𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | PAINTING STARS T1 de Mandi Eelis

Bonjour,

Alerte petit bijou. Je répète, alerte petit bijou ! Si tu me suis sur Instagram, je t’en ai parlé, et tu sais déjà à quel point j’ai aimé ce titre. Aujourd’hui je te parle de Painting Stars T& de Maandi Eelis aux Éditions de l’Opportun | Nisha et caetera

Format broché • 393p • Prix Broché 16€90 • Prix eBook 7€99

Adam est un jeune homme anxieux et solitaire qui n’aime ni le soleil ni les contacts humains. Sa seule passion ? Dessiner des paysages et des étoiles, seul dans sa bulle.
Cet été, il doit suivre ses parents dans leur maison de campagne sous le soleil méditerranéen, et c’est peu dire que cette perspective ne l’enchante pas…
Mais Adam ne se doute pas que ces vacances vont bouleverser sa vie et lui faire découvrir un arc-en-ciel jamais vu dans son monde tout en nuances de gris. A peine arrivé, il fait la rencontre de Loup, un garçon aussi solaire que lui est timide. Loup va l’aider tout en douceur à dépasser ses limites, à sortir de sa zone de confort. Et bien plus encore…
Une histoire entre les jeunes hommes est-elle possible ? N’est-elle forcément que l’histoire d’un été ? Adam est-il enfin prêt à découvrir celui qu’il est vraiment ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Le résumé m’attirait énormément. C’est une romance MM et forcément, j’avais très envie de la découvrir. Déjà fort de son succès sur Wattpad, c’est chez Nisha et caetera que le titre devient roman. Ou plutôt romanS.

L’auteure retrouve donc ses lecteurs avec ce tome 1 de 𝓟𝓪𝓲𝓷𝓽𝓲𝓷𝓰 𝓢𝓽𝓪𝓻𝓼 et s’en assure de nouveaux, dont je fais partie. Et j’ai été conquise par la beauté et la douceur de ce titre. Et la couverture, on en parle ? Je suis sûre que toi aussi tu la trouves superbe. Elle EST superbe. Une première impression bien confirmée avec la lecture de ce tome 1.

Un seul problème, j’avais un peu peur que ce titre fasse trop écho à Call me by your name. Les vacances, le soleil, la rencontre. Les questionnements, aimer un garçon. En toute franchise, cette idée m’a traversé l’esprit, mais c’était avant de rencontrer les personnages et leur histoire. Adam et Loup ont leur histoire et leur identité propre et, quitte à jouer la franchise jusqu’au bout, j’ai même préféré ce titre à Call me by your name. Exit mes doutes.

« Je suis incapable de vivre et pourtant incapable de mourir. Alors je survis. »

Ce qui importe le plus pour moi, ce sont les personnages. M’immerger pleinement avec eux. Et pour le coup, l’auteure m’a ravie. Elle nous offre des personnages plein de justesse et avec des personnalités qui ne laisse pas indifférents. L’auteure nous entraîne d’abord sur une valeur sûre de la romance, les opposés, le jour et la nuit, quoi que… pas tant que ça. Adam et Loup sont vraiment très très attachants, je me suis surprise moi-même d’avoir succombé à ce point aux profils de ces derniers. J’ai eu un gros coup de cœur pour eux  et tout particulièrement pour Adam. Sa fragilité, son développement. La place de Loup dans celui-ci.

Il y a de l’inattendu. Certaines romances peuvent paraître bien ternes à côté de la relation entre Loup et Adam. Il y a de la douceur, des couleurs, de la réciprocité. Évidemment, les questionnements consacrés sont présents, mais l’auteure les caresse si bien. C’est doux, tendre, accompagné d’une telle harmonie. Et puis surtout, SURTOUT, je souligne le point de vue artistique de ce titre. Cet angle est d’une poésie, c’est magique. Je te vois venir, je sais ce que tu vas me dire : que c’est normal. Eh bien, non. Non, non. L’effet m’a parfois mis les frissons ! D’une beauté.

Ma faiblesse, tu connais.

« Il est entré dans ma vie comme un éclair qui transperce la nuit. Et l’orage me terrifie. »

Je le mentionnais plus haut, j’aime la façon dont l’auteure aborde, non, dont l’auteure compose ses personnages, abordant leur histoire, l’amour, la confiance. C’est le nerf de la guerre, il faut croire. Ici, j’y ai cru. J’ai cru aux personnages et je pense que Mandi Eelis a énormément de talent. J’ai vécu cette lecture, chaque sentiment, c’était incroyable.

