne doivent rien savoir.

Outre le fait de passer du temps avec ses « copines », Samantha a deux autres activités : la natation et ses rendes-vous avec Sue, sa psy. Ses problèmes prennent de la place et cela pourrait remettre en question toute l’amitié des huit à son égard, Sam le sait.

« Olivia s’approche assez pour que je puisse saisir des deux mains une grosse mèche de ses cheveux récemment teints en noir.
– Ça te va super-bien ! lui dis-je.
– Je sais, je sais.
Tandis que mes amies se regroupent, tous les autres étudiants nous observent, parce que c’est toujours ce qui arrive quand les Huit Tarées sont dans les parages. Les gens nous regardent.
On s’est donné ce surnom dès le jardin d’enfants et il ne nous a plus quittées. »

Un jour, Samantha fait la connaissance de Caroline, sa voisine de casier, et celle-ci va lui confier une sorte de secret. Elle va l’emmener vers un endroit, au lycée, dont il ne faut pas ébruiter l’existence. C’est ainsi que Sam découvre le Coin des Poètes, une pièce bien cachée derrière le théâtre, au sous-sol, et les jeunes gens qui s’y retrouvent.

Plus que de nouveaux amis pour Sam, ce coin des Poètes pourrait être un nouveau souffle pour la jeune fille, une nouvelle façon de voir les choses. Seulement, il y a ce garçon, AJ, qui semble ne pas vouloir lui faire confiance et qui semble ne pas être prêt à la laisser entrer dans le cercle. Pourquoi ?

La réponse met Sam dans une position délicate, et elle s’en veut, sincèrement, mais elle veut vraiment entrer dans le Coin des Poètes…

« Le Coin des Poètes bouleverse ma vie, exactement comme l’avait prédit Caroline. »

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Dans chacun de mes mots est une histoire émouvante et par la force des choses, poétique.

J’ai lu ce livre en une demi-journée. Je ne voulais pas le lâcher.

Inconsciemment, durant ma lecture, je sentais qu’il y avait quelque chose que je ne voyais pas, ça flottait dans l’air, entre les lignes, mais je ne savais pas encore quoi…

Croyez-le ou non, je n’ai pas vu venir le twist. Vraiment pas. Quelle surprise ! J’ai adoré ça ! J’ai même vite relu quelques scènes pour être sûre, j’étais entre le sourire niais et l’étonnement, je ne rêvais pas. Vraiment G E N I A L ! Et cela fait de ce roman un livre qu’on n’oublie pas.

Quelques extraits de poèmes du Coin des Poètes :

CP

∴ LICORNESQUE ∴