𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 | JUSTE UN PARI de Marie MORDOMO

Bonjour,

Ce roman est à l’origine un roman écrit sur Wattpad mais j’ai longtemps résisté à l’envie de le lire sur la plateforme ; parce que, oui, j’ai des aprioris, je l’avoue. Bref, je voulais garder mon esprit vierge. Ainsi, j’ai patienté… Jusqu’à ce que l’opportunité de lire ce roman avant sa parution se présente à moi et, encore une fois, merci de m’avoir fait confiance.

Hachette Romans

Quand ses amis lui proposent de le payer cinquante euros pour chaque semaine durant laquelle il sortira avec Eli, la fille la plus excentrique de sa classe, Dylan y voit l’occasion de se faire de l’argent facilement. Tout comme Eli ! Si Dylan partage la récompense, elle s’engage à être la meilleure des petites amies. En scellant ce pacte, ils deviennent le couple parfait. En apparence seulement… Mais si différents qu’ils soient, Dylan et Eli ont tout de même deux points communs. Premièrement, ils cachent bien des choses derrière des sourires factices. Et deuxièmement, ils se détestent, depuis toujours !

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Dylan accepte le pari fou de sortir avec la fille la plus sarcastique de sa classe, et sans doute même du lycée tout entier, Eli. Ce que ses amis ne savent pas c’est qu’il s’est mis d’accord avec elle afin qu’elle accepte d’être sa petite-amie — ils partageront les gains, fifty-fifty. Une jolie petite somme, qui plus est. Les voilà donc embarqués tous les deux dans un petit jeu où ils doivent prétendre être en couple.

Une situation qui oscille tantôt entre sérieux et mises en scène de leur couple, tantôt vers leur propre autodérision. Eli et Dylan sont des personnages qui ont de la personnalité, et comme ils ne s’aiment pas beaucoup, cela ne va pas toujours jouer en leur faveur. Néanmoins, ce rapprochement forcé va leur apprendre qu’ils ne sont pas si différents que cela. Peut-être même, ils s’apprécient ?

Hélas, de lourds secrets font encore barrage et, l’un comme l’autre, ils ont du mal à faire confiance. Le jeu des barrières et de la froideur apparente fait partie de la dynamique, mais jusqu’à quand ?

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Des personnages très attachants

J’ai tout de suite été emballée par les deux personnages principaux. Ils ont suffisamment de personnalité et de charisme pour ne pas que l’un écrase l’autre. S’ils semblent chacun d’un côté du spectre, lui, le mec populaire à qui toutes les filles sourient et, elle, la fille un peu en marge qui ne souhaite vraiment pas suivre le troupeau, ils portent tous les deux des masques derrière lesquels en réalité ils se ressemblent beaucoup.

J’ai lu ce roman en une soirée, tant il est addictif.

J’ai été si proche du coup de cœur, si proche !

Les personnages et l’addictivité de leur histoire naissante sont les points forts de ce roman, mais il y a un « mais ». Si j’ai vraiment accroché à la vie et à l’histoire de Dylan, j’ai trouvé que l’auteure s’éparpillait un peu trop du côté d’Eli. Ce n’est en aucun cas une gêne pour la lecture, cela contribue même à son addictivité, mais je ne sais pas, j’ai trouvé certaines choses déroutantes, comme le passé d’Eli, l’éviction un peu rapide de Sami de l’histoire et la mésaventure de M. Dos Santos en Chine un peu trop énorme à mon goût. Je sais que cela fonctionne très bien sur Wattpad, c’est presque une mode, d’ailleurs, et je comprends que l’auteure ait donc intégré ces « éléments trépidants ». Cela m’a juste un peu déroutée. Heureusement, une autre des qualités de ce roman est que sa jeune auteure a très bien su tout boucler pour que la fin soit parfaite ! J’ai été agréablement surprise, cela m’a plu.

Je suis ravie que cette auteure ait été publiée, vraiment ravie.

∴ BONNE LECTURE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | TEXTROVERT de Lindsey Summers

Bonjour,

J’ai hésité longtemps entre une note de 3 et de 4 étoiles, j’ai opté pour 3. Parce que, comme pour toutes mes lectures issues de wattpad, il m’a manqué le facteur émotionnel. Cela dit, l’histoire a ses points forts qui sont indéniables. L’auteure a bien fourni son récit et, pour une fois, les personnages ont une vraie, vraie épaisseur.

Le phénomène Wattpad

Non seulement Keeley a échangé par accident son téléphone avec celui d’un autre, mais en plus elle va devoir attendre une semaine avant de pouvoir le récupérer car Tavin, le garçon qui a pris son portable, a quitté la ville! Les deux lycéens vont coopérer pour se transférer leurs messages et, à force d’appels et de textos, apprendre à se connaître. Jusqu’à leur rencontre fatidique où Tavin n’a d’autre choix que de révéler son identité. Maintenant qu’elle connaît la vérité, Keeley peut-elle encore lui faire confiance?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

Une fille et un garçon perdent malencontreusement leurs téléphones portables lors d’une fête foraine, sans se croiser ils pensent retrouver leurs téléphones respectifs mais, en réalité, ils les ont intervertis. L’histoire est lancée. Ils passent toute une semaine à s’envoyer des messages, le temps qu’ils puissent se voir et procéder au ré-échange des téléphones.

Keeley est une jeune fille dans l’ombre de son frère jumeau, capitaine de l’équipe de football de leur lycée.

Lui se présente comme un mec cool et entouré, prénommé Tavin, jouant lui aussi au football, mais dans un autre lycée.