Évidemment, la fin du tome me laisse fébrile. Nous faire ça. J’ai besoin de la suite.

Mention spéciale pour la playlist. Je ne sais pas si tu aimes lire en musique, si oui, tu vas adorer. Pour ma part, je me suis servie de cette playlist pour réveiller les sentiments que m’ont laissé certains passages, et prolonger le plaisir. Je ne pouvais absolument pas quitter Adam et Loup comme ça, impossible.

Ce premier tome est sorti le 7 janvier, un conseil, un seul, FONCE.

∴ DIAMANT ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | SOUS LE MÊME CIEL | Erika Boyer

Bonjour,

J’ai tellement été touchée par ce roman. La force avec laquelle on s’attache aux personnages, quelle claque, quelle décharge d’émotions.
Et puis, je remercie Erika Boyer pour la dédicace de cette superbe édition reliée.

« A + H = ciel. »

Alejandro n’a eu d’autre choix que de suivre ses parents qui ont décidé de quitter l’Espagne pour s’installer en France. Taciturne et introverti, il a peur de ne pas réussir à trouver sa place dans ce nouvel environnement et s’inquiète que ses différences l’empêchent de se faire des amis.
Mais ses craintes se meurent lorsqu’il rencontre son voisin, Hugo. Jovial et chaleureux, ce dernier aime l’accent hispanique du garçon d’en face, tout autant que son prénom et ses étonnants cheveux longs. Alors, aussi vite que le permet l’innocence de leur jeune âge, les deux enfants se lient d’amitié.
Sous le ciel de la Ville d’Hiver, Alejandro et Hugo deviendront des hommes. Ils découvriront l’amitié et l’amour, et embrasseront la vie pour en comprendre le véritable sens.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

𝓡𝓮𝓽𝓸𝓾𝓻 𝓼𝓾𝓻 𝓶𝓸𝓷 𝓬𝓸𝓾𝓹 𝓭𝓮 ♡ 𝓹𝓸𝓾𝓻 𝓢𝓸𝓾𝓼 𝓵𝓮 𝓶𝓮𝓶𝓮 𝓬𝓲𝓮𝓵

L’auteure tisse l’histoire d’Alejandro et Hugo d’une manière si précieuse et si émotionnelle, on ne peut que s’attacher à ces garçons, à leurs amis.

J’ai lu ce roman en une après-midi, je n’ai donc passé que quelques heures en leur compagnie, pourtant, j’ai l’impression d’avoir parcouru les années avec eux, d’avoir grandi avec la bande, d’avoir partager tous les meilleurs moments et… les pires.

Parce que, comment ne pas se sentir impliqués ?

Erika Boyer nous fait suivre ce chemin auquel on ne peut échapper, l’injustice dans les coeurs et dans le notre. Cette décision que l’on doit, quelque part, nous aussi, prendre…

Toutefois, malgré les larmes, parce qu’il y en a, je remercie les poulpes et Amanda et Céline de m’avoir conseillé ce roman.

Ce bijou, cette pépite, ce diamant 💎


Tu as lu Sous le même ciel ?
Si ce n’est pas le cas, LIS-LE, il est magnifique.

∴ DIAMANT ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | À CROC de Camille Jedel

Bonjour,

Je viens de lire À croc de Camille Jedel chez MxM Bookmark, que je remercie pour l’envoi de ce titre plutôt original. Et cette couverture, on en parle ? Je l’aime beaucoup trop.

eBook : 5€99 • Broché : 18€

En sept ans de vie commune, Isas pense tout connaître de l’homme qui partage ses jours.
Tout ? Non, Alexey lui a caché son plus grand secret : il n’est pas tout à fait humain.

Alexey est un loup-garou et en Isas, il a trouvé son âme sœur.

Mais en l’espace de quelques heures, ses secrets et ce quotidien qu’Alexey entretient minutieusement vont brutalement s’effondrer.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴𝙽𝚃𝙸 / 𝙰𝚅𝙸𝚂

Le moins que l’on puisse dire est que Camille Jedel sait surprendre ! Déjà séduite par plusieurs de ses titres qui comptent un post-apo MMM et une romance de Noël aux personnages aussi inoubliables que singuliers, j’avais hâte de me plonger dans À CROC. Et l’auteure ne m’a pas déçue, l’approche est ici très originale.

