𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | LES AMANTS DES PIERRES LEVEES – tome 1 de Nadège Margaud

Bonjour,

Bonjour,

Aujourd’hui je te donne mon avis sur le tome 1 des 𝐀𝐦𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐢𝐞𝐫𝐫𝐞𝐬 𝐥𝐞𝐯𝐞𝐞𝐬 de @nadegemargaud, 𝐔𝐧 𝐤𝐚𝐭𝐚𝐧𝐚 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐌𝐚𝐛𝐡 paru chez Reines-Beaux que je remercie pour l’envoi.

Quelques mots sur l’auteure. Nadège Margaud a grandi sur les bords de la Loire au pied d’un château avant d’adopter les tempêtes bretonnes du Finistère. Sa saga « Les amants des Pierres levées » (2020) vous entraînera dans une fantasy sauvage où l’amour fait naître l’espoir d’un monde nouveau.

Son site : https://nadegemargaud.wordpress.com/

Mabh et Tokihiro parviendront-ils à s’allier par-delà les apparences et les devoirs ?

Prix Broché : 18€ • Prix eBook : 5€99

Sur le vaste continent sauvage des grands lacs, le peuple du soleil levant rencontre celui des guerriers tatoués de bleu. Mabh, cheffe celte, capture Tokihiro, un homme étrange et surprenant. Intriguée par son adresse au combat et son honneur inébranlable, peut-elle faire confiance à cet inconnu qui la déstabilise ? Tokihiro admire la guerrière, à la fois belle et terrifiante, redoutable et curieuse. Malgré son attirance, pourra-t-il obéir à ses chefs et la trahir ? Leurs peuples ne sont pas seuls dans ce pays immense. Quand les frontières tombent, la guerre gronde. Mabh et Tokihiro devront réussir à s’allier par-delà les apparences et les devoirs, mais choisiront-ils aussi de suivre leurs sentiments ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

S’il y a des romans clairement atypiques, celui-ci en fait bien partie. L’auteure réinvente l’Histoire et fait s’entrecroiser les cultures, et ça fonctionne. Composant avec la civilisation celte et l’empire du soleil-levant sur les terres amérindiennes, l’auteure fait le choix de compliquer le background, pourtant, vraiment, c’est brillant.

Il est évident que faire s’associer de telles civilisations est une mine d’or, l’auteure en tire judicieusement profit et apporte tout ce qu’il faut pour nous immerger. Et la couleur des personnages n’en est que sublimée.

Mabh, la guerrière celte est le personnage le plus exploité, et j’aime la flamme avec laquelle elle est décrite (j’avoue, surtout au travers de Tokihiro). Il faut dire que la plume de l’auteure est très agréable, surtout dans ces moments où je l’ai trouvée très incarnée.

Tokihiro est quant à lui un peu plus suggéré, il partage l’espace des chapitres avec Mabh mais le samouraï est dans une position où il doit majoritairement taire sa vraie nature. Le personnage n’en est pas moins intéressant, au contraire, l’image du grand guerrier se fracturant pour se donner d’autres objectifs, et des sentiments. Souvent trop brusque ou souvent mal adapté, ici l’effet m’a convaincue.

Le rythme est lui aussi parfait. Le panache de chaque culture n’est pas un simple accessoire, les personnages apprennent et évoluent, la construction n’est ni anodine ni vaine…

Difficile de vous dire quoi de l’univers, de l’histoire ou de la romance m’a le plus plu… Les trois, j’imagine. Alliances et différences sur fond de stratégie de guerre créent un univers riche, bien que celui-ci soit tressé avec le plus grand soin. De ma peur face à ce pari risqué est né un vrai engouement pour le travail de Nadège Margaud. Et quel travail.

Même si l’auteure s’est octroyée certaines libertés, a joué avec son imagination, ce titre est une vraie claque culturelle et historique, à laquelle s’ajoute une touche de fantasy/fantastique. Un vrai espace d’originalité. Que voulez-vous de plus pour que la sauce prenne ? Que cela soit bien exploité. C’est le cas !

Un mot, ou plutôt deux, pour résumer ce titre : coloré et époustouflant.

Réécrit avec moins de fraîcheur que la première fois j’espère que cet avis saura quand même souligner tous les détails investis par l’auteure dans ce premier tome, parce que ce titre est à découvrir.

Foncez ! Ce premier tome a frôlé le coup de cœur, même s’il reste un coup de cœur pour ce qui est de l’originalité, aussi, j’ai hâte de lire ce qui va suivre pour me décider.

Histoire : 5/5 ~ Originalité : ♥/5 ~ Personnages : 5/5 ~ Addictif : 5/5

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

[Chronique] LE MARCHAND DE SABLE, Saison 1, de Gaïa Alexia

le-marchand-de-sable-tome-1

LE MARCHAND DE SABLE, Saison 1

Auteure : Gaïa Alexia

Éditeur : Hugo – New Romance

Genre : Romance Fantastique

Date de parution : 23 mai 2019

Pitch : Une romance au coeur des mythes nordiques. Depuis plusieurs mois, Nola Nott lutte contre le sommeil de toutes ses forces. Dès qu’elle est rattrapée par la fatigue et qu’elle s’endort, un homme aussi mystérieux qu’angoissant vient hanter ses rêves. Précédé de papillons rouge sang et semant du sable derrière-lui, Nola le sent, il ne vient pas en paix et n’attend qu’une chose : pouvoir s’en prendre à elle. Lorsque rêve et réalité se confondent et qu’elle croise l’homme de ses cauchemars aux détours d’un couloir, Nola commence à perdre pied. Que lui veut-il ? Et pourquoi semble-t-il si bien la connaître ? Pour ne pas sombrer dans la folie, la jeune femme redouble d’efforts dans ses études et notamment dans cette matière qui lui donne tant de fil à retordre : la mythologie nordique. Aux heures les plus sombres, se joue une course poursuite digne de la cavalcade de la lune en pleine nuit. Avec le Marchand de sable, Gaïa Alexia a su transcender les codes de la New Romance pour les emmener sur un territoire ou mystère et attirance ne font qu’un.

Format : 131 x 205 cm – 314 Pages – 17,00€  >>Acheter<<

Je remercie la maison d’édition Hugo&Cie pour l’envoi de ce livre.

Lire la Suite