Les deux lycéens apprennent à se connaître par messages interposés et grâce à quelques coups de téléphone. Le courant passe plutôt bien, le jour de leur rencontre pour se rendre les mobiles approche et Keeley devient un peu nerveuse à l’idée de voir enfin Tavin. Keeley farfouille dans le téléphone de son nouvel ami afin d’avoir un poids de pression et de quoi l’obliger à lui transférer ses sms et appels. Le répertoire du jeune homme est bien rempli, il semble être populaire et entouré de mille amis. Tout ce qu’il lui a dit sur lui semble vrai, mais Tavin reste parfois très évasif, jusqu’au moment où il est obligé d’en venir aux aveux…

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Pour garder un peu de mystère, je ne vais pas en dire plus sur l’histoire, mais je vais parler plus en détail des personnages. Globalement, le point fort de l’auteure. (L’histoire restant assez basique dans l’univers des plateformes d’écriture.)

Des personnages visiblement travaillés

La densité de la relation entre Keeley et son frère, est bien déroulée sur tout le roman, avec quelques twists bien placés et un vrai questionnement sur leur avenir. Cela rend la jeune fille bien vivante et en 3D.

En ce qui concerne Tavin, j’ai craqué sur les détails, comme les peeps et la personnalité très texane de sa maman.

Défaut émotionnel

Oui, parce qu’il faut bien un « c’est pas mal, mais ». Comme je l’ai précisé plus haut, je n’ai pas ressenti de montagnes russes émotionnelles quant aux relations entre les personnages, c’est resté encore très linéaire de ce côté là, en comparaison avec d’autres romans « young adult » du type Dans chacun de mes mots ou 13 raisons (le livre hein, pas la série). Et puis il n’y a pas grand chose de soulever dans ce roman, il n’y a en soi que la romance pour soutenir toute l’histoire, c’est plutôt léger.

Textrovert est un roman young adult qui a de bonnes pages, de bons mots, de bons personnages, certes, mais sans plus ; Une lecture qui s’apprécie, sans prise de tête et sans coup au cœur.

∴ UNE LECTURE SYMPATHIQUE ∴

𝙲𝚑𝚛𝚘𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚛𝚊𝚙𝚒𝚍𝚎 | PHONEPLAY de Morgane Bicail

Bonjour,

Ayant trop voulu surfer sur la vague Wattpad/Fictya, je trouve que les éditeurs ont souvent misé sur les mauvais chevaux. Des lectures faciles, aux chapitres trop courts. Ça pullule sur ces plateformes et, je sais, ça plaît aux jeunes lectrices – qui y sont légion sur ces réseaux, mais loin de représenter un véritable lectorat en dehors de celles-ci…

PhonePlay  est plus ou moins une des exceptions qui confirme la règle.

J’ai dit : « plus ou moins ».

Le roman est pas mal, en soi. Le problème, à mon avis, est que l’auteure est jeune (du moins, au moment où elle a écrit cette histoire) et cela se ressent. Morgane Bicail n’a sûrement pas vécu assez de choses pour décrire de vraies scènes qui nous retournent le cœur et je n’ai pas dépassé le stade de la lecture agréable à cause de ce manque d’émotion. En gros, c’était sympa et distrayant mais plat. Et puis, à la base, c’est une fanfiction Harry Styles… Et ce n’est pas forcément un bon point de départ, pour moi.

On perçoit aussi qu’au milieu des mots de cette jeune auteure, certains lui ont été soufflés. Cela coince car, lors de la lecture, ils sont beaucoup trop évidents. Et pour une fois — je n’arrive pas à croire ce que j’écris mais — j’aurais préféré que ces mots ne soient pas là. Question de cohérence.

Format broché

Un soir, Alyssa, dix-sept ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange : « Devine qui je suis et je serai à toi. » L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques. Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien?

➼ 𝙻’𝙷𝙸𝚂𝚃𝙾𝙸𝚁𝙴

L’histoire met en scène Alyssa et son interlocuteur secret.

L’axe principal du roman est l’échange de textos entre ces deux personnages. Le jeu est simple, Alyssa doit trouver qui est de l’autre côté des messages dans un temps imparti, et si elle y parvient : il est à elle.

(Simple, mais efficace.)

➼ 𝙼𝙾𝙽 𝙰𝚅𝙸𝚂

Cette lecture n’est pas désagréable. Du tout. Mais le plume est assez simple. Il est parfois déroutant de tomber sur des passages et des mots qui semblent avoir été soufflés à l’auteure. On sent que l’apport est artificiel, qu’il n’est pas naturel.

Les détours et l’identité finale de l’interlocuteur secret sont bien pensés. Hélas… gros gros point sur lequel j’ai butté : je trouve qu’Alyssa n’y met pas du sien, mais alors pas du tout, c’est un poil frustrant, je veux dire : sa recherche manque de punch malgré le fait qu’elle se dise intéressée/intriguée par le jeu. C’est assez perturbant.

C’est dommage, ce manque de questions et d’enquête, pourtant au cœur de l’histoire. Mais bon, il faut dire que l’identité réelle du garçon derrière le téléphone laisse en réalité que peu de place à la manœuvre et pour le coup, le remplissage manque d’un petit quelque chose…

C’est une lecture gentillette et plaisante, pour adolescentes, et je la recommanderai dans le cas où une ado voudrait se mettre à la lecture /romance. C’est un bon roman de départ.

∴ LECTURE DISTRAYANTE ∴