D’abord, les personnages de ce titre clairement bit-lit forment un couple existant. En soi, c’est déjà singulier. Alexey est un loup-garou mais son conjoint ne le sait pas et, bien entendu, cette situation va se voir bousculée. Alors qu’Isas part pour aider Morgan, un jeune à problème, un tragique incident survient. Alexey doit alors faire un choix. Et ce choix va les précipiter dans le bouleversement de leur vie….

C’est l’approche de la suite des événements qui est originale. Les personnages vont se retrouver dans une configuration qui va nécessiter de l’adaptation et des questionnements. Et chaque personnage va en être affecté. Un rapport individuel et de couple qui vont être mis sens dessus dessous.

Cette situation complexe prend alors beaucoup d’espace. Elle s’explique. Toutefois, le sexe prend lui aussi de la place, influencé par la situation, et cela peut plaire ou non.

Alors peut-être l’auteure s’étend-elle trop, ou peut-être prend-elle au contraire le temps développer cette partie ? Pour moi, la particularité vient de là, j’ai envie de dire : enfin une auteure qui prend le temps de bien développer ce qui, d’habitude, est simplement considéré comme acquis. Dans tous les sens du terme.

Alexey et Isas sont des personnages très sympas. Ils sont passionnés, entiers, fébriles, ivres, pétulants. Intenses ! Les mots choisis par l’auteure pour les animer sont toujours très judicieux. Camille Jedel mêle ainsi l’amour, la tendresse, l’humour et l’érotisme.

Sans trop en dire, j’ai aussi beaucoup aimé la place des loups dans le cheminement des personnages.

Le roman repose en grande partie sur l’adaptation des personnages à la nouvelle situation, mais parfois un peu au détriment des autres protagonistes, malheureusement. J’aime la relation entre Alexey et Isas mais j’aime aussi celle qu’ils déploient, notamment envers Morgan. Cette approche différente dont je parle depuis le début est géniale et immersive mais ce qui enrichie l’histoire dépend des autres personnages et cela aurait pu être poussé plus loin.

J’ai bien aimé cette lecture, pour être honnête je l’ai même dévorée. Alors même si, peut-être, j’aurais aimé aller plus loin sur certains points, comme l’ensemble est assez original, ça ne m’a pas du tout déplu. Un roman à lire pour se faire sa propre idée !

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | NEW YORK, 1954 de Séverine Mikan

Bonjour,

Après un voyage dans ce Paris qui s’apprêtait à offrir sa grande Exposition universelle, l’auteure nous transporte cette fois dans le New York des années 50. 𝐍𝐞𝐰 𝐘𝐨𝐫𝐤, 𝟏𝟗𝟓𝟒 de Séverine Mikan chez MxM Bookmark est le deuxième tome de la série Fragments d’éternité, une série que je chéris tout particulièrement.

Ma chronique du tome 1, ici.

Format papier • Prix : 14€

Une époque de liberté et de contrainte, d’art et de censure, de passion et de tabou. C’est l’Amérique violemment belle à l’aube de sa toute puissance.
Nathan vit ici, au cœur de Manhattan, d’images en noir et blanc et de l’éclat des flashs. Nathan est photographe. Sur son chemin, un matin enneigé, surgit Neal.
Le modèle idéal, un éclair de vie ouvert au monde, curieux des autres, alors que Nathan se cache, faussement sûr de lui, derrière les murs d’un passé en camaïeux de gris.
Neal va le surprendre, le perdre et le rattraper.
Neal va faire naître en lui une lumière, fragile et précieuse, pour laquelle Nathan devra se battre.
Cette lumière c’est l’inspiration.
Cette lumière c’est… tellement plus que ça.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

« Nous étions lundi, un 18 janvier pour être précis. Une date anodine, posée là au hasard sur un calendrier, le genre de date qui ne révèle rien, le genre de date dont on ne se méfie pas. Mais dans la course du monde, c’est ainsi, souvent, que débutent les aventures vraiment extraordinaires des mecs presque ordinaires. »

Changement de temps et d’espace donc mais Séverine Mikan nous immerge tout autant dans ce nouveau tome, avec ce soin de références et de style très travaillé que j’avais déjà salué dans le premier livre. Une virée parfois très exubérante -dans le bon sens du terme- dans le New York des années 50. Les années 50 avec son standard formica mais surtout et en contraste : son show-biz. L’auteure égraine soigneusement les références.

Avec, dans ce deuxième opus, une importance de l’art qui prend encore plus de place. Et pas uniquement la photographie. L’art est une part influente de ces deux premiers tomes que j’aime beaucoup. Sans en dire trop, j’ai apprécié que celle-ci, ici, participe plus profondément à la romance.

Si je ne peux évidemment pas oublier les personnages du premier tome, impossible, j’ai beaucoup apprécié Nathan et Neal. L’auteure sait rendre ses personnages très attachants, très attendrissants et soyons clairs : beaucoup trop mignons.

Au passage, je ne m’attendais absolument pas à ce lien entre les deux premiers tomes ! En fait je n’ai pas tilté à l’évocation du premier prénom, féminin, puis enfin… j’ai compris😍

∴ DIAMANT ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | DREAMS ON EARTH d’Amélie C. Astier

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle de Dreams On Earth d’Amélie C. Astier, une romance M/M Young Adult parlant d’écologie et du premier amour.

Je remercie énormément Amélie C. Astier pour l’envoi de ce service presse.

Format broché • 200p • 17€

À 16 ans, North Sørensen est un adolescent presque comme les autres. Fils d’une scientifique de renommée internationale et d’un célèbre pirate du XXIème siècle, son quotidien est rythmé par l’écologie et la sauvegarde de la planète. Il rêve d’explorer le monde en le sauvant des jougs de ses ennemis. Militant engagé, il a mille idées et espère pouvoir les concrétiser. Secrètement, North souhaite fonder sa propre association au sein de son lycée pour sensibiliser la jeune génération. Alors qu’il devait rejoindre son père pour un road-trip maritime, l’adolescent se retrouve coincé à Paris pour l’été. Et si North est « heureux » de rester aux côtés de ses amis, il ne se doute pas un seul instant qu’il va vivre sa première histoire d’amour et affronter des difficultés qu’il ne s’attendait pas à croiser.

Cette nouvelle est un spin-off du roman Heaven On Earth qui sortira à la rentrée 2020.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

UN ÉTÉ, UN PREMIER AMOUR

UN PROJET

Amélie C. Astier est une auteure prolifique très douée, mais avec Dreams On Earth elle s’aventure dans une romance MM Young Adult et écologique, et le fait avec brio.

Avec des parents très investis dans la science et la protection de l’environnement, North -qui s’apprête à fêter ses 17 ans- se retrouve seul à Paris le temps d’un été caniculaire à cause du réchauffement climatique. Seul ? Non. Car le jeune homme peut visiblement compter sur tous ses amis et sur Momor, sa rocambolesque grand-mère.

Le Young Adult contemporain, avec son atmosphère, ses champs lexicaux, ses expériences, n’est pas un exercice facile. Mais Amélie C. Astier a très bien su nous fondre dans cette jeunesse parisienne, un peu privilégiée, mais pas dénuée d’engagement et de loyauté. Une belle immersion, il n’est donc pas surprenant d’apprendre que l’auteure s’est inspirée de Skam France. J’ai beaucoup aimé la diversité, c’est très pluriel, à l’instar de la série.

North est un personnage attachant, qui malgré leur absence est très attaché à ses parents et aux valeurs essentielles qui lui ont inculquées. Porté par ces valeurs, North rêve d’entreprendre à son échelle quelque chose, une association, d’amener ses amis et pourquoi pas tout son lycée dans divers œuvres pour l’environnement. Mais le jeune homme vit aussi ses 17 ans, ses premières expériences, ses questionnements, son premier amour.

Cette romance young adult est aussi un été à Paris, avec ses lieux incontournables, ses quartiers, ses rues, ses parcs et ses manifestations. De l’espace dont l’auteure tire profit pour nous sensibiliser à l’écologie.

Un été, un premier amour, des amis… et le début d’une aventure plus engagée. J’ai tout aimé, des convictions écologiques à la singularité de certains personnages. Cette nouvelle est une très bonne lecture et en plus, elle est le prologue d’un roman qu’il me tarde déjà de découvrir.

« Dreams On Earth n’est qu’un prologue, un avant-goût, Heaven On Earth sera plus engagé. »

Amélie C. Astier

∴ TRÈS BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | CORRESPONDANCES de L.A. Witt

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle de Correspondances de L.A Witt, une relecture, car j’avais lu cette histoire il y a deux ou trois ans. Grâce à une copinaute j’ai pu en retrouver le titre et, puisque j’avais apprécié ma lecture à l’époque, j’ai commandé la version papier.

Format broché • 320p • 14€33

Après avoir été planté devant l’autel, Elliott Chandler, planificateur névrotique décide de transformer sa lune de miel à Oahu en vacances pour une personne. Cependant, le destin se mêle de ses projets lorsque son vol est retardé pour cause d’enneigement de l’aéroport. Dans le terminal, le marié délaissé attire l’attention d’un autre voyageur échoué : le décontracté et très sexy Derek Windsor. Celui-ci brise la glace et entame la conversation et à mesure que la température baisse sur le tarmac à l’extérieur, la chaleur grimpe entre eux. C’est vraiment dommage qu’ils se rendent tous les deux sur des îles différentes, mais si leur avion ne prend pas bientôt son envol, monsieur Calme et Décontracté pourrait bien proposer à monsieur Plan de Secours de faire quelque chose d’imprudent. Et cet avion ne va nulle part pour l’instant.

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Un titre, ou plutôt trois. L’intégrale de l’histoire d’Elliott et de Derek.

Elliott et Derek sont des personnages que tout oppose au départ mais ils sont attachants. Parce que l’on ne peut que s’attacher au pauvre Elliott, ce petit chat perdu, qui s’est retrouvé seul le jour de son mariage – oui oui, lâchement, son chéri a préféré le planter là.

Depuis Seattle et pour se changer les idées, et ne pas gâcher son billet de lune de miel à Hawaï, Elliott s’arme de courage et décide de partir, seul. Mais Elliott est un planificateur, il fonctionne grâce à sa programmation millimétrée, ses listes, son organisation, ses plans de secours… Vous l’aurez compris, Elliott n’est pas du genre à se lâcher, à se laisser aller.

Un inconnu est, comme Elliott, coincé à l’aéroport à cause du mauvais temps. Le physique et l’attitude de cet inconnu représentent tout ce qu’Elliott n’est pas. Cet homme porte un bermuda et une chemise hawaïenne, est tranquille et très ouvert d’esprit, et sexy.

Et bien sûr les deux hommes vont faire connaissance…

Et, que ce voyage en vaut finalement la peine !

J’ai aimé voir Elliott s’ouvrir et s’épanouir, aimé la découverte des îles de ces points de vue plus singuliers. C’est une histoire que j’aime tout particulièrement. Sauf peut-être la fin de la troisième partie que je trouve toujours trop facile, je l’aurais voulue un peu plus bruyante. Par contre j’aime que cette troisième partie soit du point de vue de Derek alors que les précédentes sont de celui d’Elliott.

J’aime Elliott et Derek et j’ai été très contente de les retrouver, j’aime leur histoire, elle est torride. Même si elle peut paraître presque trop facile et trop lisse. Presque.

Quelques coquilles de traduction sont malheureusement à craindre. Je préfère le dire.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | SCARLET ET LE LOUP BLANC T5 de Kirby Crow

Bonjour,

Même si la fin du tome 4 me rendait triste de par sa… fatalité ? Je me disais que, peut-être, PEUT-ÊTRE, je pouvais me contenter de celle-ci. Sauf que non, pas possible, je suis beaucoup trop attachée à Liall et Scarlet pour me contenter de cette fatalité.

Et, enfin, le tome 5 de Scarlet et le loup blanc est paru en France ! *Joie extrême*

Voici donc aujourd’hui mon avis sur ce tome 5, Sur la route du Temple de Kirby Crow chez MxM Bookmark. Attention : même si je ne dis rien sur l’histoire en elle-même pour ne rien divulgâcher, si vous n’avez pas lu les premiers tomes, évitez de lire la suite.

Lire mon avis général sur les tomes précédents ici.

Tome 5 : Sur la route du Temple

Scarlet et Liall s’embarquent avec l’armée du roi dans un voyage périlleux dans le cœur gelé de Rshan. Alors que la magie légendaire de Scarlet commence à changer, Liall place leurs destins liés entre les mains de ceux qui considèrent la magie au-dessus de tout, mais vont-ils sauver Scarlet ou le réduire à l’esclavage ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Je l’ai déjà dit mais, ce que j’aime, c’est la diversité et le parcours (relationnel et géographique) que propose chaque tome de cette saga. Et l’univers, le monde, les personnages. Du coup, oui, j’aime tout. Même les complots… les trahisons… sauf cette fatalité – laquelle je ne voulais plus ! Mais cette saga est une véritable aventure, un périple.

Déjà, je reviens vite-fait sur la beauté des couvertures, je les trouve magnifiques. Je les adore. Elles sont trop belles. Et je ne dis pas ça souvent : PLUS BELLES QUE LES ORIGINALES. Bref, j’en suis fan !

Dans ce tome, le lecteur parcourt une nouvelle fois le monde, découvre toujours plus ce monde riche et décidé à ne pas vouloir que du bien à nos amis…

Si ce tome a ses qualités d’intrigue, ce n’est pas mon préféré. Et si vous vous demandez, parce que dans ma tête il ne se passe pas toujours la même chose que chez les autres, même si je comprends, mon préféré est le tome 1, je suis sûrement la seule, mais j’y ai été électrisée par la première esquisse du monde. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas aimé ce tome. Je l’ai aimé. Vraiment. C’est un jeu d’échecs et les pièces sont en mouvement, j’adore. Mais j’en reste encore à ce que nous promettait cette saga, à savoir : jusqu’où ira Scarlet pour Liall ? Mais, et l’inverse ! Parce qu’au final, c’est de cela qu’il s’agit. Jusqu’où iront-ils par amour ?

Je me le demande et, je veux la suite ! Cette aventure est un voyage, au sens propre, mais aussi au sens figuré : un voyage au travers des personnages eux-même. On en découvre toujours plus. J’aime le monde, j’aime l’ambiance, je ne suis pas rassasiée.

∴ BONNE LECTURE ∴

[Chronique] SNOW ET WINTER Tome 1 de C.S. Poe

photo--snow et winter1SNOW ET WINTER T1

LE MYSTÈRE DU CORBEAU

Auteure : C.S. Poe

Édition : Reines Beaux

Prix : 5€99 (Broché 15€)

Pages : 300 pages

 

Bonjour,

Il faut d’abord que je vous rappelle mon amour inconditionnel pour la série Adrien English de Josh Lanyon. Aussi, pourquoi n’ai-je pas commencé cette série avant !? Je me le demande ! Parce que l’univers des Snow et Winter est assez proche des Adrien English, les personnages y sont tout autant attachants et leur histoire, aussi addictive.

Un billet sur les réseaux sociaux m’a soudainement rappelé l’existence de cette série et je me suis dit : « wishlist », sauf qu’en réalité je l’ai presque tout de suite pris en numérique. Trop curieuse, trop rongée par l’envie de faire connaissance avec Snow et Winter.

Alors parlons un peu de ce tome 1, Le mystère du Corbeau.

Lire la Suite

[Chronique] GHOSTFIGHTER de Lora Ly

photo--ghostfighterGHOSTFIGHTER

Auteure : Lora Ly

Éditeur : Men Over the Rainbow

Date de parution : 27 septembre 2019

Prix : 15€

LIEN AMAZON

 

Bonjour,

J’ai lu ce roman il y a un petit moment déjà. Hasard du calendrier, à ce moment-là, je voulais lire une romance gay, un MM impliquant au moins un pilote et, comme si les étoiles s’alignaient, Lora Ly sortait Ghostfighter chez MOR !

Pour rappel, Lora Ly est l’auteure de la série Coalition (déjà 2 tomes, 2 énormes lectures, originales et addictives). Il ne m’en fallait pas plus.

Voir mon avis sur le tome 1 de Coalition. Et sur le tome 2.

Lire la Suite

[Avis rapide] FUCKING LOVE T1 de Amheliie

fuckinglove-1

FUCKING LOVE

1 – For Play

Auteure : Amélie C. Astier

(Amheliie)

Édition : auto-édité

Prix : 5€

 

« – Couche avec moi Jax. En dehors des caméras, en dehors des scénarios, en dehors du monde du porno. Juste toi et moi, une nuit. »

Lire la Suite